fileadmin/user_upload/Nouvelle-Aquitaine/099_Inst-Dordogne/Interface/logo-rss-chambres.jpg Flux RSS des actualités2879010fr_FRChambre d'agricultureWed, 24 Apr 2024 14:43:35 +0200Wed, 24 Apr 2024 14:43:35 +0200TYPO3 EXT:newsnews-141142Mon, 22 Apr 2024 08:55:14 +0200Réunion sur la prédation du loup https://dordogne.chambre-agriculture.fr/actualites/detail-de-lactualite/actualites/reunion-sur-la-predation-du-loup/Quelles adaptations possibles sur les exploitations de Dordogne ? Une réunion est programmée vendredi 3 mai à 20h en salles 1 & 2 au Pôle Interconsulaire de Coulounieix-Chamiers.Le loup est en cours de dispersion sur l’ensemble du territoire français. Au-delà du débat « Pour ou Contre », les éleveurs de Dordogne doivent pouvoir continuer à exercer leur métier.

La Chambre d’agriculture avec le CIVAM PPML (Double), centre d'initiatives pour valoriser l'agriculture et le milieu rural, organisent une réunion sur la prédation du loup vendredi 3 mai à 20h en salles 1 & 2, au Pôle Interconsulaire de Coulounieix-Chamiers.

Elisabeth Moreau et Franck Vigne, éleveurs ovins et bovins viande du plateau du Vercors et des Baronnies, viendront témoigner de la difficulté de vivre et travailler en présence permanente du loup et des adaptations qu’ils ont opéré sur leurs fermes.

Une bonne place sera laissée aux échanges avec la salle.

Un verre de l’amitié viendra clore cette réunion qui s’adresse aux éleveurs du département.

]]>
news-141015Thu, 18 Apr 2024 11:04:28 +0200Risque de gel de printempshttps://dordogne.chambre-agriculture.fr/actualites/detail-de-lactualite/actualites/risque-de-gel-de-printemps/Les températures négatives annoncées font craindre des risques de gel sur les parcelles de vignes. Des brûlages préventifs peuvent être réalisés sous certaines conditions.Afin de prévenir de possibles dégâts dus au gel sur les productions viticoles et arboricoles du département, des brûlages préventifs peuvent être mis en place.

L'arrêté complet ainsi que le formulaire de déclaration sont consultables sur le site de la préfecture

> Accèdez à la page dédiée à l'arrêté et au formulaire

 

]]>
Productions végétalesVigne
news-140875Mon, 15 Apr 2024 10:45:41 +0200Elevage & Territoire : samedi 29 juin à Meyralshttps://dordogne.chambre-agriculture.fr/actualites/detail-de-lactualite/actualites/elevage-territoire-samedi-29-juin-a-meyrals/Pour sa 19ème édition, la Fédération départementale des CUMA et la Chambre d'agriculture vous proposent de vous retrouver samedi 29 juin à Meyrals de 9h30 à 17h.La Chambre d'agriculture et la Fédération départementale des CUMA en partenariat avec le CrDA du Périgord Noir vous donnent rendez-vous à Meyrals samedi 29 juin dès 9h30 pour la 19ème édition de la manifestation agricole itinérante Elevage & Territoire qui mettra à l'honneur une agriculture innovante et d'avenir !

Au programme

  • ÉLEVAGE
    • Panorama des élevages en Périgord noir
    • Pâturage : le champ des possibles
    • Chiens de troupeaux
  • ÉNERGIE 
    • Valorisation du bois en énergie ou paillage
    • Photovoltaïque : valoriser un besoin de bâtiment
  • AGRICULTURE DE PRÉCISION
    • Les nouvelles technologies au service de la noix (pièges connectés, drone, nouvelles pratiques)
    • Tracteurs autonomes, autoguidages
    • Outils de précision en grandes cultures
    • Applications drone
  • ATELIER TRANSMISSION/INSTALLATION avec le PAIT (Point Accueil Installation Transmission) et la MSA

Restauration

Un repas périgourdin sera proposé le midi.

Localisation

Coordonnées GPS : 44° 53'57.07"N / 1° 3'49.53"E

Renseignements

Contactez le 05 53 45 47 70

 

]]>
news-125029Fri, 12 Apr 2024 17:23:00 +0200LES GROUPEMENTS EMPLOYEURS RECRUTENThttps://dordogne.chambre-agriculture.fr/actualites/detail-de-lactualite/actualites/les-groupements-employeurs-recrutent/Le 16 avril, 11 groupements employeurs seront présents à la salle René Coicaud de Bergerac (9h-16h30) pour répondre aux problématiques de l’emploi sur le territoire.Le salon des Groupements d’Employeurs de Dordogne vous attend mardi 16 avril  à la salle René Coicaud de Bergerac, de 9h à 16h30. Plus de 100 offres d’emploi seront proposées aux visiteurs couvrant différents secteurs d’activités : agriculture, artisanat, bâtiment, commerce, médico-social, numérique, sport, animation, tourisme, transport.

QU’EST CE QUE LES GROUPEMENTS EMPLOYEURS ?

Les GE et GEIQ, qui seront présents à Bergerac, agissent sur l’ensemble du département :

  • Les GE sélectionnent des compétences, aident aux recrutements et mettent du personnel à disposition aux entreprises adhérentes.
  • Les GEIQ forment, en contrat de professionnalisation ou apprentissage, des jeunes, salariés et mis à disposition des entreprises adhérentes pendant leur formation.

Sous forme associative, les GE et GEIQ travaillent en collaboration sur le département. Ils ont souhaité se réunir sous la marque « Groupements d’Employeurs de la Dordogne », afin de promouvoir les formes d’emploi à temps partagé auprès des demandeurs d’emploi et des entreprises.

Les groupements d’employeurs assurent un rôle d’interface avec les acteurs de l’emploi sur les bassins de vie du département. Ils proposent une solution multi-employeurs à dimension humaine :
un salarié du GE peut partager son temps de travail sur plusieurs entreprises. diverses (réfugiés, chômeurs longue durée, travailleurs handicapés, réinsertion, jeunes…) le groupement est aussi en relation avec différents clubs entreprises du département afin de trouver du personnel.

Les GE et GEIQ sont le lien entre les entreprises, les services publics de l’emploi et les demandeurs d’emploi.

INFOS PRATIQUES & CONTACT

Contact : Lise Danree au 05 53 35 88 15 ou par mail lise.danree@dordogne.chambagri.fr

]]>
news-140072Thu, 11 Apr 2024 13:45:00 +0200Agriculture BIO : aide nationale de crisehttps://dordogne.chambre-agriculture.fr/actualites/detail-de-lactualite/actualites/agriculture-bio-aide-nationale-de-crise/Sollicitez le dispositif d'indemnisation jusqu'au 3 mai 14h, date de clôture des demandes à réaliser sur la plateforme France AgriMer.Le Ministère de l’Agriculture et de la Souveraineté alimentaire (MASA) a décidé de mettre en place un nouveau dispositif d’indemnisation exceptionnel pour aider à résoudre les difficultés les plus urgentes des filières agricoles en agriculture biologique, suite aux conséquences de l’agression de la Russie contre l’Ukraine.

L’aide est fondée sur la prise en charge d’une partie de la baisse d’Excèdent Brut d’Exploitation (EBE) de l’exploitation spécialisée en Agriculture Biologique.

Les principaux critères d’éligibilité

  • ferme 100% engagée en AB OU ferme avec plus de 85% du chiffre d'affaires issu de la vente de produits Bio
  • perte d'Excédent Brut d’Exploitation (EBE) sur la campagne 2023-2024 supérieure ou égale à 20 %

OU

  • perte du Chiffre d'Affaires (CA) sur la campagne 2023-2024 supérieure ou égale à 20 %

Ces baisses d'EBE et de CA sont calculées sur le dernier exercice clos entre le 1er juin 2023 et le 31 mai 2024, par rapport à la moyenne des exercices comptables clôturés entre juin 2018 et mai 2020. Elles doivent être justifiées par un expert-comptable, un commissaire aux comptes ou une association de gestion et de comptabilité.

  • L’aide compensera jusqu’à 50 % de la perte d’EBE
  • Montant d'aide minimum de 1 000 €
  • Plafond de 30 000 € d'aide par ferme (40 000 € pour les jeunes agriculteurs et nouveaux installés)
  • Les agriculteurs ayant une activité viticole pouvant bénéficier en Dordogne du fonds d’urgence viticole ne sont pas éligibles
  • Un stabilisateur budgétaire pourra être appliqué SI les demandes éligibles dépassent l’enveloppe

> Consultez le site de France Agri Mer

]]>
Agriculture biologique
news-140735Wed, 10 Apr 2024 13:58:18 +0200Campagne MAEC 2024https://dordogne.chambre-agriculture.fr/actualites/detail-de-lactualite/actualites/campagne-maec-2024/La campagne MAEC (Mesures Agro-Environnementales et Climatiques), second pilier de la PAC, est engagée pour 2024.Des mesures, à destination des agriculteurs, sont proposées sur des territoires à enjeu, nommé Projet Agro Environnementale et Climatiques (PAEC).

Il s'agit d'engagements volontaires sur 5 ans, à déclarer en même temps que leurs déclarations PAC (1 avril au 15 mai).

> Téléchargez les mesures proposée par PAEC en Dordogne

]]>
news-140550Fri, 05 Apr 2024 10:26:47 +0200CONFIEZ VOTRE DÉCLARATION PAC 2024 À NOS CONSEILLERShttps://dordogne.chambre-agriculture.fr/actualites/detail-de-lactualite/actualites/confiez-votre-declaration-pac-2024-a-nos-conseillers-1/Pour une déclaration PAC conforme et sécurisée, réalisez votre dossier PAC 2024 avec nos conseillers spécialisés !Faites-vous accompagner par des experts 

Les avantages : 

  • Vous bénéficiez d’un dossier PAC conforme à la nouvelle réglementation ;
  • Vous êtes assuré de l’enregistrement de votre dossier auprès du ministère de l’Agriculture ;
  • Les déclarations sont réalisées directement sur TéléPAC via l’outil Mes P@rcelles permettant un traitement plus efficace de votre dossier.

Nos + fiabilité : 

  • Des conseillers agricoles spécialisés et formés sur les évolutions de la PAC ;
  • Une parfaite maîtrise des aspects réglementaires ;
  • De la proximité : les conseillers sont répartis au siège et dans nos antennes.

Contacts

  • Coulounieix-Chamiers : 05 53 35 88 92
  • Thiviers : 05 53 55 05 09
  • Ribérac : 05 53 92 47 50
  • Bergerac : 05 53 63 56 50
  • Douville : 05 53 80 89 38
  • Sarlat : 05 53 28 60 80
]]>
news-125051Thu, 04 Apr 2024 12:00:00 +0200Journée ENERGIE vendredi 12 avril à Coulounieix-Chamiershttps://dordogne.chambre-agriculture.fr/actualites/detail-de-lactualite/actualites/journee-energie-vendredi-12-avril-a-coulounieix-chamiers/Rendez-vous au Pôle Interconsulaire de 9h à 16h30 pour répondre à une problématique : Quel équilibre entre production alimentaire et production d’énergie ?La Chambre d'agriculture, en partenariat avec la Fédération départementale des CUMA de Dordogne, vous invitent à participer à une journée énergie vendredi 12 avril de 9h à 16h30 à l'amphithéâtre du Pôle Interconsulaire de Coulounieix-Chamiers.

Au programme

  • 9h00 : Accueil café
  • 9h30 : Photovoltaisme au sol en Dordogne
    • Actualités de l’agrivoltaïsme
    • Zones d’accélération dont terres incultes
    • Méthodes de recensement des espaces pour la production énergétique
  • 10h30 : Retour d’expériences des départements voisins
  • 11h15 : Actualité de la méthanisation et appel aux initiatives
  • 11h45 : Plans carbone : où en est-on ?
  • 12h00 : Présentation du projet sur la pyrogazéification et informations sur le contrat de développement territorial
  • 12h40 : Repas (inscription obligatoire)
  • 14h30 : Table ronde-débat › Le rôle du sol : quels équilibres entre production alimentaire et énergétique dans l’espace rural ?
  • 16h30 : Clôture de la journée

Informations et inscriptions

L'inscription au repas est obligatoire avant le 05 avril via

]]>
news-117408Thu, 04 Apr 2024 11:57:00 +0200PAC 2023-2027 : réunions d'informationshttps://dordogne.chambre-agriculture.fr/actualites/detail-de-lactualite/actualites/pac-2023-2027-reunions-dinformations/Des réunions d'informations organisées en Dordogne pour mieux comprendre la réforme.La Chambre d’agriculture Dordogne organise des réunionsafin de permettre aux agriculteurs de réaliser leurs déclarations PAC 2024 dans les meilleures conditions.

Lors de ces réunions auxquelles participera la DDT, les sujets majeurs de la réforme comme l’évolution des DPB seront abordés ainsi que les évolutions connues de TéléPAC pour 2024.

En Périgord Pourpre Vallée de l'Isle :

  • Jeudi 4 avril de 10h à 12h, salle des fêtes de Lamonzie-Montastruc
  • Vendredi 5 avril de 10h à 12h, salle des fêtes de Saint-Médard-de-Mussidan

En Périgord Vert

  • Vendredi 5 avril de 14h à 17h, maison des services de Thiviers
  • Mardi 9 avril de 10h à 12h, salle des fêtes de Bertric-Burée

Contact

Florence Labrousse : Chargée de mission PAC 0553358813.

]]>
PAC
news-139760Thu, 04 Apr 2024 09:43:00 +0200100 ans au service des agriculteurs de Dordognehttps://dordogne.chambre-agriculture.fr/actualites/detail-de-lactualite/actualites/100-ans-au-service-des-agriculteurs-de-dordogne/Pour marquer ses 100 ans d'existence, la Chambre d'agriculture vous propose une exposition visible au Pôle Interconsulaire à Coulounieix-Chamiers jusque fin mai 2024.A travers une exposition visible dans le hall du pôle interconsulaire à Coulounieix-Chamiers, la Chambre d'agriculture de Dordogne retrace 100 ans d'activité au service des agriculteurs.

N'hésitez pas à venir la découvrir jusque fin mai 2024.

Horaires

Du lundi au vendredi de 8h à 12h30 & de 13h30 à 17h.

Le bâtiment de la place Francheville aura accueilli pendant 36 ans les salariés de la Chambre d’agriculture en centre-ville de Périgueux avant leur déménagement en 2009 au Pôle Interconsulaire de Coulounieix-Chamiers.

Foire agricole à Rouffignac en 1983.

]]>
news-140467Wed, 03 Apr 2024 11:57:23 +0200Salon de l'agriculture Nouvelle-Aquitainehttps://dordogne.chambre-agriculture.fr/actualites/detail-de-lactualite/actualites/salon-de-lagriculture-nouvelle-aquitaine-8/Rendez-vous au Parc des expositions de Bordeaux du 18 au 26 mai 2024.Le Salon de l’Agriculture Nouvelle-Aquitaine est de retour dans le cadre de la Foire Internationale de Bordeaux.

L’agriculture régionale y sera mise à l’honneur, avec des événements professionnels et grand public, associant à la présence d’un millier d’animaux, de nombreuses animations, dégustations, démonstrations et débats.

Les animaux de la ferme à l’honneur avec Aquitanima

Les vaches et taureaux seront à l’honneur du samedi 18 au mercredi 22 mai 2024 sur le Salon de l’Agriculture Nouvelle-Aquitaine avec les concours des différentes races bovines de la région Nouvelle-Aquitaine.

Plus de 500 animaux des races Limousine, Bazadaise, Blonde d’Aquitaine et Prim’Holstein entreront en lice pour faire honneur à leur éleveur et espérer remporter les prix des différentes sections.

Le programme

SAMEDI 18 MAI
Concours Limousin

DIMANCHE 19 MAI :
Concours Bazadais et Concours Blond

LUNDI 20 MAI

  • Suite concours Bazadais et concours Blond
  • Présentation des animaux champions
  • Présentation de l'espace « Pas d'élevage sans amour »

MERCREDI 22 MAI

  • Concours Prim’Holstein
  • Matin : Jugement des sections jeunes et prix de championnat jeune
  • Concours de présentation des animaux par les jeunes (entre midi et 14h)
  • Après-midi : jugement des sections adultes et Prix de championnat adulte et Grande championne

Mais les Parthenaise et Charolaise auront également leur moment de célébrité à l’occasion des présentations qui seront faites samedi 18 et lundi 20 mai sur le grand ring du Hall 4.

Poursuivant sa volonté d’expliquer au public la qualité de la relation éleveur/animal, le Salon de l’Agriculture Nouvelle-Aquitaine reconduit un espace dédié « Pas d’élevage sans amour ».

Durant 9 jours, les éleveurs d’animaux appartenant aux races en compétition et en présentation, témoigneront d’une relation forte avec leurs bovins… des preuves d'amour de leur quotidien et de beaux parcours d’élevage à partager avec les visiteurs.

Les moutons filières lait et viande

Plus de 100 moutons et agneaux en concours et démonstrations

Le Salon de l’Agriculture Nouvelle-Aquitaine sera ponctué par plusieurs événements en lien avec la production ovine.

Tout d’abord le mardi 21 mai avec une journée dédiée aux filières viande et lait. Au programme :

  • 10h00 à 10h15 : présentation de la journée par les responsables des principales structures de la filière ovine de Nouvelle-Aquitaine
  • 10h15 à 10h45 : démonstration de tonte
  • 10h45 à 11h30 : présentation de la filière Ovins Lait et Ovin viande de Nouvelle-Aquitaine par la Chambre d’agriculture des Pyrénées-Atlantiques, le CDEO, GEODE et les Signes Officiels de Qualité la Qualité et de l’Origine viande
  • 13h45 à 14h15 : démonstration de tonte
  • 14h15 à 15h15 : concours agneaux (Label Rouge Agneau de Pauillac, IGP Agneau de Poitou-Charentes, Label Rouge le Diamandin, IGP Agneau du Limousin) en présence d’un jury éleveurs et d’un jury de bouchers
  • 15h15 à 15h45 : démonstration de tonte
  • 15h45 à 16h15 : remise des prix et clôture de la journée

Le jeudi 23 et le samedi 25 mai seront dédiés aux chiens de troupeaux avec quatre démonstrations par jour prévues sur le grand ring sous le Hall 4.


Des centaines d’équidés, et le retour des compétitions sportives

En 2024, Equitaine, l’événement de la filière équine de Nouvelle-Aquitaine, poursuit sa progression et se prépare à accueillir 300 chevaux, contre 200 en 2023 !
Durant les 9 jours du Salon de l’Agriculture, les visiteurs pourront assister à des démonstrations et participer à des initiations proposées par les différentes disciples équestres telles que : Equifeel, Equifun, Hunter, Equitation de travail, attelage, horse ball…

Cette édition 2024 marque également le retour des compétitions sportives sur la carrière Equitaine avec :

  • un concours de sauts d'obstacles organisé le dimanche 19 et lundi 20 mai : concours ouvert aux cavaliers niveau club (de la club/ poney 2 à la club/ poney élite)
  • deux concours d'attelage : un le vendredi 24 et un le samedi 25
  • des matchs de horse ball organisés le dimanche 26 mai

Enfin la filière élevage sera bien évidemment à l’honneur avec notamment la présentation de nouvelles races comme l'Haflinger, le Shetland et les chevaux miniatures !

AGORAGRI

Où l’on parlera d’emploi, de transmission, de conduite d’engins, de semences et d’apiculture, de production laitière et du rôle des chasseurs…

Du 18 au 26 mai, les visiteurs sont invités à se promener sur les différents espaces du Salon de l’Agriculture Nouvelle-Aquitaine qui leur propose d’aller à la rencontre de l’agriculture et de la ruralité sur les terres pleins extérieurs. Là, ils seront accueillis par :

  • les acteurs de l’emploi et de la formation en agriculture qui proposeront un parcours sur les formations de l'enseignement agricole, les voies de formations pour les salariés, les employeurs, les apprentis ainsi que les métiers et les débouchés,
  • l’école Agri Cap Conduite qui permet chaque année de réaliser un baptême de conduite sur Innov’Show et de découvrir la formation de conduite d’engins agricoles,
  • l’interprofession des Semences (SEMAE) et la filière apicole qui déclineront des animations permettant de faire le lien entre la graine et l’aliment mais également de mieux comprendre le travail mené de concert par agriculteurs et apiculteurs au travers de l’action du GIE Coexistence 47,
  • les producteurs de fromages au lait de vache, de brebis et de chèvre pour des animations et des dégustations,
  • la Fédération départementale des Chasseurs de Gironde qui mettra en avant ses actions en faveur de la biodiversité mais également les produits transformés à base de viande de vénerie.

Gastronomie et vins

Les produits et vins de Nouvelle-Aquitaine seront également à l’honneur sous le Hall 4, sur l’espace Gastronomie & Vins.

Piloté par Agence de l'Alimentation Nouvelle-Aquitaine (AANA), l’espace « Gastronomie & Comptoir des Vins » met en lumière la richesse du patrimoine gastronomique de notre région. Son parcours thématique, informatif et gourmand proposera des ateliers et des démonstrations réparties sur ses 3 pôles :

  • la Cuisine animée par des chefs de la région en association avec des producteurs et des éleveurs locaux
  • la Boucherie en partenariat avec Interbev Nouvelle-Aquitaine
  • le Comptoir des Vins, en collaboration avec le Concours de Bordeaux-Vins d’Aquitaine qui propose aux visiteurs, en plus de la dégustation de vins médaillés, des animations originales et ludiques autour du vin.

Les visiteurs pourront également tester leurs connaissances en participant au « Manger ou Mieux Manger Challenge », un jeu de piste sur le salon à la découverte des saveurs régionales et des Signes Officiels de Qualité et d’Origine (SIQO). À la clé, de nombreux lots à gagner !

Implanté sous le Hall 4 toute la durée du Salon, le Marché des Producteurs de Nouvelle-Aquitaine regroupe une quinzaine d’exposants dont les étals sont les ambassadeurs des productions maraîchères, volaillères, salaisonnières, viticoles… de la grande région.

Cet espace offrira au public l’opportunité de déguster de nombreuses spécialités culinaires régionales et d’échanger avec des agriculteurs passionnés.

En journée comme en soirée (nocturne le vendredi 24 mai), les producteurs proposeront une sélection complète de produits issus des différents territoires de Nouvelle-Aquitaine, à déguster sur place ou à emporter : Huîtres, bulots et gambas, charcuteries, conserves de la ferme (rillettes, confits, foie gras, pâtés…), viandes de boeuf, canard et poulet, fromages de chèvres, glaces au lait de chèvres, tajines de chevreaux, miel et produits dérivés, pain et viennoiseries, pâtisseries, vins de Bordeaux, bières, cidre et limonade basques, Armagnac des Landes et Floc de Gascogne, café, thé et jus de fruits commerce équitable…

Le Salon de l’Agriculture Nouvelle-Aquitaine c’est également :

Le plateau AGRIWEB.TV qui proposera des émissions en direct du samedi 18 mai au mercredi 22 mai.

A noter notamment les Rendez-vous de l’Agrivoltaïsme, tous les jours en fin de matinée mais également la remise du Prix Joël AUBERT aux jeunes journalistes et la remise des Prix de la Fondation pour une Agriculture en Nouvelle-Aquitaine le mardi 21 mai (horaires à venir). A retrouver sur www.agriweb.tv

Les ÉTATS GÉNÉRAUX DE L’INNOVATION, organisés par le Réseau RAIN, qui se tiendront mercredi 22 mai de 9 h 30 à 12 h 30 sur le thème : « La place de l’agriculture dans la société » (Hall 3 salle 302).
FORUMAGRI, lieu de rencontres et d’échanges entre les professionnels de l’agriculture, mais également avec des entreprises venant présenter leurs solutions pour le monde agricole (Hall 4).

]]>
news-140350Fri, 29 Mar 2024 13:47:58 +0100Lutte contre la prolifération des sangliershttps://dordogne.chambre-agriculture.fr/actualites/detail-de-lactualite/actualites/lutte-contre-la-proliferation-des-sangliers/Signature de 2 arrêtés permettant de lutter contre la prolifération des sangliers en Dordogne.Le préfet de la Dordogne a signé deux arrêtés tendant à une meilleure régulation de la population de sanglier dans le département :

Un premier arrêté classe le sanglier comme espèce susceptible d'occasionner des dégâts dans le département de la Dordogne pour la saison de chasse 2023-2024.

Ce classement va permettre de piéger et tuer le sanglier en complément des actions de chasse. Le piégeage pourra être mis en œuvre uniquement par le propriétaire ou le fermier sur sa propriété ou son exploitation. Il sera possible dans 97 communes de Dordogne sur lesquelles les dégâts aux cultures sont les plus importants ou qui sont concernées par la tuberculose bovine (voir carte et liste jointes).

Un groupe de travail « sanglier », composé de représentant de la Commission Départementale de la Chasse et de la Faune Sauvage (CDCFS) a été créé en 2018. Il a permis la mise en place d’une expérimentation sur le piégeage du sanglier sur 3 années (2021-2022-2023) hors des périodes de chasse par les agriculteurs, chez les agriculteurs.

Le bilan de cette expérimentation a montré que :
• le piégeage est une méthode efficace pour capturer des sangliers à condition que le piège soit bien posé et non vandalisé,
• c'est un complément à la chasse,
• une communication sur le piégeage est indispensable entre les différents acteurs (agriculteurs, chasseurs, élus) pour garantir son effectivité

Un second arrêté prolonge la période de chasse du sanglier du 1er avril au 31 mai 2024. Ainsi, uniquement dans le cadre de la protection des semis les agriculteurs chasseurs titulaires du permis de chasse ET de leur droit de chasse pourront tirer à l’affut ou à l’approche sur les sangliers et après autorisation préfectorale délivrée au détenteur du droit de chasse.

Les agriculteurs non-chasseurs pourront, de leur côté, faire appel à la société de chasse locale.

En Dordogne depuis plus de 10 ans, la population de sanglier ne cesse de progresser. Les dégâts aux cultures vont croissant, engendrant une charge financière pour assurer l'indemnisation des agriculteurs elle aussi en augmentation.

La Commission Départementale de la Chasse et de la Faune Sauvage (CDCFS) est régulièrement saisie de cette difficulté. Cette commission concourt à l’élaboration, à la mise en œuvre et au suivi de la réglementation relative à la chasse et à la protection de la faune sauvage.

> Liste des communes de Dordogne où le piégeage du sanglier sera possible durant la saison cynégétique 2023-2024

> Carte des communes de Dordogne où le piégeage du sanglier sera possible durant la saison cynégétique 2023-2024

 

]]>
news-139256Thu, 28 Mar 2024 16:37:00 +0100Assurance récolte : désignation de son interlocuteur agrééhttps://dordogne.chambre-agriculture.fr/actualites/detail-de-lactualite/actualites/assurance-recolte-designation-de-son-interlocuteur-agree/Désignez des interlocuteurs agréés pour bénéficier d’une indemnisation par la solidarité nationale (ISN) lorsqu’un aléa climatique cause des pertes de récolte d’ampleur exceptionnelle.La réforme de l’assurance récolte, qui est entrée en vigueur au 1er janvier 2023, permet à chaque agriculteur de bénéficier d’une indemnisation par la solidarité nationale (ISN) lorsqu’un aléa climatique cause des pertes de récolte d’ampleur exceptionnelle sur son exploitation.

En 2024, une nouvelle étape est franchie avec le déploiement du réseau des interlocuteurs agréés, chaque exploitant doit désigner son interlocuteurs.

Ce réseau, constitué des entreprises d’assurance commercialisant des contrats d’assurance récolte subventionnables, a pour mission de gérer et verser l’ISN des productions non assurées dans plusieurs situations à compter de la campagne 2024 :

  1. Pour les exploitants déjà partiellement assurés via un contrat d’assurance récolte subventionnable couvrant une partie des surfaces de leur exploitation, le réseau des interlocuteurs agréés interviendra pour le compte de l’État pour gérer et verser l’ISN pour la plupart de leurs productions non-assurées
  2. Pour les éleveurs dont les prairies ne sont pas assurées via un contrat d’assurance récolte subventionnable, le réseau des interlocuteurs agréés interviendra pour gérer et verser l’ISN sur les prairies de leur exploitation. Dans ces situations, les agriculteurs doivent désigner en ce début de campagne leur interlocuteur agréé pour que ceux-ci puissent assurer la gestion des sinistres climatiques qui interviendront au cours de l’année 2024 sur les surfaces non assurées de leur exploitation et leur verser le cas échéant l'ISN.

Cette démarche de désignation est à réaliser sur une plateforme en ligne ouverte depuis le 1er mars 2024, et ce :

  • Jusqu’au 19 avril 2024 pour les exploitants déjà partiellement assurés.

Cette première échéance est définie de façon à ce que ces exploitants puissent identifier d’ici le tout début du printemps leur interlocuteur agréé et qu'ils puissent être informés par ce dernier des modalités de gestion des sinistres sur leurs cultures avant que surviennent les premiers aléas climatiques de l’année.

  •  Jusqu’au 15 mai 2024 pour les éleveurs non assurés

Cette deuxième échéance, concordante avec la campagne de déclaration TelePac, a vocation à laisser suffisamment de temps aux exploitants concernés pour effectuer cette démarche de désignation de leur interlocuteur agréé chargé de la gestion de l’ISN pour leurs prairies non assurées. La procédure sera désormais plus simple pour percevoir une indemnisation une fois effectuée la désignation de son interlocuteur agréé.

> Accédez à la plateforme de désignation d'un interlocuteur agréé

]]>
news-140275Thu, 28 Mar 2024 10:56:12 +0100Compostage du fumierhttps://dordogne.chambre-agriculture.fr/actualites/detail-de-lactualite/actualites/compostage-du-fumier/Participez à une demi-journée technique sur un essai de compostage de fumier le 2 avril de 14h à 16h30 sur l’exploitation de Guillaume Foncy route de Puyfébert à Vaunac. Au programme :
  • Démonstration de compostage de fumier à l'aide d'un retourneur d'andain (SCIC Au Ras du Sol)
  • Présentation du dispositif expérimental et de l'impact des différents types de gestion sur la qualité du compost et la viabilité des graines d'adventices
  • Couvrir son compost : un bon moyen pour limiter le lessivage de l'azote

Coordonnées GPS : 45.3770970,0.9041623 A l’entrée de la route de Puyfébert sur VAUNAC

]]>
news-140236Wed, 27 Mar 2024 10:54:00 +0100Influenza aviaire : le point sur la situationhttps://dordogne.chambre-agriculture.fr/actualites/detail-de-lactualite/actualites/influenza-aviaire-le-point-sur-la-situation/Abaissement du niveau de risque Influenza aviaire hautement pathogène à modéré.Au 18 mars 2024, la France comptabilise 10 foyers en élevage et 22 détections en faune sauvage.

Aucun nouveau foyer IAHP n’a été signalé en élevage depuis le 16 janvier 2024 en Vendée.

Malgré le signalement fin février par l’OFB (Office Français de la Biodiversité) des premières migrations ascendantes, le nombre de détection dans la faune sauvage n’a pas augmenté outre mesure (dernier cas dans la Manche le 12 février 2024).

En tenant compte des difficultés quotidiennes rencontrées par les éleveurs dans le maintien de la mise à l’abri des volailles, ainsi que le contexte sanitaire actuel, le Ministère de l’agriculture et de la souveraineté alimentaire a abaissé le niveau de risque IAHP à modéré par voie d’arrêté ministériel à compter du 18 mars 2024.

Ainsi, la mise à l’abri des animaux n’est plus exigée à l’exception des communes de Zone à Risque Particulier dont la liste est énoncée ci-dessous.

Toutefois, en prenant également en considération les positions exprimées par les représentants professionnels avicoles lors du dernier Conseil national d’orientation de la politique sanitaire animale et végétale (CNOPSAV, 8 mars 2024), le Ministère de l’agriculture et de la souveraineté alimentaire a publié un second arrêté ministériel modifiant certaines mesures de biosécurité (extrait du Journal Officiel de la République Française).

Parmi ces modifications, deux axes principaux sont à retenir :

  1. Les mesures de surveillance à mettre en œuvre pour la filière palmipèdes à foie gras.
  2. Les conditions de mise à l’abri en Zone à Risque Particulier.

Pour rappel, le niveau de risque Influenza aviaire hautement pathogène influe également sur les délais de télédéclaration des mouvements de volailles :

1.    Mesures de surveillance pour la filière palmipèdes à foie gras à niveau risque IAHP modéré

Hors Zone à Risque Particulier, les palmipèdes à foie gras peuvent accéder à un parcours extérieur sans restriction d’âge.

En considérant un risque non négligeable de contamination des animaux par la faune sauvage migratrice, l’Etat impose une mesure supplémentaire de surveillance préalable à tout mouvement de palmipèdes entre deux établissements.

Ainsi, les éleveurs devront procéder à un dépistage virologique de 20 animaux, et ce, 72 heures avant le mouvement prévu. La dépense liée à ces analyses est à la charge du producteur.

A noter que ce dépistage avant mouvement est applicable jusqu’au 10 avril 2024 (point 7° de l’article 2 de l’arrêté ministériel).

2.    Conditions de mise à l’abri en Zone à Risque Particulier

Pour rappel, les communes de Dordogne listées ci-dessous ont été définies en Zone à Risque Particulier :

A compter du 18 mars 2024, la règlementation prévoit de nouvelles dispositions présentées dans le communiqué de presse du Ministère de l’agriculture et de la souveraineté alimentaire, et résumées dans les tableaux ci-dessous :

Rappel : Les parcours réduits ne doivent pas comporter de zones inondées, de plans d’eau ou de mares.
Dans la mesure du possible, les parcours doivent être éloignés de plus de 500 mètres des plans et cours d’eau.

]]>
Productions animalesVolaille
news-121327Wed, 27 Mar 2024 10:20:00 +0100Loi EGalim 2 : le point sur la contractualisation https://dordogne.chambre-agriculture.fr/actualites/detail-de-lactualite/actualites/loi-egalim-2-le-point-sur-la-contractualisation/Une réunion d'information est organisée jeudi 04 avril à 20h30 à la mairie d'Excideuil pour décrypter cette notion de contractualisation.La loi « EGalim 2 » a été promulguée au Journal Officiel du 19 octobre 2021.

Elle introduit de nouveaux dispositifs de régulation et de transparence au profit d’une meilleure rémunération des agriculteurs français.

C’est la première loi qui offre l’opportunité aux agriculteurs d’une meilleure prise en compte de leurs coûts de production et sanctuarise le prix de la matière première agricole.

Depuis le 01/01/2022, la contractualisation est obligatoire.

L’éleveur peut contractualiser avec tout-type d’acheteur : négociants, abatteurs, bouchers, distributeurs, restauration ou même des éleveurs engraisseurs de bovins.

Des sanctions financières sont prévues en cas de non-respect de la loi.

Afin d'accompagner les agriculteurs dans la compréhension de cette obligation, la Chambre d'agriculture en partenariat avec la FDSEA et les Jeunes Agriculteurs de Dordogne vous proposent une réunion  jeudi 04 avril à 20h30 à la mairie d'Excideuil pour décrypter cette notion de contractualisation.

Contractualiser c'est ? 

  • Renverser la logique en place ou le producteur est toujours la variable d’ajustement
  • Révolutionner les pratiques et redonner du pouvoir aux  producteurs
  • Imposer la transparence et la définition préalable d’un prix, en lien avec le coût de production

Contacts

  • Elodie PEYRAT, Conseillère bovin viande CA24 - 0786004064
  • Céline MARTY FOURNIER, Animatrice territoriale Périgord-Vert CA24 - 0687373209
]]>
Productions animales
news-139736Fri, 15 Mar 2024 17:01:00 +0100Simplification administrative de la PAC https://dordogne.chambre-agriculture.fr/actualites/detail-de-lactualite/actualites/simplification-administrative-de-la-pac/Les agriculteurs sont sollicités pour participer à une enquête de la Commission Européenne pour connaître la charge administrative à laquelle ils font face !La Commission européenne a ouvert du 7 mars au 8 avril une enquête en ligne afin de recueillir directement les points de vue des agriculteurs de l’Union Européenne sur la charge administrative à laquelle ils font face.

Parmi les questions posées :

  • Combien de temps consacrez-vous chaque année aux tâches administratives liées aux demandes d’aides et aux obligations de rapport ?
  • Utilisez-vous des appareils mobiles pour fournir des photos géolocalisées ?
  • Avez-vous eu recours à une aide extérieure pour préparer vos demandes d’aides de la PAC en 2023 ?

Les résultats préliminaires de cette enquête seront présentés d’ici la mi-avril.

L'exécutif européen mènera « en parallèle des entretiens avec les organisations paysannes pour compléter le tableau », afin d'avoir d’ici l’été «une vision plus précise des principaux obstacles administratifs rencontrés par les agriculteurs ».

Ces informations s'ajouteront à celles issues du Dialogue stratégique sur l’avenir de l’agriculture, lancé au mois de janvier. Sur cette base, la Commission européenne publiera à l'automne une analyse détaillée qui alimentera les réflexions sur la révision de la PAC

> Participez à l’enquête en ligne

A noter : N’oubliez pas de sélectionner la langue française, en haut à droite de la page

]]>
PAC
news-139741Fri, 15 Mar 2024 16:15:13 +0100Journée Technique du vignoble de Bergerac-Durashttps://dordogne.chambre-agriculture.fr/actualites/detail-de-lactualite/actualites/journee-technique-du-vignoble-de-bergerac-duras/Venez découvrir l'ensemble des projets et expérimentations réalisés sur le territoire mercredi 27 mars au Lycée de la Brie à Monbazillac.Cette grande journée technique est organisée par la FVBD et l'IVBD, en collaboration avec la Chambre d'agriculture de la Dordogne, Oenocentres, AgroCampus Périgord et Agrobio Périgord.

Au programme de cette journée, une matinée de conférences sur les dernières nouveautés de la protection sanitaire, la gestion des sols, le matériel végétal et l’œnologie.

Des ateliers se tiendront l'après-midi autour de 5 thématiques :

  1. retour sur le mildiou 2023
  2. bilan carbone
  3. réglage pulvérisateur
  4. dégustation variétés résistantes
  5. réforme de l'étiquetage

Retrouvez le programme détaillé et le lien d'inscription ici https://forms.gle/HRW1KtWNVWTCdrJh6

 

]]>
Productions végétalesVigne
news-138910Thu, 14 Mar 2024 15:40:00 +0100FORUMS OUVERTS pour relever les défis de l’élevage https://dordogne.chambre-agriculture.fr/actualites/detail-de-lactualite/actualites/forums-ouverts-pour-relever-les-defis-de-lelevage/Les éleveurs de Dordogne sont appelés à se réunir par secteur à l'occasion des FORUMS OUVERTS les 12,19 et 22 mars à Proissans, Négrondes et Lamonzie-Montastruc.La Chambre d’agriculture de Dordogne en partenariat avec l’association des éleveurs de Dordogne (ASSELDOR), la coopérative des éleveurs de Dordogne (COPELDOR) et les 3 CrDA du département (Périgord Noir, Périgord Vert & Périgord Pourpre Vallée de l’Isle) proposent aux éleveurs de se réunir pour envisager collectivement des solutions aux défis de l’élevage à l’occasion de forums ouverts qui se dérouleront de 9h30 à 17h :
  • Mardi 12 mars, salle des fêtes de Proissans (05 53 28 60 80 - crda.pn@dordogne.chambagri.fr)
  • Mardi 19 mars, salle des fêtes de Négrondes (05 53 55 05 09 - crda.pv@dordogne.chambagri.fr )
  • Vendredi 22 mars, salle des fêtes de Lamonzie-Montastruc (05 53 63 56 50 - crda.pp@dordogne.chambagri.fr)

Les forums ouverts ont été choisis pour leur format collaboratif de partage et de réflexion.

Il s’agit de fédérer des groupes d’éleveurs qui souhaitent soulever ensemble la problématique de l’élevage (organisation, rémunération, enjeux économiques, sociétaux et environnementaux).

Il leur revient en effet de décider de leur avenir à travers ces groupes d’échange et d'identifier les leviers qui permettront de maintenir cette filière qui contribue à la beauté des paysages et à l’attractivité de notre département.

Un repas sera offert aux éleveurs le midi (sur inscription par téléphone ou par mail les 5 jours qui précèdent chaque forum).

Toutes les filières de l’élevage sont conviées.

* CrDA : Association de Création de Dynamique Agricole

Inscriptions

]]>
Productions animales
news-139549Tue, 12 Mar 2024 13:13:43 +0100Webinaire "L’arbre: une ressource fourragère en élevage"https://dordogne.chambre-agriculture.fr/actualites/detail-de-lactualite/actualites/webinaire-larbre-une-ressource-fourragere-en-elevage/Dans le cadre du projet VALAVIE (VAlorisation de l'Agroforesterie en Viticulture et élevages ruminants), le 21 mars de 13h à 14h.La Chambre d’agriculture de Dordogne participe pour la filière Viticole au projet CASDAR Démultiplication VALAVIE (VAlorisation de l'Agroforesterie en Viticulture et élevages ruminants) porté par la Chambre régionale d’agriculture de Nouvelle-Aquitaine.

Ce projet qui porte sur les filières viticoles et élevages ruminants consiste à :

  • Transférer les connaissances, outils et méthodes produits par la recherche et les organismes de développement sur l’agroforesterie pour faciliter et concrétiser son intégration dans les exploitations viticoles et en élevages ruminants
  • Permettre aux conseillers des deux filières de s’approprier des outils et méthodes éprouvées dans le cadre de différents projets de recherche et développement dans le domaine de l’agroforesterie
  • Convaincre via des actions de démonstration et de diffusion d’informations auprès des éleveurs et des viticulteurs de l’intérêt et limites des systèmes agroforestiers sur le microclimat des parcelles, le stockage du carbone, la biodiversité, le lien social et organisationnel et le bien-être animal
  • Créer des interfaces avec les chaînes de valorisation territoriales des produits agroforestiers : bois, fruits, matériaux bio-sourcés

Contact VALAVIE DORDOGNE

François BALLOUHEY, Conseiller en viticulture et agroforesterie Tél. : 07 86 00 50 53 – Mail : francois.ballouhey@dordogne.chambagri.fr

> S'inscrire

]]>
news-139162Mon, 11 Mar 2024 11:23:00 +0100Permanences pour les exploitants agricoleshttps://dordogne.chambre-agriculture.fr/actualites/detail-de-lactualite/actualites/permanences-pour-les-exploitants-agricoles/Des permanences en préfecture et sous-préfectures pour les agriculteurs qui souhaitent faire part de leurs difficultés et être accompagnés dans leurs démarches administratives.Les permanences destinées à recevoir individuellement les exploitants agricoles en difficultés se poursuivent cette semaine.

Les services de l’État (DDT et DDFiP) restent mobilisés afin d’assurer un traitement individualisé pour chaque agriculteur qui le souhaite en apportant des réponses opérationnelles à leurs problématiques et un accompagnement dans leurs démarches administratives .

Une permanence tournante se tient chaque matin selon le calendrier suivant :

  • vendredi de 9h à 12h : permanence en sous-préfecture de Nontron
  • lundi de 9h à 12h : permanence en sous-préfecture de Bergerac
  • mardi de 9h à 12h : permanence en sous-préfecture de Sarlat
  • mercredi de 9h à 12h : permanence à la Direction Départementale des Territoires (DDT) – Cité administrative à Périgueux

Cette mobilisation départementale, a pour objectif, la résolution rapide et efficace des problèmes concrets soulevés par les exploitants.

Un traitement en proximité et au plus près du terrain sera mis en place pour permettre une prise en charge personnalisée des agriculteurs, échanger sur l’ensemble des difficultés qu’ils rencontrent en fournissant un accompagnement adapté, mais aussi repérer les situations de mal-être auxquelles les exploitants sont confrontés.

]]>
news-139414Fri, 08 Mar 2024 10:29:41 +0100Points d'actualités des filières avicoleshttps://dordogne.chambre-agriculture.fr/actualites/detail-de-lactualite/actualites/points-dactualites-des-filieres-avicoles/Le point sur les actualités des filières avicoles : clôture des dispositifs d'indemnisation IAHP, vaccination, forums ouverts des assises de l'élevage...DISPOSITIFS D’INDEMNISATION IAHP
  • RAPPEL : DEMANDE DE SOLDE D’INDEMNISATION À DÉPOSER AVANT LE 29 MARS 2024

En lien avec les foyers Influenza aviaire hautement pathogène déclarés au cours du dernier trimestre 2022, l’Etat met en œuvre un dispositif FranceAgriMer d’indemnisations des pertes économiques constatées par les producteurs avicoles.

Le dispositif prévoit une indemnisation à hauteur de :

  • 90 % des pertes économiques constatées pendant les mesures de restriction sanitaires appliquées aux mises en place et mouvements d’animaux.
  • 50 % des pertes subies après la levée des zones règlementées (150 jours maximum).

LES DEMANDES DOIVENT ÊTRE IMPÉRATIVEMENT DÉPOSÉES SUR LA PLATEFORME DÉDIÉE AVANT LE 29 MARS 2024 – 14H00.

https://www.franceagrimer.fr/Accompagner/Dispositifs-par-filiere/Aides-de-crise/INFLUENZA-AVIAIRE/H5N1-2023-Amont-solde

Les demandes doivent impérativement être accompagnées d’une annexe comptable dûment tamponnée et signée par un expert-comptable.

Pour rappel, tout éleveur ayant sollicité une avance d’indemnisation IAHP (voir décision FranceAgriMer INTV-GECRI-2023-33 du 17 juillet 2023) doit obligatoirement effectuer une demande de solde, au risque de devoir rembourser l’avance précédemment perçue.

DISPOSITIF D’INDEMNISATION IAHP DU MAILLON SÉLECTION/ACCOUVAGE

A la suite de l’épisode IAHP 2022/2023, les mesures sanitaires de gestion de crise ont impliqué des mesures de dépeuplement, des interdictions de mise en place et des restrictions de mouvement d’animaux dans les zones règlementées définies autour des foyers déclarés.

Le maillon sélection/accouvage (entreprises spécialisées et éleveurs de cheptel reproducteur de volailles) a également été impacté sur le plan économique par ces mesures sanitaires.

A l’échelle de la Dordogne, des professionnels localisés dans les périmètres des foyers déclarés à Lunas en octobre 2022, et à Saint-Geniès et Saint-Crépin-et-Carlucet en décembre 2022, peuvent être concernés (voir liste des communes dans la décision FranceAgriMer INTV-GECRI-2024-131 du 23 février 2024, pages 25 et 26).

Les demandeurs doivent justifier d’une perte supérieure à 20 % de l’Excédent Brut d’Exploitation (EBE) relatif à l’activité sélection/accouvage ou à celle de l’élevage de cheptels reproducteurs.

La différence d’EBE est à établir entre la période du 01/11/2022 au 31/07/2023, et celle du 01/11/2018 au 31/07/2019.

Le dispositif prévoit une compensation à 100 % des pertes d’EBE constatées.

Les demandes sont à effectuer sur la plateforme FranceAgriMer dédiée, et ce, avant le 29 mars 2024, 14h00 : https://www.franceagrimer.fr/Accompagner/Dispositifs-par-filiere/Aides-de-crise/INFLUENZA-AVIAIRE/H5N1-2023-Accouveurs

POINTS DE SITUATION & VACCINATION IAHP

  • POINT DE SITUATION IAHP

Aucun nouveau foyer IAHP n’est à signaler en élevage sur le sol français depuis le 16/01/2024 (foyer à Beaurepaire, Vendée).

A date, la France comptabilise un total de 10 foyers en élevage et de 22 cas détectés dans la faune sauvage. La dernière déclaration en faune sauvage correspond à un goéland argenté retrouvé mort dans la Manche.

Source : Cartogip, 07/03/2024 (Vert : suspicion négative, orange : détection de virus faiblement pathogène, rouge : foyer IAHP)

A l’échelle européenne, 33 pays ont détecté le virus IAHP sur leur territoire, pour un total de 288 foyers déclarés en élevage de volailles depuis le 01/08/2023.

Les états majoritairement impactés en élevage sont la Hongrie (76), la Moldavie (58, dont 20 nouveaux foyers entre le 28/02/2024 et le 01/03/2024), et la Pologne (32).

L’Allemagne, quant à elle, totalise le plus de cas dans l’avifaune libre, à savoir 174 détections.

Source : BHVSI, 05/03/2024

L’OFB (Office Français de la Biodiversité) a signalé fin février les premières migrations ascendantes en provenance d’Afrique.

  • NIVEAU DE RISQUE IAHP & MISE À L’ABRI

Malgré ce faible niveau de circulation virale, et le niveau de surveillance en élevage lié à la vaccination des canards en France, un passage à un niveau de risque modéré n’est à l’heure actuelle pas envisagé.

Dernièrement, l’interprofession CIFOG (Comité Interprofessionnel des Palmipèdes à Foie Gras) a sollicité le ministre Marc Fesneau à ce sujet dans un courrier adressé le 16 février.

Le CIFOG portait une demande d’abaissement du niveau de risque IAHP à compter du 1er mars 2024 pour les canards doublement vaccinés et dont les résultats d’analyses sérologiques indiquent une prise vaccinale satisfaisante.

La date proposée n’a pas été retenue.

Toutefois, la DGAL semble considérer un allègement progressif (courant mars/avril) des mesures de mise à l’abri, en y associant des mesures de surveillance supplémentaires.

Ces conditions seront étudiées lors de la prochaine réunion du CNOPSAV (Conseil National d’Orientation de la Politique Animale et Végétale) le 8 mars 2024.

  • FOCUS MISE À L’ABRI & ÉLEVAGES « PLEIN AIR »

La règlementation nationale impose des mesures de mise à l’abri dans les élevages des filières avicoles et porcines, dans un objectif de prévention des risques de peste porcine et Influenza aviaire hautement pathogène.

Le 31 juillet 2023, le ministère de l’Agriculture et de la Souveraineté alimentaire annonçait par voie de communiqué de presse, le lancement d’une expérimentation destinée à identifier et évaluer des mesures de biosécurité spécifiques aux élevages « plein air ».

L’animation de cette expérimentation est assurée par le réseau de l’Agriculture Paysanne (FADEAR, Fédération Associative pour le Développement de l’Emploi Agricole et Rural), avec de nombreux acteurs associés* : ANSES, ITAVI, IFIP, ITAB, SNGTV, GDS-France, ANSP, syndicats agricoles (Confédération Paysanne, Modef, FNSEA), FNAB, CIVAM et Chambre d’agriculture France, ainsi que les interprofessions avicoles et porcines.

L’identification des exploitations « test » a été initiée en septembre 2023, pour un total national de 90 élevages de volailles et 50 élevages de porcs sélectionnés à date.

Deux élevages avicoles de Dordogne accueilleront cette expérimentation.

Les résultats de ces travaux sont attendus courant 2025.

* ANSES : Agence Nationale de Sécurité Sanitaire de l'alimentation, de l'environnement et du travail, ITAVI : Institut Technique de l’Aviculture, IFIP : Institut du Porc, ITAB : Institut de l'Agriculture et de l'Alimentation Biologiques, SNGTV : Société Nationale des Groupements Techniques Vétérinaires, GDS : Groupements de Défense Sanitaire, Modef : Mouvement de Défense des Exploitants Familiaux, FNSEA : Fédération Nationale des Syndicats d’Exploitants Agricoles, FNAB : Fédération Nationale d’Agriculture Biologique, CIVAM : Centres d'Initiatives pour Valoriser l'Agriculture et le Milieu rural.

  • VACCINATION

Le dernier bilan de la vaccination communiqué par la DGAL indique un total de 39 182 868 doses de vaccin administrées depuis le 1er octobre 2023.

A la date du 4 mars 2024, la Dordogne comptabilise 7 265 canards barbaries, 643 504 canards mulards et 839 canards Pékin, doublement vaccinés.

Lors du dernier Groupe de Travail sur l’observatoire des coûts de la vaccination organisé par la DGAL le 23 février, le CIFOG et le CICAR (Comité Interprofessionnel du Canard à Rôtir) ont pu présenter les dépenses engagées par les professionnels au cours du 1er trimestre de vaccination (octobre à décembre 2023).

