Vous êtes ici : Accueil > Actualités > Arrêt des mouvements de volailles provenant des ZP, ZS & ZCT

Arrêt des mouvements de volailles provenant des ZP, ZS & ZCT

Accéder aux flux rss de notre siteImprimer la page

Influenza Aviaire : à compter du lundi 11 janvier, la Préfecture de la Dordogne a décidé d’arrêter les mouvements de volailles provenant de tout ou partie des départements infectés.

Compte tenu de la situation sanitaire devenue en quelques jours hors de contrôle dans les Landes et dans l'attente des instructions de la DGAl concernant les modalités de gestion des mouvements des volailles (palmipèdes et gallus) en provenance de tout ou partie des départements infectés et à destination des zones indemnes, la DDCSPP 24 interdit l'introduction à partir des ZP, ZS et ZCT, sur le territoire de la Dordogne d'oeufs à couver et d'oiseaux de 1 j des espèces de gallus et palmipèdes.

Il s'agit d'une mesure de sauvegarde destinée à préserver le statut sanitaire du département en attendant qu'une stratégie de prévention sanitaire plus globale soit décidée.

Rappel : Les mesures de prévention obligatoires sur les élevages

Depuis le 16 novembre, le niveau de risque a été relevé à « élevé » et  les mesures de prévention suivantes sont rendues obligatoires dans l’ensemble des communes de la Dordogne :

  • claustration ou protection des élevages de volailles (dont les basses-cours) par un filet avec réduction des parcours extérieurs pour les animaux
  • interdiction de rassemblements d’oiseaux (par exemple : concours, foires ou expositions)
  • interdiction des transports et lâchers de gibiers à plume
  • interdiction d’utilisation d’appelants pour la chasse au gibier d’eau
  • surveillance clinique quotidienne dans les élevages commerciaux et non commerciaux
  • bâchage des camions transportant des palmipèdes âgés de plus de trois jours
  • interdiction des compétitions de pigeons voyageurs au départ ou à l’arrivée en France
  • vaccination obligatoire dans les zoos pour les oiseaux ne pouvant être confinés ou protégés sous filet.

Des dérogations à la claustration ou à la mise sous filet seront envisagées dans le respect des textes applicables, et notamment vis à vis des conditions de biosécurité en place dans l’élevage.

Ces dérogations ne sont pas autorisées pour les élevages non commerciaux et les élevages de palmipèdes ayant plus 3 200 animaux ayant accès à l’extérieur.

La dérogation est accordée par la DDCSPP sur la base de l’examen de la motivation de la demande comportant :

L’ensemble de la population doit éviter de fréquenter les zones où stationnent des oiseaux sauvages, y compris en leur absence, du fait de la possible présence de virus dans les fientes et les sols souillés.

Tout contact avec les oiseaux sauvages, morts ou vivants, est à proscrire.

En cas de contact, un nettoyage approfondi et une désinfection des zones ou effets concernés doivent être appliqués.

Toute découverte d’un cadavre d’animal doit être signalée aux autorités.

Pour rappel : la consommation de viande, foie gras et œufs ne présente aucun risque pour l’Homme.