BreakSLIP

Accéder aux flux rss de notre siteImprimer la page

Le #BreakSLIP, un événement 100% français, 100% culotté et 100% coton !

Le #BreakSLIP est un événement porté par la Chambre d'agriculture de Dordogne qui s'inscrit dans un projet de coopération transnationale appelé Risk AquaSoil et cofinancé par le Fonds Européen de Développement Régional (FEDER).  

Risk AquaSoil est un programme de coopération INTERREG Atlantic Area dans lequel sont engagés 8 partenaires européens soit 5 Pays. 

Il vise à prévoir, suivre et gérer les aléas climatiques et mettre en place des méthodes de détection, de gestion des risques et d’accompagnement des populations face au changement climatique.

Les partenaires engagés dans ce projet ont pour mission d’établir un plan global de gestion des risques sur les sols et les eaux afin d’améliorer la résilience des zones rurales atlantiques face aux changements climatiques.

C'est quoi le #BreakSLIP ?

L'événement #BreakSLIP consiste à mettre en place un protocole expérimental et scientifique sur différents types de sols en Dordogne afin de susciter une prise de conscience de la part des agriculteurs et du grand public sur le rôle du sol dans un contexte de changement climatique.

Un sol vivant résistera mieux aux changements climatiques (innondations, gel, sécheresse...etc).

Quels sont les objectifs et enjeux du #BreakSLIP ?

> Créer un déclic

La mise en place de ce protocole est inspirée d'une démarche mise en oeuvre chez nos voisins britanniques engagés dans le projet RiskAquaSoil.

Il s'agit d'enfouir des culottes 100% coton dans le sol pendant 8 semaines afin de vérifier son activité agronomique et de démontrer que la qualité des sols peuvent être des éléments de réponses aux enjeux climatiques.

Pourquoi utiliser des culottes ? 

Simplement parce que dans certains cas l’activité biologique est si intense que le textile s’en trouve tellement dégradé qu’il serait impossible de le retrouver au bout des deux mois.

L’avantage d’enfouir une culotte est qu’elle comporte des élastiques et des coutures qui ne se dégradent pas, on peut donc retrouver le sous-vêtement sans difficulté afin de l’étudier.

> Démontrer l’impact des pratiques agricoles sur la qualité des sols

En France, cette démarche expérimentale et scientifique a déjà été mise en place par certaines Chambres d'agriculture dans le but de comprendre l’impact des pratiques agricoles sur la qualité de la terre.

En Dordogne, la Chambre d'agriculture a décidé de s'appuyer sur les agriculteurs engagés dans le réseau DEPHY pour mettre en place ce protocole ainsi que sur ses techniciens référents en agronomie.

Une demande de partenariat a été initiée auprès d'une marque de lingerie engagée dans une démarche environnementale afin de pouvoir bénéficier de culottes de qualité pour favoriser la réussite de cette expérimentation. La marque de lingerie en coton biologique Olly, a répondu favorablement à notre demande.

Les culottes ont été enfouies en Bergeracois sur une exploitation viticole dans deux sols aux activités biologiques présumées plus ou moins intenses pour démontrer l’intérêt d’un sol en bonne santé dans un contexte de changement climatique.

> Une opération de sensibilisation culottée mais sérieuse !

Un site "vitrine" a été sélectionné en Bergeracois pour l'application du protocole : deux culottes de la marque Olly ont été enfouies sur deux parcelles viticoles de l'exploitation d'Anthony Castaing sur le Domaine Grange Neuve situé à Pomport.

Anthony Castaing (en blanc sur la photo ci-dessus) est engagé depuis quelques années dans le réseau DEPHY, avec d'autres agriculteurs et viticulteurs Périgordins. Accompagnés par la Chambre d'agriculture de Dordogne, ils font partie d'un groupe d'exploitants qui testent de nouvelles pratiques dans le but de réduire l'utilisation de produits phytos. 