A l’occasion du Salon International de l’Agriculture, le CIFOG a demandé à ce que le modèle d’accompagnement financier de la première campagne de vaccination 2023/2024, soit reconduit à l’identique :

  • Prise en charge à 85 % du coût de la vaccination par l’Etat (1ère et 2ème doses).
  • Prise en charge à 100 % du coût de la 3ème dose de vaccin dans les territoires concernés.

PLAN DE COMPÉTITIVITÉ DES EXPLOITATIONS AGRICOLES « PLAN DE MODERNISATION DES ÉLEVAGES »

L’appel à projets PCAE est ouvert, et ce, jusqu’au 30 juin 2024.

Deux périodes de dépôt des demandes ont été définies :

  • Période 1 : du 23 février au 30 avril 2024.
  • Période 2 : du 1er mai au 30 juin 2024.

Les dossiers de demande seront à déposer sur la plateforme internet Mes Démarches en Nouvelle-Aquitaine.

Le Conseil Régional de Nouvelle-Aquitaine accompagne des projets de construction, rénovation, modernisation, aménagement et équipement des bâtiments d’élevage (et leurs abords) des filières animales bovine, ovine, caprine, avicole, porcine, équine, asine, cunicole et apicole.

Les dépenses sont éligibles à partir de 25 000 € HT, avec un plafond à 100 000 € HT pour tout porteur de projet, hors GAEC à 2 associés ou plus.

Le taux d’aide de base est de 30 % avec des bonifications prévues pour les exploitations certifiées Agriculture Biologique (+ 5 %), ou localisées en zone de montagne (+ 15 %).

Pour plus d’informations concernant les critères et conditions spécifiques d’éligibilité, et les catégories d’investissements éligibles, la Chambre d’agriculture de Dordogne a publié une note d’actualités spécifiques et disponible à l’adresse suivante : https://dordogne.chambre-agriculture.fr/etre-agriculteur/je-gere-mon-entreprise/les-dispositifs-daide-par-filieres/les-aides-regionales/pcae-modernisation-des-elevages/

]]>
Productions animalesVolaille
news-139358Thu, 07 Mar 2024 15:41:00 +0100Miscanthus & Switchgrass : les cultiver et les valoriserhttps://dordogne.chambre-agriculture.fr/actualites/detail-de-lactualite/actualites/miscanthus-switchgrass-les-cultiver-et-les-valoriser/Mercredi 20 mars dès 14h, venez découvrir les modalités techniques de mise en culture, les coûts de production, les usages possibles, à travers des retours concrets et des témoignages d'agriculteurs et utilisateurs.Depuis 2019, dans le cadre du projet PPMS (Perspectives Périgord Miscanthus Switchgrass) financé par l’agence de l'eau Adour Garonne, le Conseil départemental et le Fonds du Programme régional de développement agricole et rural (PRDAR), des éleveurs et agriculteurs de Dordogne ont mis en place des parcelles tests de miscanthus et de switchgrass, cultures semi-pérennes à forte production de biomasse qui ne nécessitent pas ou peu d'intrants et qui résistent aux fortes chaleurs.

La Chambre d’agriculture et les partenaires du projet, Terres du Sud, Cerfrance, Asseldor, Prom'haie, et Périgord Elevage Energie, ont pu tester au cours de cette expérimentation les différents usages en paillage de ces plantes et faire ressortir : 

  • leurs bonnes conditions de mise en culture
  • des références économiques locales
  • leurs intérêts pour le sol, le climat, l'eau et la biodiversité

L’ensemble des résultats de ce projet sera dévoilé à l’occasion d’une restitution programmée mercredi 20 mars de 14h à 16h30 au Pôle Interconsulaire de Coulounieix-Chamiers.

Ce rendez-vous permettra de revenir sur les modalités techniques de mise en culture de ces plantes, les coûts de production, les usages possibles, à travers des retours concrets et des témoignages d'agriculteurs et d’utilisateurs.

Contact

Département filières et productions : 05 53 45 19 00 - vegetal@dordogne.chambagri.fr

 

]]>
Productions animalesProductions végétales
news-138646Thu, 07 Mar 2024 14:27:00 +0100Assises départementales de l'élevage https://dordogne.chambre-agriculture.fr/actualites/detail-de-lactualite/actualites/assises-departementales-de-lelevage/Les éleveurs sont attendus jeudi 7 mars de 13h30 à 17h à l'amphithéâtre du Pôle Interconsulaire pour réinventer ensemble l'élevage périgourdin ! L’agriculture a toujours coulé dans les veines du Périgord et l'élevage fait plus que jamais partie de son identité. Comment imaginer notre territoire sans ?

La question ne se posait pas il y a quelques années mais le contexte nous oblige aujourd'hui à soulever la problématique et à réfléchir ensemble aux solutions qui permettront de répondre aux enjeux économiques, environnementaux et sociétaux de demain.

Les éleveurs de Dordogne doivent pouvoir travailler sans subir les pressions sociétales et réglementaires !

Ils ont le droit d’exercer leur métier dans la sérénité et leur travail doit être reconnu par la société et rémunéré à la hauteur de leur engagement.

La Chambre d’agriculture de Dordogne en partenariat avec ASSELDOR*, COPELDOR** et les 3 CrDA*** du département proposent aux éleveurs et aux structures qui les accompagnent au quotidien de se réunir à l’occasion des ASSISES DE L’ELEVAGE jeudi 7 mars de 13h30 à 17h au Pôle Interconsulaire de Coulounieix-Chamiers pour envisager collectivement des solutions aux défis de l’élevage.

Il revient aux éleveurs de décider de LEUR AVENIR en termes d'organisation et de rémunération et d'identifier les leviers qui permettront de maintenir cette filière qui contribue à la beauté des paysages et à l’attractivité de notre département.

Au programme

  • Etat des lieux de l’élevage en Dordogne
  • Les attentes sociétales liées à l’élevage avec l’Institut de l’élevage
  • TABLE RONDE :
    • Construction et réorganisation des filières
    • Le retour de la valeur ajoutée dans les fermes
    • Témoignages sur des expériences réussies en Dordogne
  • CONFERENCE/DEBAT : Quelles sont les attentes et les perspectives des éleveurs de Dordogne (reconnaissance, rémunération, organisation commerciale) ?

* Association des éleveurs de Dordogne
** Coopérative des éleveurs de Dordogne
*** CrDA : association Création de Dynamique Agricole (Périgord Vert, Périgord Noir & Périgord Pourpre Vallée de L'Isle)

]]>
Productions animales
news-138993Tue, 27 Feb 2024 11:06:53 +0100Journée technique : produire et valoriser sa luzerne !https://dordogne.chambre-agriculture.fr/actualites/detail-de-lactualite/actualites/journee-technique-produire-et-valoriser-sa-luzerne/Mardi 5 mars à Ste Sabine Born, venez échanger autour de la luzerne (intérêts agronomiques et conduite technique, sursemis, contrats et valorisation).Au programme
  • 9h : Accueil café
  • 9h30-12h30
    • La luzerne dans les rotations et la nouvelle PAC, Laura DUPUY et Mathieu BESOLI, Chambre agriculture Dordogne
    • Les couverts d’hiver et sursemis de luzerne à destination de la déshydratation, Sarah AFFRE, Cérience
    • Contrat de culture, mode de fonctionnement, process et valorisation, Vincent MERCIER, Grasasa
  • Repas campagnard offert sur inscription avant le 2 mars en cliquant sur ce lien > https://framaforms.org/produire-et-valoriser-sa-luzerne-1708939576
  • 14h-17h :
    • Si les conditions météo le permettent #Démonstration# Désherbage mécanique sur luzerne
    • Visite du site de la Grasasa

Contacts / Renseignements

  • Vincent Mercier : v.mercier@grasasa.com / 06 88 53 82 91
  • ServaesVersluiss / versluis24@grasasa.com / 06 47 46 08 05
  • Laura Dupuy : laura.dupuy@dordogne.chambagri.fr / 06 02 19 62 07
]]>
Productions végétales
news-138946Mon, 26 Feb 2024 14:38:00 +0100Gérer l’enherbement du verger autrementhttps://dordogne.chambre-agriculture.fr/actualites/detail-de-lactualite/actualites/gerer-lenherbement-du-verger-autrement/Participez à une journée d’échanges interdépartementale dans le cadre du projet GREEN FRUIT vendredi 8 mars en Lot-et-Garonne de 9h30 à 17h.Au programme

Echanges et partages d’expérience entre arboriculteurs autour des thématiques :

  • pâturage ovins en vergers,
  • stratégies alternatives de gestion de l’enherbement du rang et dernières avancées sur la R&D châtaigne,
  • bord de champs et haie : quel intérêt pour la biodiversité des vergers ?
  • gestion de l’alimentation hydrique du verger : intérêt des sondes pour répondre au besoin des arbres,
  • gestion de l’enherbement en verger et couverts végétaux : comment adapter sa stratégie à l’âge du verger ?
  • enherbement : comment observer l’impact de sa gestion sur son sol ?
  • couverts végétaux : choix, stratégie été/hiver, implantation et destruction.

Rendez-vous dès 9h30 au verger de Benjamin LEBLOND (1 458 Rte de la Cambe de l'Homme, 47 150 Gavaudun).

Merci de réserver votre repas (18€) au plus tard le 26 février auprès de Remy MULLER (CA 47) : remy.muller@lot-et-garonne.chambagri.fr ou 06-08-62-64-76

]]>
news-138661Mon, 19 Feb 2024 08:58:05 +0100Crise viticole : ouverture de la plateforme https://dordogne.chambre-agriculture.fr/actualites/detail-de-lactualite/actualites/crise-viticole-ouverture-de-la-plateforme/Pour bénéficier du dispositif d'urgence qui fait suite à la mauvaise récolte de 2023, effectuez votre demande en ligne avant le 10 mars à minuit.Le Ministre de l’agriculture a pris la décision le 5 février 2024 de mettre en œuvre un fonds d’urgence en vue de soutenir les exploitations viticoles en difficulté après la très mauvaise récolte de 2023. Ces difficultés viennent alourdir une crise plus profonde liée à l’inflation, à la baisse de consommation et à la faible dynamique du vignoble français à l’export.

Pour bénéficier de ce fond d’urgence, vous devez impérativement en effectuer la demande sur la plateforme > https://www.demarches-simplifiees.fr/commencer/fonds-d-urgence-viticulture-2023

Cette demande doit être réalisée avant le 10 mars à minuit.

Ce dispositif d’urgence est destiné à financer la mise en place d’une aide de trésorerie exceptionnelles par suite des pertes de production ou pertes économiques subies en 2023. Pourront bénéficier de ce dispositif les exploitants agricoles à titre principal (EI, EARL, GAEC, SCEA…). Il est précisé qu’une attention particulière sera portée aux viticulteurs récemment installés.

Attention, les entreprises faisant l’objet d’une procédure de sauvegarde ou de redressement doivent disposer d’un plan de redressement au plus tard au moment du paiement de l’aide. Les entreprises en liquidation sont exclues du dispositif.

Autre point important, l’aide relèvera du régime « de minimis » * . Vous trouverez dans le lien ci-après l’ensemble des explications concernant le régime des minimis, ainsi que l’attestation à remplir et à joindre pour déclarer les aides relevant du régime des minimis que vous avez perçues de 2021 à 2024  (à date) : https://www.fv-bergerac.fr/wp-content/uploads/2024/02/Notice-démarche-simplifiée.pdf

Pour rappel des critères d’octroi de cette aide :

Deux modalités d’attribution de l’aide sont proposées au choix de l’exploitant :

  • Cas 1 : avoir subi une perte de CA sur 2023 (ou d’EBE sur le dernier exercice clos) ≥20% ET avoir sollicité une consolidation bancaire (prendre contact avec sa banque pour obtenir une attestation). Les pertes sont évaluées sur la base l’exercice comptable incluant la récolte 2018.
  • Cas 2 : l’aide visera à compenser les difficultés prévisionnelles liées aux pertes de récolte 2023 ≥ 20%. Les pertes sont évaluées sur la base de la récolte 2018.

Dans les deux cas, la base pourra être revue en fonction de situations individuelles particulières. Ainsi, si 2018 n’est pas une année de référence pour vous (votre récolte la plus importante), vous pourrez en choisir une autre (2019, 2020 2021,2022), en le justifiant.

Au regard de la situation locale, il nous semble que le cas 2 sera le plus adapté et le plus simple à mettre en œuvre. Les nouveaux installés pourront faire valoir des bases différentes.

La répartition définitive de l’aide interviendra après étude des demandes reçues afin d’en faire bénéficier le plus grand nombre et proportionnellement aux pertes de l’exploitation.

Les demandes seront analysées pour le 15 mars.

Sur le site internet de la FVBD, retrouvez les informations du plan d’action pour la viticulture : https://www.fv-bergerac.fr/2024/02/08/un-plan-daction-pour-la-viticulture/

]]>
Productions végétalesVigne
news-138524Wed, 14 Feb 2024 16:05:47 +0100Crise viticole, les mesures concrèteshttps://dordogne.chambre-agriculture.fr/actualites/detail-de-lactualite/actualites/crise-viticole-les-mesures-concretes/Le plan d’action pour la viticulture présenté le 1er février au pôle viticole faisant suite à la semaine d’action du monde agricole, entre dans sa phase de déploiement départemental.Communication de la FVBD (Fédération des Vins de Bergerac et Duras).

Dans une circulaire en date du 5 février, le Ministre de l’Agriculture a pris la décision de mettre en oeuvre un fonds d’urgence en vue de soutenir les exploitations viticoles en difficulté après la très mauvaise récolte de 2023.

Ces difficultés viennent alourdir une crise plus profonde liée à l’inflation, à la baisse de consommation et à la faible dynamique du vignoble français à l’export.

Il y aura donc deux phases dans le plan proposé par le gouvernement : le plan d’urgence que nous vous présentons aujourd’hui et des mesures plus structurelle (arrachage…) à venir.

Les deux DDT, de la Dordogne et du Lot-et-Garonne, nous ont reçu vendredi 9 février, afin de nous présenter le dispositif proposé par le Ministre et en assurer la déclinaison pour les deux départements. En premier lieu, nous avons la confirmation des montants d’aide par département :

  • 1.41 M€ pour la Dordogne
  • 0.97 M€ pour le Lot-et-Garonne


Ce dispositif d’urgence est destiné à financer la mise en place d’une aide de trésorerie exceptionnelle suite aux pertes de production ou pertes économiques subies en 2023.

Pourront bénéficier de ce dispositif les exploitants agricoles à titre principal (EI, EARL, GAEC, SECEA…).

Il est précisé qu’une atention particulière sera portée aux viticulteurs récemment installés.

Attention, les entreprises faisant l’objet d’une procédure de sauvegarde ou de redressement doivent disposer d’un plan de redressement au plus tard au moment du paiement de l’aide.

Les entreprises en liquidation sont exclues du dispositif.

Autre point important, l’aide relèvera du régime « de minimis »* dont font parties les aides suivantes (sous réserves de validation par les services de la DDT) : agriculteurs en difficulté, dégrèvement de la taxe foncière sur les propriétés non bâties (TFPNB), crédit d’impôts « bio », mesures de remboursement partiel de la TIC et de la TICGN…

Noter que les aides à la restructuration ou à la distillation ne rentre pas dans ce décompte des minimis.

Deux modalités d’attribution de l’aide sont proposées au choix de l’exploitant :

  • Cas 1 : avoir subi une perte de CA sur 2023 (ou d’EBE sur le dernier exercice clos) ≥20% ET avoir sollicité une consolidation bancaire (prendre contact avec sa banque pour obtenir une atestation). Les pertes sont évaluées sur la base l’exercice comptable incluant la récolte 2018.
  • Cas 2 : l’aide visera à compenser les difficultés prévisionnelles liées aux pertes de récolte 2023 ≥ 20%. Les pertes sont évaluées sur la base de la récolte 2018.


Dans les deux cas, la base pourra être revue en fonction de situations individuelles particulières. Au regard de la situation locale, il nous semble que le cas 2 sera le plus adapté et le plus simple à mettre en oeuvre.

Les nouveaux installés pourront faire valoir des bases différentes. Nous vous engageons à réunir tous les documents concernant vos pertes (dans le cas 1 à voir avec votre comptable et votre banquier, dans le cas 2 vos DR) et les documents concernant les aides déjà perçues depuis trois ans (règle des minimis).

La répartition définitive de l’aide interviendra après étude des demandes reçues afin d’en faire bénéficier le plus grand nombre et proportionnellement aux pertes de l’exploitation.

Le calendrier prévisionnel, sous réserves de validation par le préfet :

  • Ouverture de la plateforme de dépôt des demandes : 19 février 2024
  • Fermeture de la plateforme : 8 mars 2024
  • Analyse des demandes mis mars
  • Mise au paiement : fin mars


Le bureau de la FVBD, et plus largement l’ensemble du conseil, reste très atentif sur l’évolution des mesures d’aides structurelles.

Vous en serez informés au fur et à mesure de leur mise en place. Ce travail est mené parallèlement aux propositions de simplification administrative que nous menons avec la CNAOC au plan national.

Enfin, concernant les mesures offensives en faveur de la consommation et du développement commercial à l’export, entre autres, nous travaillons au sein de l’IVBD sur le plan filière aux côtés de toutes les interprofessions françaises.

Nous restons à votre écoute.

Le bureau de la FVBD

*pour mémoire, le plafond des aides de minimis agricole (sorte de cumul des aides reçues par l’exploitation) est de 20 000€ par exploitation sur trois années glissantes.

]]>
Productions végétalesVigne
news-138427Tue, 13 Feb 2024 11:38:00 +0100Webinaires Agroforesterie filières vignes et ruminantshttps://dordogne.chambre-agriculture.fr/actualites/detail-de-lactualite/actualites/webinaires-agroforesterie-filieres-vignes-et-ruminants-1/Rendez-vous le 15 février sur le thème "L’agroforesterie, un levier face aux aléas climatiques ?" & le 21 mars sur le thème "L’agroforesterie, ressource fourragère ?"La Chambre d’agriculture de Dordogne participe pour la filière Viticole au projet CASDAR Démultiplication VALAVIE porté par la Chambre régionale d’agriculture de Nouvelle-Aquitaine.

Ce projet qui porte sur les filières viticoles et élevages ruminants consiste à :

  • Transférer les connaissances, outils et méthodes produits par la recherche et les organismes de développement sur l’agroforesterie pour faciliter et concrétiser son intégration dans les exploitations viticoles et en élevages ruminants.
  • Permettre aux conseillers des deux filières de s’approprier des outils et méthodes éprouvées dans le cadre de différents projets de recherche et développement dans le domaine de l’agroforesterie.
  • Convaincre via des actions de démonstration et de diffusion d’informations auprès des éleveurs et des viticulteurs de l’intérêt et limites des systèmes agroforestiers sur le microclimat des parcelles, le stockage du carbone, la biodiversité, le lien social et organisationnel et le bien-être animal
  • Créer des interfaces avec les chaînes de valorisation territoriales des produits agroforestiers : bois, fruits, matériaux bio-sourcés.

Deux webinaires sont organisés :

  • Le premier le 15 février de 13h à 14h sur le thème « L’agroforesterie, un levier face aux aléas climatiques ? » Pour l’inscription cliquez : forms.office.com/pages/responsepage.aspx
  • Un second Webinaire sera organisé le jeudi 21 mars sur le thème « L’agroforesterie, ressource fourragère ? » Les modalités d’inscription seront diffusées ultérieurement


Contact

François BALLOUHEY Conseiller en viticulture et agroforesterie Tél. : 07 86 00 50 53 – Mail : francois.ballouhey@dordogne.chambagri.fr

]]>
Productions animalesProductions végétales
news-138361Mon, 12 Feb 2024 13:57:32 +0100Couverts végétaux d’hiver : demi-journées techniques https://dordogne.chambre-agriculture.fr/actualites/detail-de-lactualite/actualites/couverts-vegetaux-dhiver-demi-journees-techniques/Vous avez des questions sur les couverts végétaux d’hiver ou vous souhaitez partager votre expérience, rendez-vous les 28 février et 6 mars dès 14h à Marquay & Castelnaud.La Chambre d'agriculture de Dordogne vous invite à participer à deux demi-journées :

Au programme

  • Mercredi 28 février : RDV à 14h au GAEC LE PONT à MARQUAY - Terrain de foot - Route de Benives - GPS : 44.9341, 1.1257
    Rappel réglementaire : s’y retrouver dans le calendrier PAC ! Au-delà de la réglementation pourquoi semer des couverts ? Semis à la volée avec travail superficiel ou semis au semoir direct : concrètement cela donne quoi au champ ? Exemples concrets d’itinéraire technique Avec le témoignage de Pierre SECRESTAT.
  • Mercredi 6 mars : RDV à 14h chez Florian LACROIX à CASTELNAUD - Route de l’esparoutis - GPS : 44.8027, 1.1618

    Rappel réglementaire : s’y retrouver dans le calendrier PAC ! « Pourquoi je ne reviendrais pas en arrière ? » Quelle stratégie pour semer à un coût maitrisé ? Exemples concrets d’itinéraire technique. Avec le témoignage de Florian LACROIX

Contact & inscription

Angèle CASANOVA : Tél. 06 74 91 33 29 / angele.casanova@dordogne.chambagri.fr

]]>
Productions végétales
news-138111Mon, 05 Feb 2024 15:26:42 +0100Développer un verger de châtaignierhttps://dordogne.chambre-agriculture.fr/actualites/detail-de-lactualite/actualites/developper-un-verger-de-chataignier/Vous êtes agriculteur ou avez un projet agricole, l’Union Interprofessionnelle de la Châtaigne vous donne rendez-vous en vergers pour découvrir la production de châtaigne et connaitre les débouchés de transformation.La production européenne de châtaigne est en déclin, les besoins du marché de la transformation grandissent.

Le développement de nouveaux vergers de châtaigniers est nécessaire !

4 rendez-vous au choix

  • En Lot et Garonne : le 13 février de 9h à 11h30, chez Benoit Laborde, EARL de Bordé-Mégère 189 IMP DE LONGUEVILLE, 47 380 SAINT-ETIENNE-DE-FOUGERES. RDV point GPS : 44.41234898443144, 0.5538362695153981
  • En Dordogne : le 13 février de 15h à 17h30, Verger Desmartis, Promenade Jean Dalba, 24 100 BERGERAC. RDV point GPS : 44.83804818600462, 0.45049653374889365
  • En Haute-Vienne : le 15 février de 9h à 11h30, Chez Julien Pillard, Mas Girandeix, 87 500 GLANDON. RDV point 45.46958927457822, 1.2394342775752452
  • En Corrèze : le 15 février de 15h à 17h30, Chez Yves Brugeaud, Boussignac, 19 490 SAINTE FORTUNADE. RDV point GPS ; 45.22720746065376, 1.777443755386302

Contact, renseignements : Géraldine MAIGNIEN, 06 73 06 93 16

]]>
Productions végétales
news-94882Thu, 25 Jan 2024 10:47:00 +0100Innov'A, la revue technique des innovations agricoles https://dordogne.chambre-agriculture.fr/actualites/detail-de-lactualite/actualites/innova-la-revue-technique-des-innovations-agricoles/La 16ème édition de notre revue consacrée aux innovations agricoles en Dordogne est disponible en ligne ou sur demande.La Chambre d’agriculture, consciente de l'attente sociétale qui pèse sur les agriculteurs mais également soucieuse de la résilience de notre agriculture périgourdine, redouble d’efforts pour expérimenter de nouvelles pratiques.  

Au sommaire de cette 16ème édition

  • #AimeTonAgri, la marque qui soutient l'agriculture,
  • Energie : co-financer la construction d'un bâtiment d'élevage,
  • Couverts végétaux : faire pâturer plutôt que broyer.

Merci à celles et ceux, qu’ils soient agriculteurs ou techniciens, qui contribuent à partager leurs expériences qu’elles soient techniques, humaines ou économiques au bénéfice du plus grand nombre.

> Revue Innov'A 2024 (PDF, 8 Mo)

]]>
Agriculture biologiqueAgronomieProductions animalesProductions végétales
news-137551Mon, 22 Jan 2024 10:42:15 +0100Influenza Aviaire : solde d'indemnisation IAHP 2022/2023https://dordogne.chambre-agriculture.fr/actualites/detail-de-lactualite/actualites/influenza-aviaire-solde-dindemnisation-iahp-20222023/Afin de compenser les pertes économiques liées aux foyers IAHP du dernier trimestre 2022, les soldes d’indemnisation peuvent être demandés jusqu’au 15 mars 2024.Après une première vague épidémique au printemps 2022, les producteurs de Dordogne ont à nouveau été impactés par le virus de l’Influenza aviaire hautement pathogène (IAHP) en octobre 2022 (Lunas) et en décembre 2022 (Saint-Geniès, Saint Crépin-et-Carlucet).

Les mesures de gestion de ces foyers ont impliqué des interdictions et restrictions de mise en place et de mouvements d’animaux, engendrant des pertes économiques pour les producteurs de la filière avicole.

Pour pallier ces pertes, l’Etat met en œuvre un dispositif FranceAgriMer d’indemnisation des pertes économiques liées à l’épidémie Influenza aviaire 2022-2023, pour lequel les demandes doivent être déposées avant le 15 mars 2024 à l’adresse suivante :

https://www.franceagrimer.fr/Accompagner/Dispositifs-par-filiere/Aides-de-crise/INFLUENZA-AVIAIRE/H5N1-2023-Amont-solde

LES DEMANDES DOIVENT ÊTRE IMPERATIVEMENT DEPOSEES SUR LA PLATEFORME AVANT LE 15 MARS 2024 – 14H00.

Principales caractéristiques du dispositif

1. Eligibilité

Les principaux critères d’éligibilité sont les suivants :

  • Structure justifiant d’une activité d’élevage ou d’engraissement, dont les unités de production ont été définies en zone règlementée après le 15 septembre 2022. (Les communes concernées en Dordogne sont listées en pages 37 et 38 de la décision FranceAgriMer, CF ci-joint).
  • Avoir constaté un vide sanitaire prolongé durant ou à la suite des interdictions de mise en place de volailles du fait de l’épidémie Influenza aviaire 2022/2023.
  • Avoir une date de reprise (remise en place) de l’unité de production considérée avant le 31 mars 2024.

2. Montant de l’aide

En juillet 2023, les producteurs de la filière avicole ont pu bénéficier d’une avance d’indemnisation au travers de la décision FranceAgriMer INTV-GECRI-2023-33 du 17 juillet 2023.

Tout producteur ayant déposé une demande d’avance s’est alors engagé à déposer un dossier une nouvelle demande dans le cadre du dispositif de solde, sans quoi, il se verra dans l’obligation de rembourser l’avance perçue.

Le montant de l’indemnisation sera calculé sur la base d’une perte de marge brute par unité de production et selon deux taux de prise en charge :

  • 90 % pendant la période de restrictions sanitaires imposant les vides prolongés
  • 50 % pendant 150 jours maximum après la levée des zones règlementées

3. Calcul de l’indemnisation

La période de référence correspond à l’exercice comptable clos entre le 01/04/2019 et le 31/03/2020.

Selon le circuit de commercialisation, les modalités de calcul de l’indemnisation diffèrent :

  • Filière longue : calcul d’une marge sur coût alimentaire avec application d’un coefficient forfaitaire déterminé par l’ITAVI (Institut Technique de l’AVIculture)
  • Circuit court : calcul d’une marge brute réelle par activité

NB : Dans le cas d’un producteur à la ferme en palmipèdes gras, deux marges sont à établir :

  • Marge élevage prêts-à-engraisser.
  • Marge engraissement et étapes suivantes éventuelles.

Les demandes de solde d’indemnisation doivent être accompagnées d’une attestation comptable validée par un expert-comptable ou une association de gestion et de comptabilité, y compris pour les producteurs déclarant au micro-BA ou sans comptabilité.

Pour toute question vis-à-vis de ce dispositif d’indemnisation, la Chambre d'Agriculture de Dordogne se tient à disposition des producteurs de la filière avicole.

POINT DE SITUATION IAHP

Au 18 janvier 2024, la France comptabilise 10 foyers en élevage, contre 345 l’an passé à la même date.

Les élevages qui ont été touchés sont localisés dans les départements du Morbihan, de la Somme, du Nord et de la Vendée. Le premier foyer a été signalé au sein d’un élevage de dinde du Morbihan le 27 novembre 2023.

Le 2 janvier 2024, la Vendée a déclaré un foyer en élevage de canards Barbarie malgré la double vaccination des animaux.

Cette semaine, du fait de sa proximité avec un foyer en élevage de dindes (rayon de 1 km), un troupeau de canards reproducteurs a été contaminé.

En considérant l’importance du dispositif de surveillance des canards vaccinés, des suspicions en élevage sont régulièrement signalées. Elles sont généralement infirmées (points verts sur la carte ci-dessous) ou correspondent à la détection du gène M ou de virus de l’influenza aviaire faiblement pathogène (points oranges sur la carte ci-dessous).

A l’échelle européenne, entre le 1er août 2023 et le 14 janvier 2024, 32 pays ont signalé la présence de virus IAHP sur leur territoire. Cela représente un total de 190 foyers en élevage.

Les pays ayant détecté le plus de foyers en élevage sont la Hongrie (74), l’Allemagne (21) et le Royaume-Uni (19). L’Allemagne est également largement impactée par la présence du virus dans l’avifaune libre avec 92 détections, dont 15 cas supplémentaires entre le 7 décembre 2023 et le 9 janvier 2024.

VACCINATION

D’après les derniers éléments communiqués par la DGAL, au 8 janvier 2024, 21 491 992 doses de vaccin auraient été administrées depuis le début de la campagne obligatoire.

La distribution des vaccins concerneraient plus de 45 % de canards mulards.

Devant un niveau insuffisant de résultats de surveillance passive par rapport au nombre d’exploitations effectuant la vaccination, la DGAL tient à rappeler que la surveillance passive est obligatoire.

La réalisation de prélèvements hebdomadaires (si une mortalité en élevage est observée) est un outil afin de détecter précocement la circulation de virus IAHP au sein d’animaux asymptomatiques par exemple.

En effet, les foyers déclarés en Vendée au sein d’élevage de canards Barbarie vaccinés montrent que le vaccin n’empêche pas la contamination des animaux.

Pour rappel, la campagne de vaccination 2023/2024 est prise en charge à 85 % par l’Etat, les 15 % restants devant être financés par la filière.

Les premiers résultats de l’observatoire des coûts du CIFOG indiquent un coût moyen de la vaccination d’environ 22 centimes par canard.

Ces données pourront être amenées à évoluer dans la mesure où depuis le 1er janvier 2024, la répartition de la prise en charge des injections a été inversée : la première injection est à la charge de la profession, la seconde de l’Etat.

Le coût supporté par la filière pourrait être également réévalué à l’issue du second appel d’offres destiné à commander des doses de vaccins supplémentaires. En effet, la solution vaccinale proposée par le laboratoire Ceva pourrait être sélectionnée, avec une potentielle première injection au couvoir.

]]>
Productions animalesVolaille
news-135638Wed, 17 Jan 2024 13:57:00 +0100Développement du Mildiou : dégrèvement taxe foncièrehttps://dordogne.chambre-agriculture.fr/actualites/detail-de-lactualite/actualites/developpement-du-mildiou-degrevement-taxe-fonciere/Les demandes de dégrèvement de la taxe foncière sur les propriétés non bâties dans le cadre de l’épidémie de Mildiou peuvent être effectuées jusqu'au 2 février.Les conditions climatiques défavorables du mois de juin 2023 ont entraîné un développement important de Mildiou sur le vignoble du département de la Dordogne.

Cela étant, le suivi sanitaire des services de l’État fait apparaître que les dégâts sont hétérogènes et qu’il n’est pas possible d’établir des zonages avec des taux moyens représentatifs de perte de récolte.

Ainsi la procédure de dégrèvement d’office de la taxe foncière sur les propriétés non bâties (TFPNB) prévue à l'article 1398 du Code général des impôts ne pourra pas être mise en œuvre au titre de la perte de récolte en raison des effets exceptionnels du Mildiou.

En revanche tout viticulteur qui, à l’issue du dépôt de sa déclaration de récolte et de production, justifiera d'une perte de récolte supérieure à 30 % pourra saisir le Service départemental des impôts fonciers pour solliciter un dégrèvement individuel de TFPNB.

Toute demande de dégrèvement (déclaration Cerfa 4195-N-SD), accompagnée de ses justificatifs (copie des déclarations de récolte et de production souscrites auprès de la DGDDI sur les cinq dernières années y compris celle du millésime 2023), devra être adressée jusqu’au 2 février 2024 à l’adresse suivante :

Service départemental des impôts fonciers
Centre des finances publiques de Périgueux
15 Rue du 26ème Régiment d'Infanterie 
24053 PÉRIGUEUX CEDEX 

Tél : 05-53-03-14-80.

De même, les viticulteurs qui justifieront de difficultés particulières pour acquitter leurs impositions courantes pourront solliciter des délais de paiement auprès du comptable chargé de leur recouvrement : Service des impôts des particuliers ou Service des impôts des professionnels.

Enfin, lorsque l’importance des dettes fiscales et sociales et la durée des délais sollicités le justifient, l’examen des dossiers pourra être réalisé dans le cadre de la commission des chefs des services financiers et des représentants des organismes de sécurité sociale et de l’assurance chômage. Pour la saisine de cette commission : codefi.ccsf 24 @dgfip.finances.gouv.fr.

> Télécharger le communiqué de la Préfecture de Dordogne

 

]]>
Productions végétalesVigne
news-125490Fri, 12 Jan 2024 13:04:00 +0100Les dispositifs d'aide en agriculture https://dordogne.chambre-agriculture.fr/actualites/detail-de-lactualite/actualites/les-dispositifs-daide-en-agriculture/Vous avez un projet d'investissement pour votre exploitation agricole ? Renseignez-vous sur les différentes aides disponibles.Quelles sont les aides disponibles en Dordogne et les filières éligibles ?

La Chambre d'agriculture vous aide à y voir plus clair avec une infographie.

> Tous les dispositifs d'aides en agriculture

Contact

Elodie PEYRAT au 05 53 35 88 33.

 

 

 

]]>
news-137148Thu, 11 Jan 2024 10:33:00 +0100Agriculture BIO : conférence maraîchagehttps://dordogne.chambre-agriculture.fr/actualites/detail-de-lactualite/actualites/agriculture-bio-conference-maraichage/Conférence sur les références technico-économiques de microfermes maraîchères diversifiées en Agriculture Biologique jeudi 8 février de 14h à 17h à Coulounieix-Chamiers.A l'occasion de la clôture du projet pluriannuel (2019-2023) Microferme Maraîchère Biologique (MMBio), la Chambre d'agriculture de Dordogne vous invite à une conférence sur la restitution du projet le jeudi 8 février à partir de 14h au Pôle Interconsulaire de Coulounieix-Chamiers.

Le projet, mené par l'Institut de l’Agriculture et de l’Alimentation Biologiques et de nombreux partenaires, avait pour objectif d’acquérir, de consolider et de diffuser des références technico-économiques pour faciliter des installations viables et durables en systèmes de microfermes maraîchères diversifiées en Agriculture Biologique.

Contact & inscription

Vous pouvez vous inscrire avant le 2 février auprès de :

]]>
Agriculture biologiqueProductions végétales
news-137069Tue, 09 Jan 2024 14:31:05 +0100Journée technique distillation des PPAM (Plantes à Parfum, Aromatiques et Médicinales)https://dordogne.chambre-agriculture.fr/actualites/detail-de-lactualite/actualites/journee-technique-distillation-des-ppam-plantes-a-parfum-aromatiques-et-medicinales/Transformer ses PPAM en huiles essentielles et/ou hydrolats grâce à la distillation avec un alambic mobile. Rendez-vous le 25 janvier à Escamps (46) de 9h30 à 16h30.Cette journée technique organisée par la Chambre d'agriculture de Dordogne en partenariat avec AgroBio Périgord s'adresse uniquement aux producteurs distillateurs ou souhaitant développer un atelier de distillation sur leur ferme.

Au programme :

  • Le fonctionnement de l'alambic mobile
  • Les avantages et inconvénients d'un outil mobile
  • Les coûts d'investissement et de fonctionnement.

Attention : le nombre de personnes est limité à 10.

Mise en place d'un transport en commun (mini-bus) : départ du parking du Pôle InterConsulaire (Cré@vallée Nord) de Coulounieix-Chamiers à 7h15.

Récupération possible à la sortie d'autoroute de Souillac (46) à 8h30 ou possibilité de se rendre sur place par ses propres moyens.

Inscription obligatoire avant le 19 janvier 2024 auprès de Nastasia Merceron - 07 71 26 46 11 / nastasia.merceron@dordogne.chambagri.fr

]]>
Productions végétales
news-136902Wed, 03 Jan 2024 17:40:00 +0100PAC 2024 : départ pour les aides animaleshttps://dordogne.chambre-agriculture.fr/actualites/detail-de-lactualite/actualites/pac-2024-depart-pour-les-aides-animales/TELEPAC : la télédéclaration des aides animales pour 2024 est ouverte depuis le 1er janvier.Vous avez jusqu’au 31 janvier 2024 pour télédéclarer vos demandes d’aides ovines et caprines.

Pour les aides bovines et l’aide aux veaux sous la mère et aux veaux issus de l’agriculture biologique, la télédéclaration sera ouverte jusqu’au 15 mai 2024.

La télédéclaration est obligatoire pour pouvoir bénéficier de ces aides, de plus si vous demandez une ou plusieurs aides animales, vous devez aussi faire une déclaration de surface entre le 1er avril et le 15 mai prochain.

]]>
Productions animales
news-67190Wed, 03 Jan 2024 17:21:00 +0100Fermage & prix des terreshttps://dordogne.chambre-agriculture.fr/actualites/detail-de-lactualite/actualites/fermage-prix-des-terres/Accédez à l'indice de fermage et au prix des terres (barème indicatif).La fixation du fermage prévue dans le bail est déterminée par un arrêté préfectoral annuel qui fixe les minima et maxima par catégorie de terres ainsi que pour les bâtiments d'exploitation et d'habitation. 

> Accédez à l'indice de fermage  (pour les échéances annuelles du 1er octobre 2023 au 30 septembre 2024)

La Chambre d'agriculture de Dordogne met à disposition le barème indicatif du prix des terres agricoles.

Ce barème est mis à jour régulièrement. Les prix sont établis sur la base des transactions réalisées au cours de l'année écoulée.

> Accédez à la valeur vénale des terres avec le barème indicatif

]]>
Productions animalesProductions végétales
news-136747Thu, 21 Dec 2023 06:51:35 +0100Actualités de la BIO https://dordogne.chambre-agriculture.fr/actualites/detail-de-lactualite/actualites/actualites-de-la-bio/Le point sur les aides PAC (montants écorégime), aide liée à la crise bio, les aides aux investissements, les évolutions du cahier des charges.Aides PAC : le montant de l’écorégime est revu à la baisse

Pour rappel, l’écorégime est une aide forfaitaire à l’hectare dont le montant dépend des pratiques mises en oeuvre : un niveau de base et un niveau supérieur, initialement annoncés à 60 €/ha et 80 €/ha, et un troisième niveau additionnel, spécifique à l’agriculture biologique, augmenté de 30 €, soit 110 €/ha.

Lors du versement des avances, les montants retenus étaient 45,46 €/ha pour le niveau de base, 62,05 €/ha pour le niveau supérieur et donc seulement 92,05 €/ha pour le troisième niveau. Les montants définitifs sont parus dans le JORF du 10 décembre. Ils sont bien inférieurs à ceux qui avaient été communiqués dans le Plan Stratégique National :



La Région débloque une enveloppe pour la MAB en 2024

Le président de Région a annoncé vendredi 15 décembre le renouvellement du « Pacte bio » et le déblocage d’une enveloppe de 14 millions d’euros pour l’aide au maintien (MAB). L’agriculture biologique continuera donc d’être soutenue dans la PAC, pour la deuxième année consécutive.

Aide de crise bio : l’enveloppe budgétaire est augmentée

Pour rappel, le ministère en charge de l’agriculture a débloqué dans l’été une enveloppe de 60 M€ pour soutenir les exploitations biologiques ayant subi des pertes économiques importantes (critères EBE et trésorerie nette).

Plus de 4 000 demandes ont été déposées entre le 16 août et le 29 septembre 2023, date de clôture du guichet. Il s’avère qu’après vérification des critères d’éligibilité, le montant de ces demandes s’élève à 94 M€. Contrairement à ce qui avait été précédemment annoncé, il n’y aura pas d’application de stabilisateur. En effet, dans un communiqué de presse du 1er décembre, le gouvernement annonce une augmentation de l’enveloppe budgétaire de près de 34 M€
afin de couvrir la totalité des demandes d’aides. Attention, cette augmentation est soumise à l’accord préalable de la Commission européenne.

Un acompte a été/sera versé courant décembre à l’ensemble des exploitations éligibles (environ 75 % du montant de l’aide). Le solde sera versé dès validation de l’enveloppe par la Commission européenne.

Aides aux investissements

En cette fin d’année, la plupart des dispositifs d’aides sont clos.

1) Dispositifs portés par la Région
Le Plan de compétitivité et d’Adaptation des Exploitations agricoles (PCAE) est l’outil de la Région Nouvelle-Aquitaine pour soutenir les investissements dans les fermes. Il se décline en différents dispositifs d’aides sous forme d’appels à projets qui sont échelonnés tout au long de l’année. En cette fin d’année, la plupart des appels à projets sont clos nous attendons ceux de l’année 2024.

Un appel à projets, spécifique à la filière viticole, reste cependant ouvert :

Accès au guide des aides Nouvelle-Aquitaine : https://les-aides.nouvelle-aquitaine.fr

2) Dispositifs FranceAgriMer

Un seul appel à projets est ouvert dans le cadre de France 2030 / souveraineté alimentaire et transition écologique :

Alimentation

Le niveau d’autonomie alimentaire se renforce au 1er janvier 2024.
Le Règlement 2018-848 définit des niveaux d’autonomie alimentaire par espèces :

  • Minimum 30 % pour les porcins et les volailles
  • Minimum 60 % pour les bovins, ovins, caprins, équins et les cervidés
  • Minimum 70 % pour les lapins

Le pourcentage sera porté à 70 % pour tous les herbivores au 1er janvier 2024. Cela signifie que 70 % des aliments distribués aux animaux devront provenir de l’exploitation ou, si cela n’est pas possible, d’unités de la même région.

Achat d’animaux

La base AnimauXBio répertorie les animaux biologiques en vente en France. Si aucune offre ne répond aux critères recherchés (pensez à faire des captures d’écran du site au moment de la recherche), vous pouvez acheter des animaux non issus d’élevages biologiques, à condition de respecter les critères inscrits dans le Règlement 2018-848 :

Accès à la base : https://animaux-biologiques.org (identifiant et mot de passe Agence Bio)

Dans le cas de races « menacées d’abandon pour l’agriculture », il n’est pas nécessaire de demander une dérogation et par ailleurs le critère nullipare n’est pas exigé. Le ministère en charge de l’agriculture vient de mettre la liste à jour. Les animaux des races concernées apparaissent en « autorisation générale » dans la base AnimauXBio.
Accès à la liste : https://agriculture.gouv.fr/races-menacees-dabandon-pour-lagriculture

Mutilations

Les opérations d’ébourgeonnage/écornage sont tolérées, sous dérogation, à condition de respecter les règles inscrites dans la note de l’INAO « Ablation des bourgeons de cornes et écornage en agriculture biologique ». Pour information, cette note vient d’être complétée d’une liste de médicaments vétérinaires répondant à l’obligation de prise en charge de la douleur.

Accès à la note : www.inao.gouv.fr/Les-signes-officiels-de-la-qualite-et-de-l-origine-SIQO
Accès à la plateforme dérogations : sve.derogationbio.inao.gouv.fr (identifiant et mot de passe Agence Bio)

> Les actualités de la BIO (décembre 2023, document pdf complet)

]]>
Agriculture biologiqueProductions animalesProductions végétales
news-136571Fri, 15 Dec 2023 16:10:49 +0100Concours général agricole : devenez juréhttps://dordogne.chambre-agriculture.fr/actualites/detail-de-lactualite/actualites/concours-general-agricole-devenez-jure-1/L'ouverture des inscriptions des jurés finales aux concours produits & vins est active. Tous les concours "Produits" (hors vins) sont désormais fermés aux inscriptions, en revanche vous avez la possibilité de devenir juré. 

Les inscriptions aux dégustations pour les jurés sont ouvertes.

> Plus d'infos : www.concours-general-agricole.fr/devenir-jure/comment-devenir-jure/

]]>
news-136414Tue, 12 Dec 2023 14:31:43 +0100Echanges autour de la BIO jeudi 11 janvierhttps://dordogne.chambre-agriculture.fr/actualites/detail-de-lactualite/actualites/echanges-autour-de-la-bio-jeudi-11-janvier/Quel avenir pour nos fermes et notre territoire ? Rendez-vous dès 13h30 à Coulounieix-Chamiers avec l'intervention de Marc Dufumier, agronome enseignant-chercheur à AgroParisTech.La Chambre d'agriculture de Dordogne vous propose de participer à un temps d'échanges le jeudi 11 janvier dès 13h30 au Pôle Interconsulaire de Coulounieix-Chamiers

Au programme

  • 13h30 : Accueil café.
  • 14h-15h :
    • Situation des marchés Bio (INTERBIO Nouvelle-Aquitaine)
    • La production Bio en Dordogne : où en sommes-nous ? (Chambre d’agriculture Dordogne)
    • Les dispositifs de soutien à la Bio : état des lieux et perspectives. (Chambre d’agriculture Dordogne, représentants Etat, Région et Département)
  • 15h  : Échanges avec les intervenants et partenaires
  • 16h-17h : Conférence : Comment assurer la durabilité de nos systèmes bio, face au dérèglement climatique et au déclin de la biodiversité ? (Marc Dufumier, agronome et enseignant-chercheur - AgroParisTech)

Inscription et contact

Inscrivez-vous avant le 8 janvier 2024 > https://framaforms.org/inscriptions-jeudi-1101-lab-quel-avenir-dans-nos-fermes-et-territoire-1701959275

Votre contact : Laura Dupuy : 06 02 19 62 07 / laura.dupuy@dordogne.chambagri.fr

]]>
Agriculture biologique
news-136261Fri, 08 Dec 2023 10:07:02 +0100Influenza Aviaire : niveau de risque élevéhttps://dordogne.chambre-agriculture.fr/actualites/detail-de-lactualite/actualites/influenza-aviaire-niveau-de-risque-eleve-2/Au regard des 4 foyers IAHP déclarés en France et de la progression du virus en Europe, le ministère de l’Agriculture a défini la France en niveau de risque élevé. Un premier foyer IAHP a été confirmé en élevage le 27 novembre dans le Morbihan.

Le 1er, 5 et 6 décembre, trois autres foyers ont été signalés dans les départements de la Somme (1), et du Morbihan (3).

La région Sud-Ouest est également concernée par la circulation du virus Influenza aviaire : des formes faiblement pathogènes y ont été confirmées (points oranges, carte ci-dessous).

Des suspicions sont également en cours d’analyses à l’heure actuelle.

Source : Cartogip, 07/12/2023, suspicions et foyers en élevage

Depuis le 28 novembre, il n’y a pas eu de signalements supplémentaires en faune sauvage.

Les cas (carrés rouges, carte ci-dessous) correspondent aux détections du virus dans la Meuse (grues), les Bouches-du-Rhône (grues), et le Morbihan (goéland).

Source : Cartogip, 07/12/2023, détections et suspicions dans la faune sauvage

Point de situation IAHP à l’échelle européenne

A l’échelle européenne, 27 états ont déclaré la présence du virus IAHP sur leur territoire.

La Hongrie est l’état le plus impacté en élevage avec 54 foyers confirmés depuis le 4 novembre 2023.

Les pays frontaliers de la France ne sont pas épargnés :

  • la Belgique a déclaré un foyer en élevage à moins de 20 km de la frontière française,
  • l’Allemagne a confirmé 6 foyers en élevage entre le 20 et le 30 novembre.

L’Allemagne et la Hongrie sont également largement concernées par les détections au sein de la faune sauvage, avec des incidences mensuelles respectives de 21 et 29 détections.

Source : Bulletin Hebdomadaire de Veille Sanitaire Internationale – Santé Animale, 05/12/2023

Mesures associées au niveau de risque IAHP "élevé"

  • Mise à l’abri

La parution au Journal officiel de l’arrêté ministériel implique la mise à l’abri des animaux de tous les animaux.

Les conditions de mise à l’abri par production sont présentées dans les tableaux ci-dessous.

Les propriétaires de basse-cour sont également concernés par cet arrêté, et doivent donc prendre les mesures nécessaires pour claustrer ou placer sous filets leurs animaux. L’alimentation et l’abreuvement doivent également être protégés.

  • Déclaration des mouvements de volailles

Le niveau de risque IAHP « élevé » implique également un raccourcissement des délais de déclaration des mouvements de volailles :

Délais de déclaration des mouvements de volailles :

Remarque : Pour accompagner les producteurs avicoles dans leur prise en main des outils informatiques de déclarations d’entrées et de sorties des volailles (BD avicole ou ATM avicole), la Chambre d’agriculture de Dordogne propose une formation spécifique.

Pour plus d’informations : https://dordogne.chambre-agriculture.fr/etre-agriculteur/je-me-forme/ex-toutes-nos-formations/detail-de-la-formation/actualites/bd-atm-avicole-declarer-ses-mouvements-danimaux/

  • Autres mesures

Les mesures de biosécurité définies dans l’arrêté ministériel du 25 septembre 2023 sont applicables.

Le niveau de risque élevé impose les mesures suivantes (non exhaustif) :

  • Les véhicules de transport de palmipèdes âgés de plus de 3 jours, doivent être bâchés afin d’éviter la dissémination de plumes et duvets.
  • Les rassemblements de volailles et oiseaux captifs sont interdits.
  • Les compétitions de pigeons voyageurs sont interdites jusqu’au 10 avril 2024.
  • Des restrictions sont appliquées au transport des oiseaux appelants.
  • Le lâcher de gibier à plumes (famille des anatidés) est interdit.
  • Vaccination

Ces mesures complètent la campagne de vaccination des canards obligatoire depuis le 1er octobre 2023.

Pour plus d’informations sur la mise en œuvre en élevage de la vaccination, consulter : https://dordogne.chambre-agriculture.fr/actualites/detail-de-lactualite/actualites/vaccination-iahp-1er-mois-de-mise-en-oeuvre/

Conditions de mise à l'abri

Age des animaux et conditions de mise à l'abri

Age des animaux et conditions de mise à l'abri

Age des animaux et conditions de mise à l'abri

Rappel : Les parcours réduits ne doivent pas comporter de zones inondés, de plans d’eau ou de mares. Dans la mesure du possible, les parcours doivent être éloignés de plus de 500 mètres des plans et cours d’eau.

> Arrêté ministériel risque élevé

> Arrêté du 25 septembre 2023 relatif aux mesures de surveillance, de prévention, de lutte et de vaccination contre l’influenza aviaire hautement pathogène (IAHP)

> Communiqué du Ministère (5 décembre 2023)

> Bulletin épidémiologique du 5 décembre 2023

 

]]>
Productions animalesVolaille
news-136211Thu, 07 Dec 2023 14:02:58 +0100Bilan des activités 2022https://dordogne.chambre-agriculture.fr/actualites/detail-de-lactualite/actualites/bilan-des-activites-2022/Retrouvez l'ensemble des activités réalisées en 2022 par votre Chambre d'agriculture.Dans ce bilan 2022, nous voyons comment la Chambre d’agriculture Dordogne s’est positionnée aux côtés de ses partenaires pour construire un nouvel avenir après les deux années marquées par la crise liée au covid-19, et comment elle a sensibilisé les agriculteurs aux opportunités offertes par le plan de relance et de résilience.

> Téléchargez le document( pdf,24 pages)

]]>
news-136116Tue, 05 Dec 2023 16:05:11 +0100Nos formations en viticulturehttps://dordogne.chambre-agriculture.fr/actualites/detail-de-lactualite/actualites/nos-formations-en-viticulture/Vous êtes chef(fe) d'exploitation, salarié(e) ou porteur(se) de projet viticole, et vous souhaitez monter en compétences sur des pratiques techniques ? Pensez à nos formations !L’environnement économique technique, technologique, concurrentiel et commercial des exploitations agricoles est en constante évolution.

Transformation des attentes sociétales, nouvelles gammes, innovations technologiques, création de valeurs, maîtrise de la qualité, de l’information et de la communication, développement de la compétitivité, émergence de nouvelles pratiques, les défis sont nombreux.

Les métiers de l’agriculture changent, les compétences nécessaires se diversifient ! Alors si vous aussi vous souhaitez monter en compétences, nos formations en viticulture vous attendent : la taille douce, le curetage, le regreffage, la pulvérisation, la gestion de ses sols...

> Accèdez à notre offre de formation en viticulture

]]>
Productions végétalesVigne
news-54588Wed, 29 Nov 2023 11:38:00 +0100Marché de Noël jeudi 21 décembre https://dordogne.chambre-agriculture.fr/actualites/detail-de-lactualite/actualites/marche-de-noel-jeudi-21-decembre/Agriculteurs et artisans seront présents sur l’esplanade du pôle interconsulaire pour vous permettre d’effectuer vos achats de Noël pour les fêtes de fin d’année.Le Pôle Promotion Tourisme de la Chambre d’agriculture, par l’intermédiaire de ses marques Bienvenue à la Ferme et Marchés des Producteurs de Pays, organise un marché de Noël le jeudi 21 décembre de 16h à 19h sur l’esplanade du Pôle interconsulaire à Coulounieix-Chamiers.

Agriculteurs et artisans seront présents sur l’esplanade du Pôle Interconsulaire pour permettre à chacun d’effectuer ses achats de Noël pour les fêtes de fin d’année.

Cette année vous retrouverez les exposants fermiers en extérieur et les artisans d’art en intérieur. Au total, 40 exposants seront présents, artisans et producteurs périgourdins pour permettre à chacun d’effectuer ses achats pour les fêtes de fin d’année.

Que ce soit pour mettre au pied du sapin ou pour concocter de bons repas festifs, les exposants proposeront un large choix de produits : volailles de noël, champignons, fromages, vins, macarons, gâteaux, miels, confitures, noix, huiles de noix, viandes bio, couteaux, broderies, bougies, objets divers en tissus, en bois…etc.

Le Made In 100 % Dordogne sera à l’honneur et à la portée de tous avec une exception pour les huitres qui viennent de Gironde.

Venez passer un moment convivial sur place, de 16h à 19h et profitez de nos animations pour les enfants. Un chocolat chaud sera offert à tous les visiteurs.

Privilégiez les commandes à emporter en téléchargeant la liste des producteurs et passez vos commandes auprès de Marie CRESPY : 0677004653 marie.crespy@dordogne.chambagri.fr  

> Téléchargez la liste des produits

]]>
news-135893Wed, 29 Nov 2023 11:26:00 +0100Influenza aviaire : élévation du niveau de risquehttps://dordogne.chambre-agriculture.fr/actualites/detail-de-lactualite/actualites/influenza-aviaire-elevation-du-niveau-de-risque-2/Au regard de la situation épidémiologique au niveau européen, le Ministère de l’agriculture a élevé le niveau de risque IAHP (Influenza Aviaire Hautement Pathogène) à modéré.En tenant compte de la situation IAHP au niveau européen, des migrations encore observées et de la récente détection du virus dans la faune sauvage dans la Meuse, le Ministère de l’agriculture et de la souveraineté alimentaire a élevé le niveau de risque IAHP (Influenza Aviaire Hautement Pathogène) à modéré par voie d’arrêté ministériel ce 28 novembre 2023.

Point de situation IAHP à l’échelle nationale

Au niveau national, le dernier foyer en élevage avait été détecté au mois de juillet 2023, permettant de qualifier le niveau de risque IAHP à négligeable ce même mois de juillet.

Depuis le 1er août 2023, une trentaine de suspicions ont été signalées en élevage.

Parmi elles, la présence du virus influenza aviaire sous une forme faiblement pathogène (points orange apparaissant sur la carte ci-dessous) a été confirmée sur 3 sites d’élevage.

Ce 27 novembre, un foyer a été confirmé dans le Morbihan dans un élevage de dindes.

Trois suspicions sont en cours d’analyses à l’heure actuelle.

Source : Cartogip, 28/11/2023, suspicions en élevage

Un certain nombre de suspicions ont également été signalées dans la faune sauvage depuis le 1er août 2023.

Le 23 novembre 2023, la présence du virus IAHP a été confirmée sur des grues au niveau du lac de Madine dans la Meuse.

D’autres grues ont été retrouvées mortes dans les Bouches-du-Rhône (Arles) ; les résultats d’analyses ont également montré la présence de virus IAHP.

Source : Cartogip, 28/11/2023, suspicions dans la faune sauvage

Point de situation IAHP à l’échelle européenne

A l’échelle européenne, 26 états ont déclaré la présence du virus IAHP sur leur territoire.

La confirmation de foyers en élevage ainsi que la détection de cas dans l’avifaune sauvage concernent plus particulièrement les pays de l’Europe centrale.

Du 1er au 15 novembre, de nouveaux foyers en élevage ont été confirmés en Hongrie (+ 10 foyers), en Bulgarie, Danemark, Pays-Bas et en Italie (+ 3 foyers).

Sur la même période, les détections dans la faune sauvage sont notamment localisées en Hongrie (8 nouveaux cas sur des grues), Autriche (grue, cygne, colvert), Italie (colvert), Allemagne (7 cas) ou encore les Pays-Bas (6 cas : oies, bernaches, canards, goéland).

Source : Bulletin Hebdomadaire de Veille Sanitaire Internationale – Santé Animale, 21/11/2023

Mesures associées à l’élévation du niveau de risque à modéré

Mise à l’abri

La parution au Journal officiel de l’arrêté ministériel implique la mise à l’abri des animaux dans les communes de Zone à Risque Particulier du département dont la liste est énoncée ci-dessous.

 Communes de Zone à Risque Particulier en Dordogne

Dans ces communes localisées en Zone à Risque Particulier (ZRP), les règles de mise à l’abri demeurent celles énoncées dans l’instruction technique (DGAL/SDSBEA/2023-242) du 7 avril 2023 – « Biosécurité – Conditions de mise à l’abri de volailles en élevage commercial ».

Les conditions de mise à l’abri par production sont présentées dans les tableaux ci-dessous.

Déclaration des mouvements de volailles

L’élévation du niveau de risque à modéré implique également un raccourcissement des délais de déclaration des mouvements de volailles :

Remarque : Pour accompagner les producteurs avicoles dans leur prise en main des outils informatiques de déclarations d’entrées et de sorties des volailles (BD avicole ou ATM avicole), la Chambre d’agriculture de Dordogne propose une formation spécifique.

Pour plus d’informations : https://dordogne.chambre-agriculture.fr/etre-agriculteur/je-me-forme/ex-toutes-nos-formations/detail-de-la-formation/actualites/bd-atm-avicole-declarer-ses-mouvements-danimaux/

La plus grande vigilance est nécessaire, et le respect des mesures de biosécurité indispensable.

Rappel : Les parcours réduits ne doivent pas comporter de zones inondés, de plans d’eau ou de mares. Dans la mesure du possible, les parcours doivent être éloignés de plus de 500 mètres des plans et cours d’eau.

 

]]>
Productions animalesVolaille
news-119233Wed, 29 Nov 2023 09:46:00 +0100Concours général agricole 2024 : inscriptionshttps://dordogne.chambre-agriculture.fr/actualites/detail-de-lactualite/actualites/concours-general-agricole-2024-inscriptions/L'édition 2024 du Concours Général Agricole se tiendra à Paris pendant le Salon International de l’Agriculture du samedi 24 février au dimanche 3 mars 2024.Le Concours Général Agricole a plusieurs missions :
  • encourager les producteurs impliqués dans l’excellence
  • soutenir le développement économique de leurs filières de production
  • apporter une contribution active à la formation des futurs professionnels du secteur
  • promouvoir auprès des consommateurs une alimentation de qualité issue de l’agriculture et de l’élevage français

Planning des différents concours "produits" et échéances d'inscriptions

> Connaître les dates d'inscriptions des différents concours produits

Pourquoi participer ?

En tant qu'éleveurs ou producteurs engagés dans la défense du goût, participer au Concours Général Agricole est un bon moyen de bénéficier d'une belle visibilité grâce aux médailles et de voir tous ses efforts récompensés. 

Cette distinction reconnue par les consommateurs comme gage de qualité et de bon goût répond aux attentes des Français quant à l’origine et la traçabilité des produits, à leur attachement au produire local et à la souveraineté alimentaire.

Comment participer ?

Tout d'abord, se connecter sur le site officiel du Concours Général Agricole 2024, et prendre connaissance de toutes les informations utiles : Règlement intérieur, grille tarifaire, planning des finales.... etc...

Vous souhaitez participer au concours "PRODUITS", inscrivez-vous dans l'espace "Producteur"→ C'est ici

Et après, comment ça se passe ?

  • Une fois inscrit, je reçois la confirmation de participation par e-mail 
  • Un agent de la Chambre d'agriculture identifie dans mon stock le(s) échantillon(s) pour le Concours 
  • J'envoie mon (mes) échantillon(s) au Concours 
  • Le(s) échantillon(s) sera (seront) dégustés par le jury dans le cadre du Salon International de l'Agriculture à Paris
  • Le soir de la dégustation, je peux consulter le palmarès et les commentaires du jury dans mon espace "producteur" sur le site web

Renseignements

Isabelle JOUHETTE, pôle Promotion-Tourisme : 05 53 35 88 90

]]>
news-57842Tue, 28 Nov 2023 16:45:00 +0100Assemblées générales des CrDAhttps://dordogne.chambre-agriculture.fr/actualites/detail-de-lactualite/actualites/assemblees-generales-des-crda/Les 3 CrDA, associations Création de Dynamiques Agricoles en charge de l’animation des territoires, organisent leurs assemblées générales les 5, 7 et 8 décembre.La Chambre d’agriculture de Dordogne a délégué l’animation des territoires à des associations appelées CrDA (Création de dynamique agricole) dans le but de fédérer les agriculteurs de Dordogne autour de projets agricoles et ruraux. Chacune de ces 3 associations loi 1901 est rattachée à une antenne de la Chambre d’agriculture mais sont financièrement autonomes.

Les agriculteurs, les organisations professionnelles agricoles et les collectivités locales qui adhérent à ces associations sont conviés aux assemblées générales des CrDA de leur secteur géographique. 

> En Périgord Pourpre Vallée de l'Isle

Rendez-vous mardi 5 décembre de 9h45 à 12h30 à la salle des fêtes de Lamonzie-Montastruc

  • 9h45: Accueil
  • 10h15 : Assemblée générale statutaire : Zoom sur nos actions.
  • 10h45 :
    • PAC : Point sur les BCAE par Florence Labrousse – chargée mission PAC à la Chambre d'agriculture de Dordogne
    • Energie : Intérêt de l’autoconsommation par Philippe Brousse- conseiller énergie à la Chambre d'agriculture de Dordogne
    • Installation et Transmission des exploitations agricoles : des outils pour faciliter la transmission : intervention de la SAFER Dordogne et de Fermes en Vie avec les témoignages de Yannick Lescot (viticulteur) et de François Minet (fraisiculteur)
    • Eau : Pas d’agriculture sans eau, intervention d'Eric Frétillère, Président des Irrigants de France
  • 12h30 : Repas offert (Sur réservation : par réponse mail ou tél 0553808938 ou 0676750179)

> En Périgord Noir

Rendez-vous jeudi 07 décembre à la salle des fêtes de Saint-Rabier dès 9h30.

Au programme :

  • Partie statutaire
  • Bilan d’activités
  • Conférence « Pour un troupeau en pleine santé : optimiser la performance de l’élevage par une approche globale »
  • Présentation des travaux sur le maillage vétérinaire (AMI et PEI) par Nicolas CORBOZ (GDS24)  et Jean-Yves GAUCHOT (Président de la Fédération des Syndicats Vétérinaire de France)
  • Présentation de l’émergence GIEE des éleveurs du Périgord Noir
  • Interventions et retours d’expériences : intervention de Philippe SULPICE (GIEE « Pâturage Opti’soins » et animateur du FEVEC Eleveurs et Vétérinaires) et GIEE des Eleveurs Sud-Corrèze : « De l’agro écologique dans les exploitations sud-corréziennes pour plus d’autonomie et moins d’antibiotique » Xavier LONGY (GAEC LONGY à SADROC, Corrèze)
  • 13h00 : Vin d’honneur & buffet pour clore cette rencontre  

Inscription obligatoire : crda.pn@dordogne.chambagri.fr – 05.53.28.60.80

> En Périgord Vert

Rendez-vous vendredi 8 décembre à 9h45 salle des fêtes de Villars avec en matinée  :

  • Bilan d'activité 2022,
  • Rapport financier 2022.
  • Interventions techniques :
    • S’approprier la nouvelle conditionnalité PAC (jachère PCAE Ecorégime) par Céline MARTY FOURNIER et Philippe BROUSSE
    • S’informer sur les aides départementales et régionales avec Johan SEES du Conseil Départemental et Elodie Peyrat conseillère CA24
    • Echanges
    • Questions diverses
    • Repas

En après-midi dès 14h30 visite du 1er méthaniseur du Périgord Vert (en production depuis septembre 2023) - rte du Sarrazi – 24530 Condat sur Trincou.

Pour la bonne organisation de cette Assemblée Générale, nous vous remercions de bien vouloir confirmer votre participation à l'adresse mail suivante avant le 28 novembre 2023 : veronique.fatin@dordogne.chambagri.fr

Informations : Sandrine ROSSIGNOL, Animatrice Territoriale au 06 81 87 02 73 pour tout complément d’information.

]]>
PV
news-135754Fri, 24 Nov 2023 11:39:58 +0100Rencontres nationales DEPHY VITICULTUREhttps://dordogne.chambre-agriculture.fr/actualites/detail-de-lactualite/actualites/rencontres-nationales-dephy-viticulture-1/Les rencontres nationales DEPHY VITICULTURE ont lieu les 08 & 09 février 2024 à Angers (49), Saint-Emilion (33), Montpellier (34), Rouffach (68). Inscription obligatoire.Le réseau DEPHY travaille depuis plus de 10 ans sur cet objectif de réduction des phytos, et des résultats en sont déjà ressortis.

Vous pouvez retrouver ces résultats sur la Synthèse DEPHY FERME, et en particulier sur la Synthèse DEPHY FERME Viticulture ainsi que de nombreuses ressources (fiches trajectoires et pratiques remarquables, vidéos, bilans de campagne...) sur le portail EcophytoPIC.

Au travers des présentations et des ateliers, les Rencontres Nationales DEPHY Viticulture ont pour objectif d'échanger, au plus près du terrain, avec les acteurs du Réseau DEPHY, pour partager les réussites, les difficultés et les perspectives pour aller vers une baisse des phytos sans impacter la performance économique.

Les grands enjeux actuels de la ferme viticole en France n’ont pas forcément à freiner cet élan de diminution des phytos, ils peuvent même en être le moteur.

Le Réseau DEPHY souhaite, au travers de cet événement :
•    Montrer que l’enjeu de la baisse des phytos est toujours d’actualité ;
•    Se faire connaître comme ressource locale et nationale et source d’inspiration pour accompagner d'autres agriculteurs dans la réduction d'usage des phytos ;
•    Renforcer son ancrage local avec différentes structures partenaires pour optimiser le transfert des pratiques alternatives aux phytos.

Les présentations, échanges et ateliers auront une approche surtout technique, pour mettre en avant les évolutions et résultats des viticulteurs du réseau sur 4 sites en simultanés : Angers (49), Saint-Emilion (33), Montpellier (34), Rouffach (68).

Au programme

> Retrouvez le programme ici

Inscriptions

L’inscription à l’événement est obligatoire. Les inscriptions seront ouvertes début décembre 2023.

Attention : pour les visites du deuxième jour, vous ne pourrez vous inscrire qu’à une seule visite par site.

]]>
Vigne
news-135561Tue, 21 Nov 2023 11:51:52 +0100Semaine régionale de la méthanisationhttps://dordogne.chambre-agriculture.fr/actualites/detail-de-lactualite/actualites/semaine-regionale-de-la-methanisation/Du 4 au 8 décembre, 12 sites ouvrent leurs portes en Nouvelle-Aquitaine. En Dordogne, rendez-vous le 8 décembre à Condat-sur-Trincou dès 14h30.Organisée dans le cadre du programme MethaN-Action, la Semaine de la Méthanisation en Nouvelle-Aquitaine se tiendra du 4 au 8 décembre 2023.

Ce sont 12 sites qui vont ouvrir leur porte en Nouvelle-Aquitaine soit 1 sur chaque département de la région.

En Dordogne, c’est le site de méthanisation de Condat Energie Verte, situé à Condat-sur-Trincou et inauguré en juin 2023, qui ouvre ses portes aux élus locaux et agriculteurs intéressés le vendredi 8 décembre à 14h30.

Sur le département, 11 méthaniseurs sont en fonctionnement dont 10 unités en méthanisation agricole.

En Dordogne, Condat Energie Verte fait partie des premières unités en injection de biométhane sur le réseau de distribution.

C’est le premier méthaniseur en voie sèche continue. Le projet s’est construit autour d’un partenariat entre 3 agriculteurs : 1 éleveur caprin, 1 éleveur porcin et 1 céréalier et 2 usines agro-alimentaires situées à quelques kilomètres : Biscuiterie St Michel et Mademoiselle Desserts qui fournissent des déchets provenant de leur process industriel.

Au programme de l’évènement

Visite des installations, présentation du procédé, éléments sur la mise en place d’un projet de méthanisation, retours d’expérience des porteurs de projet, questions / réponses etc…

Inscriptions

Par téléphone au 06 77 52 21 48 ou via le formulaire suivant : https://forms.gle/JEt7YGjbmAt1c14B7

]]>
news-52974Mon, 20 Nov 2023 10:09:00 +0100Ouverture des inscriptions au CGA vins 2024https://dordogne.chambre-agriculture.fr/actualites/detail-de-lactualite/actualites/ouverture-des-inscriptions-au-cga-vins-2024/Vous êtes viticulteur en Dordogne et vous souhaitez participer au Concours Vins du Concours Général Agricole 2024 ? Inscrivez-vous avant le 08 janvier 2024.Le Concours Général Agricole des vins se déroule pendant le salon de l'Agriculture à Paris du 24 février au 03 mars 2024.

Date limite des inscriptions le 08 janvier 2024.

Comment s'inscrire ?

  • L’inscription se réalise en ligne. Connectez-vous sur www.concours-general-agricole.fr pour accéder à l’espace candidat.
  • Prélèvement des vins entre le 02/01/2024 et le 02/02/2024
  • Présélection le jeudi 8 février à Monbazillac

La finale aura lieu le samedi 24 février 2024 au Salon de l’Agriculture Porte de Versailles à Paris.

Contact

  • FVBD (Fédération des Vins de Bergerac & Duras) Josiane BAPPEL – Tél. : 05 53 24 71 77 – josiane.bappel@fvbd.fr
  • Chambre d’agriculture de la Dordogne, François BALLOUHEY – Tél. : 05 53 63 56 50 – francois.ballouhey@dordogne.chambagri.fr
]]>
Vigne
news-135305Wed, 15 Nov 2023 12:09:44 +0100PAC : BCAE 7 et intempérieshttps://dordogne.chambre-agriculture.fr/actualites/detail-de-lactualite/actualites/pac-bcae-7-et-intemperies/Les intempéries des dernières semaines n'ont pas permis l'implantation des cultures secondaires permettant de remplir les conditions de la BCAE 7 avant le 15 novembre.Le Ministère de l'agriculture vient de préciser les modalités de reconnaissance des cas de force majeure suite aux intempéries intervenues depuis la fin du mois d'octobre, la Dordogne est concernée.

1. Rappel des exigences de la BCAE 7

2. Application des cas de forces majeures et démarches à faire auprès de la DDT.

Le principe est la possibilité, pour tout agriculteur empêché de répondre à ses obligations, de faire valoir le cas de force majeure.

Il devra pour cela déposer une déclaration individuelle auprès de la DDT.
Dans les départements dans lesquels un excès d'eau est constaté (c'est le cas de la Dordogne), vous n'aurez pas à justifier du caractère anormal de l'aléa climatique.

Vous devrez néanmoins présenter des photos géo-localisées montrant ses parcelles détrempées ou des semis impactés, à l'appui de votre demande.

]]>
news-120760Tue, 14 Nov 2023 15:29:00 +0100Le Festival du livre gourmand à Périgueuxhttps://dordogne.chambre-agriculture.fr/actualites/detail-de-lactualite/actualites/le-festival-du-livre-gourmand-a-perigueux/La Chambre d'agriculture de Dordogne est partenaire de cette nouvelle édition programmée les 17,18 et 19 novembre 2023. Venez nous rencontrer sur notre stand.Partenaire de l’événement, la Chambre d’agriculture de Dordogne sera ravie de vous accueillir sur son stand Place Badinter durant les 3 jours et mettra en avant ses marques Marchés des Prodcteurs de Pays et Bienvenue à la ferme qui valorisent tout au long de l'année nos producteurs périgordins & leur savoir-faire.

Des producteurs Périgordins assurent la restauration

Durant ces 3 jours de festival, des producteurs de la marque Marchés des Producteurs de Pays vont assurer la restauration de 9h à 19h, horaires d'ouverture au public.

Les métiers de l'agriculture illustrés en bande-dessinée

Dans le cadre de cette nouvelle édition, la ville de Périgueux et la Chambre d'agriculture avec l'appui de la compagnie Ouïe/Dire ont, pour la deuxième année consécutive, permis à 3 auteur(e)s de bandes-dessinées d'assurer des résidences d'un mois sur 3 exploitations de Dordogne dans le but de valoriser le métier d'agriculteur.

L'exposition HECTARES 2 dont le vernissage est programmé jeudi 16 novembre à 19h au centre culturel de la visitation permettra de restituer ces résidences d'artistes auteurs de bande-dessinée :

  • Louise Collet a été accueillie sur l’exploitation de Nathalie Puech à Vergt (Fraises, Châtaignes & Noix)
  • Placid se trouvait sur l’exploitation de Thierry Grave à Saint-Cyprien (Ovin & Noix en AB)
  • Armelle Antier a été accueillie sur le GAEC Chevalarias à Lusignac (Bovin viande, palmipède et grandes cultures)

L'exposition est accessible du 17 au 23 novembre au centre culturel de la Visitation de Périgueux (5 rue Littré).

Remise du Trophée Dominique Lavigne sur le stand de la Chambre samedi 18 novembre à 11h

Chaque année, le Club de la presse du Périgord récompense un lauréat à travers le trophée Dominique Lavigne, journaliste et ancienne présidente du club de la presse du Périgord disparue en 2006, qui défendait les produits et les productions locales.

Les membres du Club de la presse seront donc présents sur le stand de la Chambre dès 11h pour remettre ce prix et honorer une nouvelle fois des hommes ou des femmes engagés dans la valorisation, la transformation de produits de notre terroir.

Présentation de la marque #AimeTonAgri

La Chambre d'agriculture de Dordogne a souhaité être présente sur le Festival du livre gourmand à travers la marque #AimeTonAgri afin de la présenter au grand public.

#AimeTonAgri est une marque qui soutient l'agriculture & celles et ceux qui la font ! Elle vise à expliquer la réalité des métiers de l'agriculture, faire connaître ses filières et ses productions.

Venez nous rencontrer lors de ces 3 jours en famille et participez à nos quizz pour mieux connaître l'agriculture et la diversité de ses filières !

> Plus d'infos sur la marque #AimeTonAgri

]]>
news-135250Tue, 14 Nov 2023 11:34:15 +0100Soutenons l'agriculture avec #AimeTonAgrihttps://dordogne.chambre-agriculture.fr/actualites/detail-de-lactualite/actualites/soutenons-lagriculture-avec-aimetonagri/#AimeTonAgri est une marque qui soutient l'agriculture & celles et ceux qui la font ! Elle vise à expliquer la réalité des métiers de l'agriculture, faire connaître ses filières et ses productions.#AimeTonAgri est une marque du réseau des Chambres d'agriculture (initiée par la Chambre d'agriculture de Charente) qui a pour vocation de communiquer en direction du grand public afin de permettre de mieux connaître l'agriculture française, de sensibiliser sur les différents métiers de l'agriculture, de montrer la richesse et la diversité des filières agricoles et de faire découvrir les nombreuses productions qui contribuent à l'image de prestige de notre gastronomie française.

Quel est l'objectif de la marque #AimeTonAgri ?

Chaque département, chaque région de France a ses spécificités en matière d'agriculture, avec des filières qui lui sont propres en fonction des sols ou des climats et cette diversité se traduit ensuite dans la richesse des produits que proposent ces hommes et ces femmes qui consacrent leur vie à l'agriculture.

Ce qui définit et motive chacun d'entre-eux c'est leur passion dévorante pour leur métier. Un métier qui est parfois mal perçu ou critiqué par manque d'information ou par désinformation.

Le rôle de la marque #AimeTonAgri est justement de rendre accessible l'information que ce soit à travers des jeux, des quizz à l'occasion de manifestations agricoles, à travers des vidéos qui présentent les métiers, les filières, les produits ou encore les savoir-faire, à travers des témoignages auprès des médias ou sur les réseaux sociaux.

L'idée est de multiplier les campagnes de communication sur la réalité de l'agriculture en mettant les agricultrices et agriculteurs au coeur de cette communication car l'agriculture doit être expliquée par celles et ceux qui la font, par celles et ceux qui se lèvent chaque jour sans se soucier des conditions météorologiques et sans compter le temps passé à cultiver, récolter, élever, soigner avec un seul objectif en tête : proposer aux consommateurs un produit abouti et de qualité. 

Cette marque #AimeTonAgri est un gage de respect et de soutien à ces hommes et ces femmes qui exercent leur métier par passion, avec leur coeur !

La Chambre d'agriculture de Dordogne est fière de ses agricultrices et de ses agriculteurs et à travers cette marque nous souhaitons partager et expliquer la réalité du monde agricole afin d'offrir la meilleure compréhension qui soit des activités de l'agriculture auprès du grand public.

> Accèdez au site de la marque #AimeTonAgri

> Découvrez les métiers de l'agriculture à travers des témoignages d'agricultrices et agriculteurs de Dordogne  (lien vers notre Chaîne YouTube)

> Découvrez l'agriculture de Dordogne ( vidéo YouTube 4,06 min)

]]>
news-133342Mon, 13 Nov 2023 16:05:00 +0100PAC 2023 : aide à l'assurance récoltehttps://dordogne.chambre-agriculture.fr/actualites/detail-de-lactualite/actualites/pac-2023-aide-a-lassurance-recolte/Il vous reste quinze jours pour faire parvenir votre attestation d'assurance.Pour bénéficier de l'aide à l'assurance récolte, vous devez :

1. Avoir acquitté l’intégralité de la prime/cotisation d'assurance auprès de votre compagnie d’assurance au plus tard au 31 octobre 2023
2. Fournir le justificatif de paiement de l'assurance multirisque climatique transmis par votre compagnie d'assurance. Le formulaire de déclaration de contrat doit parvenir à la DDT au plus tard au 30 novembre 2023

Cette attestation doit être signée. Si vous êtes en GAEC, tous les associés du GAEC doivent signer également.

Si vous envoyez le formulaire par courrier postal, un courrier suivi ou une lettre recommandée est fortement conseillé sous risque que la demande soit rejetée si le courrier ne parvient pas à la DDT.

L'envoi par mail à l'adresse ddt-ar@dordogne.gouv.fr est à privilégier, un accusé-réception est systématiquement envoyé par la DDT à l'expéditeur.

]]>
news-134218Fri, 10 Nov 2023 08:50:00 +0100Transmission & Installationhttps://dordogne.chambre-agriculture.fr/actualites/detail-de-lactualite/actualites/transmission-installation/Vous souhaitez anticiper votre cessation d'activités et vous vous interrogez sur les démarches ? Rendez-vous lundi 13 novembre de 8h30 à 17h au Pôle Interconsulaire de Coulounieix-Chamiers.Dans le cadre de la QUINZAINE NATIONALE DE LA TRANSMISSION du réseau des Chambres d'agriculture et du MOIS DE LA TRANSMISSION de la Région Nouvelle-Aquitaine, les Chambres consulaires de Dordogne (agriculture, métiers & artisanat et commerce & d'industrie) s'associent pour proposer aux futur(e)s retraités d'anticiper leur cessation d'activités et de préparer leur nouveau projet de vie.

Sur une même journée, rencontrez tous les experts et nos partenaires pour bénéficier d'un accompagnement personnalisé !

Au programme

En matinée de 8h30 à 14h

  • 8h30 : accueil
  • 8h45 : ateliers de la transmission
    • Le financement et les aides à la reprise d’entreprises
    • Comment évaluer la valeur de son exploitation ?
    • L’aspect psychologique de la préparation à la transmission-reprise – Votre nouveau projet de vie.
  • 11h00 : Présentation de la réforme des retraites par la CARSAT et la MSA

Parallèlement aux ateliers, des experts de la transmission vous accueillent sur leur stand (MSA, Chambre d’agriculture, CER France, Banques, Notaires et SAFER).

> Inscription à l’avance conseillée sur le site monprojet-monaffaire.fr

12h30 : Repas (Buffet convivial) offert sur place

En après-midi de 14h à 17h

  • 14h : Ouverture de l’après-midi agricole par le président du Comité d’orientation Transmission Installation
  • 14h15 : Comment prendre en main sa transmission :
    • le parcours de la transmission
    • les outils : le PAT, le diagnostictransmission, le RDI
  • 14h45 : Témoignages de cédants et candidats sur des projets de transmission/reprise d’exploitations agricoles
  • 16h15 Table ronde : « Entre tradition et innovation,comment transmettre aujourd’hui ? » (FEVE, GAEC et Sociétés, JA, SAFER,cédant)
  • 17h00 : Clôture de la journée

Informations & Inscriptions

Sandrine NOEL, sandrine.noel@dordogne.chambagri.fr / Pascal Chabaud : 07 86 00 50 50

Nos prochaines formations TRANSMISSION / INSTALLATION

Vous souhaitez anticiper votre départ à la retraite ? Vous avez des interrogations sur la transmission de votre exploitation ? Nos formations peuvent aussi vous éclairer.

 

> Toutes nos formations en Installation/Transmission

]]>
news-135004Wed, 08 Nov 2023 09:47:38 +0100Vaccination IAHP : 1er mois de mise en œuvrehttps://dordogne.chambre-agriculture.fr/actualites/detail-de-lactualite/actualites/vaccination-iahp-1er-mois-de-mise-en-oeuvre/D’après les données de la DGAL (Direction Générale de l’Alimentation), 208 334 mulards ont reçu leur première dose de vaccin entre le 1er et le 29 octobre 2023 en Dordogne.Depuis le 1er octobre 2023, la vaccination contre l’IAHP (Influenza aviaire hautement pathogène) est obligatoire pour tous les élevages commerciaux de plus de 250 canards (filières grasse et à rôtir) de France métropolitaine (hors Corse).

Les éleveurs de Dordogne accompagnés de leur vétérinaire sanitaire, ont ainsi pu vacciner ou faire vacciner leurs canards.

A date, quelles sont les informations à retenir concernant la mise en œuvre de la vaccination IAHP ?

Actions préalables à la vaccination

Désignation du vétérinaire sanitaire

Le règlement européen (UE) 2023/361 du 20 février 2023 autorise la vaccination qui est désormais reconnue comme un moyen de prévention dans la lutte contre l’Influenza aviaire définie comme maladie règlementée.

Ce même règlement impose la distribution et l’administration du vaccin, ainsi qu’une surveillance active post-vaccination sous la supervision des vétérinaires officiels.

D’autre part, la règlementation indique également que tout éleveur de plus de 250 volailles doit désigner un vétérinaire sanitaire pour son exploitation.

La désignation d’un vétérinaire sanitaire peut être effectuée par l’envoi du formulaire CERFA N°15983 (voir ci-contre) dûment complété à la DDETSPP de Dordogne.

Le département de la Dordogne compte un certain nombre de vétérinaires spécialisés en volailles :

  • Sandrine CASTAING, SOCSA Elevage, 06 40 74 12 06, s.castaing@reseaucristal.fr
  • Hélène GARES, SOCSA Elevage, 06 80 92 35 99, h.gares@reseaucristal.fr
  • Edouard HUCHIN, ANIBIO, 07 88 00 34 88, edouard.huchin@anibio.fr
  • Claire JACQUINET, ANIBIO, 06 80 61 30 94, claire.jacquinet@anibio.fr
  • Léon MALLARD, ANIBIO, 06 48 27 17 28, leon.mallard@anibio.fr
Planification des vaccinations

Afin de disposer des doses de vaccin adéquates, et de planifier la surveillance active post-vaccination, il est indispensable que le vétérinaire désigné sur l’exploitation ait connaissance des dates prévisionnelles de mises en place.

La communication d’un planning prévisionnel facilitera l’organisation des chantiers, y compris lorsque l’intervention d’une équipe de vaccination est nécessaire.

Déclaration de mise en place

L’arrêté ministériel du 29 septembre 2021 indique que « […] tout opérateur détenant un lot de volailles ainsi que tout opérateur responsable d’un couvoir est tenu de déclarer par voie électronique chaque entrée ou sortie de lot de volailles dans son établissement dans un délai maximal de sept jours suivant le mouvement. Ce délai est réduit à 48 heures en cas de risque épizootique influenza aviaire de niveau « élevé ». […] ».

Ainsi, chaque éleveur de canards doit déclarer les mouvements de ces animaux sur les plateformes dédiées : 

Dans le cadre de la vaccination IAHP, la déclaration d’une mise en place génère désormais un numéro IMEP (Identification de Mise En Place), qui assurera la traçabilité du lot de canards vaccinés.

Ce numéro IMEP se présente sous la forme suivante :AVI23.000.000

Lors de la première vaccination, la déclaration de mise en place doit avoir été effectuée ; l’IMEP peut ainsi être communiqué au vétérinaire sanitaire qui l’enregistrera sur le compte-rendu du chantier de vaccination, puis par la suite sur la plateforme de traçabilité dédiée Calypso.

Remarque : Pour accompagner les producteurs avicoles dans leur prise en main des outils informatiques de déclarations d’entrées et de sorties des volailles (BD avicole ou ATM avicole), la Chambre d’agriculture de Dordogne propose une formation spécifique.

Pour plus d’informations >  BD & ATM AVICOLE : déclarer ses mouvements d'animaux

Mise en œuvre de la vaccination
Solution vaccinale

A l’issue d’un appel d’offres du ministère de l’Agriculture et de la Souveraineté Alimentaire publié en avril 2023, la commande de 80 millions de doses vaccinales a été attribuée au laboratoire Boehringer Ingelheim.

Un second appel d’offres devait paraître fin octobre afin de compléter le stock de vaccins dont le besoin annuel avait été estimé pour 64 millions de canards (filières confondues).

Il est donc possible que le vaccin élaboré par le laboratoire Ceva Santé Animale puisse être proposé aux éleveurs en 2024.

La solution vaccinale proposée par le laboratoire Boehringer est connue sous la dénomination VOLVAC B.E.S.T. AI + ND.

Ses principales caractéristiques sont les suivantes :

Recommandations :

  • Pour le stockage en froid positif, ne pas disposer les flacons contre la paroi du fond du réfrigérateur.
  • Pour une meilleure fluidité de la solution vaccinale, les flacons peuvent être sortis la veille au soir du chantier de vaccination.
La vaccination
Quels sont les délais de vaccination ?

Du fait de l’utilisation du vaccin Boehringer, les délais de vaccination sont les suivants :

  • Première dose : à partir de 10 jours d’âge, et au plus tard à 21 jours ;
  • Deuxième dose : 18 jours après la première dose, et au plus tard 5 jours après le délai prévu.
Qui peut vacciner ?

L’administration du vaccin peut être assurée par :

  • Le vétérinaire sanitaire désigné sur l’exploitation, ou un autre vétérinaire à même de le suppléer.
  • Les équipes spécialisées de la filière avicole (attrapeurs et vaccinateurs).
  • Les éleveurs et leurs salariés.

Les salariés des équipes spécialisées auront à suivre une formation dispensée par les formateurs de la SNGTV (Société Nationale des Groupements Techniques Vétérinaires).

Quant à eux, les éleveurs seront accompagnés par leur vétérinaire sanitaire lors de leur premier chantier de vaccination, et pourront assurer les suivants en autonomie.

Traçabilité

Les vétérinaires sanitaires sont responsables de la supervision de la vaccination.

Cela sous-entend la collecte et l’analyse des comptes rendus des chantiers de vaccination, qui seront également saisis sur la plateforme Calypso.

Chaque chantier de vaccination implique la rédaction d’un compte-rendu par l’éleveur, le responsable de l’équipe de vaccinateurs, ou le vétérinaire.

Les informations concernant les commandes de vaccins, les doses employées lors des opérations de vaccination ainsi que les flacons restitués (partiellement utilisés), sont également enregistrées dans Calypso par le vétérinaire.

Finalement, le vétérinaire édite un certificat de vaccination qui sera remis à l’éleveur et qui devra accompagner les canards dans chaque mouvement entre sites d’élevage.

Ce certificat doit être conservé sur une durée de 3 ans, dans le registre d’élevage.

La vaccination est une mesure préventive complémentaire dans la lutte contre le virus de l’Influenza aviaire ; les mesures de biosécurité jusqu’alors applicables doivent être maintenues.

Surveillance des animaux vaccinés

Présentation générale

La règlementation européenne impose des mesures de surveillance des animaux vaccinés.

A date, le plan de surveillance prévoit les dispositions suivantes :

Remarques liées à la surveillance passive

Les informations communiquées sont celles connues à date.

Des précisions ont été apportées à l’instruction technique 2023-622 initiale et ont été communiquées le 7 novembre par l’interprofession CIFOG :

  • La surveillance passive est à réaliser dans tous les élevages, y compris les ateliers d’engraissement. Des écouvillons sont donc à réaliser sur les mortalités survenues dans la première semaine de gavage.
  • La visite du vétérinaire sanitaire liée à la surveillance active ne dispense pas des prélèvements de surveillance passive la semaine de son passage.
  • Les prélèvements sont à effectuer sur des animaux retrouvés morts sur une semaine, en favorisant les plus récents. Il n’est plus question de prélever des échantillons sur des cadavres congelés.
  • Les échantillons sont à transmettre au laboratoire le jour du prélèvement, et peuvent être transportés à température ambiante.

Certaines dispositions de l’instruction technique 2023-622 définissant les modalités du plan de vaccination et de surveillance font encore l’objet de discussion entre la DGAL et les professionnels.

Afin de faciliter l’acheminement des prélèvements pour analyse, le Laboratoire Départemental de Dordogne a communiqué à la Chambre d’agriculture le planning des tournées effectuées auprès des cabinets vétérinaires :

Les prélèvements doivent être accompagnés du formulaire de prélevement - Surveillance post-vaccination IAHP passive hebdomadaire.

Le Laboratoire Départemental ne passe pas systématiquement dans tous les cabinets répertoriés ci-dessus ; ils doivent être prévenus 48 heures au préalable. Les éleveurs doivent donc signaler le dépôt d’échantillons à analyser suffisamment à l’avance à ces cabinets.

D’autre part, le Laboratoire Départemental a constitué des kits de prélèvements équivalents à une surveillance d’un mois : une vingtaine d’écouvillons, quatre sachets biohazard destinés aux écouvillons (un par semaine), et quatre formulaires de prélèvement.

Ces kits sont mis directement à disposition des éleveurs, mais également dans les cabinets vétérinaires listés ci-dessus.

Coût

Pour cette première campagne de vaccination, l’Etat prend en charge 85 % du coût de la vaccination, le reste étant à la charge des filières.

Les éleveurs n’auront pas à effectuer d’avances financières.

Ils auront à supporter le coût des analyses effectuées dans le cadre de la surveillance passive post-vaccination.

Ce poste de dépense est évalué à 3 millions d’euros. Or, le reste à charge pour la filière doit être d’environ 15 millions afin de respecter le financement à 85 % de l’Etat.

Par conséquent, les professionnels devront également supporter le coût de la seconde vaccination.

Gestion en cas de foyer IAHP déclaré

La détection du virus IAHP au sein d’un élevage dont les animaux sont vaccinés entraîne l’application des mesures de gestion classique, dont le dépeuplement des animaux vaccinés contaminés.

La définition des zones règlementées (Zone de Protection à 3 km, Zone de Surveillance à 10 km) est également maintenue. Les animaux ayant un schéma vaccinal incomplet pourront toutefois recevoir la seconde dose de vaccin.

Selon l’instruction technique 2023-622, « en cas de mise en place d’un dépeuplement préventif, celui-ci concernera uniquement les cheptels non vaccinés ou avec un schéma vaccinal incomplet (première dose uniquement). »

Non-respect de l’obligation de vaccination

Des sanctions administratives et pénales sont prévues en cas de non-respect de l’obligation de vaccination IAHP.

D’autre part, des dispositions sont également définies en termes de réfaction d’indemnisation :

Plus d’informations

Pour toute information ou toute demande, merci de contacter :

En complément, la SNGTV (Société Nationale des Groupements Techniques Vétérinaires) a édité des fiches explicatives pour une meilleure compréhension de la mise en œuvre du plan de vaccination.

Ces fiches sont disponibles au téléchargement :

]]>
Productions animalesVolaille
news-134884Fri, 03 Nov 2023 14:40:24 +0100Viticulture : bien hiverner son pulvérisateurhttps://dordogne.chambre-agriculture.fr/actualites/detail-de-lactualite/actualites/viticulture-bien-hiverner-son-pulverisateur/Participez à un atelier technique pour réussir l'hivernage de votre pulvérisateur, le vendredi 17 novembre de 11h à 12h à Bergerac.Dans le cadre du réseau DEPHY en viticulture, la Chambre d'agriculture vous propose de participer à un atelier technique animé par Pierre Dufaure, conseiller agro équipement, le vendredi 17 novembre de 11h à 12h, 811 allée Bernard Carbonneau, pour bien hiverner votre pulvérisateur afin d'assurer la bonne mise en arrêt pour un meilleur redémarrage au printemps.

Au programme

  • Accueil café
  • Rappel des essentiels
  • Les étapes clefs pour réussir son nettoyage
  • Démonstration d'un bon hivernage

Contacts et inscriptions

Veuillez indiquer votre présence à l'atelier par mail ou SMS à Pierre Dufaure, chargé de missions agro-équipements viticoles départements 33, 24 et 64 

Tél. 06 80 13 01 10 - pierre.dufaure@na.chambagri.fr

 

]]>
Productions végétalesVigne
news-134860Fri, 03 Nov 2023 09:38:27 +0100Crise noix : dispositif d'aide date limite lundi 20 novembre 14hhttps://dordogne.chambre-agriculture.fr/actualites/detail-de-lactualite/actualites/crise-noix-dispositif-daide-date-limite-lundi-20-novembre-14h/Dispositif exceptionnel de prise en charge des pertes économiques des exploitations spécialisées en noix (campagne 2022) et cerise (campagne 2023).FranceAgriMer met en place un dispositif exceptionnel de prise en charge des pertes économiques des exploitations agricoles spécialisées dans la production de cerise et/ou de noix.

L’aide est fondée sur la prise en charge d’une partie des pertes de chiffre d’affaires (CA) de l’exploitation spécialisée en production de cerise et/ou de noix.

Le dispositif d'aide est ouvert du 31 octobre au 20 novembre à 14h.

Quels sont les critères d'éligibilité ?

Les demandeurs doivent répondre à l’ensemble des critères suivants :

  • être exploitant agricole à titre individuel et à titre principal, un groupement agricole d'exploitation en commun (GAEC), une exploitation agricole à responsabilité limitée (EARL), ou une autre personne morale exerçant une activité agricole en France métropolitaine
  • être immatriculé au répertoire SIRENE de l’INSEE par un numéro SIRET actif au moment du dépôt de la demande d’aide et au jour du paiement ;
  • avoir une production de cerise ou de noix éligible dans les conditions décrites ci-dessous

Pour chacune des activités éligibles cerise et/ou noix :

  • spécialisation au moins égale à 25% : avoir un chiffre d’affaires (CA) de l’activité sur la période de référence supérieur ou égal à 25 % du CA total de l’exploitation sur la même période, justifié par une attestation comptable
  • perte de CA au moins égale à 20% : avoir subi des pertes de chiffre d’affaires de l’activité (CA indemnisé) sur l’exercice indemnisé supérieures ou égales à 20% par rapport à la période de référence (CA référence), justifiées par une attestation comptable.

Comment solliciter cette aide ?

La demande d’aide est dématérialisée sur la Plateforme d’Acquisition de Données (PAD)

ACCÈS AU TELESERVICE > https://pad.franceagrimer.fr/pad-presentation/vues/publique/retrait-dispositif.xhtml?codeDispositif=CERISE_NOIX_2023

L’accès au formulaire ne pourra se faire qu’à l’aide d’un SIRET valide (une seule demande par SIREN, avec le SIRET du siège de l’exploitation le cas échéant).

]]>
news-134770Tue, 31 Oct 2023 09:40:15 +0100Rendez-vous des castanéiculteurs en Sarladaishttps://dordogne.chambre-agriculture.fr/actualites/detail-de-lactualite/actualites/rendez-vous-des-castaneiculteurs-en-sarladais/Vous êtes producteurs de châtaignes en Périgord Noir ? Rendez-vous lundi 13 novembre à 9h30 secteur Archignac-Salignac pour parler pilotage irrigation.La Chambre d'agriculture vous propose une journée technique ouverte aux producteurs du Périgord Noir sur inscription.

Au programme

En matinée : On parle EAU !

  • Comprendre le besoin en eau de mes arbres
  • Impact des pratiques culturales sur ma réserve utile
  • Méthodes d’estimation de mon besoin en irrigation (Bilan hydrique, Tensiomètre, Capacitive, Satellite) : avantages et limites, tour d’horizon des outils et gammes, proposition d’essais 2024.

Après-midi : Les rendez-vous au verger !

  • Chez Nicolas IMBERT La Châtaigneraie Paulinoise : machine de récolte AGRIMAGLIE retour d’expérience sur l’adaptabilité en châtaigne.
  • Chez Gérard TEILLAC et Serge PALLUSIERE : taille sévère sur verger adulte observation après une campagne.

Merci de vous inscrire afin de réserver le repas du midi avant le 8 nov. (Le Roustigou Archignac).

Contact

Angèle CASANOVA :  06 74 91 33 29/ angele.casanova@dordogne.chambagri.fr

 

]]>
news-133518Mon, 30 Oct 2023 16:55:00 +0100Journées techniques énergieshttps://dordogne.chambre-agriculture.fr/actualites/detail-de-lactualite/actualites/journees-techniques-energies-1/En Dordogne, des agriculteurs ont mis en place des solutions sur leurs exploitations pour faire face à cette crise énergétique. Venez à leur rencontre jusqu'au 09 novembre.Le contexte mondial instable de l’énergie impacte fortement l’activité agricole depuis ces dernières années. Face à la volatilité des prix des énergies fossiles sur les marchés, il devient de plus en plus nécessaire de s’adapter aux nouvelles contraintes.

Une des clés d’adaptation pour faire face à la hausse des charges liées à l’énergie est de développer des projets de production et/ou d’autoconsommation d’énergies renouvelables.

La Chambre d’agriculture et la Fédération des CUMA de Dordogne vous proposent de participer à des visites d'exploitations ayant développé des projets Energie sur différentes thématiques : solaire thermique, tracker solaire, photovoltaïque, méthanisation et Bio GNV, bois énergie.

Les fermes qui ouvrent leurs portes en novembre

  • Jeudi 9 novembre de 14h à 15h30 chez Jerôme De Freitas à Campagnac-Les-Quercy (Périgord Noir) > Tracker solaire
  • Jeudi 9 novembre de 16h à 17h30 GAEC de  la Carrière à Nabirat (Périgord Noir) > Solaire thermique

Inscrivez-vous à ces visites pour avoir des exemples de projets réalisés dans des fermes en Dordogne.

> Localisez les fermes qui ouvrent leurs portes en Dordogne

Contact et inscriptions

0553454785 / environnement@dordogne.chambagri.fr

> Pour participer, il vous suffit de remplir ce formulaire : https://forms.office.com/e/RBvUeMdwSj

]]>
news-133938Fri, 13 Oct 2023 10:24:36 +0200Transmission : des questions ?https://dordogne.chambre-agriculture.fr/actualites/detail-de-lactualite/actualites/transmission-des-questions/Vous souhaitez anticiper votre départ à la retraite ? Vous avez des interrogations sur la transmission de votre exploitation ? Nos formations vont vous éclairer.La Chambre d'agriculture, à travers ses équipes spécialisées, vous accompagne et vous propose ses formations :

> Toutes nos formations installation/transmission

]]>
news-132672Thu, 12 Oct 2023 14:17:00 +0200Opération "Un automne à la ferme" du 7 au 29 octobrehttps://dordogne.chambre-agriculture.fr/actualites/detail-de-lactualite/actualites/operation-un-automne-a-la-ferme-du-7-au-29-octobre/Du 7 au 29 octobre, les agricultrices & agriculteurs du réseau Bienvenue à la ferme vous ouvrent leurs portes pour vous faire découvrir leurs métiers et leurs produits.Au cours d’échanges chaleureux lors de repas et de rencontres passionnantes, mais aussi de rendez-vous insolites (balades, ateliers pour enfants, animations musicales…), les agricultrices et agriculteurs du réseau feront découvrir aux plus curieux et gourmands, leurs produits de saison et la passion de leur métier.

Une expérience unique au coeur des fermes !

En Dordogne, 8 fermes ouvrent leurs portes

  • LA BON’O’VENTURE > les 7, 14, 22 et 29 OCT. à 16h30 • Rouffignac-st-Cernin • 07 82 39 31 09
    Portes ouvertes.
  • Les jardins de malevergne > le samedi 7 OCT. de 11H à 12h30 • ST-VinCent-le-paluel • 06 43 79 52 07
    Portes ouvertes et visite commentée de la ferme
  • Elevage d’oies des granges > Les 7 et 14 oct. à 11h • Tursac • 06 08 51 31 89
    Visite commentée de la ferme.
  • La dame blanche > le samedi 7 OCT. de 9H à 17h • Montcaret • 07 49 34 93 43
    Visite de la ferme, marché et artisanat. Restauration sur place.
  • Les coeurs de lait > les 7, 15, 22 ET 29 OCT. de 14H à 17h30 • Busserolles • 07 61 07 62 62
    Visite de la ferme et après-midi pastoral
  • Ferme les vigonies > le samedi 14 OCT. de 10H à 17h • Bouniagues • 07 69 71 51 16
    Visite de la ferme, balade, casse-croûte.
  • Ferme de l’ermitage > le dimanche 22 OCT. de 10H à 18h • Fouleix • 06 82 59 53 52
    Visite commentée et marché gourmand.
  • Les abeilles de la picherie >  Week-end du 28 et 29 OCT. de 10H à 18h • Montpon-ménestérol • 06 86 47 17 19
    Portes ouvertes, visite de la ferme et dégustation.
]]>
news-133639Fri, 06 Oct 2023 14:42:17 +0200Apiculture : l'abeille actrice de la biodiversitéhttps://dordogne.chambre-agriculture.fr/actualites/detail-de-lactualite/actualites/apiculture-labeille-actrice-de-la-biodiversite/Participez au 44e congrès de la Fédération nationale des organisations sanitaires apicoles départementales (FNOSAD-LSA) les 13,14 & 15 octobre au Palio de Boulazac.Quatre ans après son dernier Congrès, deux ans après l'épisode sanitaire mondial, la Fnosad organise la nouvelle édition de son Congrès.

Ce grand rendez-vous national de la santé de l’abeille se tiendra du 13 au 15 octobre prochain dans l’espace du Palio de Boulazac.