Une campagne de communication décalée

Une campagne de communication baptisée #BreakSLIP a été portée par la Chambre d'agriculture de Dordogne sur un ton décalé pour valoriser les opérations d'enfouissement et d'exhumation qui ont eu lieu le mardi 9 avril 2019 (enfouissement) et le jeudi 20 juin 2019 (exhumation) en présence des différents partenaires de l'événement. 

> L'enfouissement, mardi 9 avril 2019 à Pomport

Une conférence de presse a été organisée sur le Domaine Grange Neuve à Pomport le mardi 9 avril 2019 lors de l'enfouissement des deux culottes Olly. en présence de Mathilde de Sacy l'une des deux fondatrices de la marque de lingerie.

> L'exhumation, jeudi 20 juin 2019 à Pomport

L'exhumation des culottes s'est déroulée le jeudi 20 juin 2019 en présence de nombreux médias et des différents partenaires du projet. 

Les médias, les agriculteurs et élus de collectivités ont été conviés à cette opération d'exhumation via une nouvelle campagne de communication pour découvrir en direct l'état de dégradation des deux culottes Olly après 8 semaines d'enfouissement.

Un résultat spectaculaire qui témoigne de la belle vitalité des sols

Une première culotte de couleur noire avait été enfouie sur une parcelle de Sémillon : parcelle taille guyot simple poussard. Cette parcelle est intégrée dans un dispositif de confusion sexuelle. Les vignes y sont plus âgées car elles ont été plantées dans les années 90 (Porte greffe 3309 enherbement naturel - Passage de disque 1 rang sur 2).

Sur cette parcelle non desherbée chimiquement l'état de dégradation de la culotte est bien entamé et prouve la bonne vitalité du sol.

La deuxième culotte a été enfouie sur une parcelle de Semillon : parcelle taille poussard, sol argilo-calcaire peu épais à calcaire dur sans risque de chlorose. La parcelle a été nourrie pendant 3 ans à base de féveroles et d'avoines et elle est non desherbée chimiquement

L'état de dégradation de la culotte sur cette parcelle est exceptionnelle. Il ne reste que les élastiques, les fils et le noeud. Elle est le témoin d'une très bonne activité biologique du sol.

Merci à OLLY notre partenaire privilégié

Une marque engagée !

Pour la réussite de ce protocole, la marque de lingerie en coton bio Olly a accepté d'être notre partenaire privilégié.

Les deux fondatrices de la marque Mathilde et Clémentine ont en effet répondu favorablement à notre demande de partenariat.

Mathilde de Sacy, l’une des deux fondatrices est d’ailleurs originaire de Dordogne, ses parents résident à Douzillac.

Mathilde et Clémentine se sont montrées sensibles aux enjeux environnementaux et sociaux du projet #BreakSLIP.

La marque Olly est engagée dans une démarche environnementale puisque ses produits sont fabriqués avec du coton biologique certifié GOTS, un label qui garantit que le coton est cultivé sans OGM, sans pesticides et n’est pas blanchi au chlore. Le label GOTS assure également des bonnes conditions de travail aux ouvriers qui récoltent le coton.

Mathilde de Sacy était présente lors de l'enfouissement des culottes le mardi 9 avril 2019 à Pomport en Bergeracois.

Merci encore aux deux fondatrices de nous avons soutenu dans cette démarche expérimentale. 

> Télécharger le dossier de presse de la marque Olly (pdf, 6 pages)

ALLER PLUS LOIN

RiskAquaSoil : prévoir, suivre et gérer les aléas climatiques

Comprendre le projet RiskAquaSoil et ses enjeux. Quel est l'intérêt pour les agriculteurs et l'agriculture de Dordogne ? 

En savoir +

Plan Ecophyto 

Le Plan Ecophyto ambitionne de réduire et d'améliorer l’usage des phytosanitaires partout en France tout en maintenant une agriculture économiquement performante.

En savoir +

Suivre les collectifs de producteurs

Suivez des agriculteurs déjà engagés dans des démarches : conservation des sols, baisse de l’usage des phytos.