Accompagnée par Apidor, association locale, la Fnosad s’apprête à rassembler des apiculteurs professionnels et amateurs, ainsi que des experts et des passionnés de la nature, afin d'échanger sur les enjeux actuels liés à la santé de l’abeille et de trouver des solutions durables pour préserver son rôle crucial dans notre écosystème.

L’abeille joue un rôle primordial dans la pollinisation des plantes et contribue à maintenir la biodiversité et la santé de nos écosystèmes.

Malheureusement, elle fait face à de nombreux défis tels que les maladies, les pesticides, le changement climatique et la perte de son habitat naturel.

Les conséquences de ces menaces sont énormes, non seulement pour les abeilles elles-mêmes, mais aussi pour notre alimentation, notre économie et notre bien-être global.

La Fnosad et Apidor ont donc réuni de nombreux experts renommés qui partageront leurs connaissances et leurs expériences sur les pratiques apicoles durables, les techniques de lutte contre les parasites et les maladies, ainsi que sur la préservation des habitats naturels.

Ces trois jours du mois d’octobre seront l’occasion pour tous les apiculteurs, néophytes ou confirmés, amateurs ou professionnels de s’informer sur l’ensemble des avancées en matière de protection de la santé du cheptel apicole français.

Horaires d'ouverture au public

Vendredi 13 et samedi 14 octobre de 10h à 19h

Le dimanche 15 octobre de 10h à 16h

Billeterie

Les congressistes ont le choix entre trois durées de pass : 1 jour, 2 jours ou 3 jours.

Chaque PASS donne accès au hall d’exposition et aux conférences

Deux modalités sont mises à dispositon :
a. Une inscription et un paiement en ligne à partir du lien > https://www.helloasso.com/associations/fnosad/evenements/congres-fnosad-2023-boulazac-le-palio
b. Un bulletin téléchargeable sur les sites de la Fnosad (fnosad.com) et du GDSA de la Dordogne (gdsadordogne.fr), avec paiement par chèque et envoi postal à l’adresse indiquée sur le document.

Entrée et accès aux conférences

  • PASS 1 jour : Vendredi 13 octobre : 20 €
  • Samedi 14 octobre : 25 €
  • Dimanche 15 octobre : 20 €
  • PASS 2 jours : 35 €
  • PASS 3 jours : 55 €

Restauration : Déjeuner et diner tous les jours sauf samedi soir  / Entrée, plat, dessert, vin, café. 27 € / Samedi dîner festif Repas périgourdin Entrée, plat, fromage, dessert, vin, café. 37 €

> Téléchargez le programme complet des conférences

> Téléchargez le dossier de presse

]]>
news-119943Wed, 04 Oct 2023 10:27:00 +0200Novembre 2023 : le mois de la BIO https://dordogne.chambre-agriculture.fr/actualites/detail-de-lactualite/actualites/novembre-2023-le-mois-de-la-bio/Que vous soyez agriculteurs conventionnels, bio ou en conversion, des rencontres consacrées à l'agriculture biologique vous attendent en Dordogne.Le Mois de la Bio est un événement professionnel organisé conjointement par Bio Nouvelle-Aquitaine, les Chambres d’agriculture de Nouvelle-Aquitaine, Interbio Nouvelle-Aquitaine, et l’ensemble de leurs partenaires dans les actions de développement des conversions à l'agriculture biologique.

Les évènements proposés dans le cadre du Mois de la Bio sont ouverts à tous : agriculteurs bio ou en conversion, agriculteurs conventionnels et porteurs de projet.

En Dordogne, 4 rencontres sur le terrain vous attendent ainsi que des conférences en ligne.

Programme du Mois de la Bio en Dordogne

  1. Mercredi 8 novembre de 9h à 13h > Agroforesterie : entretien et valorisation de la haie 
    Gestion technique de la haie (coupe, matériel nécessaire, les bons gestes,…), visite terrain et cas pratiques (haie ancienne entretenue et haie récente à entretenir).
    Lieu : Terre d’Ostara - Hameau d’Eyssal - 24 520 LIORAC-SUR-LOUYRE
  2. Lundi 13 novembre de 14h à 17h > Reconditionner son parc matériel pour la BIO
    Echanges autour de matériel agricole afin de les adapter aux besoins des exigences de l’agriculture bio.
    Lieu : GAEC de la Pichie Famille DUBESSET - La Pichie - 24 600 RIBERAC
  3. Mardi 21 novembre de 14h à 17h > Economie et innovations commerciales des vins BIO de Bergerac et Duras
    Contexte des vins bio, point économique, témoignages de vignerons innovants.
    Lieu : Domaine de Grange Neuve - Grange Neuve - 24 240 POMPORT
  4. Mardi 21 novembre de 14h30 à 17h > Conduite d'un atelier bovin lait avec transformation sur la ferme du lait en yaourts
    Visite de la ferme et de l’atelier de transformation.
    Lieu : GAEC de la Borderie - Famille Agard - Lieu-dit la Borderie - 24 300 SAINT MARTIN LE PIN

Des conférences en ligne

Vous pourrez également assister à des conférences en ligne :

  • Jeudi 09 novembre de 14h à 15h30 : Quels débouchés côté restauration collective ? Témoignage d’une organisation de producteurs.
  • Mercredi 15 novembre de 10h30 à 12h: Etablir son prix de revient et fixer le juste prix. Notions et témoignages sur les choix stratégiques d’exploitation.
  • Vendredi 17 novembre de 12h30 à 14h : Pourquoi et comment s’installer en bio en 2023 ? Témoignage d’installés, éclairages sur les dispositifs d’accompagnement et les aides.
  • Vendredi 24 novembre de 10h30 à 12h : Comment financer mon projet bio ? Solutions pour assurer la pérennité de mon exploitation.

D'autres évènements sont également proposés dans tous les départements de la Nouvelle-Aquitaine.

> Programme du Mois de la Bio en Dordogne  (pdf 2 pages)

Vous souhaitez participer ?

Inscrivez-vous sur le site internet www.moisdelabio.fr

]]>
Agriculture biologique
news-132675Fri, 29 Sep 2023 14:34:00 +0200Conférence débat TOURISME A LA FERMEhttps://dordogne.chambre-agriculture.fr/actualites/detail-de-lactualite/actualites/conference-debat-tourisme-a-la-ferme/Vous êtes agriculteur et vous voulez développer une activité d'accueil à la ferme ou vous êtes porteur de projet en agritourisme, rendez-vous le 24 octobre à Coulounieix-Chamiers.La Chambre d'agriculture et ses marques Bienvenue à la ferme et Marchés des Producteurs de Pays organisent une conférence débat consacrée au tourisme à la ferme le mardi 24 octobre de 13h45 à 16h à l'amphithéâtre du Pôle Interconsulaire de Coulounieix-Chamiers. 

Cette manifestation s'adresse aux porteurs de projet ou aux agriculteurs déjà installés en Dordogne ayant un projet d'accueil à la ferme.

Au programme

  • INTRODUCTION par Jean Philippe Granger, Président de la Chambre d'Agriculture
  • PRESENTATION DU CONTEXTE DE L'AGRITOURISME par Zélie Mourlhou, conseillère Agritourisme à la Chambre d'agriculture de Dordogne
  • HEBERGEMENTS
    • Avoir un meublé de tourisme
      • Présentation du contexte règlementaire par Zélie Mourlhou, conseillère Agritourisme à la Chambre d'agriculture de Dordogne
      • Contexte économique et tendances, plus présentation du label Gîte de France par Laure Jamain, directrice de Gîte de France
      • Témoignage et retour d'expérience de Sandrine Couloumy, agricultrice et productrice de noix, chataîgnes et champignons qui possède un gîte de 15 personnes et 5 chambres d'hôtes
    • Avoir des chambres d'hôtes
      • Présentation du contexte règlementaire et économique par Zélie Mourlhou, conseillère Agritourisme à la Chambre d'agriculture de Dordogne
    • Camping à la ferme et accueil de camping caristes
      • Présentation du contexte règlementaire et économique par Zélie Mourlhou, conseillère Agritourisme à la Chambre d'agriculture de Dordogne
      • Témoignage et retour d'expérience d'un agriculteur proposant cette activité
  • RESTAURATION
    • Ouvrir une ferme auberge
      • Présentation du contexte règlementaire et économique par Zélie Mourlhou, conseillère Agritourisme à la Chambre d'agriculture de Dordogne
      • Témoignage et retour d'expérience de Florian Boucherie, agriculteur et producteur d'oies et de canards qui possède une ferme auberge et des chambres d'hôtes
    • Proposer une activité de petite restauration
      • Présentation du contexte règlementaire et économique par Zélie Mourlhou, conseillère Agritourisme à la Chambre d'agriculture de Dordogne
      • Témoignage et retour d'expérience de Muriel Landat, viticultrice qui a mis en place une grande diversité d'éctivités sur la ferme (paniers pique-nique, visites insolites, évènementiel l'été)
    • Organiser un marché de producteurs de Pays sur sa ferme
      • Intervention de Marie Crespy, animatrice du réseau Marchés des Producteurs de Pays : présentation du réseau, retour d'expérience et conseils pour la mise en place d'un marché sur sa ferme
  • VISITES ET EVENEMENTIELS
    • Organiser des évènements sur sa ferme
      • Présentation du contexte règlementaire
      • Ouvrir une ferme pédagogique
      • Présentation du contexte règlementaire et économique par Zélie Mourlhou, conseillère Agritourisme à la Chambre d'agriculture de Dordogne
      • Proposer des visites de sa ferme
        • Présentation du contexte règlementaire et économique et des tendances touristiques par Zélie Mourlhou, conseillère Agritourisme à la Chambre d'agriculture de Dordogne
        • Témoignage et retour d'expérience d'Anthony Castaing, viticulteur, ferme pédagogique qui propose également des visites ludiques et immersives et l'évènementiel Vign'enPlage chaque été.
  • BIENVENUE A LA FERME, UNE MARQUE POUR VOUS AIDER
    • Présentation de la marque (valeurs, clientèle cible, services et modalités d'adhésion) par Zélie Mourlhou, animatrice du réseau en Dordogne
  • CONCLUSION ET ECHANGES
  • POT DE L'AMITIE

Contact et inscriptions

05 53 35 88 90 / tourisme.promotion@dordogne.chambagri.fr

 

 

]]>
news-132974Mon, 25 Sep 2023 09:50:05 +0200IAHP : vaccination obligatoire dès le 1er octobrehttps://dordogne.chambre-agriculture.fr/actualites/detail-de-lactualite/actualites/iahp-vaccination-obligatoire-des-le-1er-octobre/Des réunions d’informations et d’échanges à destination des professionnels des filières palmipèdes à foie gras, et à rôtir, sont organisées les 3,9 et 10 octobre pour faire le point. La campagne de vaccination débute officiellement au 1er octobre 2023, et concernera tous les canards des élevages commerciaux (Barbarie, mulard, Pékin) du territoire métropolitain, à l’exception de la Corse.

Tous les canards mis en place à partir du 20 septembre 2023, seront concernés par la vaccination.

En complément, et afin de sécuriser la filière palmipède à foie gras, les canetons mis en place en ZRD (Zones à Risque de Diffusion) et ZRP (Zones à Risque Particulier) entre le 10 et le 20 septembre 2023, seront également vaccinés.

Afin de faire le point sur la mise en œuvre de la vaccination IAHP, La Chambre d’agriculture de Dordogne convie les professionnels des filières palmipèdes à foie gras, et à rôtir, à des réunions d’informations et d’échanges.

La présentation assurée par les représentants de la DDETSPP de Dordogne, permettra d’aborder notamment les thématiques suivantes :

  • le cadre règlementaire autorisant la vaccination,
  • la mise en œuvre opérationnelle en élevage,
  • les modalités de traçabilité et de surveillance des animaux vaccinés.

Les vétérinaires d’élevage seront également présents afin d’échanger sur l’organisation des chantiers de vaccination. A ce titre, nous vous rappelons que les éleveurs de canards doivent impérativement avoir désigné un vétérinaire sanitaire (cf. CERFA 15983*01 – Désignation du vétérinaire sanitaire par le détenteur d’animaux).


La Chambre d’agriculture propose trois dates et lieux de rencontre aux producteurs avicoles :

  • Mardi 3 octobre de 10h à 12h30, à Lanouaille, Salle du Conseil
  • Lundi 9 octobre de 14h à 16h30, à Lamonzie-Montastruc, Salle des Fêtes
  • Mardi 10 octobre de 14h à 16h30, à Marcillac Saint-Quentin, Salle des Fêtes

Remarque : A quelques jours du début de la première campagne de vaccination dans les élevages de canards, le Ministère de l’Agriculture et de la souveraineté alimentaire a édité un flyer présentant les 10 informations essentielles de la vaccination. En complément, les autorités ont récemment publié des fiches explicatives afin de transmettre par thématique, les informations nécessaires à la compréhension du plan de vaccination.
 

Contact

Pour toute information, merci de nous contacter au 05.53.45.47.50

Des fiches sont également disponibles au téléchargement ci-contre.

> 10 informations à retenir pour la vaccination (pdf, 2 pages)

 

]]>
Productions animalesVolaille
news-130945Wed, 20 Sep 2023 15:47:00 +0200Avance d’indemnisation IAHP 2022/2023https://dordogne.chambre-agriculture.fr/actualites/detail-de-lactualite/actualites/avance-dindemnisation-iahp-20222023/Le dispositif de demande d'avance d'indemnisation lié aux foyers IAHP du dernier trimestre 2022 initialement clôturé le 15 septembre 2023 est prolongé jusqu'au 29 septembre à 14h.Après le 15 septembre 2022, les producteurs avicoles de Dordogne ont à nouveau été impactés par le virus de l’Influenza aviaire : des foyers ont été déclarés en octobre sur la commune de Lunas, et en décembre sur les communes de Saint-Geniès et Saint Crépin-et-Carlucet.

Du fait des mesures de restrictions sanitaires au sein des zones règlementées IAHP, des pertes économiques ont été constatées par les producteurs de la filière avicole.

Dans une volonté de soulager la trésorerie des éleveurs, l’Etat met en œuvre un dispositif d’avance d’indemnisation à hauteur de 50 % des pertes estimées, et dont le paiement sera assuré au fur et à mesure des demandes.

Ce dispositif FranceAgriMer est disponible à l’adresse suivante : https://pad.franceagrimer.fr/pad-presentation/vues/publique/retrait-dispositif.xhtml?codeDispositif=IA_AM_H5N1_23_AV

Les demandes doivent être impérativement déposées sur la plateforme avant le 29 septembre 2023 à 14h.

Principales caractéristiques du dispositif

 1. Eligibilité

Les principaux critères d’éligibilité sont les suivants :

  • Structure justifiant d’une activité d’élevage ou d’engraissement, dont l’un des bâtiments au moins s’est trouvé au sein d’une zone règlementée après le 15 septembre 2022. (Voir liste des communes et arrêtés préfectoraux)*
  • Avoir constaté un vide sanitaire prolongé durant ou à la suite des interdictions de mise en place de volailles du fait de l’épidémie Influenza aviaire 2022/2023.

* !! ATTENTION !! : Il est recommandé de se référer aux listes de communes définies dans les différents arrêtés préfectoraux.

La décision FranceAgriMer cite des communes qui n’ont pas été placées en zones règlementées IAHP en octobre ou décembre 2022.

      2. Montant de l’avance

Le montant de l'avance à percevoir s'établit de la manière suivante :

Les pertes économiques réelles sont à estimer par rapport à la même période de l'année de référence 2019 (ou référence ultérieure si cas particulier).

Le montant minimum d'avance allouée est de 1 000 €.

      3. Points d’attention

Certaines dispositions de ce programme d’indemnisation doivent être prises en considération, et nécessitent une vigilance particulière :

  • Versement de l’avance

Les demandes d’avance sont instruites directement par FranceAgriMer.

Les versements auront lieu au fil de l’eau ; la première relève est annoncée à la fin de la semaine prochaine (semaine 31), la suivante le 10 août, puis début septembre.

Toutefois, la décision FranceAgriMer précise que les avances seront versées « jusqu’à épuisement des crédits alloués ».

L’enveloppe budgétisée pour le dispositif d’avance d’indemnisation s’élève à 95 millions d’euros.

  • Demande de solde

Toute demande d’avance soumise dans le cadre de ce dispositif implique l’obligation de déposer une demande de solde d’indemnisation dans le cadre du dispositif spécifique dont l’ouverture est à ce jour prévue en Janvier 2024.

Les demandes de solde d’indemnisation devront être accompagnées d’une attestation comptable validée par un expert-comptable, une association de gestion et de comptabilité ou un expert-comptable, y compris pour les producteurs déclarant au micro-BA ou sans comptabilité.

  • Calcul des pertes économiques

Les pertes économiques constatées du fait de l’épidémie Influenza aviaire 2021-2022 avaient été établies après des calculs de perte de marge brute.

La DGPE (Direction générale de la performance économique et environnementale des entreprises) étudie la possibilité de recourir à l’utilisation de l’EBE (Excédent Brut d’Exploitation) et non plus à celle de la marge brute.

A l’heure actuelle, la DGPE n’a pas arrêté sa décision.

Pour toute question vis-à-vis de ce dispositif d’indemnisation, la Chambre d'Agriculture de Dordogne se tient à disposition des producteurs de la filière avicole.

]]>
Productions animalesVolailleInfluenza aviaire
news-130546Wed, 20 Sep 2023 10:49:00 +0200Influenza Aviaire : indemnisation FMSEhttps://dordogne.chambre-agriculture.fr/actualites/detail-de-lactualite/actualites/influenza-aviaire-indemnisation-fmse/Compte-tenu de la mise à disposition tardive de la plateforme de dépôt des demandes d'indemnisation FMSE, le programme est prolongé jusqu'au 15 octobre 2023.Entre 2021 et 2022, le virus de l’Influenza aviaire a fortement impacté les élevages avicoles français, et des foyers IAHP ont été déclarés sur de nombreux départements dont la Dordogne.

L’épidémie s’est également propagée au sein de la région des Pays de la Loire, bassin de production où se localise le plus grand nombre de sélectionneurs, d’élevages de reproducteurs et de sites d’accouvage de la filière avicole.

Cela a réduit considérablement la disponibilité en canetons, générant des vides prolongés pour les exploitants des zones règlementées et des zones indemnes.

Afin de compenser les pertes économiques constatées du fait des mesures de restrictions sanitaires au sein des zones règlementées IAHP, l’Etat a mis en place un système d’indemnisation en trois volets :

  • Une demande d’avance d’indemnisation I1/I2 d’août à septembre 2022
  • Une demande de solde d’indemnisation I1/I2 de décembre 2022 à février 2023
  • Une demande d’indemnisation I3 de juin à juillet 2023

Les décisions FranceAgriMer de ces différents dispositifs prévoyaient uniquement l’éligibilité des producteurs ayant été définis en zone règlementée IAHP, et ayant constaté un vide total de leur(s) unité(s) de production.

Les pertes constatées par les producteurs de zone indemne n’avaient donc jusqu’alors pas été prises en charge.

Compte-tenu des conséquences économiques pour ces producteurs, le Fonds national agricole de Mutualisation du risque Sanitaire et Environnemental (FMSE) met en œuvre un programme d’indemnisation couvrant les coûts et pertes économiques consécutifs à l’Influenza aviaire en 2022.

Le programme du FMSE est disponible à compter du lundi 17 juillet à l’adresse suivante : https://www.fmse.fr/les-programmes/programme-influenza-aviaire-2022/

Les demandes doivent être déposées impérativement sur la plateforme avant le 15 OCTOBRE 2023.

Principales caractéristiques du dispositif

1. Eligibilité

Les producteurs éligibles au programme d’indemnisation du FMSE sont les suivants :

  • Eleveurs des zones indemnes justifiant d’un lien commercial avec les zones règlementées, et impactés par l’épisode H5N1 2022.
  • Nouveaux installés justifiant d’un plan d’entreprise, et n’ayant pas été en mesure de débuter l’activité avicole avant les mesures de restrictions sanitaires.
  • Eleveurs des zones règlementées n’ayant pas bénéficié des dispositifs d’indemnisations I1, I2 et I3 sur une partie de leurs unités de production.
  • Eleveurs des zones règlementées ayant subi des remplissages partiels après la levée des restrictions.

2. Taux d’indemnisation du programme

Le FMSE établira la perte de marge du demandeur pour ensuite appliquer les taux d’indemnisation suivants :

* Seuls les producteurs s’étant acquittés des cotisations interprofessionnelles (CIFOG, ATM) et ayant cotisé au fonds sanitaire CIFOG en 2019, 2020 et 2021, peuvent prétendre au taux d’aide supplémentaire de 30 %.

3. Dossier de demande d’indemnisation & justificatifs

Le document Excel constitue le dossier de demande d’indemnisation au FMSE pour les coûts et pertes économiques dus à la lutte contre l’influenza aviaire 2022.

> Télécharger le document(Fichier excel)

Selon la situation rencontrée par le producteur, différentes parties du dossier seront à renseigner.

  • Onglets communs

Les onglets « Identification », « Cotisations fonds CIFOG » et « Aide résilience » sont communs à toute demande.

  • Zone indemne

Un producteur situé en zone indemne, ou ayant une unité de production localisée en zone indemne, aura à compléter l’onglet « Attestation lien commercial » afin de justifier d’une activité commerciale avec un ou plusieurs clients, ou avec un ou plusieurs fournisseurs de zone règlementée.

  • Marges brutes/Nouveaux installés

Afin de calculer la perte économique constatée en 2022, les exploitants doivent indiquer les marges brutes annuelles de trois exercices comptables (onglet « Marges brutes »), ou dans le cas de nouveaux installés, la marge brute annuelle issue du plan d’entreprise (onglet « Marges brutes nouvel installé »).

  • Remplissage partiel

Au sein de ce document Excel, est également prévue une attestation spécifique (onglet « Remplissage partiel en ZR ») pour les producteurs ayant bénéficié des aides FranceAgriMer, mais ayant subi des mises en place avec remplissage partiel du fait des pénuries d’animaux en zones règlementées et zones indemnes.

Ce dossier, et plus particulièrement les onglets renseignés, sont obligatoirement à faire valider et signer par un expert-comptable, une Association de Gestion et de Comptabilité, ou un Commissaire aux comptes.

Afin de bénéficier des 30 % d’aides supplémentaires du CIFOG, les producteurs de la filière palmipèdes à foie gras doivent être en mesure de justifier du règlement des cotisations CIFOG, ATM et au fonds sanitaire du CIFOG, ainsi que de déclarations effectives à la BD avicole.

A noter que les cotisations aux sections Commune et Aviculture/Cuniculture permettant d’alimenter le fonds FMSE, sont collectées chaque année par la MSA. Cette participation apparaît dans les cotisations sociales à la rubrique compte de tiers.

4. Perte de marge brute

La perte économique indemnisée est établie sur la base des pertes de marge brute 2022 de chaque activité de production de l’exploitation.

En fonction du mode de production, l’expert-comptable est libre d’utiliser le calcul de marge sur coût alimentaire (MCA), ou le calcul de marge brute réelle.

En choisissant la MCA, des coefficients forfaitaires par activité définis par l’ITAVI (Institut Technique de l’Aviculture) seront appliqués à la MCA afin d’obtenir une marge brute annuelle.

La perte de marge brute sera plus précisément établie sur la base d’une moyenne des marges brutes établies sur les périodes de référence suivantes :

  • Exercice clos entre le 01.04.2017 et le 31.03.2018.
  • Exercice clos entre le 01.04.2018 et le 31.03.2019.
  • Exercice clos entre le 01.04.2019 et le 31.03.2020.

Dans certains cas particuliers, il pourra être envisagé d’utiliser d’autres exercices comptables représentatifs de l’activité de l’exploitation.

Pour toute question vis-à-vis de ce dispositif d’indemnisation, la Chambre d'Agriculture de Dordogne se tient à disposition des producteurs de la filière avicole.

 

]]>
Productions animalesVolaille
news-131717Mon, 11 Sep 2023 14:11:00 +0200Crise BIO, sollicitez l'aide avant le 29 septembrehttps://dordogne.chambre-agriculture.fr/actualites/detail-de-lactualite/actualites/crise-bio-sollicitez-laide-avant-le-29-septembre/Une enveloppe nationale de 60 millions d'euros a été débloquée. Déposez votre dossier avant le 29 septembre sur la plateforme nationale France AgriMer.Le ministre a reporté la clôture du guichet de dépôt des demandes d’aides au 29 septembre 2023 concernant l'aide complémentaire de 60 M € pour soutenir les exploitations agricoles biologiques ayant subi des pertes économiques importantes, en complément du fonds d’urgence de 10 millions d’euros qui visait à apporter une aide immédiate aux exploitations en agriculture biologique les plus en difficulté.

Cette date permet de garantir que l’instruction et le paiement des dossiers soient réalisés dans le calendrier initialement prévu, conformément aux dispositions européennes en vigueur, tout en répondant aux attentes des professionnels.

Les critères d'éligibilités sont les suivants :

• ferme 100% engagée en Bio (certifiée et/ou en conversion) 

• avoir subi une perte d’EBE sur l’exercice indemnisé supérieure ou égale à 20% par rapport à la référence, justifiée par une attestation comptable 

• avoir eu une dégradation de trésorerie nette sur l’exercice indemnisé supérieure ou égale à 20% par rapport à la référence, justifiée par une attestation comptable

L’exercice indemnisé est l’exercice comptable du demandeur clôturé entre le 1er juin 2022 et le 31 mai 2023.

La référence, pour le cas général, correspond à la moyenne des deux exercices comptables du demandeur clôturés entre le 1er juin 2018 et le 31 mai 2020.

Pour les nouveaux installés

Utilisation du prévisionnel Plan d'entreprise/business plan/étude économique ...

Pour les entreprises au micro BA

L'EBE est remplacé par la marge brute de l'exploitation (produits-charges) + subventions et aides perçues ; nécessité d'une attestation comptable.

Montant de l'aide : 50 % * perte EBE.

Ce montant doit être supérieur au seuil de 1 000 € (plancher) & intégrer l'aide du Fonds d'urgence Bio. Plafond 250 000€/ferme

Cette aide ne rentre pas dans le régime des aides de minimis, elle est donc cumulable avec les crédits d'impôts/les aides CAB MAB...

> Plus d'informations : https://www.franceagrimer.fr/Accompagner/Dispositifs-par-filiere/Aides-de-crise/BIO-2023

> Télécharger le communiqué de presse du Ministère notifiant le report(14.09.2023, pdf 1page)

]]>
Agriculture biologique
news-67109Tue, 05 Sep 2023 10:17:00 +0200PERIFEL, le rendez-vous des producteurs de fruits et légumeshttps://dordogne.chambre-agriculture.fr/actualites/detail-de-lactualite/actualites/perifel-le-rendez-vous-des-producteurs-de-fruits-et-legumes-2/Vous êtes producteur de fruits & légumes et souhaitez vous diversifier ou vous avez un projet d’installation/transmission dans cette filière ? RDV jeudi 28 septembre à Douville.INVENIO et la Chambre d'agriculture de Dordogne, en partenariat avec l’enseignement agricole, les jeunes agriculteurs de Dordogne et la fédération départementale des CUMA organisent une journée entièrement consacrée à la filière fruits et légumes.

Installé sur un site d’expérimentation et de conseil dédié à la filière fruits et légumes de la Nouvelle-Aquitaine, PERIFEL est le rendez-vous incontournable des producteurs des filières fruits et légumes.

Cette manifestation agricole programmée le jeudi 28 septembre 2023 de 9h à 18h à Douville donne l'opportunité aux professionnels de se retrouver, d'échanger sur leurs pratiques et de rencontrer les exposants spécialisés dans les services et fournitures aux filières.

Producteurs ou futurs producteurs de fraises, châtaignes, petits fruits ou maraîchers, cette nouvelle édition vous attend.

Au programme 

VILLAGE DES EXPOSANTS

Plus de 70 exposants présents sur un seul site pour vous conseiller sur les plants et les différents équipements.

CONFERENCES TECHNIQUES

Avec en fil rouge, la recherche de leviers pour maintenir la rentabilité des exploitations, les conférences techniques seront accès sur :

  • L'optimisation des intrants : eau et énergie
  • L'adaptation au changement climatique : pilotage climatique des serres, tours à vents
  • Le matériel végétal et la sélection de variétés adaptées aux nouvelles conditions

DEMONSTRATIONS ET VISITES D'ESSAIS (15h30-18h)

Plusieurs ateliers sont mis en place sur le site mettant en avant les outils des exposants ou les essais supports aux conférences du matin.

Un petit train assurera le transport vers les différents ateliers de démonstrations réparties en 3 lieux.

  • Hangar “haut” : ligne de conditionnement des châtaignes 10h15/ 11h00 / 15h00
    Une nouvelle ligne de conditionnement des châtaignes vient d’être installée : présentation des différents éléments de cette ligne & de son fonctionnement.
  • Hangar “bas” : les gestes de la création variétale à 14h00
    A partir de 14h, sur le stand Invenio : présentation des gestes techniques de la création variétale. Cet atelier sera également l’occasion de vous entretenir avec le sélectionneur sur les étapes et le calendrier d’un programme de création variétale.
  • Champs et verger : 15h/17h démonstrations en continu
    Sur la partie champs et vergers, les démonstrations se succèderont de 15h à 17h non stop. Un fléchage permettra de vous rendre d’une démonstration à la suivante ainsi qu’un petit train qui assurera une rotation continue sur cette période. Les différents ateliers à découvrir sont les suivants :
    • Maraichage : démonstration de désherbage mécanique et de nettoyage de plastiques agricoles usagés
    • Framboise : présentation de stratégie de taille du framboisier
    • Châtaigne : démonstration de récolte et présentation des outils de la CUMA en situation
RESTAURATION

La restauratIon sera assurée par un Marché de Producteurs de Pays. Une marque de la Chambre d'agriculture de Dordogne qui regroupera des producteurs et des produits 100% locaux pour vous restaurer.

VISITES D'EXPLOITATIONS VENDREDI 29 SEPTEMBRE

Dernière nouveauté de cette édition, destinée à la fois à ceux venant de loin et à tous les curieux du jeudi, le vendredi est l’occasion d’aller rendre visite à quelques exploitations voisines qui sont confrontées aux enjeux présentés le jeudi et qui mettent en place des actions pour relever ces défis.

Au départ de Douville, le vendredi matin, deux circuits vous seront sont proposés :

  • Un premier autour des cultures hors sol vous permet de visiter des exploitations innovantes de fraises et petits fruits et de partager le bilan technique de cette année 2023 avec les exploitants.
  • Un second circuit est dédié aux cultures pérennes, tant arboricoles que petits fruits et permettra aussi d’échanger tant sur le début d’année que sur les perspectives des récoltes en cours.

> Je télécharge le programme 

Renseignements

05.53.80.39.33 ou contact.perifel@gmail.com

]]>
Productions végétalesPV
news-132029Wed, 30 Aug 2023 11:15:39 +0200Agriculture BIO & PAC 2023https://dordogne.chambre-agriculture.fr/actualites/detail-de-lactualite/actualites/agriculture-bio-pac-2023/Instruction des volets éco-régime & aides bio (CAB et/ou MAB) par la DTT : transmettez les documents 2023 délivrés par votre organisme certificateur avant le 15 septembre 2023.Afin que la DDT puisse instruire les volets éco-régime & aides bio (CAB et/ou MAB) de votre dossier PAC 2023, transmettez les documents 2023 délivrés par votre organisme certificateur à la DDT avant le 15 septembre 2023.

Pour être à jour, vous devez fournir pour l'assolement 2023 et les animaux présents en 2023 :

  • l'attestation productions végétales contenant votre assolement 2023 à jour,
  • l'attestation productions animales,
  • et le certificat.

Les informations d'assolement de l'attestation BIO 2023 datée d'avant le 15 mai 2023 doivent être les mêmes que celles déclarées lors de la déclaration PAC initiale ou modifiée.

Ces documents vous sont fournis par votre organisme certificateur. Si votre dossier est instruit sans ces documents ou avec les mauvais documents (assolement non à jour), cela occasionnera des conséquences financières importantes et/ou retards de paiements.

]]>
Agriculture biologique
news-132027Wed, 30 Aug 2023 10:51:28 +0200Focus sur la culture du millet grainhttps://dordogne.chambre-agriculture.fr/actualites/detail-de-lactualite/actualites/focus-sur-la-culture-du-millet-grain/Mardi 12 septembre de 14h à 15h30, venez échanger sur une culture d'été robuste, assez tolérante à la sécheresse et peu consommatrice d’intrants. La Chambre d'agriculture de Dordogne vous propose de vous retrouver chez Guillaume DUVALEIX route de Gravelle, 24 350 Mensignac (Coordonnées GPS : 45,206192, 0,551138 / accès fléché).


Au programme

  • Le millet : atouts / contraintes
  • Itinéraire technique & marges brutes en bio
  • Quelle valorisation potentielle en élevage ?
  • Tour de parcelle, échanges avec l’agriculteur


Contact

Laura DUPUY, Conseillère grandes cultures bio 06 02 19 62 07, laura.dupuy@dordogne.chambagri.fr

]]>
Productions végétalesGrande culture
news-131746Mon, 21 Aug 2023 15:39:21 +0200Journée Réseau DEPHY Noix Périgordhttps://dordogne.chambre-agriculture.fr/actualites/detail-de-lactualite/actualites/journee-reseau-dephy-noix-perigord/Zoom sur les méthodes alternatives de gestion des ravageurs du noyer lors d'une journée technique le jeudi 7 septembre à 14h à Lanouaille.La Chambre d'agriculture dans le cadre du réseau DEPHY noix (programme ECOPHYTO) propose une journée consacrée aux méthodes alternatives de gestion des ravageurs du noyer jeudi 7 septembre chez Alain Pouquet Lieu-dit Le Puy à Lanouaille.

Au programme

Carpocapse et mouche du brou de la noix :

  • Nouveaux systèmes de piégeages et hormones
  • Les pièges connectés TRAPVIEW
  • La pulvérisation de barrières physiques ( BNA)
  • Confusion et pose par DRONE ou PAINTBALL

Contact

Didier Méry, conseiller arboriculture 0643484751.

 

]]>
news-131710Fri, 18 Aug 2023 13:43:43 +0200Journée technique : couverts d'étéhttps://dordogne.chambre-agriculture.fr/actualites/detail-de-lactualite/actualites/journee-technique-couverts-dete/Nourrir le troupeau et les sols en favorisant la culture suivante par l'implantation de couverts végétaux d'été : on en parle le mercredi 13 septembre à Saint-Crépin-et-Carlucet.Les producteurs du GIEE émergeant les éleveurs du Sarladais et la Chambre d'Agriculture vous proposent un rendez-vous au champ le mercredi 13 septembre à partir du 9h45 au lieu-dit CARLUCET (24 590).

Au programme

  • Valeurs et intérêts alimentaires des couverts végétaux : présentation des résultats du projet Inter Agit +
  • Comment choisir la composition de ses couverts pour du pâturage ?
  • Les effets positifs sur le sol et la culture suivante
  • Stratégies d’implantation et de destruction des couverts d’été
  • Retour et partage d’expériences producteurs
]]>
Agriculture biologiqueProductions animalesProductions végétalesCouvert végétal
news-131630Fri, 11 Aug 2023 08:46:34 +0200Trophées du Développement Durable Dordogne Périgordhttps://dordogne.chambre-agriculture.fr/actualites/detail-de-lactualite/actualites/trophees-du-developpement-durable-dordogne-perigord/Vous agissez en faveur du développement durable ? Déposez votre dossier pour concourir à la 4ème édition des trophées du développement durable jusqu'au 3 septembre.Pour cette nouvelle édition, le Département propose :

1 prix par catégorie d’acteur (soit 5 prix)

  • Association
  • Entreprise
  • Collectivité
  • Collège
  • École primaire

1 prix par thématique (soit 5 prix)

  • Production et consommation durables
  • Préservation de l'environnement et de la biodiversité
  • Lien social et solidarité
  • Bien-être et loisirs
  • Résilience et lutte contre le changement climatique

Un jury composé d’élus départementaux, d’experts et de représentants de l’administration départementale statuera sur les lauréats de cette nouvelle édition.

En outre, « un prix du public » permettra aux citoyens de voter via la plateforme pour une initiative qui a retenu leur attention dans l’ensemble des actions et une vidéo promotionnelle sera réalisée sur chaque action lauréate.

La remise des prix, se déroulera en octobre lors de la semaine européenne du développement durable.

Et pour ceux qui hésitent encore, rendez-vous sur la carte collaborative « Partageons nos initiatives durables ». Celle-ci recense et cartographie les initiatives durables des trois premières éditions au travers de fiches actions géo référencées.

Et même si vous ne souhaitez pas participer aux Trophées cette année, vous pouvez partager votre initiative via le formulaire en ligne afin de valoriser votre initiative.

Plus d'infos sur https://perigorddurable.dordogne.fr/

 

 

]]>
news-131376Tue, 08 Aug 2023 11:41:00 +0200Viticulture : observations de nouvelles variétéshttps://dordogne.chambre-agriculture.fr/actualites/detail-de-lactualite/actualites/viticulture-observations-de-nouvelles-varietes/Jeudi 17 août : observations du comportement des variétés résistantes et variétés à fin d'adaptation face aux maladies et dégustations du millésime 2022La Chambre d'agriculture de Dordogne dans le cadre du réseau DEPHY propose une journée technique jeudi 17 août sur le site de la cave coopérative de Berticot, route de Sainte-Foy-la-Grande à DURAS (47120).

Au programme

  • 16h : Départ tour de parcelles de variétés résistantes aux maladies et de variétés à fin d'adaptation au changement climatique
  • 17h : Évolutions réglementaires
  • 17h30 : Témoignages et dégustation de vins locaux issus de ces variétés
]]>
news-131516Fri, 04 Aug 2023 12:01:52 +0200Journée technique consacrée aux châtaignes https://dordogne.chambre-agriculture.fr/actualites/detail-de-lactualite/actualites/journee-technique-consacree-aux-chataignes/Vous êtes producteurs de châtaignes en Périgord Noir ? Rendez-vous mercredi 09 août à NABIRAT dès 14h pour échanger sur les chenilles foreuses de la châtaigne.La Chambre d'agriculture et les producteurs de l'émergence GIEE Castanéiculteurs du Sarladais vous proposent de vous retrouver pour un rendez-vous au verger mercredi 9 août à 14h à l'EARL MONTEIL, à côté de la station d’irrigation à NABIRAT, puis à 16h au verger du GAEC DE LA CARRIERE (PECH PIALAT – NABIRAT).

Au programme

Foreurs du fruit : quelles stratégies pour mon verger ? Avec le retour et le partage d'expérience de producteurs.

  • Rappel des cycles et connaissance des ravageurs
  • État des dynamiques de vol 2023
  • Stratégie à déployer
  • Partage et retour d’expérience producteurs
  • Chargement et potentiel de production

Journée ouverte aux producteurs du Périgord Noir sur inscription.

Contact & inscription

Angèle CASANOVA au 06 74 91 33 29 / angele.casanova@dordogne.chambagri.fr

 

]]>
Productions végétalesFruit
news-116218Tue, 01 Aug 2023 09:24:00 +0200Opération un été à la fermehttps://dordogne.chambre-agriculture.fr/actualites/detail-de-lactualite/actualites/operation-un-ete-a-la-ferme/Des agriculteurs de Dordogne ouvrent leurs portes au public durant l'été pour présenter leurs métiers et leurs produits. Venez à leur rencontre. Chaque année, les agriculteurs du réseau Bienvenue à la ferme en Dordogne accueillent le public durant la saison estivale. Cet événement permet aux 120 agriculteurs qui adhèrent à la marque d’accueillir les visiteurs sur leurs exploitations et de partager avec eux les valeurs qui leur sont chères : écoute, découverte, authenticité, recherche de qualité, convivialité et attachement à leur territoire.

Depuis sa création en 1988 par Chambres d’Agriculture France, le réseau Bienvenue à la ferme favorise la rencontre entre les Français et le monde agricole.

Faire ses courses, partager un moment convivial autour d’un bon repas, passer un séjour à la ferme ou encore découvrir le travail des agriculteurs, Bienvenue à la ferme valorise la richesse de l’agriculture française avec l’offre « Mangez fermier » et propose également de prolonger l’expérience à la ferme à travers les activités « Vivez fermier ».

Bienvenue à la ferme est un gage de qualité et d’éthique. Les agriculteurs du réseau Bienvenue à la ferme s’engagent à proposer des produits fermiers de qualité, à offrir à leurs hôtes un accueil personnalisé et professionnel dans un environnement soigné et à être ambassadeurs d’une agriculture durable et responsable, enracinée dans les territoires.

Derrière chacun des produits Bienvenue à la ferme, il y a un agriculteur engagé et passionné, toujours prêt à ouvrir les portes de sa ferme et à partager son savoir-faire.

Les fermes qui ouvrent leurs portes en Dordogne

  • Le Petit Spirulinier - Mathieu EHRET - 24140 MONTAGNAC - lepetitspirulinier@gmail.com - 06 78 73 76 17- Tous les vendredis en juillet / août de 17h à 19h. Visite de la ferme et vente des produits. Venez découvrir la spiruline, ses bienfaits et sa culture au sein d'une ferme paysanne nichée au cœur du Périgord.
  • Les Escargots du Périgord - Nicolas DESGRAUPES - 1724 route du Cluzelet Cambade - 24130 CORGNAC SUR L'ISLE - n.desgraupes@gmail.com - 06 81 16 32 90 - Tous les jeudis en juillet / août à partir de 17h. Visite de l'élevage d'escargots suivi d'une dégustation (5€ / personne). La soirée se poursuit par un repas à base d'escargots de la ferme (20€). Sur réservation.
  • Domaine du Siorac – Muriel Landat – 617 route de Bergerac – 24500 St AUBIN DE CADELECH info@domainedusiorac.fr – 05 53 74 52 90 – Visites commentées du domaine suivies d’une dégustation des vins tout l’été les mardis à 10h et les jeudis à 14h30. Balade commentée du vignoble, visite du chai et des celliers pour terminer par une dégustation des vins Bio (blanc sec, rosé, rouge, moelleux) accompagnés par des toasts de produits du terroir (pâté au foie gras de canard…).
  • Ferme avicole des Grands Champs - Etienne GODART - Grand Champ – 24490 LA ROCHE CHALAIS - ferme.avicole@wanadoo.fr - 05 53 91 30 26
  • Domaine de Grange Neuve - Mélanie CANY - 1830 route du Périgord – 24240 POMPORT - castaing@grangeneuve.fr - 05 53 58 42 23 - Visite pédagogique du Domaine et dégustation gourmande 100% Périgord les mardis en juillet / août à 15h. Visite guidée complète (vignes, chais, engins agricoles...) et dégustation gourmande. Durée : environ 2h30. Sur réservation uniquement via l'onglet "ferme pédagogique", rubrique "visite estivale" sur le site Internet www.grangeneuve.fr. Vign'en Plage lundi 14 août de 16h à minuit. Entrée libre. Réservation conseillée si vous souhaitez des places assises sur bit.ly/vignenplage2023
  • Ferme de Fage - Thierry GRAVE - 41 allée des noyers 24220 ST CYPRIEN – thgrave@orange.fr - 06 81 85 39 92 - Tous les vendredis en juillet / août à 10h. Visite de la ferme avec explication de la production de noix et de l'élevage de brebis. Démonstration chien de troupeau. Entrée gratuite.
  • Domaine de Rapatel - Isabelle de Rosenbo - 534 route des châtaigniers - 24550 VILLEFRANCHE DU PERIGORD - contact@chataigneduperigord - 06 87 91 15 24 Tous les mercredis en juillet / août de 17h à 20h. Happy Hours, venez dégustez nos tapas accompagnées d'un petit verre au calme à l'ombre de nos châtaigniers.
  • Poney Club St Pantaly d'Excideuil - Typhaine CHAPEYROUX - La Vitonie – 24160 ST PANTALY D'EXCIDEUIL - poneyclubstpantaly@gmail.com – 06 72 12 27 50 - le 15 août balades à poneys à l'occasion de l'American Festival de Coulaures.
  • Ferme de Laupilière - Jérôme BLONDY - 57 place Beauséjour 24800 SARAZAC - contact@lafermedelaupiliere.com - 06 29 32 30 04 – mercredi 2 août à partir de 18h, marché festif à la ferme avec des producteurs locaux. Repas et animations. Sur réservation. Tarif repas : 20€ adulte / 12€ enfants.
  • Ferme de Puygauthier - Benoist GRYMONPREZ - puygauthier24@orange.fr – 05 53 08 87 07 - les jeudis 3 août, 10 août,17 août, 24 août et 31 août de 19h à 22h. Apéros à la ferme sur la terrasse devant la boutique. Assiettes de tapas autour du canard et présence d'un producteur de vin Pécharmant. Sur réservation

> Téléchargez le programme pour connaître les fermes qui adhèrent à l'opération

]]>
news-131032Mon, 24 Jul 2023 15:39:38 +0200Projet de trieur collectif https://dordogne.chambre-agriculture.fr/actualites/detail-de-lactualite/actualites/projet-de-trieur-collectif-1/Deux journées d'échanges sont programmées pour poursuivre la réflexion au sujet du projet de trieur collectif en Périgord Noir et Périgord Pourpre Vallée de L'IsleLe projet de trieur collectif vous intéresse ? Venez en parler avec nous les 1er et 2 août.

Mardi 1er août de 14 h à 16 h

Rendez-vous au Lieu Dit Cacavon chez J. ROUSSET – SALIGNAC EYVIGUES.
Les inscriptions se font auprès d'Angèle CASANOVA au 06 74 91 33 29 ou par mail angele.casanova@dordogne.chambagri.fr

Mercredi 2 août de 10h à 12h

Rendez-vous à la Ferme de l’Effrontée – impasse de Peyroux BEAUMONT DU PERIGORD.
Les inscriptions se font auprès de Laura DUPUY au 06 02 19 62 07 ou par mail laura.dupuy@dordogne.chambagri.fr


Au programme

  • Etude comparative d’utilisation de différents trieurs en CUMA, modèles économiques et organisationnels (Pascale Edelmann, FRCUMA)
  • Trieur mobile RX 4.80 : démonstration (Grégoire Duboistaine, CI2T)
  • Echanges & suites à donner sur votre secteur
]]>
Grande culture
news-130968Mon, 24 Jul 2023 09:15:36 +0200Demande de prise en charge de cotisations socialeshttps://dordogne.chambre-agriculture.fr/actualites/detail-de-lactualite/actualites/demande-de-prise-en-charge-de-cotisations-sociales-1/Les chefs d'exploitation qui rencontrent des difficultés économiques ont jusqu'au 18 août 2023 pour faire la demande d'une aide à l'allègement des cotisations sociales auprès de la MSA Dordogne, Lot et Garonne.Des enveloppes alimentées par les fonds d'action sanitaire et sociale de la Caisse Centrale de la Mutualité Sociale Agricole seront prochainement mises à disposition.

Ces enveloppes sont prévues pour financer des prises en charge partielles de cotisations sociales en faveur des agriculteurs qui se trouvent confrontés à des problèmes de trésorerie importants.

Les exploitants agricoles susceptibles d’être concernés par cette mesure sont invités à déposer une demande de prise en charge de cotisations sociales.

Pour cela, il est nécessaire de compléter l’imprimé et l’attestation de minimis qui se trouvent en pièce jointe et de les retourner avant le 18 août 2023 à l’adresse suivante :

MSA Dordogne, Lot et Garonne

CS 30003

24012 Périgueux Cédex

Retrouvez plus d'informations sur le site de la MSA Dordogne Lot et Garonne

]]>
AideDordogne
news-130613Mon, 17 Jul 2023 09:58:22 +0200L'opportunité du chanvre industriel en Dordognehttps://dordogne.chambre-agriculture.fr/actualites/detail-de-lactualite/actualites/lopportunite-du-chanvre-industriel-en-dordogne/Vous êtes intéressé pour intégrer le chanvre dans votre assolement ? Participez aux réunions les mardi 18 juillet et jeudi 20 juillet dès 14h.La Chambre d'Agriculture de Dordogne vous propose des réunions d'information sur le potentiel du chanvre industriel dans ses antennes les mardi 18 juillet à Thiviers et jeudi 20 juillet à Bergerac.

Ces réunions permettront d'aborder notamment les aspects technico-économiques de cette culture et de discerner une meilleure valorisation par des collectifs d'agriculteurs.]]>
Productions végétalesDordogne
news-130566Thu, 13 Jul 2023 14:46:04 +0200Couverts végétaux dans les vergers https://dordogne.chambre-agriculture.fr/actualites/detail-de-lactualite/actualites/couverts-vegetaux-dans-les-vergers/Vous souhaitez semer des couverts végétaux dès cette année et vous aimeriez savoir si des voisins envisagent de même afin de mettre en commun le matériel ?L'intérêt des couverts végétaux dans les vergers n'est plus à démontrer.

Le principal frein à leur implantation reste de pouvoir disposer d'un matériel adapté pour optimiser la réussite du semis. Ces semoirs spécifiques, dits de semis direct, restent coûteux. La mutualisation qu'elle soit pour l'achat de matériel ou pour la venue d'un prestataire reste une solution à envisager afin d'en amortir le coût.

A travers une courte enquête, nous proposons de localiser les projets de semis de couverts végétaux dans les vergers pour cet automne afin de mettre en relation les arboriculteurs souhaitant mutualiser ce type d'intervention en Dordogne et départements limitrophes.

Vous avez du matériel que vous souhaitez louer ou réaliser de la prestation pour d'autres ?

Cette enquête vous est destinée :
https://forms.office.com/Pages/ResponsePage.aspx?id=l5GK4XsCCkis6wvl_bQpID_96tT1DA9KtUlU93TM4y1UMkM0UUZLNUlFWjNFOVdXSk5LOTFXVEEyMi4u

]]>
Productions végétales
news-130556Thu, 13 Jul 2023 11:14:43 +0200Influenza Aviaire : abaissement du niveau de risquehttps://dordogne.chambre-agriculture.fr/actualites/detail-de-lactualite/actualites/influenza-aviaire-abaissement-du-niveau-de-risque-2/Abaissement du niveau de risque Influenza aviaire hautement pathogène à négligeable.Ce 11 juillet 2023, le Ministère de l’Agriculture et de la Souveraineté alimentaire a publié au Journal Officiel, un arrêté abaissant le niveau de risque en matière d’Influenza aviaire hautement pathogène à négligeable.

Un communiqué de presse émanant du Ministère devrait être publié rapidement pour une plus large diffusion de l’information.

Cet allègement du niveau de risque s’accompagne de la levée d’un certain nombre de mesures de restrictions, telles que :

  • La mise à l’abri des animaux en Zone à Risque Particulier (ZRP).
  • La mise à l’abri des animaux de moins de 42 jours dans les Zones à Risque de Diffusion (ZRD).
  • Le bâchage des camions destinés au transport des palmipèdes de plus de 3 jours d’âge.
  • L’interdiction des rassemblements d’oiseaux en ZRD et ZRP.
  • Toutes les mesures de restrictions appliquées aux activités cynégétiques.

Point de situation IAHP

Un premier allègement des mesures de prévention avait été arrêté le 29 avril 2023 avec l’abaissement du niveau de risque IAHP à modéré.

Cependant, très rapidement après, la filière avicole a été fortement mobilisée dans le Sud-Ouest par la résurgence du virus IAHP qui a contaminé les élevages du Gers (59 foyers), des Landes (25 foyers), des Pyrénées-Atlantiques (3 foyers) et des Hautes-Pyrénées (1 foyer).

Source : Cartogip – 12.07.2023

La situation étant stabilisée depuis plus d’un mois, et la majorité des opérations de nettoyage et désinfection validées par les DDETSPP, la levée des zones règlementées est en cours.

Cela s’accompagne de mesures de surveillance renforcée (prélèvements dans l’environnement notamment) pendant a minima 4 semaines.

Malheureusement, ce 11 juillet, des résultats d’analyses ont confirmé deux nouveaux foyers dans le département des Landes (absence de signes cliniques).

En ce qui concerne la faune sauvage, l’identification de nouveaux cas ne connaît pas d’interruption : l’incidence mensuelle est de 8 nouvelles détections (Source : BHVSI-SA du 04.07.2023).

Au 9 juillet 2023, la France comptabilise 401 foyers en élevage, 93 cas en basse-cour et 518 détections en faune sauvage, et ce, depuis le 1ER août 2022.

]]>
Productions animalesVolaille
news-130304Fri, 07 Jul 2023 11:40:36 +0200Atelier Pulvérisation le 13 juillet 2023https://dordogne.chambre-agriculture.fr/actualites/detail-de-lactualite/actualites/atelier-pulverisation-le-13-juillet-2023/Maîtriser votre qualité, une priorité !La Chambre d'agriculture vous propose un atelier pulvérisation jeudi 13 juillet de 9h30 à 12h30 au Château Moulin de Breuilh à Saint Antoine de Breuilh.

Au programme :

- Tests et diagnostics de la qualité de pulvérisation avec la méthode compo bleu et fuoriscine

- Comparaison de deux matériels de pulvérisation : S1 voûte droite et Weber tangentiel

- Expertise avec Pierre Dufaure, conseiller spécialisé agroéquipement en Nouvelle-Aquitaine

- Echanges à chaud et ressenti sur la saison d'un pot

]]>
Productions végétales
news-81547Mon, 26 Jun 2023 16:14:00 +0200Profitez des Marchés des Producteurs de Pays cet été https://dordogne.chambre-agriculture.fr/actualites/detail-de-lactualite/actualites/profitez-des-marches-des-producteurs-de-pays-cet-ete/Cet été, 31 sites de Dordogne accueillent des Marchés des Producteurs de Pays : marchés d'approvisionnement en matinée ou marchés gourmands en soirée.Les Marchés des Producteurs de Pays vont rythmer votre été en Dordogne !

En matinée, les lève-tôt pourront profiter des marchés d'approvisionnement pour trouver les produits de saison.

En soirée, les gourmands pourront se retrouver pour déguster les bons produits de notre terroir dans une ambiance festive et conviviale.

La Chambre d’agriculture de Dordogne et l’équipe en charge de l’organisation de ces marchés se réjouissent de pouvoir accueillir le public et de retrouver les 150 producteurs adhérents de la marque à l’occasion de ces temps fort de l’été !

Ces moments privilégiés permettent de promouvoir notre territoire, notre terroir, nos produits, nos producteurs, leur métier, leur passion, leur savoir-faire !

Au total, 31 sites accueillent des Marchés des Producteurs de Pays cet été, avec des marchés d'approvisionnement en matinée et des marchés avec restauration en soirée, soit 203 dates programmées.

> Téléchargez le programme complet des Marchés de Producteurs de Pays

> Plus d'infos sur le site des Marchés des Producteurs de Pays Dordogne Périgord

 

]]>
news-128721Mon, 26 Jun 2023 09:55:00 +0200Influenza Aviaire : indemnisations & point de situationhttps://dordogne.chambre-agriculture.fr/actualites/detail-de-lactualite/actualites/influenza-aviaire-indemnisations-point-de-situation/Pour compenser les pertes économiques liées aux restrictions sanitaires, l’État met en place un dispositif d’indemnisation. Les demandes sont à déposer avant le 7 juillet 14h.En 2021/2022, la France a connu une épizootie d’Influenza aviaire H5N1 majeure avec plus de 1 300 foyers en élevage et près de 21.8 millions d’animaux abattus.

La Dordogne compte parmi les départements impactés. 59 foyers ont été déclarés au printemps 2022, ce qui a conduit à des mesures d’interdiction de mise en place au sein des élevages de volailles situés en zones règlementées.

Afin de compenser les pertes économiques constatées du fait de ces mesures de restrictions sanitaires, l’Etat a mis en place un dispositif d’indemnisation dit « I1/I2 » dont les demandes de solde ont été déposées jusqu’au 24 février 2023.

Toutefois, en 2021/2022, le virus de l’Influenza aviaire s’est également propagé au sein de la région des Pays de Loire, bassin de production où se localise le plus grand nombre de sélectionneurs, d’élevages de reproducteurs et de sites d’accouvage de la filière avicole.

Les pertes en termes d’animaux dits « grands parentaux », « reproducteurs » ou « futurs reproducteurs » ont été considérables.

Cela a occasionné des défauts majeurs d’approvisionnements en canetons ou poussins et par ce biais, des vides prolongés en élevage.

Compte-tenu de ces conséquences économiques pour les producteurs, l’Etat met en œuvre un dispositif exceptionnel d’indemnisation (I3) des vides prolongés après levée des zones règlementées.

Ce dispositif FranceAgriMer est disponible depuis ce Vendredi 2 Juin 2023 à l’adresse suivante : https://pad.franceagrimer.fr/pad-presentation/vues/publique/retrait-dispositif.xhtml?codeDispositif=IA_AM_H5N1_22_SOLD_2

Les demandes doivent être impérativement déposée sur la plateforme avant le 7 juillet 2023 à 14h.

Remarque : Les producteurs éligibles à l’indemnisation I3, ayant bénéficié d’une avance à l’automne 2022, mais n’ayant pas déposé de dossier de solde d’indemnisation I1/I2 entre le 14 Décembre 2022 et le 24 Février 2023, doivent déposer un dossier dans le cadre de ce dispositif.

Si tel n’est pas le cas, l’avance perçue devra être remboursée dans sa totalité.

Conditions d'éligibilité

  • Structure justifiant d’une activité d’élevage ou d’engraissement, dont l’un des bâtiments au moins s’est trouvé au sein d’une zone règlementée.
  • Avoir constaté un vide sanitaire prolongé après la levée des zones règlementées, du fait des pénuries de canetons ou poussins.
  • Avoir repris une production au plus tard le 31 Mars 2023, et ne pas avoir cessé définitivement son activité avicole.

Indemnisation

Source : Ministère de l’agriculture et de la souveraineté alimentaire

L’Etat compense à hauteur de 50 % les pertes économiques liés aux vides sanitaires prolongés entre les différentes mises en place. Ces vides se cumulent dans la limite de 120 jours maximum. L’indemnisation I3 prend fin au plus tard le 31 mars 2023.

Attestation comptable & Calculs

Le calcul de l’aide se fera grâce à dans l’ « Annexe 1 – Attestation comptable Aide Influenza aviaire –éleveur 2022 – dispositif I3 » (voir ci-jointe).

Cette annexe est obligatoirement à faire valider et signer par un expert-comptable, une Association de Gestion et de Comptabilité, ou un Commissaire aux comptes.

Pour les producteurs de palmipèdes et volailles de chair en filière longue, la marge sur coût alimentaire (MCA) sera à renseigner dans cette annexe.

Des coefficients forfaitaires par activité ont été définis par l’ITAVI (Institut Technique de l’Aviculture) et seront appliqués à la MCA afin d’obtenir une marge brute annuelle.

Les producteurs de palmipèdes et volailles de chair en circuit court, de pondeuses, et de gibiers, renseigneront une marge brute.

Les marges sur coût alimentaire et marges brutes sont à établir sur une période de référence correspondant au dernier exercice clos entre le 1er Avril 2019 et le 31 Mars 2020.

Au niveau de l’annexe, l’onglet « Liste_UP » sera à renseigner avec l’ensemble des unités de production (UP) présentes sur l’exploitation.

Pour chaque UP désignée, il est nécessaire de préciser :

  • Le nom de la commune ayant obligatoirement été en zone règlementée.
  • La date de sortie du dernier lot d’animaux.
  • La date de reprise réelle.
  • Les dates de sortie des animaux et de remise en place justifiant des vides prolongés.

Remarque : Les vides sanitaires règlementaires (14 jours pour un bâtiment d’élevage, 48 heures pour une salle d’engraissement) seront automatiquement déduits des vides sanitaires prolongés dans le calcul de l’indemnisation.

Justificatifs à fournir

  • RIB
  • Annexe 1 – Attestation comptable au format PDF. Chaque onglet complété doit être cacheté et signé par l’expert-comptable
  • Annexe 1 – Attestation comptable au format tableur (Excel ou OpenDocument) > Télécharger l'attestation comptable
  • Justificatifs de sortie des animaux : bons d’enlèvements, factures, PV d’abattage, fiches ICA, attestations d’OP,…
  • Justificatifs de mise en place des animaux : bons de livraison des animaux, factures, fiches ICA, attestations d’OP,…

Les demandes seront instruites par les services de la DDT de Dordogne (Direction Départementale des Territoires).

Pour toute question vis-à-vis de ce dispositif d’indemnisation, la Chambre d'Agriculture de Dordogne se tient à disposition des producteurs de la filière avicole.

> Modalité de mise en oeuvre de l'indemnisation

Point de situation sanitaire Influenza aviaire

Depuis le 1er mai, 84 foyers IAHP en élevage et 2 foyers en basses-cours ont été confirmés dans les départements du Gers (56), des Landes (24) et des Pyrénées-Atlantiques (3).

Le 31 mai 2023, un nouveau foyer a été confirmé dans les Hautes-Pyrénées dans un élevage de palmipèdes.

La situation épidémiologique semble se stabiliser, malgré deux suspicions en cours dans le Gers.

Entre le 3 mai et le 1er juin, plus de 1 millions d’animaux auront été dépeuplés au niveau des foyers déclarés et en préventif.

Source : Cartogip – 25.06.202

Afin de limiter la propagation du virus aux territoires indemnes, la mise en place d’une zone dite « pare-feu » au-delà des zones règlementées supplémentaires (ZRS, 20 km autour d’un foyer) est toujours envisagée.

Les limites de cette nouvelle zone et les modalités de surveillance qui y seront appliquées, sont en discussion entre les professionnels, les DDETSPP des départements concernées, la DRAAF Nouvelle-Aquitaine et la DGAL.

La plateforme de dépeuplement mise en place sur le site d’abattage de Vic-Fezensac depuis le 23 Mai, semble être sur le point d’être désinstallée.

Remarque : Du point de vue des détections dans la faune sauvage, au cours du mois de Mai, deux cas ont été signalés dans le département de la Charente-Maritime, et quatre autres dans l’Héraut.

]]>
Productions animalesVolaille
news-129215Thu, 15 Jun 2023 16:16:21 +0200Grande culture/ Viticulture : rallye transfert https://dordogne.chambre-agriculture.fr/actualites/detail-de-lactualite/actualites/grande-culture-viticulture-rallye-transfert/Revivez la journée dédiée au désherbage mécanique et à la gestion des sols en grande culture et viticulture qui avait lieu le 30 mars au Château La Rayre.L’événement était organisé par la Chambre d'agriculture en partenariat avec la FD CUMA et Agrobio Périgord.

De nombreux agriculteurs ont pu prendre part aux divers ateliers proposés lors de la journée.

Vous pouvez découvrir ou re-découvrir cette journée en visionnant cette vidéo !

Restez à l'écoute, les prochaines vont arriver très rapidement !

https://www.youtube.com/watch?v=OMEoM0vXpq4

]]>
Productions végétales
news-129182Thu, 15 Jun 2023 11:49:49 +0200Journée de la châtaigne, samedi 1er juillethttps://dordogne.chambre-agriculture.fr/actualites/detail-de-lactualite/actualites/journee-de-la-chataigne-samedi-1er-juillet/Le syndicat des producteurs de Marrons et Châtaignes du Périgord organise une journée technique sur la châtaigne samedi 1er juillet à Cénac-et-Saint-Julien dès 9h lieu-dit de la Bouffardie.Cette journée s’adresse aux producteurs de châtaignes et à toutes les personnes, professionnels ou particuliers qui portent un intérêt à cette production.

Au programme

En matinée, une visite guidée d’un verger est programmée avec des interventions techniques avant le déjeuner qui sera pris sur place

En après-midi, une présentation de matériel de récolte et de lavage sera proposée.

Contact

Angèle Casanova, conseillère agronomie et arboriculture : 0674913329

]]>
Productions végétales
news-128093Mon, 12 Jun 2023 11:18:00 +0200Elevage & territoire : le 24 juin à Eyzerachttps://dordogne.chambre-agriculture.fr/actualites/detail-de-lactualite/actualites/elevage-territoire-le-24-juin-a-eyzerac/Pour sa 18ème édition, la FD CUMA et la Chambre d'agriculture de Dordogne vous proposent de vous retrouver samedi 24 juin à Eyzerac de 9h30 à 17h.Réservez votre samedi 24 juin dès 9h30 et rendez-vous à EYZERAC pour la 18ème édition édition de notre événement Elevage & territoire organisé par la CUMA Dordogne & la Chambre d'agriculture de Dordogne.

Au programme

  • Village ÉLEVAGE
    • Présentation d'animaux
    • Dégustations de produits locaux,
    • Qualité de la ration et analyse de fourrages
  • Village ÉNERGIE
    • Valorisation du bois en énergie ou paillage
    • Tracteur au gaz de ferme : réalité
    • Photovoltaïque : valoriser un besoin de bâtiment
  • Village VERGERS
    • Gestion des vergers
    • Alternatives chimiques contre les ravageurs en noix
  • Village GESTION DES CHARGES DE MECANISATION
    • Itinéraires culturaux sur prairies
    • Economiser du carburant
    • Nouvelles technologies embarquées, robotiques
  • Atelier TRANSMISSION/INSTALLATION avec le PAIT (Point Accueil Installation Transmission) et la MSA : présentation des offres du RDI le Répertoire Départ Installation > https://www.repertoireinstallation.com/

Restauration & accès

Coté restauration, vous pourrez vous régaler avec un repas sur place.

Entrée libre.

]]>
news-128972Fri, 09 Jun 2023 15:57:25 +0200Agriculture Bio : fonds d'urgencehttps://dordogne.chambre-agriculture.fr/actualites/detail-de-lactualite/actualites/agriculture-bio-fonds-durgence/Ouverture du guichet fonds d’urgence pour le soutien des exploitations agricoles bio en grande difficulté en Dordogne.Pour aider le secteur de l’agriculture biologique qui fait face à des difficultés conjoncturelles et structurelles : un fonds d’urgence national de 10 millions d’euros est mis en place.

En Dordogne, les dossiers de demande sont maintenant accessibles.

Quels sont les critères d’éligibilité ?

  • être engagé en AB (certificat AB 2022 et/ou 2023)
  • tirer 80 % de ses recettes d’activités agricoles du mode de production biologique
  • ne pas bénéficier d’une aide à la conversion à l’agriculture biologique (CAB) sur plus de 10 % de la SAU, sauf si elle a pour but un agrandissement ou une conversion non-simultannée visant à atteindre 100 % de bio sur l’exploitation et concernant moins de 50 % de la SAU (dans ce dernier cas, il doit s’agir au moins de la 4ème année de conversion).

Montant forfaitaire de 5 000 € par exploitation.

Application transparence GAEC avec un plafonnement à 10 000 €.

Il s'agit d'une aide de minimis.

Délai de réponse jusqu'au 10 juillet.

Montant alloué à la Dordogne : 202 000 €, des critères de priorisation seront donc très certainement appliqués.

Contacts

Contacts DDT 24 : Mme Sophie FOSSAT ou Mme Sylvie REBEYROL, ddt-setaf@dordogne.gouv.fr

Ce fonds d'urgence départemental est différent du fonds d'urgence de 60 millions qui a été ultérieurement indiqué par le ministre Marc Fesneau.

> J’accède à plus d’informations (formulaire de demande et communiqué de presse notamment) sur le site internet de la DDT Dordogne
https://www.dordogne.gouv.fr/Publications/Espace-Presse/Communiques-de-presse-2023/Ouverture-du-guichet-fonds-d-urgence-pour-le-soutien-des-exploitations-agricoles-bio

Si vous avez des questions, n'hésitez pas à contacter nos référentes Bio de secteur ou notre animatrice départementale, qui sont au service des agriculteurs et agricultrices bio.

]]>
Agriculture biologique
news-128967Fri, 09 Jun 2023 15:25:07 +0200Références technico-économiques pour les élevages ruminantshttps://dordogne.chambre-agriculture.fr/actualites/detail-de-lactualite/actualites/references-technico-economiques-pour-les-elevages-ruminants/Les conseillers des Chambres d'agriculture et l'Institut de l'élevage travaillent ensemble depuis plusieurs années à établissement de références techniques et économiques au service des filières élevage.La Chambre d’agriculture de la Dordogne travaille en partenariat avec les autres Chambres d’agriculture de nos bassins de production et avec l’Institut de l'élevage dans le cadre du réseau de référence national INOSYS. Une trentaine d’exploitations de Dordogne sont suivies dans ce cadre.

L’objectif de ces réseaux de références est de :

  • s’appuyer sur les données des fermes suivies pour situer ses propres résultats et se projeter dans l’avenir via les divers conseils et accompagnements de projets d’installation,
  • disposer d’éléments d’appréciation objectifs et de base à des simulations d’évolutions économiques ou règlementaires futures à l’intention des décideurs.

> Télécharger le document "Références technico-économiques pour les élevages ruminants en Dordogne" (pdf, 12 pages)

]]>
Productions animales
news-128965Fri, 09 Jun 2023 15:11:45 +0200Visite technique colza BIOhttps://dordogne.chambre-agriculture.fr/actualites/detail-de-lactualite/actualites/visite-technique-colza-bio/La Chambre d'agriculture vous propose une visite technique vendredi 16 juin de 10h à 12h à Tursac.Parce que le colza peut être une culture d’opportunité en Bio, la Chambre d'agriculture vous propose cette visite technique chez M. Trignol à Vezac (commune de TURSAC)
Coordonnées GPS : 44.962603, 1.024863.

Au programme :

  • Présentation de l’itinéraire technique
  • Tour de parcelles (différentes modalités d’implantation : densités, plantes compagnes, travail du sol)
  • Retour d’expérience producteur : atouts/inconvénients, repères économiques
  • Echanges

Contact

Laura DUPUY, Conseillère grandes cultures bio 06 02 19 62 07 / laura.dupuy@dordogne.chambagri.fr

]]>
Productions végétales
news-128949Fri, 09 Jun 2023 10:18:40 +0200Indemnisation Influenza : aide de la Chambre d’agriculturehttps://dordogne.chambre-agriculture.fr/actualites/detail-de-lactualite/actualites/indemnisation-influenza-aide-de-la-chambre-dagriculture/La Chambre d'agriculture propose un accompagnement dans la démarche d’indemnisation (I3) pour les producteurs ayant subi des pertes économiques liées à des vides prolongés en élevage.Depuis le 2 juin 2023, le dispositif d’indemnisation (I3) des pertes économiques liées à des vides prolongés en élevage, est disponible à l’adresse suivante : https://pad.franceagrimer.fr/pad-presentation/vues/publique/retrait-dispositif.xhtml?codeDispositif=IA_AM_H5N1_22_SOLD_2

LES DEMANDES DOIVENT ÊTRE IMPERATIVEMENT DEPOSEES SUR LA PLATEFORME AVANT LE 7 JUILLET 2023 – 14H00.

Les producteurs justifiant d’une activité d’élevage ou d’engraissement, dont l’un des bâtiments au moins s’est trouvé dans une commune de zones règlementées, sont éligibles.

L’indemnisation I3 vise à compenser à hauteur de 50 % les pertes économiques liés aux vides sanitaires prolongés entre plusieurs mises en place, et ce, dans une limite de 120 jours cumulés maximum.

Tout comme le dispositif d'indemnisation I1/I2, une attestation comptable doit être obligatoirement validée par un expert-comptable.

Cette attestation reprend la même période de référence (01.04.2019 au 31.03.2020) et les mêmes calculs de marge brute que le précédent dispositif.

Dans cette nouvelle annexe, l’évolution se situe particulièrement sur le fait de renseigner des dates de début et de fin de vide sanitaire prolongé pour chaque unité de production.

Ces dates seront à justifier par des bons de livraison d’animaux, des bons d’enlèvements, des bons d’abattage, des fiches ICA, ou encore des attestations d’OP.

Afin de venir en aide aux producteurs dans cette nouvelle démarche administrative, la Chambre d’agriculture de Dordogne a établi une convention de partenariat avec le cabinet de comptabilité Gesti'Pro.

Cette collaboration s’inscrit dans un souci de solidarité envers les producteurs de la filière avicole.

Ainsi, sous la forme d’une prestation (tarif HT : 60 €), la Chambre d’agriculture sera à même d’accompagner les exploitants dans la constitution de leur demande d’aide, dans la validation de leur attestation comptable, ainsi que dans le dépôt du dossier sur la plateforme FranceAgriMer.

Contact : Michèle TOUZAN - Département Compétitivité des Filières et des productions - 05.53.45.47.50.

Remarques :

  • Les exploitants ayant sorti leurs animaux après la levée de zone règlementée, et donc non éligibles à I1 et I2, peuvent prétendre à une indemnisation I3.
  • Les producteurs ayant bénéficié d’une avance d’indemnisation I1/I2 mais sans avoir demandé le solde d’indemnisation début 2023, doivent impérativement déposer une demande d’indemnisation I3. Sans cela, un remboursement de l’avance leur sera demandé.
]]>
Productions animalesVolaille
news-128587Tue, 30 May 2023 09:50:38 +020024ème journée de la noix : jeudi 8 juinhttps://dordogne.chambre-agriculture.fr/actualites/detail-de-lactualite/actualites/24eme-journee-de-la-noix-jeudi-8-juin/La rencontre annuelle des acteurs de la filière noix aura lieu le jeudi 08 juin à Cénac-et-Saint-Julien, ZAE Pech Mercier, route de Gourdon à partir de 9h.En partenariat avec la COOP CERNO, la Chambre d'agriculture organise la 24ème journée de la noix  le jeudi 08 juin à Cénac-et-Saint-Julien.

Au programme

  • Exposition de matériel
  • Informations techniques
  • Intervention sur les couverts végétaux
  • Repas sur place
  • Quiz sur la noix et cadeaux gourmands toutes les heures

Contact

Didier MERY, conseiller spécialisé en arboriculture 0643484751

 

]]>
Productions végétales
news-128545Fri, 26 May 2023 11:13:33 +0200Influenza Aviaire : le virus toujours en progression https://dordogne.chambre-agriculture.fr/actualites/detail-de-lactualite/actualites/influenza-aviaire-le-virus-toujours-en-progression/Depuis l’introduction du virus dans 2 élevages du Gers le 4 mai, 75 foyers IAHP en élevage & 2 foyers en basses-cours ont été confirmés dans le Gers (51), les Landes (21) et les Pyrénées-Atlantiques (3).Sur l’ensemble des foyers déclarés, plus de 700 000 animaux ont été abattus dont une large majorité de palmipèdes.

Les déclarations de suspicion sont en baisse, mais toujours quotidiennes : une est en cours dans le département du Gers, et une dans les Pyrénées-Atlantiques.

Source : Cartogip – 25.05.2023

Afin de limiter la propagation du virus aux territoires indemnes, les dépeuplements des élevages de palmipèdes se poursuivent, et ce, jusqu’à 10 km des foyers IAHP déclarés.

Pour cela, deux abattoirs ont été réquisitionnés pour les animaux les plus âgés testés négatifs au virus. Une plateforme a également été installée ce Mardi 23 Mai 2023 sur le site d’abattage de Vic-Fezensac dans le Gers.

Des équipes GT Logistic sont également mobilisées et interviennent au niveau des foyers déclarés, ou du dépeuplement des élevages de palmipèdes les plus jeunes.

D’autre part, dans ce contexte très évolutif, la DGAL envisage de mettre en place une zone dite pare-feu au-delà de la zone règlementée supplémentaire (ZRS, 20 km autour d’un foyer). Il s’agit d’interrompre tout mouvement dans cette zone, et ce, toujours dans le but de préserver les élevages des zones indemnes.

Le virus poursuivant sa progression dans les départements du sud de la Nouvelle-Aquitaine, il paraît primordial de maintenir un haut niveau de vigilance autour des mouvements (aliments, animaux, gaz, équarrissage, intervenants,…) et plus particulièrement de ceux entre notre département indemne et les zones règlementées.

Cette attention accrue est d’autant plus nécessaire que certains sites d’accouvage du Gers et des Landes sont désormais placés en zone règlementée IAHP.

Remarque : Le 24 Mai 2023, le département de Charente-Maritime déclarait une suspicion en cours dans la faune sauvage : un goéland sur l’île d’Oléron.

Avancement du plan d’action “Vaccination”

La succession des épisodes d’Influenza aviaire ces dernières années, et plus particulièrement l’épidémie H5N1 en 2021-2022 avec près de 21.8 millions d’animaux abattus en France, a amené les autorités à réfléchir à une stratégie vaccinale afin de compléter les mesures de prévention existantes.

En décembre 2022, le ministère de l’Agriculture et de la Souveraineté alimentaire a ainsi présenté un plan d’action destiné à une mise en œuvre effective de la vaccination à l’automne 2023.

Source : Ministère de l’Agriculture et de la Souveraineté alimentaire

Dès Mai 2022, des essais expérimentaux ont été menés sur des canards mulards dans quatre départements du Sud-Ouest dont la Dordogne.

Ces essais visaient à mesurer la capacité de deux candidats vaccins des laboratoires Boehringer Ingelheim animal health, et Ceva santé animale, à conférer une protection clinique et à réduire l’excrétion virale.

Les résultats de ces tests sont concluants et permettent d’envisager concrètement la vaccination des canards.

Les rapports d’expérimentation sont accessibles sur le site du ministère à l’adresse suivante :

agriculture.gouv.fr/experimentation-de-vaccination-des-canards-mulards-en-elevage-contre-un-virus-iahp

En complément, le 16 Avril dernier, le ministère de l’Agriculture et de la Souveraineté alimentaire a déposé un appel d’offres relatif à la fourniture, au stockage et à la livraison de 80 millions de doses de vaccin contre le virus de l’Influenza Aviaire Hautement Pathogène.

De plus, cette semaine avait lieu à Paris la 90ème session générale de l’Organisation Mondiale de la Santé Animale (OMSA). A cette occasion, la France a poursuivi le travail d’information et de sensibilisation des pays européens et des pays tiers pour une meilleure appréhension du plan de vaccination à venir.

En parallèle, le Ministère de l’Agriculture a réalisé une importante campagne de communication, dont la page internet dédiée est disponible à l’adresse suivante : agriculture.gouv.fr/tout-ce-quil-faut-savoir-sur-le-plan-daction-vaccination-iahp-en-france

La France y communique notamment de manière officielle, une première version de la stratégie vaccinale envisagée.

La vaccination concernerait tous les élevages commerciaux de canards (Pékin, Barbarie et mulard) de l’ensemble du territoire français (hors Corse) et serait mise en œuvre toute l’année.

Cette vaccination serait obligatoire pour tous les élevages de production, et sur la base du volontariat pour les sites de multiplication (hors export).

Au travers du règlement délégué (UE) 2023/361 publié par la Commission européenne (20.02.2023), la vaccination est désormais autorisée et est reconnue comme un moyen de prévention dans la lutte contre l’Influenza aviaire qui est une maladie règlementée.

Cependant, en mettant en œuvre la vaccination, la France doit également mettre en place une surveillance renforcée des animaux vaccinés.

A l’heure actuelle, les modalités de surveillance envisagées sont les suivantes :

  • Tests virologiques hebdomadaires sur les animaux retrouvés morts en élevage.
  • Tous les 30 jours : une visite du vétérinaire d’élevage comprenant un examen clinique, un contrôle documentaire (registre d’élevage), et des prélèvements d’échantillons pour des analyses sérologiques et virologiques sur 60 animaux vaccinés.

La décision finale de la mise en œuvre de la vaccination à l’automne 2023 sera connue au mois de Juin, les étapes du plan d’action présentées ci-dessus devant toutes être satisfaites.

Remarque : Compte-tenu de la situation actuelle dans les départements du Gers, des Landes et des Pyrénées-Atlantiques, le CIFOG (Comité Interprofessionnel des Palmipèdes à Foie Gras) souhaiterait que la mise en œuvre de la vaccination soit avancée, si possible dès le mois de Septembre.

> Plan d'action de vaccination contre l'Influenza Aviaire Hautement Pathogène(Communiqué du Ministère de l'agriculture, pdf, 3 pages, mai 2023)

> Programme de surveillance renforcée post-vaccination(Communiqué du Ministère de l'agriculture, pdf, 3 pages, mai 2023)

 

 

]]>
Productions animalesVolaille
news-128254Wed, 17 May 2023 16:13:55 +0200Influenza Aviaire : vigilance renforcée https://dordogne.chambre-agriculture.fr/actualites/detail-de-lactualite/actualites/influenza-aviaire-vigilance-renforcee/La situation est évolutive dans le Gers et les Landes : dix suspicions sont en cours dans le département du Gers, et une dans les Landes.Depuis le 4 Mai, 24 foyers IAHP ont été confirmés dans le département du Gers, 8 autres dans les Landes, et 2 dans les Pyrénées-Atlantiques.

Dix suspicions sont en cours dans le département du Gers, et une dans les Landes.

De nouveaux prélèvements ont été réalisés le 13 Mai 2023 sur les animaux suspectés d‘une contamination dans le Lot-et-Garonne ; les résultats sont négatifs.

De même, la suspicion en cours au niveau d’une basse-cour de Corrèze a été infirmée.

Source : Cartogip – 17.05.2023

Pour endiguer le risque d’une contamination au-delà des zones règlementées définies, les autorités ont décidé d’un dépeuplement préventif de toutes les volailles dans un rayon de 1 km autour des foyers, et de tous les palmipèdes dans un rayon de 10 km.

Ces dépeuplements sont organisés de manière centripète : de l’extérieur de la Zone de Surveillance (ZS) vers les foyers.

A cette fin, six équipes de GT Logistic ont été mobilisées. Deux outils d’abattage sont également réquisitionnés.

Afin de préserver les départements indemnes du nord de la Nouvelle-Aquitaine, les professionnels se sont accordés pour définir une limite Nord/Sud représentée par l’autoroute A62, et suspendre les mouvements d’animaux entre les deux zones (voir carte ci-dessous, tracé en rouge).

Source : Cartogip – 16.05.2023

Lors de la réunion organisée par la DDETSPP ce Lundi 15 Mai, cette volonté a à nouveau été exprimée par les professionnels de la filière palmipèdes à foie gras.

De plus, les organisations de production n’ont prévu aucune mise en place de canetons issus de la zone règlementée définie au niveau du Gers et des Landes.

Face à la situation évolutive dans le Gers et les Landes, et à la crainte des vétérinaires d'élevage d'une augmentation du nombre de foyers après une accalmie ce week-end, la plus grande vigilance est nécessaire vis-à-vis de la circulation des animaux, des aliments, de l'équarrissage et des intervenants en élevage.

Dans tous les élevages de la filière avicole, le respect des mesures de biosécurité est capital.

La surveillance et l'alerte des vétérinaires d'élevage en cas de baisse de consommation (eau, aliments), de mortalité ou de signes cliniques évocateurs d'Influenza aviaire sont primordiales (voir « Critères d’alerte »).

La déclaration des mouvements de volailles via les plateformes dématérialisées dédiées (ATM ou BD avicole) est également définie comme mesure de biosécurité.

En cas de gestion de crise (suspicion ou foyer Influenza aviaire avéré), ces déclarations permettent de visualiser les animaux présents sur le territoire et d'alerter et protéger les exploitations situées dans le secteur proche.

A niveau de risque Influenza aviaire modéré, il est rappelé que les éleveurs de volailles de chair ont une obligation de déclaration sous 7 jours, et les professionnels de la filière palmipèdes à foie gras sous 24 heures.

Pour toute information vis-à-vis de l'utilisation des plateformes BD ou ATM avicole, la Chambre d'Agriculture de Dordogne se tient à disposition des producteurs de la filière avicole.

D’autre part, dans cet effort collectif de prévention du risque Influenza aviaire, il est également nécessaire de sensibiliser les particuliers détenteurs de volailles à déclarer leur basse-cour auprès de leur mairie ou en ligne, en renseignant le formulaire dématérialisé : mesdemarches.agriculture.gouv.fr/demarches/particulier/effectuer-une-declaration-55/article/declarer-la-detention-de-volailles

Pour limiter le risque de contamination, les particuliers doivent également mettre en place des mesures de biosécurité (voir « Lutte contre l’Influenza aviaire – Avez-vous bien protégé vos animaux »).

 

 

]]>
Productions animalesVolaille
news-128039Fri, 12 May 2023 10:55:03 +0200Influenza Aviaire : vigilance accrue https://dordogne.chambre-agriculture.fr/actualites/detail-de-lactualite/actualites/influenza-aviaire-vigilance-accrue/Le point sur la situation épidémiologique dans le Sud-Ouest.Entre le 3 Mai et le 10 Mai 2023, 13 foyers IAHP ont été confirmés dans les départements du Gers (12) et des Landes (1).

Neuf suspicions sont en cours dans les départements du Gers, des Landes, du Lot-et-Garonne et des Pyrénées-Atlantiques.

Une suspicion est également en cours en Corrèze au niveau d’une basse-cour.

Source : Cartogip – 12.05.2023

Vendredi dernier (3 Mai 2023), un foyer IAHP a été confirmé dans un élevage de canards prêts-à-engraisser sur la commune de Couloume-Mondebat dans le Gers. Une suspicion était également en cours dans un second élevage à Manciet (Gers), elle a été confirmée le lendemain.

Ces deux exploitations avaient déjà été contaminées en janvier 2023.

Afin d’identifier le point d’entrée du virus, et écarter la possibilité d’une installation du virus dans l’environnement, des prélèvements ont été effectués par le professeur Jean-Luc GUERIN.

Ces échantillons sont en cours d’analyses pour déterminer la séquence génétique du virus en présence et les comparer avec les prélèvements de l’hiver. Les résultats sont espérés d’ici la fin de cette semaine.

Toutefois, les vétérinaires d’élevage de cette zone signalent des signes cliniques plus marqués et une mortalité plus importante des palmipèdes que cet hiver 2022/2023.

Les vétérinaires sont également très inquiets de cette évolution épidémiologique, d’autant plus qu’il ne semble pas y avoir de lien épidémiologique entre les différents foyers et cas suspects ; des distances relativement importantes séparent les sites touchés.

Parmi les foyers confirmés, la majorité des animaux contaminés sont des canards prêts-à-engraisser ou en engraissement.

Une exploitation de poules pondeuses, ainsi qu’un troupeau de reproducteurs (filière palmipèdes à foie gras) ont également été touchés.

Quatre équipes de GT Logistic ont été mobilisées : trois équipes dans le Gers, une équipe dans les Landes.

En premier lieu, ces équipes sont amenées à gérer les dépeuplements des foyers confirmés puis des élevages situés dans les 3 km autour de ces sites.

L’administration a également prévu un dépeuplement des palmipèdes dans un rayon de 10 km autour des foyers.

Les autorités compétentes ont arrêté la définition d’une Zone Règlementée Supplémentaire (ZRS) à 20 km autour des foyers, dans laquelle sont interdites les mises en place de canetons pendant une durée de quinze jours minimum.

Face à cette propagation virale rapide, l’inquiétude est grande.

En conséquence, les professionnels se sont accordés afin de suspendre toutes les mises en engraissement dans la ZRS pendant une durée de 8 jours.

Ce Vendredi 12 Mai avait lieu une réunion du CIFOG (Comité Interprofessionnel des Palmipèdes à Foie Gras) afin d’organiser la gestion des mesures sanitaires liées aux foyers déclarés.

Souhaitant préserver le territoire indemne du Périgord-Quercy, les organisations de production ont annoncé la mise en place d’une limite Nord-Sud représentée par l’autoroute A62, et ont exprimé leur volonté de suspendre les mouvements d’animaux entre les zones Nord et Sud.

Ainsi, la plus grande prudence est nécessaire.

Pour tous les acteurs de la filière avicole, il semble indispensable de limiter au maximum les mouvements en provenance des départements du sud de la région Nouvelle-Aquitaine

Cette vigilance s’applique également aux autres intervenants : fournisseurs d’aliments, de litière, de gaz, et entreprises d’équarrissage.

 

 

 

]]>
Productions animalesVolaille
news-127762Thu, 04 May 2023 13:11:44 +0200Influenza aviaire : abaissement du niveau de risque https://dordogne.chambre-agriculture.fr/actualites/detail-de-lactualite/actualites/influenza-aviaire-abaissement-du-niveau-de-risque-1/Le Ministère de l’agriculture et de la souveraineté alimentaire a abaissé le niveau de risque IAHP à modéré par voie d’arrêté ministériel le 29 avril 2023.Au 3 mai 2023, la France comptabilise 315 foyers en élevage, 87 cas en basse-cour et 461 détections en faune sauvage.

Au niveau national, seule une zone règlementée subsiste dans le département des Côtes-d’Armor, en lien avec les foyers IAHP déclarés en Janvier et Février 2023 qui avaient causé de lourdes pertes à la filière œufs.

 

Source : Cartogip – 03.05.2023

Le dernier foyer IAHP s’est déclaré le 14.03.2023 dans le département de l’Eure-et-Loir dans un élevage de dindes en engraissement.

Il n’y a pas eu de nouvelle détection du virus dans l’avifaune sauvage ces dernières semaines.

En prenant en considération la fin de la période de migration ascendante, ainsi qu’une diminution du nombre de foyers IAHP déclarés par les Etats de l’Union Européenne, le Ministère de l’agriculture et de la souveraineté alimentaire a abaissé le niveau de risque IAHP à modéré par voie d’arrêté ministériel le 29 avril 2023 (CF Journal Officiel de la République Française).

Ainsi, la mise à l’abri des animaux n’est plus exigée à l’exception des communes de Zone à Risque Particulier dont la liste des communes est énoncée ci-dessous :

Toutefois cette semaine, un nouveau foyer s’est déclaré dans un élevage de prêts-à-gaver du Gers.

La plus grande vigilance est nécessaire, et le respect des mesures de biosécurité indispensable.

Dans ces communes localisées en Zone à Risque Particulier (ZRP), les règles de mise à l’abri demeurent celles énoncées dans les instructions techniques :

 

]]>
Productions animalesVolaille
news-127753Thu, 04 May 2023 11:14:30 +0200MSA : demande de prise en charge de cotisationshttps://dordogne.chambre-agriculture.fr/actualites/detail-de-lactualite/actualites/msa-demande-de-prise-en-charge-de-cotisations/Des enveloppes pour financer des prises en charge partielles de cotisations sociales en faveur des agriculteurs confrontés à des problèmes de trésorerie importants.Des enveloppes alimentées par les fonds d’action sanitaire et sociale de la Caisse Centrale de la Mutualité Sociale Agricole seront prochainement mises à disposition.

Ces enveloppes sont prévues pour financer des prises en charge partielles de cotisations sociales en faveur des agriculteurs qui se trouvent confrontés à des problèmes de trésorerie importants.

Les exploitants agricoles susceptibles d’être concernés par cette mesure sont invités à déposer une demande de prise en charge de cotisations sociales.

Dans un souci de simplification, l’imprimé de demande de prise en charge de cotisations et l’attestation de minimis ont été mis en ligne sur le site dlg.msa.fr (Rubrique : « Accès direct » située au bas de la page d’accueil, dossier « Demande de prise en charge des cotisations »).

Vous pouvez également les réclamer à la MSA Dordogne, Lot et Garonne au 05 53 67 77 77.

Il conviendra de compléter l’imprimé et l’attestation de minimis et de les retourner avant le 31 juillet 2023 à l’adresse postale suivante : MSA Dordogne, Lot et Garonne - CS 30003- 24012 Périgueux Cédex.

> Télécharger le formulaire de prise en charge

> Télécharger le communiqué de presse

]]>
news-126605Wed, 26 Apr 2023 14:46:00 +0200Séminaire final Risk Aqua Soil à Bruxelles https://dordogne.chambre-agriculture.fr/actualites/detail-de-lactualite/actualites/seminaire-final-risk-aqua-soil-a-bruxelles/Le séminaire final du projet Risk Aqua Soil s'est tenu mardi 18 avril 2023 au Comité européen des régions à Bruxelles face à une délégation d'élus et de professionnels agricoles. Le séminaire final du projet Risk Aqua Soil s'est tenu mardi 18 avril 2023 au Comité européen des régions à Bruxelles face à une délégation d'élus et de professionnels agricoles.

A l’invitation de la Chambre d’agriculture de Dordogne, une délégation composée d’élus, de professionnels agricoles et de techniciens impliqués dans le projet Risk Aqua Soil * a participé au séminaire européen sur l’adaptation au changement climatique organisé le 18 avril 2023 au Comité européen des Régions à Bruxelles.

Il s’agissait pour la Chambre d’agriculture ainsi que pour les différents partenaires engagés dans ce projet de restituer le fruit des travaux de recherches menés par un réseau de scientifiques sur un thème qui concerne tous les citoyens et tous les territoires : le changement climatique et la gestion des risques.

C’était un temps fort pour l’ensemble des acteurs de ce projet qui se sont appliqués à transférer leurs connaissances acquises au cours de ces dernières années pour que des solutions, des pistes d’action ou des leviers puissent être pris en compte dans l’élaboration des futures politiques.

* Risk Aqua Soil : Prévoir, suivre et gérer les aléas climatiques. Huit partenaires européens issus de 5 pays se sont penchés pendant 6 ans, de 2017 à 2023, sur les effets négatifs du changement climatique, en particulier dans les espaces agricoles.

Au programme

  • 11h00 >  Mot d'accueil / Jean-Philippe Granger, Président de la Chambre d'agriculture de Dordogne
  • 11h10 > Présentation du projet Risk Aqua Soil / Jean-François Berthoumieu, Directeur de l'ACMG (Association Climatologique de Moyenne-Garonne)
  • 11h40 > Comprendre et communiquer les risques pour faciliter l'action à l'échelle du bassin versant / Laurence Couldrick | CEO | Westcountry Rivers Trust (WRT)
  • 11h55 > Utilisation des couverts végétaux dans les vergers et les vignobles : avantages et limites / Diego Intrigliolo | Researcher | Spanish National Research Council (CSIC)
  • 12h10 > Répondre aux attentes locales par le partage d'expérience et des actions concrétes / Julia James, chargée de communication de l'ACMG (Association Climatologique de Moyenne-Garonne)
  • 12h20 > Préférences des agriculteurs pour l'adaptation et la communication efficace des risques liés au changement climatique / Edel Doherty | Lecturer | National University of Ireland, Galway (NUI Galway)
  • 12h30 > Vers un pacte pour les sols en Europe / Markku Markkula | Rapporteur en charge du Climat au Comité Européen des Régions
  • 14h30 > Risk Aqua Soil : Vers un territoire résilient face aux risques liés au changement climatique / Nicolas Fedou, chargé de mission Climat à la Chambre d'agriculture de Dordogne & Amandine Legros, chargée de communication à la Chambre d'agriculture de Dordogne
  • 14h50 > Sensibiliser et placer les citoyens au cœur de la transition verte par Alexandre Tavares, chercheur au Centre for Social Studies (CES) - University of Coimbra & Carolina Rodrigues, Scientific coordinator, Guimarães Landscape Laborato
  • 15h20 > Application des technologies de télédétection pour évaluer et surveiller la dégradation et l'érosion des sols / Jose Luis Rodríguez Gallego | Full Professor | Institute of Natural Resources and Territorial Planning University of Oviedo / Ana Aizpurua | Researcher| Basque Institute for Agricultural Research and Development (NEIKER)
  • 15h40 > Programme de la Région Atlantique 2021-2027 : évaluation & perspectives / Ismael Morán García | Deputy Director | Joint Secretariat of the Interreg Atlantic Area Programme
  • 16h00 > Questions / réponses
  • 16h20 > Management & cooperation / Jose Quevedo | Deputy Director | Grupo DEX
  • 16h30 > Clôture par Jean-Pierre Raynaud, vice-président de la Région Nouvelle-Aquitaine

> Accèdez au replay de la conférence finale de la matinée

> Accèdez au replay de la conférence finale (après-midi)

> Plus d'informations sur le projet Risk Aqua Soil

> Télécharger l'application Risk Aqua Soil

]]>
news-126607Wed, 26 Apr 2023 12:12:00 +0200Séminaire final TRIPLE C à Bruxelleshttps://dordogne.chambre-agriculture.fr/actualites/detail-de-lactualite/actualites/seminaire-final-triple-c-a-bruxelles/Le séminaire final du projet Triple C s'est tenu mercredi 19 avril 2023 au Comité européen des régions à Bruxelles face à une délégation d'élus et de professionnels agricoles. A l’invitation de la Chambre d’agriculture de Dordogne, une délégation composée d’élus, de professionnels agricoles et de techniciens impliqués dans le projet TRIPLE C *  a participé au séminaire européen sur l’adaptation au changement climatique organisé mercredi 19 avril 2023 au Comité européen des Régions à Bruxelles.

Il s’agissait pour la Chambre d’agriculture ainsi que pour les différents partenaires engagés dans ce projet de restituer le fruit des travaux de recherches menés par un réseau de scientifiques sur un thème qui concerne tous les citoyens et tous les territoires : le changement climatique et la gestion des risques.

C’était un temps fort pour l’ensemble des acteurs de ce projet qui se sont appliqués à transférer leurs connaissances acquises au cours de ces dernières années pour que des solutions, des pistes d’action ou des leviers puissent être pris en compte dans l’élaboration des futures politiques.

* TRIPLE C : Capitaliser, analyser et exploiter les meilleures pratiques pour prévenir et gérer les aléas climatiques. Huit partenaires étaient engagés dans ce projet axé sur l'analyse, l'évaluation et l'exploitation des meilleurs projets initiés par l'Union Européenne en matière de prévention et de gestion des risques liés au changement climatique.

Programme du séminaire final TRIPLE C

  • 11h00 : Ouverture du séminaire par Jean-Philippe Granger, Président de la Chambre d’agriculture de Dordogne
  • 11h10 : Présentation du projet Triple-C par Jean-François Berthoumieu, Directeur de l'Association Climatologique de la Moyenne Garonne (ACMG)
  • 11h40 : Cas de gestion intégrée de bassins versants par Laurence Couldrick, PDG de Westcountry Rivers Trust (WRT)
  • 12h00 : La plateforme Triple-C : capitaliser les résultats en matière d’atténuation et d’adaptation au changement climatique par Diego Intrigliolo, Chercheur au Conseil National Espagnol de la Recherche (CSIC)
  • 12h20 : Enquêtes de terrain pour relier les acteurs locaux et communiquer sur une meilleure adaptation aux aléas climatiques par Julia James, Chargée de communication de l'Association Climatologique de la Moyenne Garonne (ACMG)
  • 12h40 : Carbon Connects - L’importance des tourbières et de leur restauration par Martin Breen, Maître de Conférence à l'Université Technologique du Shannon (TUS)
  • 14h30 : Triple-C, examen multisectoriel des meilleures pratiques et solutions au niveau de l’Union Européenne par Nicolas Fedou, Chargé de mission climat à la Chambre d’agriculture de Dordogne
  • 14h50 : Synergies entre nature et santé pour l’adaptation et l’atténuation du changement climatique par Ronaldo E.C. D. Gabriel, Professeur Agrégé de l'Université de Trás-os-Montes et Alto Douro
  • 15h05 : Adaptation des institutions de la protection civile au changement climatique par Miguel Almeida, Chercheur à l'Université de Coimbra
  • 15h20 : Vers une Macro-région Atlantique par Marta Marín, Déléguée du Pays Basque auprès de l’Union Européenne
  • 15h30 : Programme Espace Atlantique 2021-2027: bilan et perspectives par Ismael Morán García, Directeur Adjoint au Secrétariat Conjoint du Programme Européen Espace Atlantique
  • 15h50 Questions & réponses
  • 16h10 Gestion & coopération par Jose Quevedo, Directeur Adjoint du Groupe DEX
  • 16h20 Clôture du séminaire par Éric Frétillère, Président de l’Association des Irrigants de France et élu à la Chambre d'agriculture de Dordogne

> Accèdez au replay de la matinée de la conférence TRIPLE C

> Accèdez au replay de l'après-midi de conférence TRIPLE C

> En savoir plus sur le projet Triple C

]]>
news-127445Wed, 26 Apr 2023 08:56:13 +0200Influenza Aviaire https://dordogne.chambre-agriculture.fr/actualites/detail-de-lactualite/actualites/influenza-aviaire-9/Niveau de risque Influenza aviaire hautement pathogène élevé et mise à l’abri des animaux.Au 25 Avril, la France comptabilise 315 foyers en élevage, 87 cas en basse-cour et 461 détections en faune sauvage.

Le dernier foyer IAHP s’est déclaré le 14.03.2023 dans le département de l’Eure-et-Loir dans un élevage de dindes en engraissement.

La détection du virus au sein de l’avifaune sauvage semble également indiquer une diminution de la pression virale dans l’environnement.

Des cas en faune sauvage ont été constatés ces quatre dernières semaines sur le territoire français ; l’incidence mensuelle est de 3 déclarations.

A l’échelle européenne, le virus circule encore de façon importante : l'incidence mensuelle en faune sauvage en Allemagne s'élève à 61 nouvelles déclarations. Quant à la Hongrie, elle constate 43 nouveaux foyers IAHP sur la même période.

Sur la base de ces détections, l’abaissement du niveau de risque IAHP à un niveau modéré n’est pas envisageable pour le gouvernement français.

Toutefois, en lien avec les recommandations de l’ANSES relatives aux conditions de mise à l’abri des volailles élevées en plein air de Décembre 2022, la DGAL (Direction Générale de l’Alimentation) a validé le 7 Avril dernier une nouvelle instruction technique établissant de nouvelles conditions de mise à l’abri en fonction de chaque espèce avicole.

Il s’agit de l’instruction technique DGAL/SDSBEA/2023-242 dont l’objet est la « Biosécurité – Conditions de mise à l’abri de volailles en élevage commercial » dans laquelle sont présentées différents logigrammes de décision des conditions de mise à l’abri et d’un éventuel accès à un parcours réduit.

Quel que soit l’espèce considérée, palmipèdes ou gallinacés, le parcours réduit ne doit pas présenter de zones inondées, de plans d’eau ou de mares. Dans la mesure du possible, les limites de parcours sont distantes de plus de 500 mètres des plans d’eau et cours d’eau.

D’autre part, les dispositifs d’alimentation et d’abreuvement devront être à l’intérieur du ou des bâtiments, et aucun cas laissés sur les parcours réduits.

Mise à l’abri des canards à foie gras

D’après l’instruction du 7 Avril 2023, seuls les canards en élevage autarcique de moins de 1500 animaux de 5 à 17 semaines peuvent avoir accès à un parcours réduit sous filet à partir de 5 semaines d’âge seulement et seulement si aucune structure (bâtiment ou abri) ne permet la mise à l’abri.

IMPORTANT : Toutefois, l’amélioration épidémiologique et les conditions climatiques réduisant la survie du virus dans l’environnement, tout en pouvant porter atteinte au bien-être animal, ont conduit à l’élaboration d’un nouveau protocole de sortie pour les palmipèdes en parcours réduit.

Cela se traduit par la parution au Bulletin Officiel du Ministère de l’Agriculture et de la souveraineté alimentaire, de l’instruction technique DGAL/SDSBEA/2023-259 le 18 Avril 2023, qui valide le principe de dérogation de mise à l’abri des palmipèdes dans le Sud-Ouest selon des critères météorologiques.

Aussi, après 3 jours consécutifs avec une température maximale supérieure à 22°C, et une prévision à 7 jours d’une moyenne des températures maximales journalières supérieure à 18°C, les palmipèdes de plus de 42 jours sont autorisés à sortir sur parcours réduit avec abreuvement et alimentation à l’abri.

Cet allègement des conditions de mise à l’abri des palmipèdes est officialisé par le communiqué de presse de la Préfecture de Dordogne (voir communiqué ci-joint).

La dérogation concerne uniquement les palmipèdes en filière longue ; les élevages autarciques de moins de 1500 animaux de 5 à 17 semaines pouvant déjà accéder aux parcours.

En complément du communiqué de presse de la Préfecture de Dordogne, la DDETSPP précise que les surfaces de parcours réduit des palmipèdes devra être définie après une analyse de risques de l’éleveur, dont il intègrera les détails dans son plan de biosécurité.

L’éleveur pourra s’appuyer sur l’expertise de son vétérinaire d’élevage afin de déterminer cette surface de parcours réduit, sans obligation de visite.

Remarque : Cet âge de sortie sur parcours est reporté à 56 jours pour les élevages situés dans les communes de Zones à Risque Particulier (ZRP), représentées sur la carte ci-dessous.