En savoir +

Les médias en parlent...

Sur CNEWS

Retrouvez le reportage diffusé sur CNEWS le 21 juin 2019 (Durée 1,25 min)

Sur France Bleu Périgord

Retrouvez le reportage diffusé sur France Bleu Périgord le 20 juin 2019.

Dans le journal SUD OUEST

Retrouvez le reportage diffusé par le journal SUD OUEST le 20 juin 2019. 

Sur France 3 Nouvelle-Aquitaine

Le #BreakSLIP dans le JT du Mardi 9 avril 2019

Sur Télé Matin

La chroniqueuse Julia Livage décrypte le #BreakSLIP !

Les partenaires

Les partenaires techniques et financiers du #BreakSLIP

Ce projet bénéficie du soutien financier de l'Union Européenne via le programme Interreg Espace Atlantique.

Le #BreakSLIP est porté par la Chambre d'agriculture de Dordogne en partenariat avec :

  • Les viticulteurs du Bergeracois engagés dans le réseau Déphy (agriculteurs engagés dans une démarche de réduction de l'utilisation des produits phytos - Plan Ecophyto)
  • Olly, la marque de lingerie en coton bio, fournisseur des culottes 100% coton qui servent de socle à la mise en place du protocole

Les viticulteurs du #Breakslip

Le protocole scientifique est porté en Bergeracois par un groupe de 12 viticulteurs dynamiques

Depuis plusieurs années, la Chambre d'agriculture de Dordogne accompagne les agriculteurs dans l'évolution de leurs pratiques. 

Dans le cadre du Plan Ecophyto 2018, mesure phare du Grenelle de l'Environnement, des exploitations engagées dans la réduction de l'utilisation des produits phytos sont suivies par des techniciens spécialisés.

Ces fermes ont intégré vonlontairement le réseau DEPHY FERME qui regroupe en France plus de 3000 agriculteurs.

En Dordogne, 48 fermes sont suivies par la Chambre d'agriculture et en Bergeracois 12 exploitations viticoles sont ainsi engagées dans cette démarche environnementale et d'autres encore comme Terra Vitis, HVE3 ou dans la pratique de l'agriculture Biologique.

Le projet #BreakSLIP bénéficie de leur soutien. 

Les parcelles qui ont été sélectionnées pour enfouir les culottes apparatiennet à l'un des 12 viticulteurs engagés dans le réseau DEPHY : Anthony Castaing (Domaine Grange neuve à Pomport).

> Les objectifs du groupe de viticulteurs engagés dans le réseau DEPHY

  • Favoriser la biodiversité
  • Accompagner stratégiquement les viticulteurs dans le cadre de leurs certifications environnementales
  • Travailler sur la conservation des sols et favoriser leurs équilibres.
  • S’approprier des outils d’aides à la décision

La filière viticole du bergeracois est très attachée à l'image qu'elle véhicule au sein de son territoire.

Plus de 20 % du vignoble est en agriculture biologique, et nombre d'entreprises viticoles sont engagées dans des démarches environnementales.

L'ensemble des connaissances acquises dans le cadre de ce réseau DEPHY participe à développer des pratiques plus respectueuses de l'environnement sur l'ensemble du vignoble bergeracois.

C’est pourquoi la Chambre d’agriculture de Dordogne s’est engagée à animer ce groupe tourné vers des mesures d’agro-écologie.

Zoom sur...

Réduction de l'utilisation des produits phytosanitaires 

La Chambre d'agriculture relève le "DEPHY"  aux côtés des agriculteurs de Dordogne !

Publications

Restez connecté

La Chambre d'agriculture de Dordogne est présente sur les réseaux sociaux !

Connectez-vous pour plus d'infos, de vidéos et de photos !

Soyez informé en temps réel : des rendez-vous agricoles en Dordogne, des nouveautés réglementaires...Accédez à des vidéos thématiques sur l'agronomie, l'élevage...