Entre 42 et 56 jours d’âge, la sortie sur parcours réduit peut être envisagée seulement, et seulement si :

Mise à l’abri des oies

Les conditions de mises à l’abri des oies et leur accès à des parcours réduits (avec ou sans filet) sont établis par le vétérinaire de l’élevage après une analyse de risque.

Cette adaptation des conditions de mise à l’abri doit être enregistrée dans le plan de biosécurité.

Remarque : dans le cas des élevages d’oies localisées en Zone à Risque Particulier, la surface de parcours réduit ne devra pas excéder la surface du bâtiment annexé hébergeant les animaux.

Dimensions du parcours réduit pour les gallinacés

Le parcours est dit « réduit » dans la mesure où la surface initiale de parcours a été diminuée par l’installation d’une clôture empêchant les volailles d’aller au-delà. Ce parcours peut être protégé par un filet.

La surface du parcours réduit est déterminée par :

  • Une distance maximale depuis le bâtiment de 30 mètres
  • Une surface maximale de 0.5 m² par animal. La surface totale pour 1000 volailles ne doit pas dépasser 500 m²

Mise à l’abri des poulets de chair et pintades filière longue

A date du 20 Avril 2023, les sorties sur parcours avant 8 semaines d’âge ne sont pas autorisées pour les poulets de chair et les pintades plein air.

Au-delà des 8 semaines d’âge, et en l’absence de zone règlementée liée à un foyer IAHP en élevage ou à un cas en faune sauvage, les animaux peuvent accéder à un parcours réduit.

Remarque : la surface de parcours réduit dédiée aux pintades est déterminée grâce à une analyse de risque du vétérinaire d’élevage. Cette adaptation des conditions de mise à l’abri doit être enregistrée dans le plan de biosécurité.

Mise à l’abri des poulets de chair et pintades en circuit court

Ce logigramme concerne les systèmes de production en circuit court, autarcique ou dans les élevages disposant de petits bâtiments de moins de 120 m².

A la date du 20 Avril 2023, les sorties des poulets de chair et pintades sur parcours réduit sont autorisées dès 8 semaines d’âge.

Avant 8 semaines d’âge, des sorties sur parcours réduit peuvent être envisagées seulement si le vétérinaire d’élevage est amené à constater des problèmes de bien-être animal, et sous réserve d’une autorisation de la DDETSPP.

Remarque : la surface de parcours réduit dédiée aux pintades est déterminée grâce à une analyse de risque du vétérinaire d’élevage. Cette adaptation des conditions de mise à l’abri doit être enregistrée dans le plan de biosécurité.

Mise à l’abri des dindes en filière longue

En filière longue, avant 10 semaines d’âge, les sorties sur parcours des dindes sont interdites.

A la date du 20 Avril 2023, à partir de 10 semaines d’âge, et hors zone règlementée IAHP, les dindes peuvent accéder à des parcours réduits.

Mise à l’abri des dindes en circuit court

Ce schéma de décision concerne les dindes élevées en circuit court, en autarcie ou en bâtiment de moins de 120 m².

A la date du 20 Avril 2023, hors zone règlementée IAHP, les dindes de plus de 10 semaines peuvent accéder à des parcours réduits.

Avant 10 semaines, des sorties sur parcours réduit peuvent être envisagées seulement si le vétérinaire d’élevage est amené à constater des problèmes de bien-être animal, et sous réserve d’une autorisation de la DDETSPP.

Mise à l’abri des pondeuses plein air

Quel que soit l’âge des poules pondeuses élevées en plein air, l’accès à un parcours réduit ne peut être envisagé que dans les conditions suivantes :

  • Constat du vétérinaire d’élevage d’une problématique de bien-être animal.
  • Autorisation délivrée par la DDETSPP.

Mise à l’abri des gibiers

]]>
Productions animalesVolaille
news-125120Mon, 24 Apr 2023 16:57:00 +0200Arboriculture : un GIEE castanéiculteurs en Sarladaishttps://dordogne.chambre-agriculture.fr/actualites/detail-de-lactualite/actualites/arboriculture-un-giee-castaneiculteurs-en-sarladais/Vous êtes producteur de châtaignes en Périgord Noir et vous vous interrogez sur votre verger ? Rendez-vous mardi 2 mai à 9h30 à la salle COOP CERNO de Cenac.Les producteurs du groupe émergeant GIEE des Castanéiculteurs du Sarladais (Groupement d'intérêt économique et environnemental) se regroupent pour initier une réflexion collective locale afin d’améliorer la pérennité de leurs vergers face aux aléas (climatique, économique, consommation…).

Les journées techniques ont pour objectif de réunir plus largement des castanéiculteurs du secteur afin d’échanger sur les solutions pouvant être mise en place sur les vergers.

Rendez-vous le 2 mai pour aborder les enjeux techniques de demain. Changement climatique, évolution de la consommation,... Comment gagner en durabilité sur les vergers ?

Rendez-vous à 9h30 à la salle COOP CERNO (ZA PECH MERCIER – CENAC), puis à 14h30 à GAEC DE LA BOULE BLANCHE (LA BOULE BLANCHE – ST MARTIAL DE NABIRAT).

Au programme

> Matin

  • Retour d'expérience de producteur sur ses pratiques et problématiques
  • Discussion collective sur les enjeux techniques de demain (évolution climatique, évolution consommation).

> Après-midi

  • Tour de vergers : conduite du jeune verger
  • Gestion du risque gel de printemps
  • Fermeture du verger adulte.

Avec la participation de Philippe MENARD (producteur, pépiniériste, Nord-Ouest DORDOGNE).

Infos et inscriptions

Angèle CASANOVA : 06 74 91 33 29 - angele.casanova@dordogne.chambagri.fr

]]>
Productions végétales
news-126710Fri, 07 Apr 2023 09:35:49 +0200GEL 2022 : reconnaissance au titre des calamités agricoleshttps://dordogne.chambre-agriculture.fr/actualites/detail-de-lactualite/actualites/gel-2022-reconnaissance-au-titre-des-calamites-agricoles/Le Comité National de Gestion des Risques en Agriculture a reconnu l’épisode de gel d’avril 2022 au titre des calamités agricoles pour l’ensemble du département.Les cultures reconnues sinistrées sont :
  • les pertes de récoltes sur noisettes, kiwis, pommes, prunes d’ente et de table
  • les pertes de fonds sur châtaigniers et kiwis

Une téléprocédure via TELECALAM sera ouverte pour une durée d’un mois à compter du 27/03/23 et jusqu’au 26/04/23.

TELECALAM est une procédure électronique accessible 24 heures sur 24 et 7 jours sur 7  pratique, rapide, sécurisée (utilisation d’un identifiant et d’un mot de passe personnels). 

Accèdez à TELECALAM 

L’accès se fait via un des deux liens > https://ecoagri. agriculture.gouv.fr /calamnat-usager/ ou https://mesdemarches.agriculture.gouv.fr/

Contact

ddt- telecalam @dordogne.gouv.fr

Dépôt des pièces justificatives : par messagerie ou courrier : Direction Départementale des Territoires de Dordogne - 18 rue du 26ᵉ RI – CS 74 000 - 24 024 PÉRIGUEUX Cedex

> Plus d'infos sur le site > https://www.dordogne.gouv.fr/Actions-de-l-Etat/Agriculture-Foret-et-developpement-des-territoires/Agriculture/GEL-2022-Reconnaissance-au-titre-des-calamites-agricoles

]]>
news-126646Thu, 06 Apr 2023 09:08:12 +0200PAC 2023 : Engagement MAEC élevage https://dordogne.chambre-agriculture.fr/actualites/detail-de-lactualite/actualites/pac-2023-engagement-maec-elevage/Deux nouvelles MAEC (mesures agro-environnementales et climatiques), herbivores et monogastriques, sont accessibles sur le département de la Dordogne dans le cadre de la PAC 2023.La MAE herbivores, mesure systémique, vise à privilégier la production d'herbe de manière extensive avec un cahier des charges orienté dans ce sens : part minimale d'herbe dans la SAU, chargement maximal, respects d'IFT...

La MAE monogastriques, mesure surfacique, incite au maintien de l'enherbement des parcours avec des seuils de chargements à respecter.

Contact

Si vous souhaitez engager votre exploitation, contactez Camille Duboucher avant le 14 avril 2023 au 05 53 45 47 57 ou au 07 84 96 21 06.

Conditions d'éligibilité

> Retrouvez le détail des conditions d'éligibilité

 

]]>
PACProductions animales
news-126419Fri, 31 Mar 2023 15:48:41 +0200Projet de trieur collectifhttps://dordogne.chambre-agriculture.fr/actualites/detail-de-lactualite/actualites/projet-de-trieur-collectif/Vous produisez des céréales en Périgord Noir & Pourpre, et vous êtes intéressés par un projet de trieur collectif ?La Chambre d’agriculture et la Fédération des CUMA de Dordogne vous invitent à 2 réunions de travail autour de ce projet.
  • Lundi 17 avril de 10h à 12h, à l'antenne de Sarlat ( Pl. Busson)
  • Jeudi 20 avril de 14h à 16h à la salle des Fêtes de Faux

Ce trieur vous permettrait de « démêler » des méteils, et d’assurer différentes qualités de tri (triage « fin » qualité semences, triage « grossier » pour les céréales en post récolte avant d’amener à votre acheteur…), mais aussi du traitement de semences (dont UAB…).

Contact

Laura DUPUY : 06 02 19 62 07 - laura.dupuy@dordogne.chambagri.fr

]]>
news-126255Tue, 28 Mar 2023 15:45:30 +0200Influenza Aviaire https://dordogne.chambre-agriculture.fr/actualites/detail-de-lactualite/actualites/influenza-aviaire-11/Le point sur la situation et sur la prolongation du dispositif d'indemnisations des entreprises de l’aval ainsi que la possibilité d'un recours à l’activité partielle.Solde d’indemnisations I1 & I2

Le dispositif FranceAgriMer d’indemnisations des pertes économiques liées à l’épidémie Influenza aviaire H5N1 du printemps 2022, est clôturé depuis le 24 février 2023.

La DDT de Dordogne (Direction Départementale des Territoires) a accusé réception de 312 demandes de solde d’indemnisations.

Un nombre identique d’avances d’indemnisations avaient été versées à l’automne 2022.

Toutefois, 9 demandes d’avance n’ont pas fait l’objet d’une demande de solde.

En tant que service instructeur, la DDT est également soumise à une date limite de traitement des dossiers : les demandes qui ne seront pas validées à la fin du mois de mars ne pourront pas prétendre à une indemnisation.

A date, faute de pièces justificatives, dont les attestations validées par un expert-comptable, des dossiers demeurent en cours d’instruction.

Dispositif d’indemnisation des entreprises de l’aval

Le dispositif FranceAgriMer d’indemnisation des entreprises de l’aval et des services spécialisés impactées par l’épidémie Influenza aviaire H5N1 du printemps 2022, est disponible depuis le lundi 27 février 2023 à l’adresse suivante : https://pad.franceagrimer.fr/pad-presentation/vues/publique/retrait-dispositif.xhtml?codeDispositif=IA_AVAL_H5N1_22_SOLD

Initialement, la date limite de dépôt des demandes d’indemnisation était fixée au 24 mars 2023.

Le 23 mars 2023, une décision FranceAgriMer publiée au Bulletin officiel du Ministère de l’agriculture et de la souveraineté alimentaire, a officialisé la prolongation du dispositif jusqu’au 31 Mars 2023.

Pour rappel, cette mesure concerne les entreprises avicoles d’abattage et de transformation, les centres de conditionnement d’œufs, ou encore les entreprises de transformation d’œufs, indépendamment de leur taille et de leur implantation géographique.

Les producteurs justifiant de deux entités juridiques distinctes, l’une dédiée à l’élevage avicole, l’autre à l’abattage, transformation et commercialisation, peuvent également prétendre à cette indemnisation.

Les demandes sont instruites par les services de la DRAAF Nouvelle-Aquitaine.

A noter que le dispositif est élaboré sur la notion d’excédent brut d’exploitation (EBE) dont une méthode de détermination est présentée en annexe 1 de la décision FranceAgriMer.

Cependant, il est possible, sous certaines conditions, d’utiliser les chiffres d’affaires de 2021 et 2022.

RAPPEL : les demandes doivent être imperativement deposees sur la plateforme avant le 31 mars 2023 – 14h00.

Activités partielles de longue durée

Pour donner suite à l’évolution des dispositifs d’activité partielle, la DDETSPP de Dordogne par l’intermédiaire de la Directrice Madame Carrere-Famose, communique un certain nombre d’informations relatives aux allocations d’activité partielle et à l’activité partielle de longue durée (voir ci-dessous).

A noter que les entreprises impactées durablement par une baisse d’activité pouvaient déposer une demande d’activité partielle de longue durée (APLD) jusqu’au 31 Décembre 2022.

Il n’est plus possible de recourir à ce dispositif depuis le 1er janvier 2023.

Toutefois les autorisations accordées avant le 1er janvier 2023 peuvent continuer de s’appliquer.

« L’activité partielle de droit commun (APDC) et l’activé partielle de longue durée (APLD) ont pu être mobilisées pour vous aider à faire face à la baisse ou à l’interruption de votre activité.

Depuis le 1er janvier 2023, il n'est plus possible de faire de nouvelle demande d'APLD.

Le dispositif d'APDC reste quant à lui en vigueur. Les employeurs directement affectés par l’épidémie d’influenza aviaire sont éligibles à l’activité partielle de droit commun, au motif « toute autre circonstance de caractère exceptionnel ».

Au moment du dépôt de sa demande, l’employeur doit cocher le motif « circonstances exceptionnelles » et le sous-motif « grippe aviaire ».

L’indemnité versée au salarié correspond à 60% de sa rémunération antérieure brute, avec un minimum de 8,92 € par heure chômée.

L’allocation versée à l’entreprise est de 36% du salaire brut avec un minimum de 8,03 €.

L’employeur peut bénéficier d’une autorisation pour une période de 3 mois maximum, renouvelable dans la limite de 6 mois, sur une période de référence de 12 mois consécutifs.

L’employeur doit effectuer sa demande d’indemnisation dans un délai de 6 mois suivant la fin de la période couverte par l’autorisation d’activité partielle.

Seules les heures réellement chômées par les salariés peuvent faire l’objet d’une demande d’indemnisation. L’autorité administrative se réserve le droit de diligenter un contrôle sur pièces ou sur place concernant les demandes d'indemnisation.

Le service Mutations Économiques et Formation de la DDETSPP de la Dordogne reste à votre disposition pour toute question ou tout renseignement complémentaire :

  • par téléphone au 05 53 02 88 12.
  • par mèl à l’adresse ddetspp-activite-partielle@dordogne.gouv.fr. »

[Source : Madame Carrere-Famose, directrice de la DDETSPP de Dordogne]

Point de situation IAHP

Au 24 mars, la France comptabilise 315 foyers en élevage, 87 cas en basse-cour et 419 détections en faune sauvage.

La situation semble s’être stabilisée dans le département des Côtes-d’Armor ; aucun nouveau foyer n’a été détecté depuis le 2 mars.

A l’échelle du Sud-Ouest, la zone de protection définie autour des foyers détectés dans le Gers et le Tarn-et-Garonne en février 2023, a été levée. Les zones de surveillance et règlementée supplémentaire devraient être levées prochainement.

Toutefois, des zones règlementées ont été arrêtées autour des agglomérations d’Agen, Toulouse et Bayonne à la suite de détection en faune sauvage au cours de ce mois-ci (zones orangées sur la carte ci-dessous).

La détection la plus récente date du 17 mars 2023 et correspond à la présence de virus H5N1 sur un goéland dans les Pyrénées-Atlantiques.

A noter que les zones règlementées liées à des cas en faune sauvage sont définies pour une durée de 21 jours minimum, et sur un périmètre de 20 km autour du cas avéré.

Des mesures de surveillance sont également imposées en élevage à une fréquence hebdomadaire :

  • Chiffonnette poussière dans les bâtiments avec animaux.
  • Ecouvillons cloacaux sur les cadavres ramassés en élevage (dans la limite de 5 prélèvements) :

Les mouvements d’animaux sont également soumis à la délivrance d’un laissez-passer, et nécessitent la réalisation d’écouvillons 48 heures avant le mouvement (20 écouvillons cloacaux en incluant les 5 derniers animaux trouvés morts, le cas échéant).

Source : Cartogip – 24 Mars 2023

]]>
Productions animalesVolaille
news-58629Tue, 28 Mar 2023 13:00:00 +0200Faire sa déclaration PAChttps://dordogne.chambre-agriculture.fr/actualites/detail-de-lactualite/actualites/faire-sa-declaration-pac/Vous êtes agriculteur en Dordogne ? Confiez votre déclaration PAC à un de nos conseillers pour qu'elle soit conforme et sécurisée.Chaque année, plus de 1700 exploitants nous font confiance ! Alors vous aussi, confiez-nous votre déclaration PAC pour gagner en sérénité !

Comment se déroule la prestation ?

  • Vous réalisez votre déclaration avec votre conseiller spécialisé,
  • Vous bénéficiez d'un dossier PAC conforme à la nouvelle réglementation,
  • Vous êtes assuré de l'enregistrement de votre dossier auprès du Ministère de l'agriculture.

Les déclarations sont réalisées directement sur TéléPAC via l'outil Mes P@rcelles permettant un traitement plus efficace de votre dossier.

Pourquoi nous confier votre déclaration PAC ?

  • Pour bénéficier de l'expertise de nos conseillers agricoles spécialisés et formés sur les évolutions de la PAC,
  • Pour une parfaite maîtrise des aspects réglementaires : votre déclaration est ainsi sécurisée,
  • Pour la proximité de nos conseillers qui sont répartis au siège et dans nos antennes.

> Je fais ma déclaration PAC avec la Chambre d'agriculture

]]>
PAC
news-125985Fri, 24 Mar 2023 09:53:37 +0100Hausse des coûts de l'électricitéhttps://dordogne.chambre-agriculture.fr/actualites/detail-de-lactualite/actualites/hausse-des-couts-de-lelectricite/Vous êtes une exploitation impactée par la très forte inflation des prix de l'électricité ? L’État a mis en place des dispositifs d'aide aux entreprises afin de les aider à réduire leurs coûts.Depuis plusieurs mois, le contexte énergétique mondial est très instable et les conséquences sont visibles au niveau des tarifs des différents contrats d'électricité disponibles sur le marché.

Afin d'aider les entreprises françaises à faire face à cette forte inflation, l’État a mis en place différentes aides (bouclier tarifaire, amortisseur électricité, guichet d'aide au paiement des factures d'électricité et de gaz...) accessibles à de nombreuses entreprises.

Pour bénéficier de l’amortisseur électricité, il faut retourner une attestation à son fournisseur au plus tard le 31 mars 2023 pour les contrats signés avant le 28 février 2023.

Si l’attestation est bien signée avant cette date, et que le consommateur est effectivement éligible, l’amortisseur sera versé rétroactivement pour la période à compter du 1er janvier 2023.

> Téléchargez les différentes aides disponibles

Contact

Benjamin SERENA - Conseiller énergie CA24 - 05 53 45 47 87 - 06 77 52 21 48 - benjamin.serena@dordogne.chambagri.fr

]]>
news-125859Wed, 22 Mar 2023 10:03:22 +0100Printemps à la fermehttps://dordogne.chambre-agriculture.fr/actualites/detail-de-lactualite/actualites/printemps-a-la-ferme-11/Tous les week-ends du 22 avril au 14 mai, 6 fermes de Dordogne ouvrent leurs portes au public à l’occasion du Printemps à la ferme.En Dordogne, chaque année des fermes du réseau Bienvenue à la ferme proposent de nombreuses activités.

L'occasion d'échanger, de comprendre leur quotidien, de découvrir leurs produits et la passion de leur métier à travers des activités variées.

Au programme : des rencontres passionnantes, des dégustations et repas fermiers, des visites gourmandes, des ateliers et jeux pour enfants, des concerts,...

Les 6 fermes de Dordogne qui ouvrent leurs portes :

  • Domaine de la ferme des 4 Vents - Millac 24 370 PEYRILLAC ET MILLAC
  • Ferme de la Bon'O'Venture - Les landes de la Salvetat, 24580 ROUFFIGNAC ST CERNIN
  • Domaine de la Tuque – 24 540 Biron
  • La ferme de Turnac - Turnac, 24 250 DOMME
  • Domaine de Rapatel - 534 Route des Châtaigniers, Rapatel, 24 550 Villefranche du Périgord
  • Les Clefs des Champs - 50 Route de la Teillède, 24 290 Valojoulx

Contact

Zélie Mourlhou, conseillère agritourisme : 0789228753.

]]>
news-125358Mon, 20 Mar 2023 10:17:00 +0100Gestion des sols en vigne & grandes cultureshttps://dordogne.chambre-agriculture.fr/actualites/detail-de-lactualite/actualites/gestion-des-sols-en-vigne-grandes-cultures/Journée technique sur les couverts végétaux et le désherbage mécanique en vigne et grandes cultures, jeudi 30 mars de 10h à 16h au Château La Rayre à Colombier.Viticulteurs, céréaliers & polyculteurs-éleveurs de Dordogne sont invités à participer à cette journée technique organisée par la Chambre d'agriculture de Dordogne, en partenariat avec AgroBio Périgord et la Fédération départementale des CUMA de Dordogne.

Journée proposée dans le cadre du projet régional Rallye Transfert Nouvelle-Aquitaine.

> S'inscrire à la journée

]]>
Productions végétalesVigne
news-125178Tue, 07 Mar 2023 16:30:52 +0100Dispositif calamité sécheresse 2022https://dordogne.chambre-agriculture.fr/actualites/detail-de-lactualite/actualites/dispositif-calamite-secheresse-2022/Si vous détenez des surfaces fourragères, vous avez jusqu'au 23 mars 2023 pour télédéclarer vos dossiers sur le site TELECALAM.Depuis le 23 Février 2023 et jusqu'au 23 mars 2023, si vous détenez des surfaces fourragères, vous pourrez télédéclarer (avec un identifiant et un mot de passe personnels) vos dossiers sur le site TELECALAM via un des liens : https://ecoagri.agriculture.gouv.fr/calamnat-usager/ ou https://mesdemarches.agriculture.gouv.fr/

Ce dispositif est ouvert pour la moitié ouest du département de la Dordogne.

 

 

]]>
Productions végétales
news-125170Tue, 07 Mar 2023 15:53:04 +0100Influenza Aviaire : point de situation & dispositifs d'aideshttps://dordogne.chambre-agriculture.fr/actualites/detail-de-lactualite/actualites/influenza-aviaire-point-de-situation-dispositifs-daides/Au 9 mars, la France comptabilise 314 foyers en élevage, 86 cas en basse-cour et 323 détections en faune sauvage. Le point sur la situation et le déploiement des dispositifs d'aides économiques. Solde d’indemnisations I1 & I2

Le dispositif FranceAgriMer d’indemnisations des pertes économiques liées à l’épidémie Influenza aviaire H5N1 du printemps 2022, est clôturé depuis le 24 février 2023.

A l’échelle nationale, 5 185 dossiers de demandes de solde ont été déposés dont 2 356 pour la région Nouvelle-Aquitaine.

Sur la totalité des dossiers nationaux, il semble que plus de 500 producteurs feront l’objet d’un recouvrement.

D’après les informations transmises par la DDT de Dordogne (Direction Départementale des Territoires), 312 exploitants avicoles ont effectué une demande de solde d’indemnisations, pour un nombre identique d’avances d’indemnisations versées à l’automne 2022.

Toutefois, parmi ces dossiers, certains producteurs ont uniquement demandé le solde d’indemnisations.

Malgré les campagnes de rappel de FranceAgriMer et de la DDT, ainsi que la précédente lettre d’informations de la Chambre d’Agriculture, il subsiste donc des producteurs n’ayant pas déposé de dossier de solde d’indemnisations, ils seront contraints de rembourser l’avance perçue.

A date, sur ces 312 dossiers, 140 soldes ont été versés ou mis en paiement auprès de FranceAgriMer.

A noter que pour tous les dossiers instruits avant le 24 février 2023, et pour lesquels un acompte avait été versé, l’ordre de versement du solde d’indemnisation total a été effectué dès le 25 février.

Indemnisations I3

Pour rappel, le Ministère de l’agriculture et de la souveraineté alimentaire avait annoncé une indemnisation des pertes économiques en trois phases :

Le dispositif d’indemnisations I3 est prévu pour compenser les pertes économiques constatées à la suite de vides sanitaires prolongés entre les différentes mises en place.

Les vides prolongés se cumuleraient jusqu’au seuil maximal de 120 jours pour une prise en charge à 50 % des pertes.

Ce dispositif est attendu entre avril et mai 2023, sans plus de précision à ce jour.

Indemnisations 2022-2023

Le 24 février dernier, le Ministre de l’agriculture et de la souveraineté alimentaire, Marc FESNEAU, s’est entretenu avec les interprofessions et les syndicats dans le cadre de la gestion de l’Influenza aviaire.

Dans le cadre des indemnisations sanitaires, les VMO (Valeur Marchande Objective) sont en cours de réévaluation. Elles remplaceront celles établies en 2022 et s’appliqueront aux foyers IAHP survenus après le 15 Septembre 2022.

Les dispositifs d’indemnisations économiques en lien avec l’épizootie 2022-2023 ne seront pas reconduits à l’identique, des arbitrages budgétaires ayant été raisonnés entre la compensation des pertes économiques et le plan d’action IAHP incluant la vaccination.

Les taux d’indemnisations prévisionnels se présentent de la manière suivante :

Dispositif d’indemnisation des entreprises de l’aval

Le dispositif FranceAgriMer d’indemnisation des entreprises de l’aval et des services spécialisés impactées par l’épidémie Influenza aviaire H5N1 du printemps 2022, est disponible depuis le Lundi 27 février 2023 à l’adresse suivante :
https://pad.franceagrimer.fr/pad-presentation/vues/publique/retrait-dispositif.xhtml?codeDispositif=IA_AVAL_H5N1_22_SOLD

LES DEMANDES DOIVENT ÊTRE IMPERATIVEMENT DEPOSEES SUR LA PLATEFORME AVANT LE 24 MARS 2023 – 14H00.

Les demandes seront instruites par les services de la DRAAF Nouvelle-Aquitaine.

Le dispositif est élaboré sur la notion d’excédent brut d’exploitation (EBE) dont une méthode de détermination est présentée en annexe du dispositif.

Dans le cas général, les calculs d’EBE sont à réaliser sur le dernier exercice clos en 2021 (année de référence), et sur l’année civile 2022 (1er janvier 2022 au 31 décembre 2022).

Les entreprises répondant aux critères suivants sont éligibles, indépendamment de leur implantation géographique (entreprises en zone indemne) :

  • Taux de spécialisation : avoir au minimum 50 % de l’EBE 2021 liés à une activité volailles.
  • Dans ces 50 % minimum d’EBE 2021, 50 % doivent être issus d’un approvisionnement en zones règlementées.
  • Taux de perte d’EBE : avoir subi une baisse d’EBE de l’activité volailles liée aux zones règlementées de minimum 30 % entre les 12 mois de l’exercice comptable clos en 2021 et l’année civile 2022.
  • Diminution d’EBE global : l’EBE global de l’entreprise de l’année civile 2022 doit être inférieur à l’EBE global de l’exercice comptable de 12 mois clos en 2021.

Si les conditions d’éligibilité sont satisfaites, les aides octroyées sont de l’ordre de :

  • 80 % de la baisse d’EBE pour les TPE (< 10 salariés, CA < 2 millions d’euros).
  • 70 % de la baisse d’EBE pour les PME et ETI (< 250 salariés, CA < 50 millions d’euros).
  • 60 % de la baisse d’EBE pour les grandes entreprises.

Point de situation IAHP

Au 3 mars, la France comptabilise 313 foyers en élevage, 85 cas en basse-cour et 323 détections en faune sauvage.

Le nombre de foyers IAHP à l’échelle nationale est en baisse.

Au niveau de la région des Pays de la Loire, le dernier foyer IAHP déclaré est en date du 18 Janvier 2023. Une nouvelle instruction technique est parue le 2 Mars afin de définir les conditions de levée des zones et la stratégie de repeuplement.

Toutefois, la situation est évolutive dans le département des Côtes-d’Armor ; 8 nouveaux foyers ont été détectés entre le 16 et le 22 Février 2022, et 2 suspicions ont été signalées cette semaine.

A l’échelle du Sud-Ouest, la situation semble stabilisée, avec une levée des zones règlementées autour d’Aignan-Manciet, permettant aux départements des Landes, Pyrénées-Atlantiques et Hautes-Pyrénées de retrouver un statut indemne.

Cependant, 3 foyers ont été détectés dans le Gers et le Tarn-et-Garonne entre le 17 et le 23 Février 2023 définissant de nouvelles zones règlementées.

Elles s’ajoutent à celles déjà appliquées autour des basses-cours touchées par le virus fin Janvier dans le Tarn-et-Garonne.

Dans ce contexte général, à ce jour, il y a peu d’indices laissant espérer un abaissement du niveau de risque IAHP et donc la fin d’obligation de mise à l’abri, d’autant plus en conservant en mémoire les évènements du printemps dernier.

]]>
Productions animalesVolaille
news-125031Thu, 02 Mar 2023 17:39:35 +0100Fraisiculture : nettoyer son système de ferti-irrigation hors solhttps://dordogne.chambre-agriculture.fr/actualites/detail-de-lactualite/actualites/fraisiculture-nettoyer-son-systeme-de-ferti-irrigation-hors-sol/Avant que la saison ne recommence, prenez le temps de revoir les phases cruciales pour un nettoyage efficace de votre système d'irrigation jeudi 16 mars à Capdrot à 14h.La Chambre d'agriculture de Dordogne organise cette journée afin de permettre aux fraisiculteurs de revenir sur les éléments clés pour avoir un système d'irrigation performant, pouvoir bien adapter son nettoyage et garder un réseau d’irrigation permettant une bonne qualité d’irrigation tout au long de la saison.

En effet, un nettoyage est essentiel pour bien redémarrer sur une nouvelle saison de production sinon un risque de bouchage peut advenir et impacter votre production.

Ainsi, vous aurez l’occasion d’échanger et de voir concrètement avec les professionnels de Netafim quels sont les éléments importants à vérifier et/ou corriger pour bien repartir sur la nouvelle année.

Infos et renseignements

Du covoiturage est possible pour s'y rendre. Pensez à indiquer votre présence auprès de Flavie Huaulmé - 07 88 72 19 79 - flavie.huaulme@dordogne.chambagri.fr

Lieu
La Chune, 24540 Capdrot
Coord. GPS : 44°41'41.2"N 0°54'48.8"E
Vous pouvez vous garer sur le côté des bureaux en arrivant sur votre droite.

]]>
Productions végétales
news-124516Tue, 21 Feb 2023 14:04:18 +0100Influenza Aviaire : indemnisation & point de situationhttps://dordogne.chambre-agriculture.fr/actualites/detail-de-lactualite/actualites/influenza-aviaire-indemnisation-point-de-situation/Rappel : le dispositif FranceAgriMer d’indemnisations des pertes économiques liées à l’épidémie Influenza aviaire H5N1 du printemps 2022, est disponible depuis le 14 décembre 2022.Les demandes doivent être impérativement déposées sur la plateforme avant le 24 février 2023 à 14h00.

> https://pad.franceagrimer.fr/pad-presentation/vues/publique/retrait-dispositif.xhtml?codeDispositif=IA_AM_H5N1_22_SOLD_1

En septembre 2022, à la clôture du dispositif d’avance d’indemnisations, la DDT de Dordogne (Direction Départementale des Territoires) avait recensé 312 demandes d’avance.

En déposant leur dossier, les producteurs s’engageaient à déposer une nouvelle demande d’aide dans le cadre du dispositif de solde d’indemnisation à venir, sans quoi, ils se verraient dans l’obligation de rembourser l’avance perçue.

En début de semaine dernière, seuls 40 % des exploitants concernés avaient déposé leur dossier ; FranceAgriMer et la DDT ont donc procédé à l’envoi d’un message de rappel aux producteurs restants.

A ce jour, la prolongation du dispositif de solde d’indemnisations I1 & I2 ne serait pas envisagée.

Par conséquent, pour toute difficulté rencontrée dans la constitution ou dans le dépôt de vos dossiers, n’hésitez pas à prendre contact directement avec les techniciens de vos organisations de production ou la Chambre d’Agriculture de Dordogne.

REMARQUE :

Les exploitants n’ayant pas déposé de demande d’avance d’indemnisations en Septembre 2022, peuvent également être éligibles au dispositif de solde d’indemnisations, sous réserve de :

  • Être exploitant agricole, GAEC, EARL ou personne morale et de justifier une activité commerciale de production de volailles ;
  • Être immatriculé par un numéro SIRET ;
  • Avoir au minimum un bâtiment d’élevage/engraissement localisé dans la liste des communes ci-jointe ;
  • Avoir subi un vide prolongé durant l’application des restrictions sanitaires dans les zones règlementées définies lors de l’épisode IAHP H5N1.

NB : Une attestation signée et tamponnée par un comptable est indispensable à la validation de la demande.

La clôture du dispositif est prévue ce Vendredi 24 février à 14h. Passé ce délai aucun dossier ne pourra être déposé.

Un point sur la situation

Au 20 février, la France comptabilise 303 foyers en élevage,  81 cas en basse-cour et 243 détections en faune sauvage.

A l’échelle du Sud-Ouest, la Dordogne a retrouvé un statut indemne le 4 février dernier.

Les zones de protection définies dans les départements des Landes et du Gers ont été levées respectivement le 15.02.2023 et le 20.02.2023.

Toutefois, les déclarations de foyer IAHP se poursuivent : ce jour, a été confirmé le caractère hautement pathogène du virus détecté sur un élevage du Tarn-et-Garonne, imposant des restrictions sanitaires également à certaines communes du Gers.

Au niveau de la région Ouest, la situation est toujours évolutive dans le département des Côtes-d’Armor.

En deux semaines, 8 foyers supplémentaires se sont déclarés. Les pertes sont conséquentes, près de 200.000 animaux ont été abattus sur une même commune, en grand majorité des pondeuses.

Quant aux détections en faune sauvage, sur les 243 dénombrées en France, 39 datent des quatre dernières semaines.

Ceci dénote également d’une importante circulation du virus dans l’avifaune sauvage.

La semaine passée, les signalements étaient principalement localisés dans le Grand-Est, les Hauts-de-France et en Auvergne-Rhône-Alpes.

Cette tendance se retrouve à l’échelle européenne avec 316 cas sauvages en un mois.

Les oies et les cygnes sont majoritairement touchés, mais les mouettes, goélands et sternes font également l’objet de nombreuses déclarations.

]]>
Productions animalesVolaille
news-124463Mon, 20 Feb 2023 16:30:56 +0100Fraisiculture hors-sol & système d'irrigationhttps://dordogne.chambre-agriculture.fr/actualites/detail-de-lactualite/actualites/fraisiculture-hors-sol-systeme-dirrigation/Avant que la saison ne recommence, prenez le temps de revoir les phases cruciales pour un nettoyage efficace de votre système d'irrigation mardi 21 février à LACROPTE.La Chambre d'agriculture vous propose une démonstration denettoyage du système d'irrigation en fraisiculture hors-sol mardi 21 février de 9h30 à 12h à Lacropte.

L’objectif de cette demi-journée est de réaliser un nettoyage du système d’irrigation avec une démonstration en direct pour relever les étapes importantes à ne pas manquer lors de l’entretien de votre système.

En effet, un nettoyage est essentiel pour bien redémarrer une nouvelle saison de production sinon un risque de bouchage peut advenir et impacter votre production.

Ainsi, vous aurez l’occasion d’échanger et de voir concrètement avec les professionnels de Netafim quels sont les éléments importants à vérifier et à corriger.

Une démonstration de A à Z du nettoyage sera présentée.

Infos et renseignements

Pensez à indiquer votre présence auprès de Flavie Huaulmé - 07 88 72 19 79 - flavie.huaulme@dordogne.chambagri.fr

Lieu

15 chemin du jardin de la fraise, 24380 Lacropte
Coord. GPS : 45.048174, 0.822503

]]>
Productions végétales
news-124012Wed, 08 Feb 2023 16:14:22 +0100Journée filière LAIT https://dordogne.chambre-agriculture.fr/actualites/detail-de-lactualite/actualites/journee-filiere-lait/Attente sociétale, installation et transmission, besoins des entreprises de transformation, venez débattre avec les acteurs de la filière le 21 février de 10h30 à 16h30.La Chambre d'agriculture en partenariat avec COPELDOR, la Coopérative des éleveurs de Dordogne et le CRIEL, Centre Régional Interprofessionnel de l'Economie laitière proposent aux éléveurs laitiers de participer à une journée consacrée à la filière LAIT mardi 21 février de 10h30 à 16h30 à l'amphithéâtre du Pôle Interconsulaire de Coulounieix-Chamiers.

Au programme

  • 10h45 : Accueil et introduction - Pierre Veyssi, président de la FDPL de la Dordogne
  • 11h00 : Charte des bonnes pratiques d’élevage - Décryptage du nouveau diagnostic bien-être animal par Aurélie Doom, conseillère COPELDOR
  • 12h30 : repas
  • 14h00 : Installation / Transmission par Pascal Chabaud (service Installation et Transmission de la Chambre d’agriculture Dordogne) et Françoise Garineau (Point Accueil Installation Transmission)
    • Etat des lieux de la transmission des exploitations et de l’installation en Dordogne : y a-t-il des candidats à la reprise d’exploitations agricoles et plus particulièrement d’exploitations laitières en Dordogne ? Quel est leur profil ?
    • Présentation du service Installation-Transmission de la Chambre d’agriculture de Dordogne et des actions d’accompagnementdes cédants et des porteurs de projets, dont deux nouvelles prestations dans le cadre d’un partenariat Chambre régionale d’agriculture Nouvelle-Aquitaine (PAIT) et CRIEL
    • Débat : comment donner envie aux jeunes de s'installer ou de travailler en élevage laitier ?
  • 15h00 : Situation financière et économique des élevages laitiers de Dordogne - Existe-t-il des systèmes d’exploitations laitières en Dordogne permettant de meilleurs résultats économiques et financiers ? Présentation d’une étude CerFranceDordogne / COPELDOR / Chambre d’agriculture Dordogne par Olivier Dejean, conseiller bovin lait à la Chambre d’agriculture de Dordogne
  • 15h30 : La vision de l’élevage laitier en Dordogne par les entreprises laitières collectant sur le département.
  • 16h00 : Débat et conclusion.

Informations et inscriptions

Inscription au repas, au plus tard le 17 février par mail à elevage@dordogne.chambagri.fr ou au 05 53 45 47 50.

]]>
Productions animales
news-123949Wed, 08 Feb 2023 12:01:00 +0100Influenza Aviaire : la Dordogne retrouve le statut indemnehttps://dordogne.chambre-agriculture.fr/actualites/detail-de-lactualite/actualites/influenza-aviaire-la-dordogne-retrouve-le-statut-indemne/L’arrêté préfectoral du 4 février met fin aux zones de surveillance et règlementée supplémentaire. Seules les exploitations déclarées foyer IAHP en décembre demeurent sous arrêté préfectoral de déclaration d’infection (APDI).Après une première phase de levée de zone de protection le 26 janvier 2023 autour des foyers de Saint-Geniès et Saint-Crépin-et-Carlucet, et le contrôle des élevages commerciaux et basses-cours des zones règlementées, l’arrêté préfectoral du 4 février 2023 met fin aux zones de surveillance et règlementée supplémentaire.

Ainsi, le département de la Dordogne retrouve un statut indemne.

Seules les exploitations déclarées foyer IAHP en décembre demeurent sous arrêté préfectoral de déclaration d’infection (APDI).

L’APDI est levé à l’issue des opérations de nettoyage et désinfection ND2 dûment contrôlées et validées par la DDETSPP, suivies d’un vide sanitaire de 21 jours.

Avant tout repeuplement, l’exploitant doit en informer la DDETSPP.

L’exploitation sera placée sous arrêté préfectoral de mise sous surveillance.

Le statut sanitaire des animaux est suivi de la mise en place jusqu’à 21 jours (ou jusqu’à 7 jours pour les mises en engraissement des palmipèdes) avec à cette issue examen clinique et prélèvements pour analyses virologiques pour les palmipèdes.

Au niveau national

Au 7 février, la France comptabilise 293 foyers en élevage, 79 cas en basse-cour et 217 détections en faune sauvage.

La situation semble s’être stabilisée dans la région des Pays de la Loire et de la Vendée.

Depuis le 1er août, sur cette zone géographique, le Ministère de l’Agriculture et de la Souveraineté Alimentaire a recensé une proportion de 65.5 %  de foyers en élevage de canards (palmipèdes à foie gras, à rôtir), dont 14 foyers de futurs reproducteurs et 33 foyers de reproducteurs.

A l’heure où les professionnels (CIFOG, CICAR, CNPO, SNA,…) et la DGAL étudient des stratégies de repeuplement, la préoccupation est donc à la protection des élevages stratégiques de reproducteurs palmipèdes à foie gras. Il est envisagé d’interdire les remises en place à 3 km autour de ces élevages stratégiques et de renforcer les mesures de biosécurité de ces sites.

Toutefois, en Bretagne, un foyer IAHP a été confirmé la semaine dernière dans un élevage de pondeuses dans les Côtes-d’Armor. Aujourd’hui, une suspicion est en cours dans un autre élevage de pondeuses situé dans la zone de protection du premier foyer.

A l’échelle du Sud-Ouest, des détections IAHP ont été confirmées dans deux basses-cours du Tarn-et-Garonne le 03.02.2023.

De plus, des zones règlementées sont encore mises en œuvre après déclaration de foyers IAHP dans le Gers (12 foyers) et dans les Landes (3 foyers). Des communes des Hautes-Pyrénées, du Lot-et-Garonne et des Pyrénées-Atlantiques sont également définies en zones règlementées.

La levée de la zone de protection établie dans le sud du Gers en lien avec les foyers d’Aignan a été retardée : une basse-cour contrôlée a été confirmée foyer H5N1 le 26.01.2023.

Source : Cartogip – 06.02.2023 (ZP : rouge ; ZS : jaune ; ZRS : rose)

Influenza aviaire : une transmission aux mammifères

En décembre dernier, un signalement avait été émis par l’Organisation Mondiale de la Santé Animale au regard d’une détection de virus IAHP H5N1 sur un chat vivant dans le voisinage d’une exploitation de canards confirmée positive à l’Influenza aviaire le 09.12.2022 dans le département des Deux-Sèvres.

Aux Etats-Unis, à l’automne 2022, trois grizzlis ont été testés positifs et ont dû être euthanasiés du fait de leurs symptômes neurologiques. Plus récemment, une détection a été confirmée sur un lynx roux dans une réserve de l’état de Washington.

Même si les franchissements de la barrière de l’espèce demeurent rares, la détection de virus H5N1 dans un élevage de visons d’Amérique en Octobre 2022 en Espagne (Galice) inquiète la communauté scientifique. Près de 52.000 visons ont été euthanasiés.

Après isolement (10 jours) et dépistage, il n’y a aucune indication de contamination des salariés par ce nouveau variant H5N1

RAPPEL : MESURES APPLICABLES EN NIVEAU DE RISQUE IAHP ELEVE

Le département de la Dordogne a regagné un statut indemne le 4 Février 2023 par voie d’arrêté préfectoral.

Toutefois, des mesures demeurent applicables en lien avec l’élévation du niveau de risque IAHP à « élevé » depuis le 11.11.2022 :

  • Mise à l’abri des animaux, avec protection de leur alimentation et de leur abreuvement.
  • Déclaration de chaque entrée ou sortie dans les bases de données BD avicole (délai maximal de 24 heures suivant le mouvement pour les palmipèdes à foie gras) et ATM avicole (délai maximal de 48 heures suivant le mouvement).
  • Surveillance des animaux (consommations d’eau et d’aliment, chute de ponte, % de mortalité).
  • Palmipèdes à foie gras – Mesures de l’accord interprofessionnel CIFOG (CF tableau ci-après).

Remarque : Le 16 décembre 2022, le ministère de l’Agriculture et de la Souveraineté alimentaire a décidé de procéder à des adaptations des conditions de mise à l’abri pour les Gallus, dindes et pintades, qui doivent encore être précisées par arrêté ministériel.

Ainsi, sous réserve d’un audit biosécurité conforme, les Gallus, pintades et dindes pourront accéder à un parcours réduit (surfaces réévaluées) du 15 Novembre au 15 Mars (hors élevage en Zones à Risque de Diffusion ZRD et Zones à Risque Particulier).

Références règlementaires

  • Instruction technique DGAL/SDSBEA/2022-851 du 21/11/2022 : Influenza aviaire hautement pathogène (IAHP) – Mesures de gestion à appliquer compte-tenu de la situation sanitaire en novembre 2022.
  • Arrêté du 29 septembre 2021 relatif aux mesures de biosécurité applicables par les opérateurs et les professionnels liés aux animaux dans les établissements détenant des volailles ou des oiseaux captifs dans le cadre de la prévention des maladies animales transmissibles aux animaux ou aux êtres humains.
  • Accord interprofessionnel conclu le 29 septembre 2022 dans le cadre du Comité interprofessionnel des palmipèdes à foie gras (CIFOG) établissant des règles techniques professionnelles en vue de sécuriser la production vis-à-vis du risque sanitaire (étendu partiellement au Journal Officiel jusqu’au 28 Septembre 2023).
]]>
Productions animalesVolaille
news-123913Mon, 06 Feb 2023 17:19:19 +0100Gestion raisonnée de l'enherbement en vergers fruitiershttps://dordogne.chambre-agriculture.fr/actualites/detail-de-lactualite/actualites/gestion-raisonnee-de-lenherbement-en-vergers-fruitiers/Vous êtes arboriculteur(trice) et vous mettez en place des pratiques raisonnées de gestion de votre enherbement ou souhaitez les développer ? Rendez-vous le 17 février dès 9h à Douville.La Chambre d'agriculture de Dordogne vous propose de venir découvrir le retour de plus de 5 années d’expérimentation (châtaignes, prunes, noix) avec les stations de Creysse et Invenio, le Vendredi 17 février de 9h à 12h à Douville,

Au programme 

Retour sur les résultats d'essais :

  • Gestion sur jeunes vergers et vergers adultes,
  • Enherbement total et stratégie de réduction progressive du glyphosate,
  • Gestion des fauches tardives et des couverts végétaux
  • Gestion de l'enherbement du rang

Infos et inscrpitions

Avant le 14 février auprès d’Angèle CASANOVA : angele.casanova@dordogne.chambagri.fr

]]>
Productions végétales
news-123167Thu, 02 Feb 2023 14:02:00 +0100Forum PPAM BIO Producteurs & entrepriseshttps://dordogne.chambre-agriculture.fr/actualites/detail-de-lactualite/actualites/forum-ppam-bio-producteurs-entreprises/Vous êtes producteurs(trices) de plantes aromatiques et/ou médicinales bio et vous souhaitez diversifier vos débouchés ? Rendez-vous mardi 7 mars à Saint-Astier.Afin de créer des connexions, la Chambre d'agriculture de Dordogne, en partenariat avec AgroBio Périgord, Bio Nouvelle-Aquitaine et InterBio Nouvelle-Aquitaine. vous proposent de participer à une rencontre entre les producteurs de Plantes Aromatiques et Médicinales bio et les entreprises en recherche de plantes de la région, le mardi 07 mars 2023 de 9h30 à 17h  à la salle des fêtes, 2 rue Emmanuel Dupuy à Saint-Astier.

Au programme

  • De 9h30 à 12h :
    • Panorama de la filière des PPAM bio : les actions menées en Nouvelle-Aquitaine et les chiffres clés de la production et du marché.
    • Tables-rondes des partenariats : Témoignages de collaborations techniques et commerciales réussies entre producteurs et entreprises(transformateurs de plantes sèches et fraîches, pharmacie...).
  • Repas bio (à régler sur place)
  • De 13h45 à 17h : Rendez-vous d’affaires entreprises/producteurs ou groupes de producteurs (réservé aux agriculteurs installés).

Informations et inscriptions

  • Contact : Nastasia MERCERON au 07 71 26 46 11 par mail nastasia.merceron@dordogne.chambagri.fr
  • Inscription sur forum-filieres-bio.fr
]]>
Agriculture biologiqueProductions végétales
news-123526Mon, 30 Jan 2023 09:18:24 +0100Influenza aviaire : point de situationhttps://dordogne.chambre-agriculture.fr/actualites/detail-de-lactualite/actualites/influenza-aviaire-point-de-situation-1/Le point sur la situation en France & en Dordogne et l'avancement des demandes d'indemnisations pour les volets sanitaires et économiques.Depuis l’automne 2022, 8 foyers d’Influenza aviaire hautement pathogène se sont déclarés sur le département de la Dordogne :
  • Octobre 2022 : 1 foyer – LUNAS
  • Décembre 2022 : 6 foyers – SAINT-GENIES, 1 foyer – SAINT CREPIN-ET-CARLUCET

La contamination de ces élevages en fin d’année impose encore à cette heure des zones règlementées et les mesures de restrictions associées (mouvements, mises en place, surveillance).

Le 18 décembre 2022, les animaux du dernier foyer déclaré sur SAINT-GENIES ont été abattus.

A la date du 26.01.2023, tous les producteurs ont achevé les opérations de nettoyage et désinfection. La DDETSPP a effectué le dernier contrôle de ND1 pour validation.

La levée de la Zone de Protection est effective depuis le 26 janvier 2023.

Les communes suivantes sont désormais définies en Zone de Surveillance :

  • ARCHIGNAC
  • MARCILLAC-SAINT-QUENTIN (Est Route des Garrigues)
  • PAULIN
  • SAINT CREPIN ET CARLUCET
  • SAINT-GENIES
  • SALIGNAC-EYVIGUES (Nord D47)

Règlementairement, les Zones de Surveillance (ZS) et Règlementée Supplémentaire (ZRS) pourront prendre fin 9 jours après la levée de ZP.

Au préalable, les animaux des élevages commerciaux et basses-cours des zones règlementées, doivent faire l’objet d’un contrôle vétérinaire (contrôle du registre d’élevage, examen clinique, prélèvements virologiques), et ce, afin de garantir l’absence de circulation virale.

Au 24.01.2023, 8 visites devaient encore être planifiées en ZS (sur 15 sites) et 4 en ZRS (sur 20 sites).

Jusqu’à la levée des zones, les mesures de surveillance hebdomadaires en zones règlementées demeurent applicables :

  • Chiffonnette sèche (prélèvement de poussières dans les bâtiments avec animaux),
  • En cas de mortalité : écouvillons cloacaux sur 5 animaux (soit 5 prélèvements).

De même, il est indispensable, et ce en zones règlementées comme en zones indemnes, de déclarer les mises en place et les mouvements de volailles aux bases de données BD et ATM Avicoles.

En effet, depuis octobre 2022, la règlementation prévoit une réfaction des indemnisations (sanitaires et économiques) pour tout manquement.

Point de situation à l'échelle nationale

A ce jour, la France comptabilise 287 foyers Influenza aviaire en élevage, 71 cas en basse-cours et 195 détections en faune sauvage.

La majorité des foyers est concentrée dans la région des Pays de la Loire, impactant à nouveau le bassin de production où se compte le plus grand nombre de sélectionneurs, d’élevages de reproducteurs et de sites d’accouvage de la filière avicole.

Depuis novembre 2022, la filière palmipèdes à foie gras auraient perdu plus de 150 000 reproducteurs et futurs reproducteurs soit plus de 50 % du potentiel d’approvisionnement en canetons des trois premiers trimestres 2023.

Dans l’urgence, les principaux sélectionneurs ont relocalisé des troupeaux de futurs reproducteurs sur des territoires indemnes. Le déploiement de nouveaux sites de ponte en dehors de la région Grand Ouest nécessitera de nouvelles infrastructures spécifiques, mais également du personnel aux compétences adaptées.

Le point sur les indemnisations : volet sanitaire

Les expertises des exploitations déclarées foyer IAHP au printemps 2022 avaient toutes été réalisées fin novembre 2022, afin de procéder aux versements des soldes d’indemnisation sur la base des VMO (Valeur Marchande Objective).

Lors de la réunion du Groupe Technique IAHP de la DDETSPP le 24.01.2023, un état d’avancement des paiements a été communiqué.

Sur les 79 dossiers demandés en paiement, 71 soldes ont été versés.

Le total des indemnisations du volet sanitaire représente un montant d’environ 1.8 millions d’euros.

Les dossiers des producteurs touchés en Octobre et en Décembre 2022 n’ont pas encore été traités, dans l’attente du solde définitif des indemnisations sur VMO du printemps.

D’autre part, les exploitants touchés cette fin d’année pourraient bénéficier du versement de la totalité de l’indemnisation sanitaire, et non pas de 75 % de la VMO puis du solde, s’ils ne demandent pas d’expertise.

Le point sur les indemnisations : état d'avancement du volet économique

Le dispositif de solde d’indemnisations des pertes de non-production liées à l’épidémie H5N1 2021-2022, est disponible depuis le 14.12.2022 : www.franceagrimer.fr/Accompagner/Dispositifs-par-filiere/Aides-de-crise/INFLUENZA-AVIAIRE/H5N1-2022-Amont-eleveurs-solde

Les demandes d’indemnisation pourront y être déposées jusqu’au 24 février 2023 à 14h.

Pour rappel, les exploitants ayant effectué une demande d’avance d’indemnisations en août ou septembre 2022, doivent impérativement déposer une demande de solde.

Dans le cas contraire, le remboursement de l’avance leur sera exigé par FranceAgriMer.

Ainsi, au niveau départemental, selon le nombre d’avances versées, 312 demandes de soldes doivent être effectuées.

A la date du 24.01.2023, la DDT (instructrice des dossiers) indique que 40 dossiers ont été traités et validés par leur service et transmis à FranceAgriMer.

De plus, 82 dossiers ont été initiés sur la plateforme FranceAgriMer ; l’annexe comptable et/ou le formulaire restant à renseigner.

A ce jour, parmi les 40 dossiers instruits, 4 soldes d’indemnisations ont pu être mis en paiement.

Effectivement, pour toute demande traitée et validée par la DDT avant le 24.02.2023, les producteurs pourront bénéficier d’un acompte.

Ce dernier correspond à 50 % du montant total des indemnisations I1 & I2, auquel sera déduit le montant de l’avance perçu.

Exemple :

TOTAL INDEMNISATIONS I1+I2 = 60.000 €

AVANCE PERCUE = 20.000 €

ACOMPTE = (0.5 x 60 000) – 20 000 = 10 000 €

Les agriculteurs ayant bénéficié de l’acompte pourront espérer le versement du solde définitif dès la clôture du dispositif le 24 février 2023.

Les demandes effectuées après cette date, seront instruites au fur et à mesure des dépôts, et feront l’objet d’un versement du solde total des indemnisations I1 et I2.

La totalité des dossiers devront avoir été instruits fin Avril.

Validation des dossiers

La Chambre d’agriculture et les professionnels réunis à la réunion du Groupe Technique IAHP de la DDETSPP le 24.01.2023, ont demandé à ce que soit à nouveau signaler à la DGPE (Direction générale de la performance économique et environnementale des entreprises) et à la DRAAF Nouvelle-Aquitaine les problématiques suivantes :

  • Annexe comptable attestée par un comptable, ou expert-comptable. Une part non négligeable de producteurs ne fait pas appel à un comptable pour les comptes de leur exploitation.
  • Impossibilité de remettre en place des animaux au 31.03.2023.

A ce jour, la DGPE et la DRAAF Nouvelle-Aquitaine sont inflexibles quant à l’attestation comptable, et refusent les attestations sur l’honneur.

De même, aucune solution n’est proposée pour les producteurs n’ayant pas été en mesure de remettre en place du fait des pénuries de canetons.

]]>
Productions animalesVolaille
news-123169Tue, 24 Jan 2023 14:06:00 +0100JOURNEE EAU & AGRICULTURE https://dordogne.chambre-agriculture.fr/actualites/detail-de-lactualite/actualites/journee-eau-agriculture-1/Vendredi 10 février de 9h30 à 16h30 à l'amphithéâtre du Pôle Interconsulaire de Coulounieix-Chamiers, en présence de Serge ZAKA, Docteur en agro-climatologie.La Chambre d'agriculture Dordogne avec l’Association Départementale d’Hydraulique Agricole Dordogne (ADHA 24), l’Association des Irrigants de Dordogne et l’Organisme Unique de Gestion Collective (OUGC) Bassin Dordogne vous proposent de participer à une journée "EAU & AGRICULTURE" vendredi 10 février 2023 de 9h30 à 16h30 à l'amphithéâtre du Pôle Interconsulaire, 295 boulevard des Saveurs à Coulounieix-Chamiers.

Souveraineté alimentaire et changement climatique, quels leviers ?

Les problématiques liées au changement climatique et le thème de la souveraineté alimentaire seront les fils conducteurs de la journée.

Au programme

  • 09h30 • Accueil autour d'un café
  • 10h00 • Assemblée générale de l’ADHA Dordogne
  • 10h20 • Assemblée générale de l’Association des Irrigants de Dordogne
  • 10h50 • Bilan de l’année de l’OUGC Bassin Dordogne
  • 11h10 • Les orientations du nouveau Plan stratégique national : quelles sont les possibilités de financement ?
  • 11h40 • Energie : évolutions des coûts au kWh et recherche de leviers
  • 12h30 • Repas (inscription obligatoire, par mail, téléphone, en ligne)*
  • 14h00 • Conférence/débat sur la souveraineté alimentaire et le changement climatique avec l'intervention de Serge Zaka, docteur en agro-climatologie
  • 15h30 • Table ronde et échange avec le public
  • 16h30 • Fin de la conférence/débat

Informations et inscriptions

Les inscriptions sont obligatoires (avant le 07 février 2023).

Restauration sur place sur inscription également via le formulaire qui suit ou par téléphone au 0553454785.

> Je m'inscris via le formulaire

]]>
news-120050Mon, 02 Jan 2023 15:59:00 +0100Élections des représentants des propriétaires forestiershttps://dordogne.chambre-agriculture.fr/actualites/detail-de-lactualite/actualites/elections-des-representants-des-proprietaires-forestiers-1/Elles se dérouleront par correspondance en deux temps pour le collège régional & les collèges départementaux. Pour les collèges départementaux, elle aura lieu mercredi 8 février 2023.Les Conseillers des Centres Régionaux de la Propriété Forestière (CRPF) seront renouvelés en 2023.

Cette élection concerne en Nouvelle-Aquitaine environ 96 000 électeurs.

L’organisation est coordonnée par la DRAAF en lien avec le bureau des élections de la préfecture de la Gironde, le SGAR et le CRPF en application des articles L321-7 à 10 et R321-42 à 72 du code forestier.

Les collèges départementaux sont constitués des propriétaires de parcelles boisées gérées conformément à un document de gestion durable ou d’une surface totale d’au moins 4 ha. Ces collèges élisent les représentants des propriétaires forestiers particuliers.

Le CRPF a ainsi établi les listes électorales départementales.

Ces listes ont été mises à disposition des propriétaires forestiers concernés par le CRPF permettant des rectifications jusqu’au 10 septembre 2022.

La Préfète de Région a arrêté les listes de chaque département par arrêté préfectoral du 26 octobre 2022. Celles-ci sont déposées aux sièges de la DRAAF, du CRPF et des Chambres Départementales d’Agriculture et font l'objet d'une information par affichage (avis de dépôt du 26/10/2022 ci-joint) dans ces mêmes endroits. ainsi que sur le site internet du CNPF.

Les listes électorales peuvent être consultées et tout intéressé peut en faire une copie à ses frais à conditions de s'engager à ne pas en faire un usage commercial.

> Plus d'info sur https://www.cnpf.fr/elections-2023-des-conseillers-de-crpf

 

]]>
news-122111Mon, 19 Dec 2022 16:17:04 +0100Influenza Aviaire : ouverture dispositif d'aidehttps://dordogne.chambre-agriculture.fr/actualites/detail-de-lactualite/actualites/influenza-aviaire-ouverture-dispositif-daide/L'ouverture du dispositif de solde "aides économique" (I1/I2) est opérationnel. Le téléservice est ouvert pour le dépôt des demandes du 14 décembre jusqu'au 24 février à 14h.La décision de la directrice de FranceAgriMer N°INTV-GECRI-2022-76 du 8 décembre 2022 relative aux modalités de mise en œuvre de l’indemnisation des pertes de non production supportées par les éleveurs liées à l’épisode d’influenza aviaire H5N1 2021-2022, dues aux vides prolongés pendant les restrictions sanitaires (I1) et liées aux difficultés de remise en place post-restrictions sanitaires dans un délai de 150 jours maximum (I2) est publiée.

Le dispositif est mis en œuvre à destination des éleveurs de volailles dont gibier à plumes (palmipèdes, gallinacés et colombinés) implantés au sein des zones réglementées et ayant subi un vide sanitaire prolongé du fait des restrictions.

Vous pouvez y accéder par le lien suivant : https://info.agriculture.gouv.fr/gedei/site/bo-agri/document_administratif-39b25feb-bc53-4695-8846-f6de0674f706

Le téléservice est ouvert pour le dépôt des demandes d'aide du 14 décembre à 14 h jusqu'au 24 février à 14h.

Ce dispositif est opéré par FranceAgriMer et instruit par les DDT(M). Toutes les informations relatives au dispositif seront mises en ligne sur le site de FranceAgriMer : https://www.franceagrimer.fr/Accompagner/Dispositifs-par-filiere/Aides-de-crise/INFLUENZA-AVIAIRE

Contact

Michele Touzan : 05.53.45.47.50

]]>
Productions animalesVolaille
news-121573Tue, 06 Dec 2022 10:59:43 +0100Enquête : un trieur mobile en Dordogne https://dordogne.chambre-agriculture.fr/actualites/detail-de-lactualite/actualites/enquete-un-trieur-mobile-en-dordogne/La Chambre d'agriculture et la FD CUMA Dordogne, vous proposent cette rapide enquête pour étudier l'intérêt de mettre en place un trieur mobile sur le territoire.Vous êtes intéressé par une solution de matériel collectif pour faire trier vos grains ? 

Remplissez notre questionnaire avant le 6 janvier  > Je réponds à l'enquête 

Temps de réponse estimé : moins de 10 minutes (6 questions).

]]>
news-121453Mon, 05 Dec 2022 09:39:10 +0100Rencontres techniques grandes cultures https://dordogne.chambre-agriculture.fr/actualites/detail-de-lactualite/actualites/rencontres-techniques-grandes-cultures-1/Rendez-vous mardi 13 décembre à partir de 9h15 à la salle des fêtes de Le Fieu (Gironde).Les Chambres d'agriculture de la Gironde et de la Dordogne s'associent pour vous proposer cette journée qui aura lieu le mardi 13 décembre à partir de 9h15 à la salle des fêtes de Le Fieu.

Au programme

  • 10H : Chrysomèle du maïs : Bilan de campagne, enjeu et stratégie de lutte Arvalis
  • 11H : La rotation pour lutter contre la chrysomèle : Comprendre la BCAE 7 de la PAC 2023-2027 Chambre d’Agriculture de la Dordogne
  • 11H30 : La rotation, levier de gestion des adventices : Focus sur l’essai «Gestion des sorghos sauvages» Chambre d’Agriculture de la Gironde
  • 12H Nouveau schéma de semis maïs : Interêts/limites Arvalis / Chambre d’Agriculture de la Gironde 
  • 12H15 Gestion de l’eau : tirer les enseignements de la campagne 2022 Eric FRETILLERE, Irrigants de France
  • 12h30 :  repas traiteur en salle
  • 14H30 Visite des essais couverts végétaux chez Daniel PHILIPPE à Saint-Antoine-sur-Isle

Inscription indispensable

> Pôle Filières Agricoles et Diversification : 05 56 79 64 13

]]>
Productions végétales
news-121343Wed, 30 Nov 2022 12:30:17 +0100Agriculteurs(trices) : un site unique pour vos démarcheshttps://dordogne.chambre-agriculture.fr/actualites/detail-de-lactualite/actualites/agriculteurstrices-un-site-unique-pour-vos-demarches/Depuis le 1er janvier 2022, les chef(fe)s d’exploitations agricoles peuvent réaliser toutes les formalités d’entreprise en ligne sur le site "formalités.entreprises.gouv.fr"Jusqu’à présent, vous réalisiez vos formalités administratives (création d’entreprise, modification et cessation) auprès des Centres de Formalités des Entreprises (CFE) des Chambres d’agriculture, par l’intermédiaire de nombreux formulaires papiers.

Aujourd’hui, vous pouvez accéder à toutes ces démarches administratives directement sur formalites.entreprises.gouv.fr.

Sur ce site, vous pouvez : 

  • Retrouver toutes vos formalités d’entreprises rassemblées dans un seul formulaire dématérialisé.
  • Suivre en direct vos formalités réalisées ou en cours grâce à un tableau de bord.
  • Voir le délai de traitement de vos demandes raccourci.

Même en ligne, les Chambres d’agriculture sont toujours à vos côtés

  • Une difficulté technique ? Inpi direct est à votre disposition par téléphone ou depuis l’assistant virtuel (chatbot) en ligne.
  • Un doute pendant votre déclaration ? Un conseiller de la Chambre d’agriculture vous assiste gratuitement par téléphone.

> Pour plus d’informations consultez  l'actualité formalites.entreprises.gouv.fr réalisée par le ministère de l'économie ou  la page CFE sur le site du ministère de l'économie

Contact

> Chambre d'agriculture de Dordogne 05 53 35 88 88

]]>
news-120722Wed, 16 Nov 2022 11:51:46 +0100Journée technique alternatives à la paillehttps://dordogne.chambre-agriculture.fr/actualites/detail-de-lactualite/actualites/journee-technique-alternatives-a-la-paille/Vous êtes éleveur et vous souhaitez découvrir des solutions alternatives aux pailles de céréales dans les élevages ? Rendez-vous le 29 novembre à Grignols.Dans le cadre du programme ARPIDA-Paille, la Chambre d'agriculture, le lycée agricole de Périgueux et la FD CUMA, organisent une journée technique, le mardi 29 novembre de 9h30 à 12h et de 14h à 16h30. 

Au programme

  • Présentation de la ferme et de l'utilisation des plaquettes pour les bovins
  • Témoignages d'éleveurs utilisant des alternatives à la paille :
    • Plaquettes de bois et miscanthus en élevage bovin allaitant
    • Switch-grass pour les volailles et palmipèdes
  • Chantier de démonstration pour la fabrication des plaquettes (broyeur FD CUMA)
  • Vidéos-témoignages sur retours d’expérience

Contacts

  • Eric BOTIVEAU, Lycée Agricole de Périgueux - 06 71 20 06 15 - eric.botiveau@educagri.fr
  • Christine LOBRY, Chambre d'agriculture Dordogne - 06 45 00 68 83 - christine.lobry@dordogne.chambagri.fr
  • Bertrand LANGLOIS, FD CUMA - 06 85 28 42 71 - bertrand.langlois@cuma.fr
]]>
Productions végétales
news-120590Mon, 14 Nov 2022 10:00:24 +0100Influenza aviaire : niveau de risque élevéhttps://dordogne.chambre-agriculture.fr/actualites/detail-de-lactualite/actualites/influenza-aviaire-niveau-de-risque-eleve/Face au nombre de foyers d'influenza aviaire qui continue d'augmenter en France, le niveau de risque est passé de "modéré" à "élevé" sur le territoire métropolitain. Le nombre de foyers d'influenza aviaire hautement pathogène continue à progresser ces dernières semaines en France et en Europe. Face à cette situation, Marc FESNEAU, le ministre de l'Agriculture et de la Souveraineté alimentaire, a pris la décision de relever le niveau de risque épizootique vis-à-vis de l'influenza aviaire de "modéré" à "élevé" sur le territoire métropolitain.

Les mesures de prévention sont renforcées pour protéger les élevages.

A la date du 8 novembre, 49 foyers en élevage sont confirmés en France.

Les cas en basse-cours et dans la faune sauvage sont également nombreux et en augmentation.

Dans un contexte marqué par une persistance inédite du virus dans l'environnement et une forte activité migratoire d'oiseaux sauvages, le ministre a jugé essentiel de renforcer les mesures de prévention pour éviter la contamination des élevages de volailles.

Le passage au niveau de risque "élevé" renforce l'arsenal de protection des élevages avicoles et généralise les mesures de prévention :
* En élevage :
    - Mise à l'abri de toutes les volailles sur tout le territoire métropolitain (cf IT du 18/11/2021 ci-joint)
    - Obligation de bâcher les camions transportant des palmipèdes de plus de 3 jours.
    - Interdiction de rassemblement de volailles sur tout le territoire métropolitain (cf fin de mail)

* Pour les activités cynégétiques (chasse) :
    - Autorisation de transport et utilisation d'appelants pour les détenteurs de catégorie 1 uniquement (détenteurs avec moins de 15 appelants)
    - Mouvements des gibiers à plumes soumis à conditions (examen clinique, dépistage virologique anatidés)
    - Remise en nature du gibier à plumes anatidés interdite

* Pour les parcs zoologiques : vaccination obligatoire des oiseaux ne pouvant être mis à l'abri

* Pour les pigeons voyageurs : interdiction des compétitions de pigeons voyageurs au départ ou à l'arrivée de la France jusqu'au 31 mars 2023

La DDETSPP 24 souhaite appeler l'ensemble des professionnels du secteur à une nécessaire vigilance et à l'importance du renforcement et du respect strict des mesures de biosécurité pour empêcher le virus d'entrer dans les élevages et éviter sa diffusion entre élevages.

Les mêmes recommandations s'adressent aux particuliers détenteurs d'oiseaux de basse-cour et d'ornement à savoir la mise à l'abri (claustration ou mise sous filet total) des basse-cours ainsi que leur déclaration obligatoire auprès de la DDETSPP (une communication spécifique est en cours auprès des mairies).
agriculture.gouv.fr/influenza-aviaire-les-mesures-de-biosecurite-pour-les-operateurs-professionnels-et-les-particuliers

Pour rappel, l'arrêté préfectoral 24-2022-10-26-0001 (ci-joint) interdit la présentation d'oiseaux d'ornement, de volailles, de gibiers à plumes, à des rassemblements, marchés, expositions, foires ou spectacles organisés dans le département de la Dordogne et de leur participation à ces manifestations dans les autres départements.

Contact

Les services de la DDETSPP 24 restent à l'écoute des éleveurs au 05 53 03 66 68 (secrétariat du service Santé et Protection Animales en charge de la prise des messages).

]]>
Productions animalesVolaille
news-120513Thu, 10 Nov 2022 11:13:00 +0100Bien vivre ensemble : charte d'engagementhttps://dordogne.chambre-agriculture.fr/actualites/detail-de-lactualite/actualites/bien-vivre-ensemble-charte-dengagement/La charte d’engagement des utilisateurs de produits phytopharmaceutiques de la Dordogne vise à favoriser le dialogue entre habitants, travailleurs, élus, agriculteurs et salariés agricoles.Dans un souci du « bien vivre ensemble », cette charte soumise à consultation du public sur la période du 05 au 25 juillet 2022,  vise à favoriser le dialogue entre les habitants, les travailleurs, les élus locaux et les agriculteurs et à répondre aux enjeux de santé publique liés à l’utilisation de produits phytopharmaceutiques en agriculture, particulièrement à proximité des zones d’habitation, des zones accueillant des groupes de personnes vulnérables et des lieux accueillant des travailleurs présents de façon régulière.

Quel est l'objectif de cette charte ?

Son objectif est aussi de formaliser les engagements des agriculteurs du département de la Dordogne et de l’ensemble de ses filières végétales, à respecter des mesures de protection des personnes habitant ou travaillant régulièrement à proximité lors de l’utilisation de produits phytopharmaceutiques en agriculture, en réponse au nouveau contexte légal et réglementaire et dans ce cadre uniquement, en se limitant aux mesures prévues par le Code Rural et de la Pêche Maritime.

La charte précise notamment les distances de sécurité et les mesures apportant des garanties équivalentes en matière d’exposition des habitants, des groupes de personnes vulnérables et des travailleurs présents de façon régulière.

Elle définit également des modalités d’information préalable à l’utilisation de produits phytopharmaceutiques.

Elle constitue une condition nécessaire pour permettre une adaptation des distances de sécurité.

> Plus d'info sur le site de la PREFECTURE DORDOGNE

]]>
news-120501Thu, 10 Nov 2022 09:12:00 +0100Assemblées générales : ASSELDOR & COPELDORhttps://dordogne.chambre-agriculture.fr/actualites/detail-de-lactualite/actualites/assemblees-generales-asseldor-copeldor/L'assemblée générale d'ASSELDOR aura lieu le 22 novembre à 14h au Pôle Interconsulaire et celle de COPELDOR le vendredi 25 novembre à Archignac à 14h.L'assemblée générale statuaire de l'association ASSELDOR aura lieu le mardi 22 novembre à 14h à l'amphithéâtre du Pôle Interconsulaire.

Elle sera suivie d'une conférence débat animée par le professeur Jean-Luc GUERIN. Il sera question de l'état des connaissances scientifiques sur l'Influenza Aviaire et des perspectives pour la filière.

L'assemblée générale de COPELDOR aura lieu le vendredi 25 novembre à Archignac dès 14 heures, salle Polyvalente.

Le témoignage d’un producteur du GIEE des éleveurs de coteaux sarladais sera proposé à l’issue de l'assemblée générale sur le thème « Améliorer le prix de revient en élevage par intégration de pratiques agroécologiques au système de production ».

]]>
Productions animales
news-120314Tue, 08 Nov 2022 15:19:00 +0100Journée de la transmission : jeudi 17 novembre dès 10hhttps://dordogne.chambre-agriculture.fr/actualites/detail-de-lactualite/actualites/journee-de-la-transmission-jeudi-17-novembre-des-10h/Anticipez la transmission de votre exploitation. Rendez-vous jeudi 17 novembre à Coulounieix-Chamiers ou en retransmission à Monbazillac ou en visioconférence sur inscription. Dans le cadre de la Quinzaine nationale de la Transmission, la Chambre d’agriculture de Dordogne organise une journée Transmission/Reprise le jeudi 17 novembre dès 10h à l’amphithéâtre du Pôle Interconsulaire.
  • Une rediffusion en live est programmée à Monbazillac, Pavillon du Domaine de La Brie (lycée agricole et viticole de La Brie)
  • L’événement sera également diffusé en visioconférence (des codes de connexion sont transmis après inscription par mail)

Depuis maintenant 18 ans, la Chambre d’agriculture propose ce rendez-vous aux futurs cédants de Dordogne pour les aider à anticiper leur cessation d’activités et répondre à l’enjeu du renouvellement des générations en mettant cédants et porteurs de projet en contact.

Pour cette nouvelle édition, l’anticipation, l’humain et le financement sont placés au cœur des témoignages et des interventions.

Au programme

  • 10h00 : Accueil/ouverture de la journée par le président du Comité d’orientation Transmission-Installation
  • 10h10 : Comment prendre en main sa transmission : 
    • Le parcours de la transmission
    • Les outils : le PAT, le diagnostic transmission, le RDI
  • 11h00 : Témoignages de cédants et candidats sur des projets de transmission-reprise d’exploitations agricoles
  • 12h15 : Déjeuner convivial offert sur place (sur réservation)
  • 14h00 : Table ronde (banques, FEVE, SAFER, Miimosa, Coopérative, cédant) : «Etre acteur de sa transmission : les financements innovants»
  • 15h00  : Ateliers de la transmission animés sur chaque site par la Chambre d’agriculture, MSA, CER France :
    •  Règles et démarches pour prendre sa retraite 
    • Outils pour transmettre son patrimoine et son entreprise
  • 17h00 • Clôture de la journée

Inscriptions journée et repas

Inscriptions auprès de Pascal Chabaud au 05 53 35 88 67 ou 07 86 00 50 50 ou par mail pascal.chabaud@remove-this.dordogne.chambagri.fr

 

 

]]>
news-119116Wed, 19 Oct 2022 10:07:00 +0200PAC 2022 : aide à l'assurance récoltehttps://dordogne.chambre-agriculture.fr/actualites/detail-de-lactualite/actualites/pac-2022-aide-a-lassurance-recolte/ Vous souhaitez bénéficier de l'aide à l'assurance récolte ? La procédure à suivre.Pour bénéficier de l'aide à l'assurance récolte :
  • Vous devez avoir acquitté l’intégralité de la prime/cotisation d'assurance auprès de votre compagnie d’assurance au plus tard au 31 octobre 2022
  • Vous devez fournir le justificatif de paiement de l'assurance multirisque climatique fourni par votre compagnie d'assurance. le formulaire de déclaration de contrat doit parvenir à la DDT au plus tard au 30 novembre 2022

Cette attestation doit être signée. Si vous êtes en GAEC, tous les associés du GAEC doivent signer.

Si vous envoyez le formulaire par courrier postal, un courrier suivi ou une lettre recommandée est fortement conseillé sous risque que la demande soit rejetée si le courrier ne nous parvient pas.

L'envoi par mail à l'adresse ddt-ar@dordogne.gouv.fr est à privilégier, un accusé-réception est systématiquement envoyé par la DDT à l'expéditeur.

]]>
PACProductions végétales
news-51465Mon, 10 Oct 2022 16:46:00 +0200Nouvelle offre de formationshttps://dordogne.chambre-agriculture.fr/actualites/detail-de-lactualite/actualites/nouvelle-offre-de-formations/La formation est l’occasion de nourrir tout projet d’entreprise mais aussi d’en développer de nouveaux ! Consultez notre catalogue. L’environnement économique technique, technologique, concurrentiel et commercial des exploitations agricoles est en constante évolution.

Transformation des attentes sociétales, nouvelles gammes, innovations technologiques, création de valeurs, maîtrise de la qualité, de l’information et de la communication, développement de la compétitivité, émergence de nouvelles pratiques, les défis sont nombreux.

Les métiers de l’agriculture changent, les compétences nécessaires se diversifient.

Pour construire son offre de formation, la Chambre d’agriculture de Dordogne s’est appuyée sur vos besoins, sur l’expertise de ses conseillers, leurs connaissances du territoire et sur la complémentarité des savoir-faire technique, économique et sur vos besoins.

Aujourd’hui, l’agriculture est en pleine mutation :

  • Elle s’intègre dans un système qui allie la triple performance (économique, environnementale, sociétale)
  • Elle évolue vers de nouveaux modèles de production apparaissant ou réapparaissant, sur la base des fondamentaux agronomiques et catalysés par les nouvelles technologies, le numérique, la génétique, le biocontrôle... 
  • Elle est, d’obligation, de plus en plus tracée pour garantir la qualité des productions, le respect des normes environnementales ou de bien-être animal

Face à ces défis et pour réussir dans cette évolution, il faut accompagner, par la formation, les agriculteurs qui veulent participer à ce défi d’innovation et de multiperformance.

La Chambre d’agriculture de Dordogne propose dans ce catalogue un ensemble de formations pouvant être agréées par le VIVEA pour une prise en charge partielle ou totale du coût de la formation.

Si vous êtes intéressés par une formation, même si la date n’est pas encore programmée, n’hésitez pas à vous faire connaître auprès du contact en lien avec cette formation.

Vos contacts

  • Lise DANRÉE, assistante formation, au 05 53 35 88 15 - lise.danree@dordogne.chambagri.fr 
  • Alexandre NICOLLE, conseiller formation, au 05 53 35 88 10 - alexandre.nicolle@dordogne.chambagri.fr
  • Audrey POMMIER, référente handicap (si besoin/accessibilité), au 05 53 35 88 93 - audrey.pommier@na.chambagri.fr

> Téléchargez le nouveau catalogue

> Se faire remplacer pour mieux se former

]]>
Formation - Emploi
news-119024Mon, 10 Oct 2022 09:12:24 +0200Influenza Aviaire : dispositif d'indemnisationhttps://dordogne.chambre-agriculture.fr/actualites/detail-de-lactualite/actualites/influenza-aviaire-dispositif-dindemnisation/Le dispositif d’indemnisation concerne les éleveurs de poules pondeuses impactés par les restrictions impliquant une limitation de la circulation des œufs. Les mesures sanitaires mises en œuvre en 2021-2022 pour lutter contre l’épizootie d’influenza aviaire H5N1 ont impacté les mouvements d’œufs destinés à la consommation, occasionnant des pertes économiques dans les élevages. Pour les indemniser, un dispositif est spécifiquement mis en place pour les éleveurs de poules pondeuses situés en zone réglementée et concernés par des pertes liées à la destruction ou à la moindre valorisation de leurs œufs du fait des restrictions impliquant une limitation de la circulation des œufs. 

Les éleveurs ayant bénéficié d’une indemnisation dans le cadre du dispositif mis en œuvre par la décision de la directrice générale de FranceAgriMer INTV-GECRI-2022-36 ne peuvent pas déposer de demande par le biais du présent dispositif.

Qui peut prétendre à cette aide ?

Sont éligibles à la présente mesure de soutien les personnes physiques ou morales :

  • constituées en tant qu’exploitant agricole, GAEC, EARL, ou autre personne morale ayant pour objet l'exploitation agricole qui réalise une activité d’élevage de poules pondeuses, en France (métropolitaine) ;
  • Ayant la taille d’une très petite, petite ou moyenne entreprise ;
  • immatriculées au répertoire SIREN de l’INSEE par un numéro SIRET actif au moment du dépôt de la demande d’aide et au jour du paiement ;
  • ayant une activité d’élevage de poules pondeuses et commercialisant les œufs issus de cette activité ;
  • ayant un bâtiment d’élevage de poules pondeuses au moins situé dans une zone réglementée et dans laquelle des restrictions spécifiques ont été mises en place pour les mouvements d’œufs de consommation dans le cadre de l’épizootie d’influenza aviaire H5N1 2021-2022 ;
  • justifiant de la destruction d’œufs de consommation, à titre onéreux, pendant la période de restrictions sanitaires et/ou de pertes liées à la non-valorisation ou à la moindre valorisation d’œufs de consommation sur cette période.

Comment faire la demande ?

Les demandes sont à faire en ligne sur le site démarches-simplifiées du 30/09/2022  jusqu'au 21/10/2022 > https://www.demarches-simplifiees.fr/commencer/indemnisation-devalorisation-destructions-oeufs2 

L’accès au formulaire ne pourra se faire qu’à l’aide d’un SIRET valide.

Il ne peut être pris en compte qu’une seule demande par exploitant.

Aucun dossier papier ne sera pris en compte.

La demande du bénéficiaire est constituée du formulaire en ligne complété comprenant les données déclaratives et les engagements du demandeur et  accompagnée des pièces suivantes précisées au point 2.3 de la décision disponible ci-dessous.

Les demandeurs devront s’engager sur l’honneur à respecter les conditions d’éligibilité décrites au point 1.2 de la décision. Cet engagement se fera directement sur le formulaire de demande d’aide du télé-service.

Démarches

  • prendre connaissance des conditions détaillées d’attribution de l’aide dans la décision INTV-GECRI-2022-66
  • remplir le formulaire sur démarches-simplifiées et joindre les documents nécessaires (le fichier de calcul est disponible ci-dessous)
  • contact: influenza@franceagrimer.fr

Informations

Informations disponibles sur le site de FranceAgrimer >  https://www.franceagrimer.fr/Accompagner/Dispositifs-par-filiere/Aides-de-crise/INFLUENZA-AVIAIRE/H5N1-Poules-pondeuses-oeufs-vague-2

]]>
news-118737Tue, 04 Oct 2022 14:43:00 +0200Influenza Aviaire : élévation du niveau de risquehttps://dordogne.chambre-agriculture.fr/actualites/detail-de-lactualite/actualites/influenza-aviaire-elevation-du-niveau-de-risque-1/La situation épidémiologique vis à vis de l'influenza aviaire est de plus en plus inquiétante en Europe.En France, depuis le 5 juillet 2022, une forte mortalité a été observée sur les fous de bassan et les laridés sur les littoraux.

Une infection notable aussi de la faune sauvage, sans mortalité massive, est constatée mais pas sur des espèces migratrices (oies, cygnes, hérons…).
Par ailleurs, depuis le 30 juillet 2022, 18 foyers ont été déclarés en élevage (volailles de chair, poules pondeuses, palmipèdes, gibiers) soit 11 départements concernés le long du littoral et également à l'intérieur des terres.

Au vu de cette évolution et de la probable persistance du virus dans la faune sauvage (migratrice et non migratrice)le ministre a décidé, dans un premier temps, d'élever le niveau de risque à modéré sur l'ensemble du territoire (Arrêté ministériel signé le 29/09/2022).

Le département de la Dordogne est concerné par la mise en place de mesures spécifiques dans la Zone à Risques Particuliers qui comporte 37 communes.

Les mesures à mettre en oeuvre dans la ZRP, dès la parution de l'arrêté ministériel sus-cité, sont celles prescrites dans l'AM du 16 mars 2016, à savoir :
- la mise à l'abri de tous les élevages commerciaux (précisée par l'arrêté biosécurité du 29/09/2021 et l'instruction technique du 19/11/2021)
- la surveillance quotidienne des élevages commerciaux
- l'interdiction de rassemblement d'oiseaux
- autorisation de transport et de lâchers de gibiers délivrée sous conditions
- la mise à l'abri (claustration ou mise sous filet total) des basse-cours ainsi que leur déclaration obligatoire auprès de la DDETSPP (une communication spécifique est en cours auprès des mairies).

1- Rappel mesures de mise à l'abri des élevages commerciaux



2- Rappel conditions d'autorisation transport de gibiers à plumes et lâchers de gibiers dans les ZRP correspondants soit au lieu d'origine du gibier soit au lieu du lâcher :
Galliformes :
- Visite vétérinaire : mesures de biosécurité et examen clinique
- Déclaration de mouvements à la DDETSPP
- Autorisation pour 1 mois maximum

Anatidés :
- Conditions des galliformes
- et Analyse virologique de moins de 15 jours

3 - Mesures complémentaires qui seront précisées  dans une instruction technique en cours de signature, à savoir :
prélèvement (20 écouvillons trachéaux) 5 j avant mouvement des PAE
- prélèvements hebdomadaire ou mensuel (chiffonnettes) en élevage
- prélèvement avant sortie (20 écouvillons trachéaux + chiffonnette) + fosse

La DDETSPP 24 souhaite appeler l'ensemble des professionnels du secteur à une nécessaire vigilance et à l'importance de la mise en place des mesures de biosécurité, et rappeler aux détenteurs d'oiseaux souhaitant participer à des rassemblements hors du département de la Dordogne, des risques encourus de contamination en lien avec une circulation active et progressive du virus que le territoire.

Les services de la DDETSPP 24 restent à votre écoute au 05 53 03 66 68 (secrétariat du service Santé et Protection Animales en charge de la prise des messages).

]]>
Productions animalesVolaille
news-117650Mon, 03 Oct 2022 11:03:00 +0200Dispositif PEC : prise en charge des cotisations socialeshttps://dordogne.chambre-agriculture.fr/actualites/detail-de-lactualite/actualites/dispositif-pec-prise-en-charge-des-cotisations-sociales/La date limite de dépôt des demandes est reportée au 12 octobre.Doté d’une enveloppe de 150 millions d’euros, le dispositif de prise en charge des cotisations sociales est en cours de déploiement.

La date limite de dépôt des demandes est reportée au 12 octobre, afin de pouvoir traiter les demandes d’ici la fin de l’année 2022 conformément aux règles européennes.

A qui s'adresse le dispositif ?

Le dispositif de PEC est destiné aux entreprises de l’agriculture, de la forêt, des travaux agricoles ou forestiers, de la pêche et de l’aquaculture :

  • affiliées à un régime de protection sociale agricole,
  • les plus impactées par l’augmentation des coûts liés à la guerre en Ukraine, principalement sur les postes de dépenses suivants : carburant, engrais, gaz, électricité, alimentation animale et certains emballages.

Dès lors que les coûts constatés en 2022 seront égaux ou supérieurs de 50 % à ceux supportés en 2021, une entreprise pourra demander la prise en charge de ses cotisations sociales, dans la limite de 30 % des surcoûts constatés et d’un plafond de 3 800 € pouvant être, dans certains cas exceptionnels, porté à 5 000 €.

Une première enveloppe de 45 millions d’euros est d’ores et déjà prévue pour traiter rapidement les dossiers des entreprises en grande difficulté ; la seconde partie de l’enveloppe, soit 105 millions d’euros, fera l’objet d’une nouvelle répartition en octobre.

Les dispositifs PEC et Aide à l’alimentation animale destinée aux éleveurs sont cumulables, dès lors que les PEC ne sont pas justifiés par un surcoût lié aux dépenses d’alimentation animale.

Par exemple, un éleveur peut être aidé pour l’alimentation animale et bénéficier aussi des PEC pour d’autres surcoûts tels que ceux du carburant ou des engrais.

Suite à différentes sollicitations sur ce dispositif PEC Résilience, le Ministère tient à rappeler les éléments suivants :

  1. la date limite de dépôt des dossiers est fixée au 12 octobre
  2. la justification des surcoûts doit faire l'objet d'une attestation par un centre de gestion ou, si et seulement si l'exploitant n'en dispose pas, d'une attestation sur l'honneur (les surcoûts doivent être attestés sur la base de factures).

Au vu de ces éléments, il appartient à chaque bénéficiaire estimant être éligible au dispositif de se rapprocher de son centre de gestion afin de lui fournir les factures 2022 à prendre en compte dans la demande d'aide, afin que ce dernier puisse attester des surcoûts.

Télécharger l'ensemble de la note relative au dispositif PEC (pdf, 2 pages)
Télécharger le formulaire de prise en charge des cotisations (pdf, 4 pages)
Télécharger la notice de prise en charge des cotisations (pdf, 4 pages)

]]>
Economie et politique agricolesProductions animalesProductions végétales
news-118707Mon, 03 Oct 2022 09:49:39 +0200Orages de grêles de juin 2022 : dégrèvement de taxe foncièrehttps://dordogne.chambre-agriculture.fr/actualites/detail-de-lactualite/actualites/orages-de-greles-de-juin-2022-degrevement-de-taxe-fonciere/Le Directeur départemental des Finances publiques a prononcé un dégrèvement de taxe foncière sur les propriétés non bâties (TFPNB) pour 2022 aux agriculteurs sinistrés.Information des fermiers sur les dégrèvements obtenus par les propriétaires.

A la suite des intempéries de grêle, qui ont affecté le département au cours du mois de juin dernier, le Directeur départemental des Finances publiques a prononcé un dégrèvement de taxe foncière sur les propriétés non bâties (TFPNB) pour 2022 aux agriculteurs sinistrés de 154 communes du département (liste des communes et des taux de dégrèvement associés par nature de récoltes).

Ce dégrèvement, qui est proportionnel à l'importance des pertes subies, s'effectue sur la base de taux forfaitaires déterminés en concertation avec les services de l’État concernés.

Les taux de dégrèvement retenus par zone et par nature de cultures s'échelonnent de 50 % à 100 % en fonction des dégâts constatés. L'ensemble des avis de dégrèvement a été adressé aux agriculteurs bénéficiaires au cours du mois de septembre. Ceux d'entre eux qui n'auront pas bénéficié d'un dégrèvement total de leur cotisation de TFPNB n'auront donc à régler d'ici le 15 octobre prochain (pour les redevables non mensualisés) que le solde.

Ce dégrèvement est accordé au débiteur légal de l’impôt, à savoir en principe le propriétaire (article 1400 du code général des impôts) qui reçoit l’avis de dégrèvement, ainsi que la liste de ses parcelles sinistrées. Charge pour ce dernier, en cas de fermage, de reverser le montant de dégrèvement au fermier.

En effet, l’article L 415-3 du Code rural et de la pêche maritime prévoit, pour les biens pris à bail, de mettre à la charge du preneur (fermier) une fraction du montant de la taxe foncière ; corrélativement, les dégrèvements d’impôts fonciers consécutifs à des calamités agricoles accordés au bailleur d’un bien rural doivent bénéficier au preneur.

Par conséquent, le fermier déduit du montant de fermage à payer, au titre de l’année au cours de laquelle a eu lieu le sinistre, une somme égale au dégrèvement. Dans le cas où le paiement du fermage est intervenu avant la fixation du dégrèvement, le propriétaire doit reverser le montant au fermier.

Afin de faciliter l’accès à l’information au fermier, la liste des parcelles dégrevées au titre d’un sinistre est consultable en mairie. 

Attention : cette liste recensant, pour chaque commune, les parcelles dégrevées et le montant des dégrèvements, est transmise par voie dématérialisée aux communes, via le Portail internet de la gestion publique (PIGP), et non plus sous format papier. Le dépôt des fichiers sur le PIGP, qui fait l’objet d’une notification automatique par courriel aux communes concernées, a débuté et sera achevé dans les prochains jours.

A noter : 

  • Le téléchargement du fichier est limité à 30 jours à compter de sa réception.
  • À la suite de trois messages de relance consécutifs (tous les 10 jours), le fichier est définitivement supprimé et ne pourra faire l’objet d’une récupération par les services fonciers.

> Télécharger la liste des communes et des taux de dégrèvement associés par nature de récoltes

]]>
Climat et qualité de l'airProductions animalesProductions végétales
news-118514Fri, 30 Sep 2022 10:45:00 +0200Influenza aviaire : situation en France au 23 septembre 2022https://dordogne.chambre-agriculture.fr/actualites/detail-de-lactualite/actualites/influenza-aviaire-situation-en-france-au-23-septembre-2022-1/On compte 15 foyers en élevage et 7 en basse-cours, soit dix départements touchés. Des zones de restriction ont été levées dans certains départements de l'Ouest et en Dordogne.La situation sanitaire nationale au regard de l’influenza aviaire s’était améliorée en France depuis le début du mois de mai, avec le retour à un niveau de risque classé comme "négligeable".

Cependant depuis la mi-mai, une forte augmentation des cas est constatée dans la faune sauvage "autochtone" sur le littoral de la Manche et plus récemment, sur la façade atlantique.

IAHP Situation en France au 23 septembre 2022

Situation en France depuis la mi-mai 2022

Depuis mi-mai, des mortalités groupées d’oiseaux du littoral ont été constatées d’abord dans les départements côtiers des Hauts-de-France (Nord, Pas-de-Calais, Somme) essentiellement chez les laridés (goélands, mouettes et sternes) puis ces mortalités sont apparues courant juin sur les côtes normandes (Seine-Maritime, Calvados, Manche) pour être observées en juillet sur les côtes bretonnes (Côtes d’Armor) et désormais en Loire-Atlantique et Charente-Maritime. Depuis, ces constats sont réguliers sur les côtes de ces départements mais également parfois à l'intérieur des terres.

Ces mortalités sont suivies dans le cadre du réseau SAGIR (dispositif national de surveillance de la santé de la faune sauvage) qui réalise des analyses. Le Laboratoire national de référence

(LNR) de l’Anses a confirmé la présence du virus de l’influenza aviaire hautement pathogène sur une centaine d’événements dans la faune sauvage du littoral de la Manche.

À noter que le terme "événement" ne donne pas le nombre d'animaux trouvés morts (ce nombre peut varier de 1 à une dizaine).

Des zones de contrôles temporaires faune sauvage (ZCT-FS) ont été établies, en concertation avec les DDETSPP ou DDPP concernées, autour des cas confirmés d’IAHP. Dans ces zones, différentes mesures ont été instaurées dont l'objectif est de renforcer la surveillance dans la faune sauvage et dans les élevages avicoles et de sensibiliser les professionnels au respect des mesures de biosécurité.

Cette augmentation de cas d’IAHP dans la faune sauvage s’étend aux autres pays de l’Union européenne, cas essentiellement regroupés au niveau du littoral.

La situation est exceptionnelle (encore jamais rencontrée en France) de par son ampleur et la période où les détections ont cours. Bien que le niveau de risque soit revenu réglementairement au niveau négligeable (voir ci-dessous), la contamination de l’environnement reste élevée dans les régions où sont observées les mortalités d’oiseaux sauvages et la diffusion de cette contamination (et le risque d’introduction du virus dans les élevages de volailles) peut survenir à la faveur de mouvements de décantonnement de populations d’oiseaux sauvages.

En France: poursuite des notifications dans l’avifaune sauvage libre sur le littoral Atlantique. Cinq foyers de volailles détectés dans l’Ain, la Meuse, l’Ille-et-Vilaine et la Somme. Trois basses-cours détectées en Bretagne et Normandie.

Situation en Europe

Localisation des cas ou foyers en avifaune sauvage, chez les oiseaux captifs et chez les volailles d’IAHP H5 en Europe ayant débuté dans le mois et la semaine précédant le 18/09/2022 inclus (source: DGAL, Commission européenne ADIS, WAHIS-OMSA, consultés le 19/09/2022).

Localisation des cas ou foyers en avifaune sauvage, chez les oiseaux captifs et chez les volailles d’IAHP H5 en Europe ayant débuté depuis le début de la saison, soit le 01/08/2022 (source: DGAL, Commission européenne ADIS, WAHIS-OMSA, consultés le 19/09/2022).

En Europe : treize pays ont détecté la présence du virus IAHP H5N1 sur leur territoire (depuis le 01/08/2022). La circulation du virus sur le littoral nord et ouest du continent a été persistante au cours de ce qui constituait jusqu’à

Le respect strict desrègles de biosécuritéen élevage est plus que jamais de mise.

]]>
Productions animalesVolaille
news-85627Thu, 29 Sep 2022 10:46:00 +0200PAC 2022 : versement des acomptes https://dordogne.chambre-agriculture.fr/actualites/detail-de-lactualite/actualites/pac-2022-versement-des-acomptes/Le versement des acomptes des aides PAC 2022 commence le mardi 16 octobre.A SAVOIR : L'avance d'octobre concernera :
  • Les paiements de Base (DPB),
  • Redistributif (PR),
  • Paiement Vert (PV),
  • JA,
  • Les aides animales ovines, (AO) et caprines (AC),
  • Bovins viandes (ABA) et bovins lait (ABL) à condition que la période de détention soit finie
  • et l'ICHN

En raison de la sécheresse 2022, les taux d'avance prévus sont : 70 % des montants finaux pour les aides directes découplées et couplées animales (au lieu de 50%) et 85 % pour l'ICHN (au lieu de 75 %).

ATTENTION : le paiement de l’acompte peut être retardé pour :

  • Tous les dossiers incomplets,
  • Les dossiers en contrôle,
  • Les dossiers télédéclarés tardivement.

Pensez à bien répondre aux demandes d’informations que la DDT vous a envoyées par courrier, mail ou SMS.

]]>
PAC
news-118471Tue, 27 Sep 2022 10:20:30 +0200Conférence débat sur les circuits-courts et la vente directehttps://dordogne.chambre-agriculture.fr/actualites/detail-de-lactualite/actualites/conference-debat-sur-les-circuits-courts-et-la-vente-directe/Vous souhaitez développer ou optimiser vos ventes via les circuits-courts ? Rendez-vous mardi 18 octobre de 13h45 à 16h30 au Pôle Interconsulaire de Coulounieix-Chamiers.Vous souhaitez connaître les différents modes de commercialisation et repérer les plus adaptés pour vendre vos produits ? Augmenter vos  ventes grâce à la commercialisation en circuits courts ? La Chambre d'agriculture et ses 3 marques Bienvenue à la ferme, Marchés des Producteurs de Pays et Saveurs du Périgord vous proposent de participer à une conférence-débat sur les circuits-courts et la vente directe mardi 18 octobre de 13h45 à 16h30, à l'amphithéâtre du Pôle Interconsulaire.

Au programme

  • Accueil café dans le hall
  • Introduction d’Eric Sourbé : contexte de la consommation locale. Loi Egalim, crise sanitaire > montée en puissance des installations en vente directe, retour vers la consommation locale
  • Mettre en vente ses produits dans un magasin de producteurs : comment s’y prendre ?
  • Comment travailler avec les GMS (grande et moyenne surface) ? Présentation de la marque Saveurs du Périgord
  • La vente à la ferme, présentation de Bienvenue à la Ferme
  • Les différents types de marchés : différence entre les marchés traditionnels, les Marchés des Producteurs de Pays et les MPP EVENT (Marchés des Producteurs de Pays basés à Paris, région parisienne et Lyon)
  • Présentation des systèmes de vente en ligne : les points de vigilance, les différentes plateformes…
  • Vendre ses produits via une plateforme associative
  • Vendre ses produits en restauration collective : un outil au service des producteurs
  • Échanges avec la salle
  • 16h30 : pot de l'amitié

Contact et inscriptions

Pôle Tourisme & Promotion : 0553358890 /  tourisme.promotion@dordogne.chambagri.fr

]]>
news-118464Tue, 27 Sep 2022 09:41:11 +0200Journée technique sur la biodiversitéhttps://dordogne.chambre-agriculture.fr/actualites/detail-de-lactualite/actualites/journee-technique-sur-la-biodiversite/Journée technique « Comment favoriser la biodiversité sur ma ferme ? Reconnaitre, attirer et maintenir les auxiliaires » mardi 18 octobre de 9h à 16h à Saint-Astier.La Chambre d’Agriculture et AgroBio Périgord organisent une journée technique sur l’importance de la biodiversité fonctionnelle pour gérer les bioagresseurs dans les parcelles de maraîchage et petits fruits mardi 18 octobre de 9h à 16h, salle des fêtes de Saint-Astier.

La biodiversité fonctionnelle intègre tous les organismes vivants (faune et flore) utiles aux agriculteurs par leur action positive dans les parcelles. Les pollinisateurs et les auxiliaires jouent un rôle de régulation des ravageurs. Apprendre à reconnaitre, réussir à attirer et maintenir les populations d’auxiliaires en créant des habitats favorables et accueillants sont des enjeux majeurs sur les fermes. Cela implique de repenser les aménagements autour et dans les parcelles et d’adapter les pratiques culturales.

Au programme

  • MATIN 

Conférence sur l’introduction à la Protection Biologique Intégrée animée par Véronique Sarthou, ingénieure agronome et conseillère indépendante à Syrphys Agro-Environnement : comment favoriser les auxiliaires grâce à la lutte biologique par conservation et la gestion des habitats ?

  • APRES-MIDI (3 ateliers)
    1. Mise en place et surveillance des auxiliaires, Nathalie Deschamp, Chambre d’agriculture de la Dordogne 
    2. Implantation et rôles des haies, Sarah Ledeon, association Prom’haies
    3. Implantation et rôles des bandes fleuries, Samuel Ménard, Association Collaborative de Production et d’Expérimentations et de références Légumières (ACPEL).

Repas : buffet de produits bios, verre de vin (14 euros).

Contact & Inscription 

Sévérine Alfieri avant le 11 octobre : s.alfieri@agrobioperigord.fr – 06 74 00 11 27

]]>
Productions végétales
news-118317Fri, 23 Sep 2022 09:09:40 +0200Une conseillère numérique au service des agriculteurshttps://dordogne.chambre-agriculture.fr/actualites/detail-de-lactualite/actualites/une-conseillere-numerique-au-service-des-agriculteurs/Vous souhaitez renforcer ou développer vos connaissances sur le numérique et internet ? Bénéficiez gratuitement de l'accompagnement de notre conseillère numérique.Depuis quelques mois, une conseillère numérique a rejoint les équipes de la Chambre d’agriculture.

Dans le but de réduire la fracture numérique, l’Etat a créé des postes de Conseillers Numériques France Services dont le rôle est d’apporter un soutien à la prise en main des outils numériques, de former des groupes d’usagers et d’informer sur le numérique en général.

Les agriculteurs du département qui souhaitent renforcer ou développer leurs connaissances sur le numérique et internet peuvent bénéficier gratuitement de l’accompagnement de Gwenaëlle Goyer, conseillère numérique au sein de notre établissement, que ce soit de manière individuelle et personnalisée ou en groupe lors de sessions de formations thématisées.

Ce soutien peut porter sur des outils bureautiques, l’utilisation d’internet, la prise en main d’un smartphone etc. Le but est d’apprendre comment utiliser ces nouveaux outils qui permettent de gagner du temps, d’avoir une meilleure compréhension du numérique et de réduire son inquiétude vis-à-vis de ces technologies.

Votre contact

Gwenaëlle Goyer : 05 53 35 88 44 ou par mail gwenaelle.goyer@dordogne.chambagri.fr.

Plus d'info sur la prestation

> Se familiariser avec le numérique

]]>
Productions animalesProductions végétalesPV
news-102084Mon, 19 Sep 2022 15:51:00 +0200Un Automne à la ferme du 8 au 31 octobre 2022https://dordogne.chambre-agriculture.fr/actualites/detail-de-lactualite/actualites/un-automne-a-la-ferme-du-8-au-31-octobre-2022/Rencontrez les agriculteurs du réseau Bienvenue à la Ferme tous les week-ends du 8 au 31 octobre pour partager un moment convivial autour des saveurs locales & fermières.Chaque automne depuis plus de 30 ans, les agriculteurs et agricultrices du réseau Bienvenue à la Ferme mettent en place une programmation spéciale et vous donnent rendez-vous sur des événements pour vous faire découvrir leur métier et leurs produits.

Au cours d’échanges chaleureux à travers des dégustations et des rencontres passionnantes, mais aussi des rendez-vous insolites (visites déguisées, productions atypiques…), les agriculteurs feront découvrir aux plus curieux et gourmands, leurs produits de saison et la passion de leur métier. Une expérience unique au cœur des fermes ! 

Quelles fermes ouvrent leurs portes en Dordogne ?

  • Domaine de la ferme des 4 Vents - Millac 24370 PEYRILLAC ET MILLAC  
  • Ferme de la Bon'O'Venture - Les landes de la Salvetat, 24 580 ROUFFIGNAC ST CERNIN 
  • Jardins de Malevergne - Malevergne – 24 200 ST VINCENT LE PALUEL 
  • Les Oies du Périgord Noir – La Brousse – 24370 PRATS DE CARLUX 

> Téléchargez la liste des fermes participantes

> Le programme est également disponible sur https://www.bienvenue-a-la-ferme.com/dordogne/evenement/automne-a-la-ferme-2022-dordogne/5363

]]>
news-117846Wed, 14 Sep 2022 14:09:50 +0200Péri'meuh à Sarlat les 23,24,25 septembre !https://dordogne.chambre-agriculture.fr/actualites/detail-de-lactualite/actualites/perimeuh-a-sarlat-les-232425-septembre/De nombreuses animations, des dégustations gratuites, de la musique, des animaux, des tracteurs et des produits fermiers vous attendent du 23 au 25 septembre.La Chambre d'agriculture est fière de co-organiser cette manifestation avec la FDSEA et la ville de Sarlat.

Les temps forts de la manifestation*

Vendredi 23 septembre

  • Foire aux veaux Place Pasteur de 10h à 12h
  • Visite des scolaires sur les différentes animations (vaches, petite ferme, graine à l’assiette, Interbev, lait…)
  • Déambulation (moutons…)
  • Présentation des vaches sur le Ring Place de la Grande Rigaudie
  • Jeux concours
  • Inauguration de la manifestation à 19 heures
  • Restauration toute la journée assurée par les marchés des producteurs
  • Animation musicale à 20 heures

Samedi 24 septembre

  • Concours Limousin de 10h à 12h, Place de la Grande Rigaudie
  • Espace photo
  • Animation petite ferme, Place Pasteur
  • Animation poney
  • Animation Interbev, Lait…
  • Déambulation
  • Jeux concours
  • Restauration toute la journée assurée par les producteurs Périgordins via un marché des Producteurs de Pays (marque de la Chambre d'agriculture Dordogne)
  • Grande Tablée à partir de 19 heures Rue de la République : pour acheter vos places en ligne, cliquez sur le lien suivant https://boutique.sarlat-tourisme.com/visites/terroir-et-gastronomie

À noter, une solution de repli sera proposée aux convives en cas de mauvais temps

Dimanche 25 septembre

  • Espace photo
  • Animation petite ferme, Place Pasteur
  • Animation poney
  • Animation Interbev, Lait…
  • Déambulation
  • Jeux concours
  • Restauration toute la journée assurée par les producteurs Périgordins via un marché des Producteurs de Pays (marque de la Chambre d'agriculture Dordogne)
  • Défilé des animaux primés sur le ring de la Place de la Grande Rigaudie

Informations

* Informations à retrouver sur https://www.sarlat.fr/agenda/perimeuh-sinstalle-a-sarlat/

]]>
news-117839Wed, 14 Sep 2022 11:36:58 +0200Marché des producteurs de Pays à Bordeauxhttps://dordogne.chambre-agriculture.fr/actualites/detail-de-lactualite/actualites/marche-des-producteurs-de-pays-a-bordeaux/Des agriculteurs du Périgord seront à Bordeaux ce samedi 17 septembre au Marché des Producteurs de Pays. Rendez-vous Quai des Chartrons de 10h à 18h. Né de la volonté des Chambres d'agriculture de la Nouvelle-Aquitaine et de la Chambre régionale ce premier Marché des Producteurs de Pays valorisea les produits et le savoir-faire des producteurs de la région !

Venez nombreux vous régaler des produits fermiers.

La Dordogne sera représentée par :

  • Domaine De Grange Neuve
  • Spiruline Vallée de l'Isle
  • Les Délices de Mady
]]>
news-117773Tue, 13 Sep 2022 14:09:26 +0200Randonnée gourmande dimanche 18 septembrehttps://dordogne.chambre-agriculture.fr/actualites/detail-de-lactualite/actualites/randonnee-gourmande-dimanche-18-septembre/Une randonnée gourmande de 9 km est organisée au départ de Celles dès 8h30 avec au programme visite de ferme et repas fermier.La Chambre d'agriculture au travers sa marque Bienvenue à la Ferme organise une randonnée gourmande en partenariat avec l'Office de tourisme du Périgord Ribéracois, dimanche 18 septembre à Celles. 

Le départ est fixé à 8h30 sous la halle de la commune pour une durée d'environ 2h. La balade se termine par la visite de la ferme de Lafayas et par un repas fermier "Bienvenue à la ferme".

Inscriptions

Avant le 14 septembre au 05 53 90 03 10.

]]>
news-116661Tue, 13 Sep 2022 10:32:00 +0200Influenza Aviaire : les dispositifs d'aideshttps://dordogne.chambre-agriculture.fr/actualites/detail-de-lactualite/actualites/influenza-aviaire-les-dispositifs-daides/Prolongation de la phase de dépôt des demandes d'avance remboursable jusqu'au 16 septembre 14h pour les 2 dispositifs d'aides IAHP.La phase de dépôt des demandes d'avance remboursables pour les entreprises de l'aval ou de service des filières volailles dont l’activité est impactée suite aux mesures de dépeuplement et de vide sanitaire mises en œuvre par les pouvoirs publics en 2022 dans le cadre de l'épisode d'influenza aviaire H5N1 2021-2022 a été prolongée jusqu'au 16 septembre 14h.

Instructions techniques et guides de dépôt

Contact

Pour toute information complémentaire, merci de contacter Michèle TOUZAN au 05.53.45.47.50

> Toutes les informations utiles sont disponibles sur le site de FranceAgrimer : https://www.franceagrimer.fr/Accompagner/Dispositifs-par-filiere/Aides-de-crise/INFLUENZA-AVIAIRE

]]>
Productions animalesVolaille
news-117604Thu, 08 Sep 2022 14:17:20 +0200Les producteurs de foie gras ouvrent leurs porteshttps://dordogne.chambre-agriculture.fr/actualites/detail-de-lactualite/actualites/les-producteurs-de-foie-gras-ouvrent-leurs-portes/A l’occasion des Journées du Patrimoine les 17 & 18 septembre, les professionnels de la filière Foie Gras proposent au public de découvrir leur métier et leur savoir-faire. La Chambre d’agriculture de Dordogne est partenaire de cette opération qui permettra aux Français, premiers consommateurs et producteurs de Foie Gras au monde, d’en savoir plus sur ce mets emblématique du patrimoine culturel et gastronomique français.

Sur le département, 5 exploitations* (élevages d’oies et de canards) ouvrent leurs portes pour faire connaître les réalités de la filière, les modes d’élevage et de production.

Des professionnels passionnés vont partager leur savoir-faire et ravir les papilles des visiteurs en leur faisant déguster leurs produits.

Ces journées sont placées sous le signe de la convivialité, de la transparence, du partage et du patrimoine gastronomique français.

Chaque exploitation participante assure une visite guidée de la ferme et une dégustation des produits.

Liste des fermes participantes en DORDOGNE

  • GAEC de l’Olivier à Saint-Germain-des-Prés 
    • samedi : 10h à 12h et de 15h à 18h 
    • dimanche : 10h à 18h et de 15h à 18h
  • La Ferme du Turnac à Domme
    • samedi : 10h à 12h et de 15h à 17h
    • Départ visites à 15h30
  • La Garrigue Haute à Prats de Carlux
    • samedi : 10h à 12h
  • Ferme Andrévias à Sorges et Ligueux en Périgord
    • samedi : 10h à 12h et de 15h à 17h
    • La visite guidée aura lieu le samedi 17 septembre à 16h30 sur réservation. La boutique reste ouverte au public le samedi de 09h à 12 h et de 14h à 18h.
  • Domaine de barbe à Badefols sur Dordogne 
    • samedi : 10h de 12h et de 15h de 17h
    • Pour les visites guidées : départ à 10h30 et à 15h. Visite libre le reste de la journée

* Chaque éleveur veillera au respect du protocole sanitaire sur son exploitation.

> La liste des fermes participantes est à retrouver sur le site patrimoine-foiegras.fr

]]>
news-117483Tue, 06 Sep 2022 16:35:51 +0200Produire du soja dans nos territoireshttps://dordogne.chambre-agriculture.fr/actualites/detail-de-lactualite/actualites/produire-du-soja-dans-nos-territoires-1/Les Chambres d’agriculture de la Dordogne et de la Charente vous invitent à une visite de parcelles de soja dans le Ribéracois le vendredi 16 septembre de 14h à 16h.Au programme
  • Présentation de la culture : le soja et ses nombreux atouts,
  • Soja conventionnel et bio : des itinéraires techniques adaptés à nos territoires,
  • Soja conventionnel et bio : quelle performance économique ?
  • Le soja : une alternative dans la future PAC ?
  • Le soja dans l'alimentation animale : intérêts du toastage et présentation du projet Prot&ose,
  • Echanges et questions diverses

 

]]>
Agriculture biologiqueProductions végétales
news-117110Fri, 26 Aug 2022 09:58:45 +0200Conservation des sols : voyage d'études dans le Gershttps://dordogne.chambre-agriculture.fr/actualites/detail-de-lactualite/actualites/conservation-des-sols-voyage-detudes-dans-le-gers/Mardi 13 septembre, participez à la visite de ferme de Christian ABADIE, agriculteur maïsiculteur & éleveur gersois, pratiquant le semis direct sans transition depuis 2001.Le GIEE ( Groupement d'intérêt économique et environnemental) des éleveurs des coteaux du Sarladais vous proposent de se joindre à ses membres pour la visite de la ferme de Christian ABADIE, agriculteur maïsiculteur et éleveur gersois, ayant basculé dans le semis direct sans transition depuis 2001.

Christian présentera son exploitation et le cheminement ayant conduit à son système actuel.

Il partagera également son expérience sur les essais qu'il mène depuis 20 ans notamment sur les cultures de printemps (écartement de semis, technique d'implantation, choix variétal) et les couverts végétaux d'été).

Rendez-vous à ESTAMPES (32 170) dans le Gers, le MARDI 13 SEPTEMBRE 2022.

Au programme

10h30-12h30 :

  • Présentation de l'exploitation et historique depuis 1983.
  • Vers l'agriculture de conservation des sols : du labour à l'AC sans transition.
  • Évolution des itinéraires maïs vers le semis à 40 cm.

12h30-13h30 : Auberge espagnole – Pique-nique.

13h30-16h :

  • Retour sur les essais des 20 dernières années.
  • Visites des parcelles de maïs, soja, tournesol géant et de couverts végétaux d'été.

Informations et inscriptions

Afin d'organiser au mieux la journée et le covoiturage, merci de vous inscrire auprès de l'animatrice Angèle CASANOVA au 06.74.91.33.29

En espérant vous y retrouver nombreux pour parler couverts végétaux, mode d’implantation et évolution des pratiques et partager les expériences de chacun.

]]>
Productions végétales
news-117095Thu, 25 Aug 2022 16:02:34 +0200MSA : Info gel avril 2021https://dordogne.chambre-agriculture.fr/actualites/detail-de-lactualite/actualites/msa-info-gel-avril-2021/Un traitement spécifique pour les demandeurs non-éligibles au dispositif initial est mis en place sur la base du règlement de minimis agricole.Suite à la parution d’une instruction par le ministère de l’Agriculture, un traitement spécifique pour les demandeurs non-éligibles au dispositif initial est mis en place sur la base du règlement de minimis agricole.

Une attestation sur l'honneur de minimis agricole doit être retournée à la MSA DLG au plus tard le 30 septembre 2022.

> Télécharger le communiqué relatif au dispostif exceptionnel

]]>
Climat et qualité de l'airProductions animalesProductions végétales
news-117070Thu, 25 Aug 2022 11:40:51 +0200Violents orages des 2 & 20 juin 2022https://dordogne.chambre-agriculture.fr/actualites/detail-de-lactualite/actualites/violents-orages-des-2-20-juin-2022/Un fonds d'urgence pour les exploitations les plus fragilisées a été mis en place. Les dossiers sont à transmettre à la DDT avant le 09 septembre 2022.Un formulaire « fonds d’urgence » a été proposé par la DDT pour les exploitations les plus fragilisées (difficultés de trésorerie ne permettant plus de faire face aux dépenses immédiates, nécessaires à la poursuite de l’activité et aux besoins essentiels du foyer).

Ce formulaire est à compléter et à signer (accompagner d'un RIB) avant le 09 septembre et à renvoyer à la Direction Départementale des Territoires - SETAF - 18 rue du 26ème RI – CS 74 000 24 024 Périgueux cedex ou par mail ddt-setaf@dordogne.gouv.fr

> Télécharger le formulaire(pdf, 2 pages)

]]>
Climat et qualité de l'airProductions animalesProductions végétales
news-116932Tue, 23 Aug 2022 09:27:12 +0200Journée technique DEPHY NOIXhttps://dordogne.chambre-agriculture.fr/actualites/detail-de-lactualite/actualites/journee-technique-dephy-noix/Démonstrations de luttes alternatives contre la mouche du brou et le carpocapse mardi 30 août de 14h à 17h à Peyrillac-et-Millac, lieu-dit Pech Gaubert.La Chambre d'agriculture vous propose de participer à une journée technique dans le cadre du programme DEPHY avec au programme des démonstrations de luttes alternatives contre la mouche du brou et le carpocapse du noyer.
  • Remise d'une brochure " La mouche du brou de la noix - Synthèse des méthodes de lutte"
  • Interventions de la Station Expérimentale de CREYSSE (46)
  • Démonstrations de nuciculteurs avec des appareils prototypes
  • Interventions des sociétés DRONEINTEC, CORTEVA, COMPO, M2I et VIVAGRO

Contact

  • Didier Mery : 06 43 48 47 51 / didier.mery@dordogne.chambagri.fr
  • Vräel Bernard : 06 03 65 53 21

 

]]>
Productions végétales
news-116370Wed, 03 Aug 2022 09:51:38 +0200Viticulture : atelier pulvérisation https://dordogne.chambre-agriculture.fr/actualites/detail-de-lactualite/actualites/viticulture-atelier-pulverisation/Vendredi 12 août à Monbazillac venez tester la qualité de la pulvérisation en pleine végétation avec des méthodes innovantes de diagnostics de pulvérisation.La Chambre d'agriculture de Dordogne vous propose de participer à un atelier de pulvérisation avec au programme :
  • Accueil sur le lycée de La Brie à Monbazillac, avec Yann Peyrebrunne et David Dauphinet, et présentations autour d'un café
  • Introduction sur l'importance de la qualité de pulvérisation
  • Présentation des méthodes de diagnostic : compo bleu et fluoriscine
  • Comparaison de deux matériels : pulvé confiné Friulli et pneumatique Hardi
  • Expertise avec Pierre Dufaure, conseiller spécialisé agroéquipement en Nouvelle-Aquitaine

Inscriptions

Par mail ou SMS à Camille DELAMOTTE, technicienne en viticulture 07 88 11 44 27 - 05 53 63 56 50 - camille.delamotte@dordogne.chambagri.fr

 

 

]]>
Productions végétalesVigne
news-116168Thu, 28 Jul 2022 10:02:49 +0200Violents orages de juin 2022 : réunions d'informationshttps://dordogne.chambre-agriculture.fr/actualites/detail-de-lactualite/actualites/violents-orages-de-juin-2022-reunions-dinformations/La Chambre d’agriculture organise deux réunions d’informations le vendredi 29 juillet à Grand-Brassac & Saint-Martin-de-Ribérac.La Chambre d’agriculture organise deux réunions d’informations le vendredi 29 juillet.
  • Salle des fêtes de GRAND BRASSAC de 10 h à 12 h 30
  • Salle des fêtes à SAINT-MARTIN-DE-RIBERAC de 14h à 16h30.

Ces réunions qui auront lieu en présence de Jean-Philippe GRANGER, Président de la Chambre d'agriculture de Dordogne permettront de faire un point sur la situation.

Pour rappel, le numéro de la cellule de crise est toujours maintenu : 05 53 92 47 50.

]]>
Climat et qualité de l'airProductions animalesProductions végétales
news-62670Wed, 27 Jul 2022 10:55:00 +0200Réussir sa campagne d'irrigationhttps://dordogne.chambre-agriculture.fr/actualites/detail-de-lactualite/actualites/reussir-sa-campagne-dirrigation/Parce que la gestion de l'eau est un enjeu majeur pour sécuriser vos productions, la Chambre d’agriculture vous accompagne sur les aspects techniques et réglementaires.Durant chaque campagne d’irrigation, la Chambre d’agriculture conduit une action de conseils aux irrigants dans le cadre du programme d’“Appui technique aux irrigants de Nouvelle-Aquitaine”, soutenue par l’Agence de l’eau Adour-Garonne et le PRDA.

Des bulletins sont proposés chaque semaine par mail gratuitement aux irrigants du département et publiés en ligne : "Améliorer sa gestion de l'eau et de l'irrigation". 

L’objectif est d’apporter les éléments techniques pour raisonner le pilotage de l’irrigation ainsi que des informations actualisées sur la gestion de la ressource.

Lorsque des restrictions sont prises par la Préfecture, les arrêtés sont disponibles en ligne : "Irriguer la réglementation".

]]>
news-114702Tue, 26 Jul 2022 12:06:00 +0200Violents orages de grêle : numéro spécial et contactshttps://dordogne.chambre-agriculture.fr/actualites/detail-de-lactualite/actualites/violents-orages-de-grele-numero-special-et-contacts/Les agriculteurs touchés par des dégâts sur cultures, bâtiments, matériels sont invités à contacter la cellule de crise pour le signaler au 0553924750.Suite aux violents orages de grêle qui se sont abattus dans la nuit du 20 au 21 juin 2022 dans le nord du département, la Chambre d’agriculture de Dordogne met en place un numéro spécial afin de recenser les dégâts pour constituer un dossier de demande d’aide auprès du Ministère de l’agriculture.

L’objectif est d’évaluer précisément le sinistre, chiffres à l’appui, pour mobiliser les pouvoirs publics.

Nous invitons donc les agriculteurs touchés par des dégâts que ce soit sur les cultures, les bâtiments, les matériels et d’éventuels problèmes de main d’oeuvre à contacter la cellule de crise pour le signaler.

Le numéro de la cellule de crise est le suivant : 05 53 92 47 50.

Vos contacts

Nos conseillers spécialisés restent à votre disposition pour toutes interrogations. N'hésitez pas à faire appel à eux. 

> Téléchargez les contacts

 

]]>
Climat et qualité de l'airProductions animalesProductions végétales
news-115129Mon, 25 Jul 2022 09:12:00 +0200Viticulture : visite de parcelles d'expérimentationhttps://dordogne.chambre-agriculture.fr/actualites/detail-de-lactualite/actualites/viticulture-visite-de-parcelles-dexperimentation/Rendez-vous vendredi 05 août de 9h à 12h au chai de l'exploitation du lycée agricole de Monbazillac.La Chambre d'agriculture de Dordogne vous propose de participer à une visite de parcelles d'expérimentation pour vous présenter 3 essais en viticulture :
  • Etude de l’efficacité de trichogrammes pour lutter contre les tordeuses de la grappe
  • Etude de l’argile kaolinite contre la cicadelle verte
  • Etude sur les intérêts des applications de produits naturels peu préoccupants (PNPP)

Si vous souhaitez participer à cette visite, rendez-vous au Chai de l'exploitation du lycée agricole de Monbazillac.

Contacts

  • Laurent COLOMBIER - Tél. 07 88 21 41 75 - laurent.colombier@dordogne.chambagri.fr
  • Camille DELAMOTTE - Tél. 07 88 11 44 27 - camille.delamotte@dordogne.chambagri.fr

 

]]>
Productions végétalesVigne
news-114396Tue, 05 Jul 2022 09:29:00 +0200Visites de fermes BIO https://dordogne.chambre-agriculture.fr/actualites/detail-de-lactualite/actualites/visites-de-fermes-bio/La visite de ferme bio programmée pour les élus et agents des collectivités le 7 juillet à Lisle est reportée en raison de la gestion de crise liée aux violents orages.La Chambre d'agriculture de Dordogne en partenariat avec les CrDA, les associations CRéation de Dynamique Agricole du Périgord Vert, Périgord Pourpre Vallée de l'Isle et Périgord Noir, a proposé aux élus et agents des collectivités de visiter 3 fermes BIO de Dordogne les 4,5 et 7 juillet.
En raison de la situation actuelle liée à la gestion de crise qui fait suite aux violents orages, la visite prévue le 7 juillet est reportée en septembre.

Ces portes ouvertes ont pour objectif de mieux connaitre et comprendre les fermes bio périgordines.

Contacts et renseignements

  • Périgord Vert : Sandrine ROSSIGNOL – 06 81 87 02 73 – crda.pv@dordogne.chambagri.fr
  • Périgord Pourpre Vallée de l'Isle : Flore BOYER - 06 76 75 01 79 - crda.pp@dordogne.chambagri.fr
  • Périgord Noir : Alexis CORNUEZ – 07 84 97 61 00 – crda.pn@dordogne.chambagri.fr
]]>
Productions animalesProductions végétalesPV
news-106263Mon, 04 Jul 2022 11:35:00 +0200Réforme de la PAC 2023-2027 https://dordogne.chambre-agriculture.fr/actualites/detail-de-lactualite/actualites/reforme-de-la-pac-2023-2027/Des fiches synthétiques sur les principaux enjeux de la réforme PAC 2023-2027 sont consultables dans une page dédiée à la réforme PAC 2023-2027Les Chambres d’agricultures et l’APCA ont travaillé à la compréhension des textes européens pour en faire la meilleure application en France.

La Chambre d’agriculture de Dordogne et la DTT ont organisé en janvier des réunions d’informations sur le département pour permettre aux agriculteurs de comprendre et d'adapter au mieux leur exploitation aux nouvelles règles qui vont être dictées par la PAC 2023-2027.

Des fiches synthétiques sur les principaux enjeux de la réforme PAC 2023-2027 (évolution des DPB, éco-régimes, nouvelle aide bovine, conditionnalité des aides…, etc) sont également consultables dans une page dédiée à la Réforme PAC 2023-2027.

]]>
PAC
news-115238Fri, 01 Jul 2022 14:54:24 +0200Installation en élevage caprin : journée d'informationhttps://dordogne.chambre-agriculture.fr/actualites/detail-de-lactualite/actualites/installation-en-elevage-caprin-journee-dinformation/Mercredi 6 juillet, rencontrez les acteurs de la filière caprine lors d'une journée d'information couplée à une visite de ferme & échangez sur votre métier ou votre projet d'éleveur de chèvres.Le syndicat caprin Dordogne Périgord et la Chambre d'agriculture de Dordogne organisent, mercredi 6 Juillet à 9h30 au pôle interconsulaire de Coulounieix-Chamiers, une journée d'échange avec les partenaires techniques, économiques et syndicaux intervenant auprès des éleveurs caprins pour :
  • présenter la filière caprine départementale
  • parler de la réglementation en matière d'identification et de traçabilité des animaux, des maladies préoccupantes et des moyens de lutte, de l'intérêt de la génétique et de l'accompagnement technique


Le midi : repas convivial offert par le Syndicat caprin au restaurant Un coin de vie à La Douze (le bourg) (réservation obligatoire).

De 14h30 à 16h30 : visite d'élevage à l'EARL du Reclos, lieu dit Le Reclos à ST FELIX DE REILHAC ET MORTEMART

Inscription obligatoire

Contactez Amélie VILLETTE, conseillère caprin CDA 24 et Contrôle laitier : 06 78 03 77 42 - amelie.villette@dordogne.chambagri.fr

]]>
news-114661Tue, 21 Jun 2022 10:28:00 +0200Périodes de fortes chaleurs : transport des animaux vivantshttps://dordogne.chambre-agriculture.fr/actualites/detail-de-lactualite/actualites/periodes-de-fortes-chaleurs-transport-des-animaux-vivants/Durant les épisodes caniculaires, les mouvements d’animaux entre 13h & 18h sont interdits à l’exception des transports équipés d’une climatisation, ou d’une ventilation combinée à de la brumisation.En période à risque pour le transport des animaux du fait des vagues de chaleur, le CIFOG rappelle que les dispositions du règlement (CE) n°1/2005 sur la protection des animaux pendant le transport s'appliquent aux déplacements sur le territoire national tout comme aux échanges et aux exports.

Pour les transports nationaux
  • Pas de "souffrances évitables", notamment des températures jugées excessives à l'intérieur des véhicules, quels que soient les horaires et températures extérieures.
  • Pas de transport entre 13h et 18h conformément à l'arrêté du 22 juillet 2019 "restreignant le transport routier d'animaux vertébrés terrestres vivants durant les épisodes caniculaires"

Pour les échanges intra-UE et les exports pays tiers :

  • art.3 du R(CE) n°1/2005 : "nul ne transporte ou ne fait transporter des animaux dans des conditions telles qu'ils risquent d'être blessés ou de subir des souffrances inutiles". 
  • art.5 : l'organisateur du voyage doit s'assurer que les conditions de bien-être ne sont pas compromises du fait d'une coordination insuffisante des différentes étapes du voyage, et qu'il est tenu compte des conditions météorologiques au départ et tout au long du voyage.


Il est donc de votre responsabilité première, en tant qu'opérateurs, de ne pas programmer de transports de longue durées aux périodes de l'année auxquelles les conditions météorologiques ne sont globalement presque jamais favorables.

Ne pas tenir compte de ces prévisions récurrentes vous exposerait à un risque de refus de validation du départ des animaux pour des raisons de protection animale.

> Téléchargez l'arrêté du 22 juillet 2019(pdf, 2 pages)

]]>
Productions animalesVolaille
news-114589Fri, 17 Jun 2022 08:17:00 +0200Influenza Aviaire & fortes chaleurshttps://dordogne.chambre-agriculture.fr/actualites/detail-de-lactualite/actualites/influenza-aviaire-fortes-chaleurs/En raison de la période actuelle avec des fortes chaleurs, les mesures de mises à l'abri dans les zones réglementées sont levées. Depuis la publication de l'arrêté du 3 juin abaissant le niveau de risque IAHP à négligeable sur l'ensemble du territoire, les mesures de mise à l'abri des volailles sont levées à l'exception des zones réglementées.

En raison de la période actuelle avec des fortes chaleurs, les mesures de mises à l'abri dans les zones réglementées sont également levées.

Les mesures évitant d’attirer l’avifaune sauvage (mise sous abri des points d’abreuvement et d’alimentation, impossibilité de contacts entre les oiseaux sauvages et les oiseaux élevés, particulièrement au niveau des points d’eau) sont maintenues dans ces zones.

]]>
Productions animalesVolaille
news-114056Mon, 13 Jun 2022 15:45:00 +0200Grêle : un numéro spécial pour recenser les dégâtshttps://dordogne.chambre-agriculture.fr/actualites/detail-de-lactualite/actualites/grele-un-numero-special-pour-recenser-les-degats/Un numéro spécial (0553635650) est en place pour recenser les dégâts afin de constituer un dossier de demande d’aide auprès du Ministère de l’agriculture.Suite aux orages de grêle qui se sont abattus dans le sud du département dans la nuit du 1er au 2 juin 2022, la Chambre d’agriculture de Dordogne met en place un numéro spécial afin de recenser les dégâts pour constituer un dossier de demande d’aide auprès du Ministère de l’agriculture.

L’objectif est d’évaluer précisément le sinistre, chiffres à l’appui, pour mobiliser les pouvoirs publics.

Cette opération est réalisée conjointement avec la Chambre d’agriculture de Gironde. Nous invitons donc les agriculteurs touchés par des dégâts que ce soit sur les cultures, les bâtiments, les matériels et d’éventuels problèmes de main d’œuvre à contacter la cellule de crise pour le signaler.

Le numéro de la cellule de crise est le suivant : 05 53 63 56 50.

]]>
Climat et qualité de l'airProductions animalesProductions végétales
news-114181Thu, 09 Jun 2022 12:29:55 +0200MSA : prise en charge partielle de cotisations socialeshttps://dordogne.chambre-agriculture.fr/actualites/detail-de-lactualite/actualites/msa-prise-en-charge-partielle-de-cotisations-sociales-1/Des enveloppes sont prévues pour financer des prises en charge partielles de cotisations sociales en faveur des agriculteurs confrontés à des problèmes de trésorerie importants. Des enveloppes alimentées par les fonds d’action sanitaire et sociale de la Caisse Centrale de la Mutualité Sociale Agricole ont été mises à disposition pour financer des prises en charge partielles de cotisations sociales en faveur des agriculteurs qui se trouvent confrontés à des problèmes de trésorerie importants.

Les exploitants agricoles susceptibles d’être concernés par cette mesure sont invités à déposer une demande de prise en charge de cotisations sociales.

Dans un souci de simplification, l’imprimé de demande de prise en charge de cotisations et l’attestation de minimis ont été mis en ligne sur le site dlg.msa.fr (Rubrique : « Accès direct » située au bas de la page d’accueil, dossier « Demande de prise en charge des cotisations »).

Vous pouvez également les réclamer à la MSA Dordogne, Lot et Garonne au 05.53.67.77.77.

Il conviendra de compléter l’imprimé et l’attestation de minimis et de les retourner avant le 31 juillet 2022 à l’adresse postale suivante : MSA Dordogne, Lot et Garonne CS 30003 24012 Périgueux Cédex

 

]]>
news-111865Tue, 07 Jun 2022 14:07:00 +0200Elevage & Territoire : le 25 juin à Sainte-Sabine-Bornhttps://dordogne.chambre-agriculture.fr/actualites/detail-de-lactualite/actualites/elevage-territoire-le-25-juin-a-sainte-sabine-born/La 17ème édition de cet événement porté par la Fédération des CUMA de Dordogne & la Chambre d'agriculture aura lieu le samedi 25 juin de 9h30 à 17h à Sainte-Sabine-Born.Réservez votre samedi 25 juin dès 9h30 et rendez-vous à Sainte-Sabine-Born pour la 17ème édition édition de notre événement Elevage & territoire organisé par CUMA Dordogne & Chambre d'agriculture de Dordogne

Deux thèmes seront mis à l'honneur  : les énergies et la protéine végétale.

Au programme

  • Village ÉNERGIE : Valorisation du bois jusqu’à l’énergie (exploitation, transformation, matériels chaudières), méthanisation : produire de l’électricité, du bio-carburant et un engrais, photovoltaïque : valoriser un besoin de bâtiment
  • Village ÉLEVAGE : présentation d'animaux, dégustations de produits locaux, qualité de la ration et analyse de fourrages
  • Village VERGERS : matériel de conduite et de récolte, noix, châtaignes, prunes, noisettes
  • Village CULTURES LOCALES : la luzerne de A à Z, les pratiques après la moisson
  • Atelier transmission/installation avec le PAIT (Point Accueil Installation Transmission) et la MSA : présentation des offres du RDI le Répertoire Départ Installation > https://www.repertoireinstallation.com/

Restauration

Coté restauration, vous pourrez vous régaler avec un repas périgourdin le midi.

Entrée libre.

 

]]>
news-113102Tue, 31 May 2022 17:47:00 +0200Plan de résilience "alimentation animale"https://dordogne.chambre-agriculture.fr/actualites/detail-de-lactualite/actualites/plan-de-resilience-alimentation-animale/Dispositif visant à compenser une partie des surcoûts d’alimentation animale des exploitations agricoles et piscicoles. Date de dépôt des dossiers : 29 juin 2022La situation de guerre en Ukraine entraîne des perturbations fortes dans l’approvisionnement de notre économie, tant en termes de flux qu’en termes de prix. Les matières premières agricoles, et notamment les céréales et les protéines végétales, ont vu leur prix fortement augmenter.

Le Gouvernement est particulièrement attentif à ce que ces hausses de coûts de production soient répercutées rapidement de l’amont à l’aval. Il invite les acteurs à adapter leurs contrats pour tenir compte de la modification substantielle des conditions économiques, comme la réglementation le prévoit, notamment la loi Egalim 2 en ce qui concerne la chaîne agroalimentaire.

Toutefois, vu l’urgence de la situation économique de l’amont agricole en particulier, le temps que ces mécanismes produisent leurs effets, le Gouvernement met en place une aide aux éleveurs fortement impactés par l’augmentation du coût de l’alimentation animale.

Ce dispositif vise à compenser une partie des surcoûts d’alimentation animale des exploitations agricoles et piscicoles, sur une durée de 4 mois (16 mars 2022– 15 juillet 2022).

Qui peut bénéficier de cette aide ?

Trois catégories de bénéficiaires sont éligibles à partir d’un taux de dépendance minimum à l’alimentation animale de 10 % (= part des charges d’alimentation animale dans le total des charges de l’exploitation) :

  • Catégorie 1 : taux de dépendance compris entre 10 % (inclus) et 30 % (non compris)
  • Catégorie 2 : taux de dépendance compris entre 30 % (inclus) et 50 % (non compris)
  • Catégorie 3 : taux de dépendance supérieur ou égal à 50 %, et, dans le cadre d’un dispositif dédié, organisations porteuses de contrats de production (structures qui prennent en charge les coûts de l’alimentation animale pour le compte des éleveurs : généralisée en volailles et en veaux notamment), et provendiers (uniquement hors hexagone).

L’aide est forfaitaire pour la catégorie 1 (1000 €) quels que soient l’élevage éligible et les espèces d’animaux de rente élevées.

L’aide est proportionnelle au taux de dépendance pour les autres catégories : prise en charge de 40 % des surcoûts d’alimentation animale pour la catégorie 2 et de 60 % pour la catégorie 3.

Les intégrateurs et organisations porteuses de contrats de production (structures qui prennent en charge les coûts de l’alimentation animale pour le compte des éleveurs : généralisée en volailles et en veaux notamment) et provendiers (hors hexagone) feront l’objet d’une notification à part.

Quels sont les critères d'éligibilité ?

  • Dispositif pour toutes les filières animales dites de rentes
  • Un SIRET actif au moment du dépôt de la demande
  • La mention de la production principale dans l’attestation comptable
  • Un seuil d’entrée dans le dispositif de 3000 € de charges d’alimentation sur la période de référence allant du 16 mars 2021 au 15 juillet 2021 (sauf cas particuliers*)
  • Un taux de dépendance à l’alimentation animale d’au moins 10 %, ce taux de dépendance étant calculé à partir des charges d’alimentation animale (correspond au compte 60.14) et des charges d’exploitation (comptes 60, 61, 62, 63 et 64) du dernier exercice clos avant le 28/02/2022 (sauf cas particuliers)
  • Et, pour les structures porteuses de contrats d’intégration ou de production, la participation du demandeur à une ou plusieurs activités poursuivant au moins un des quatre objectifs suivant :
    • économie circulaire,
    • gestion des nutriments,
    • utilisation rationnelle des ressources,
    • méthodes de production respectant l’environnement et le climat

Les activités et actions éligibles à ce titre seront précisées ultérieurement.

* Soit :

  • le montant correspondant au prorata temporis du dernier exercice fiscal clos avant le 28/02/2022, en l’absence d’historique sur la période allant du 16 mars 2021 au 15 juillet 2021
  • le montant sur la même période sur l’année 2020, si l’exploitation a été affectée par un cas de force ma-jeure survenu entre le 16 mars 2021 et le 15 juillet 2021 (crise sanitaire par exemple)

Quelles sont les pièces justificatives à fournir ?

En plus du relevé d’identité bancaire, une attestation par un tiers de confiance (par exemple établie par un centre de gestion agréé, un expert-comptable ou un commissaire aux comptes identifié), pour le compte du demandeur précisant :

  • l’activité principale du demandeur de l’aide
  • le montant des charges d’alimentation sur la période de référence
  • le montant des charges d’alimentation correspondant au compte 60.14 sur le dernier exercice clos au plus tard le 28/02/2022
  • le montant total des charges d’exploitation correspondant aux comptes 60, 61, 62, 63 et 64 sur le dernier exercice clos au plus tard le 28/02/2022

Pour les récents installés, et dans le cas où l’attestation ne peut être établie, elle peut être remplacée par le Plan d’Entreprise.

Pour les agriculteurs au micro BA, le montant des charges d’alimentation sera démontré par les factures d’achat sur la période de référence.

Pour les structures porteuses de contrats d’intégration ou de production :

  • Le contrat en vigueur, permettant d’identifier les modalités de répercussion des variations du coût de l’alimentation animale sur l’éleveur et ainsi de s’assurer, le cas échéant, du reversement approprié de l’aide aux éleveurs
  • Les structures devront apporter la preuve de la répercussion du bénéfice économique de l’aide aux éleveurs
  • L’attestation comptable devra préciser également les bandes en production sur la période de référence
  • La liste des éleveurs, avec leur numéro SIRET et la programmation de leurs bandes en production de mars à juillet 2022
  • Les justificatifs associés au critère d’entrée dans le dispositif (participation à au moins une activité poursuivant un des 4 objectifs mentionnés au point 1 relatifs aux critères d’éligibilité)

Calcul de l’aide (pour le dispositif éleveur)

  • Détermination de la catégorie d’appartenance du demandeur en fonction du degré de dépendance à l’alimentation calculé à partir des charges d’alimentation animale et des charges d’exploitation.
  • Les éleveurs de la catégorie 1 percevront une aide forfaitaire de 1000€.
  • Pour les demandeurs des catégories 2 et 3 :
    • Le montant de référence retenu sera le montant d’achat d’alimentation animale sur la période de référence allant du 16 mars 2021 au 15 juillet 2021 inclus (sauf cas particulier).
    • L’assiette de l’aide sera déterminée en appliquant un pourcentage forfaitaire de 40% au montant de référence, visant à couvrir la hausse du coût de l'alimentation animale moyenne constatée.
    • Un taux d’aide sera appliqué à l’assiette telle que calculée ci-dessus, égal à 40% pour les bénéficiaires de la catégorie 2 et 60% pour les bénéficiaires de la catégorie 3.

L’aide est plafonnée à 35 000€ pour les éleveurs (structures non porteuses de contrats d’intégration ou de production).

Aucun montant inférieur à 500 € ne sera attribué.

 

]]>
Economie et politique agricolesProductions animales
news-113506Mon, 30 May 2022 10:14:45 +0200Matinée technique grandes cultures biohttps://dordogne.chambre-agriculture.fr/actualites/detail-de-lactualite/actualites/matinee-technique-grandes-cultures-bio/Venez visiter les essais variétés blé tendre et les essais d'associations réalisés par Arvalis Institut du Végétal mardi 7 juin à 9h30 à Ferrensac.Les Chambres d'agriculture de Dordogne et du Lot-et-Garonne sont partenaires de ces visites d'essais bio organisées par Arvalis.

Rendez-vous à 9h30 à Ferrensac (Nord du Lot et Garonne) sur la ferme du Prie Dieu, lieu dit le Colombier pour visiter :

  • les essais variétés blé tendre (16 variétés + 3 mélanges) 
  • les essais d'associations (blé/féverole, orge d'hiver/pois, orge de printemps/lentille)

Contacts

  • Séverine CHASTAING - AB : 06 77 01 59 97 / severine.chastaing@cda47.fr
  • Florent RUYET - Grandes Cultures: 06 89 49 43 42 / florent.ruyet@cda47.fr

 

 

]]>
Productions végétalesGrande culture
news-113294Mon, 23 May 2022 09:31:44 +0200Avis aux irrigants https://dordogne.chambre-agriculture.fr/actualites/detail-de-lactualite/actualites/avis-aux-irrigants/Recensement des prélèvements à usage d’irrigation en eaux souterraines profondes.L’Organisme Unique de Gestion Collective Dordogne (OUGC), porté par la Chambre d’agriculture et déjà chargé de la gestion des prélèvements à usage d’irrigation en eaux superficielles, prendra prochainement la compétence sur les eaux souterraines profondes.

Pour cela, l’OUGC réalise une campagne de recensement des forages sur l’ensemble de son territoire.

Les forages du département localisés dans la zone colorée de la carte ci-dessous, dont la profondeur est supérieure à 10 m et dont le prélèvement dépasse 1 000 m3 sont concernés.

Une fiche de recensement a été transmise par courrier aux irrigants concernés et doit être complétée et renvoyée, après vérification, au plus tard le 15 juin 2022.

Si vous n’avez pas reçu la fiche de renseignement mais que vous possédez un forage, il est impératif de contacter l’OUGC dans les plus brefs délais afin qu’il soit pris en compte.

L’OUGC reste à votre disposition pour toute information complémentaire et vous remercie pour votre contribution.

Votre contact

  • Benjamin MEDOUT : 05 53 45 47 58
  • Bénilde HUGON : 05 53 45 19 09
  • Mail : ougc-dordogne@dordogne.chambagri.fr

 

]]>
news-111429Tue, 03 May 2022 11:58:00 +0200Influenza Aviaire : indemnisation sanitairehttps://dordogne.chambre-agriculture.fr/actualites/detail-de-lactualite/actualites/influenza-aviaire-indemnisation-sanitaire/Les propriétaires ou détenteurs d’animaux abattus sur ordre de l’administration peuvent prétendre à une indemnisation (foyers et abattages préventifs). Dispositif d'indemnisation sanitaire

Les propriétaires ou détenteurs d’animaux abattus sur ordre de l’administration peuvent prétendre à une indemnisation (foyers et abattages préventifs).

Cette indemnisation est prise en charge par l’Etat et ne concerne que le volet sanitaire lié à la destruction du cheptel et à la décontamination du site.

À la suite de l’abattage des animaux, et sans attendre la désignation d’un expert, un acompte sur indemnisation est versé.

Cet acompte ne concerne que la Valeur Marchande Objective des animaux (VMO) entre 50 et 75 %. Pour obtenir le versement du solde, chaque dossier doit être examiné par un expert.

A noter : la VMO correspond à la valeur de marché de l’animal vivant non atteint du virus.

Télécharger le dossier d'indemnisation sanitaire IAHP DDETSPP (pdf, 2 pages)

Dispositif d'indemnisation des pertes de production

Ce dispositif d’indemnisation des pertes est composé de 2 phases :

  • Une phase d’avance, qui ne peut être mise en place qu’après levée des zones réglementées
  • Une phase de paiement du solde

Les demandes seront à faire sur le site de France AgriMer.

Les principales caractéristiques du dispositif

Eligibilité
  • Toutes structures réalisant au moins une étape d'élevage et/ou gavage avec un bâtiment situé en zone de restriction sanitaire.
  • Les structures élevant des animaux en prestation sont éligibles.
  • Les sociétés réalisant uniquement de l'abattage/transformation ne sont pas éligibles (elles seront éligibles au dispositif aval). Par contre, les éleveurs qui abattent et/ou transforment avec la même structures peuvent demander l'indemnisation pour les étapes d'abattage/transformation sur ce dispositif.
  • Les éleveurs de poules pondeuses sont éligibles pour les pertes dues à un vide sanitaire : non production en l'absence de poules. Le dispositif est cumulable avec l'indemnisation des pertes sur les oeufs sous-valorisés par ailleurs.
Taux d'indemnisation

100% pour les pertes subies pendant les mesures sanitaires,

50% pour les pertes post-restrictions sanitaires dues aux éventuelles difficultés de remise en place sur 150 jours maximum. Pour le gavage, l'indemnisation sera de 100 % jusqu'à 90 jours après les restrictions, puis de 50 % jusqu'au 150e jour maximum. Cette indemnisation est soumise à une date limite de reprise d’activité. Par ailleurs, la période d’indemnisation est plafonnée.

Détermination des pertes

Les pertes sont estimées sur la base de la marge brute réalisée sur une période de référence, à laquelle on applique un prorata temporel selon les durées de vide en restriction et post- restrictions subies par l’exploitation.

Les modalités de calculs diffèrent selon les types d’animaux (palmipèdes, gallinacés et poules pondeuses) ou des filières (longues ou courtes).

La période de référence est, dans le cas général, le dernier exercice clos avant le confinement. Des cas particuliers sont prévus en cas de production atypique sur cet exercice, de changements sur l’exploitation ou d’installation récente (cas particuliers à justifier).

Attestation comptable et fiche de calcul

Le dispositif repose sur une fiche de calcul qui détermine l'indemnisation à partir d'informations de base attestées par le comptable. Ces informations sont :

  • les localisations des unités de production (UP)
  • les dates de début de vide et de reprise d'activité pour chaque UP
  • les nombres d'animaux produits sur la période de référence par UP
  • la marge brute réalisée par activités ou espèces selon le cas, sur l'ensemble de l'exploitation. Pour la filière longue, une approche simplifiée de la marge brute est prévue afin de simplifier les dossiers.
Quels sont les justificatifs à fournir ?

Les principaux justificatifs à joindre sont :

  • RIB
  • fiche de calcul attestée par le comptable
  • justificatifs des dates de début de vide et de reprise, qui peuvent être des factures, bons de livraisons ou attestation OP, notamment
  • pour les éleveurs réalisant l'abattage et/ou la transformation : documents vétérinaires l'autorisant

Chronologie des indemnisations (sanitaire et perte de production)

Télécharger le fichier « Indémnisation IAHP » de la Préfecture de la Dordogne(pdf, 2 pages)

]]>
Productions animalesVolaille
news-112212Tue, 26 Apr 2022 11:09:50 +0200Nous vous aidons à développer l'export https://dordogne.chambre-agriculture.fr/actualites/detail-de-lactualite/actualites/nous-vous-aidons-a-developper-lexport/Vous êtes une entreprise agro-alimentaire et vous souhaitez exporter ? Le projet "Atlantic Food Export" peut vous y aider ! Participez à notre visioconférence le 06 mai à 11h.Si vous souhaitez  participer à notre réunion de présentation, envoyez un mail à l'adresse suivante pour recevoir un lien de connexion : maelle.muller@remove-this.dordogne.chambagri.fr.]]>news-111923Fri, 15 Apr 2022 10:42:00 +0200Printemps à la ferme, du 23 avril au 15 mai https://dordogne.chambre-agriculture.fr/actualites/detail-de-lactualite/actualites/printemps-a-la-ferme-du-23-avril-au-15-mai/Tous les week-ends du 23 avril au 15 mai, 11 fermes de Dordogne ouvrent leurs portes au public à l’occasion du Printemps à la ferme.A noter : la crise sanitaire actuelle ne permet pas d’intégrer les fermes avicoles au programme.

En Dordogne, chaque année des fermes du réseau Bienvenue à la ferme proposent de nombreuses activités. 

L'occasion d'échanger, de comprendre leur quotidien, de découvrir leurs produits et la passion de leur métier à travers des activités variées.

Au programme : des rencontres passionnantes, des dégustations et repas fermiers, des visites gourmandes, des ateliers et jeux pour enfants, des chasses aux œufs,...

Quelles sont les fermes qui ouvrent leurs portes ?

  • Domaine de la ferme des 4 Vents - Millac 24370 PEYRILLAC ET MILLAC 
  • Domaine de Rapatel - Rapatel 24 550 VILLEFRANCHE DU PERIGORD
  • Ferme de la Bon'O'Venture - Les landes de la Salvetat, 24 580 ROUFFIGNAC ST CERNIN
  • Ferme de Cap Blanc - Cap Blanc 24 277 MONFAUCON
  • Les Cœurs de Lait - 700 rte des poiriers - 24 360 BUSSEROLLES
  • Ferme de Legal - Chemin de Légal - 24 620 LES EYZIES
  • Domaine de Grange Neuve - Grange Neuve 24 240 POMPORT
  • Domaine de la Tuque - la Tuque - 24 043 BIRON
  • Ferme de Fage - Fage 24 220 - ST CYPRIEN
  • Ferme du Petit Clos - Ferrachapt 24 700 ST MARTIAL D'ARTENSET
  • Ferme Les Clefs des Champs - le Bourg - 24 290 VALOJOULX

Nous vous invitons à vérifier la faisabilité des animations auprès des fermes participantes et à réserver.

> Télécharger le programme des animations en Dordogne

]]>
news-111834Thu, 14 Apr 2022 08:58:47 +0200Adapter son système fourrager aux aléas climatiques https://dordogne.chambre-agriculture.fr/actualites/detail-de-lactualite/actualites/adapter-son-systeme-fourrager-aux-aleas-climatiques/Le groupe CUMA organise l'événement MécaElevage le 28 avril de 9h à 18h à Saint-Mexant en Corrèze avec ateliers techniques, débats et démonstrations.La fédération départementale des CUMA de la Corrèze organise l’évènement MécaElevage le 28 avril à Saint Mexant (Corrèze).

Cette manifestation professionnelle agricole du réseau Cuma, axée sur l’expertise et la technique s'organise autour d’un village avec environ 40 exposants et d'une succession de démonstrations de matériel,  d'ateliers techniques, forum/débat...

Le thème de cette édition est « Adapter son système fourrager face aux aléas climatiques ».

> Toutes les informations de la journée ici : www.mecaelevage.cuma.fr

Inscriptions

> Pour s’inscrire à la journée, il vous suffit de prendre un billet gratuitement en ligne sur https://my.weezevent.com/mecaelevage-2022

]]>
Productions animales
news-111649Mon, 11 Apr 2022 15:32:00 +0200Plan de résilience https://dordogne.chambre-agriculture.fr/actualites/detail-de-lactualite/actualites/plan-de-resilience-2/Les Chambres d’agriculture se mobilisent pour informer, conseiller et accompagner les agriculteurs dont l’activité est impactée par la guerre en Ukraine.Le Premier ministre a annoncé le 16 mars les mesures mises en place pour soutenir l’économie fortement touchée par les conséquences de la guerre en Ukraine.

Les Chambres d’agriculture se mobilisent pour informer, conseiller et accompagner les entreprises agricoles et forestières dont l’activité est impactée par cette guerre :

  • difficultés d'approvisionnement,
  • coût de l’énergie,
  • tensions sur les trésoreries,
  • baisse des marges,
  • etc.

Le plan de résilience économique et sociale présenté le 16 mars 2022 par le Gouvernement vise à aider les entreprises à affronter les conséquences de la guerre en Ukraine.

Plusieurs types d'accompagnement vont être proposés pour les entreprises :

  • les aides à la trésorerie,
  • les aides directes de l’Etat pourront aller jusqu’à 25 millions d’euros mobilisables jusqu’en décembre.

> Télécharger le plan de résilience(pdf, 29 pages)

Vos contacts en Dordogne

  • Murielle Rougier : 05 53 45 19 00
  • Michèle Touzan : 05 53 45 47 50

> Toute l'info sur le plan de résilience(site chambres-agriculture.fr)

]]>
Economie et politique agricolesProductions animalesProductions végétales
news-111821Fri, 08 Apr 2022 16:24:00 +0200Influenza Aviaire : nouvelles mesures https://dordogne.chambre-agriculture.fr/actualites/detail-de-lactualite/actualites/influenza-aviaire-nouvelles-mesures-1/Les nouvelles mesures concernent la gestion des effluents d'élevage et le nettoyage & la désinfection après enlèvement des animaux.Gestion des effluents d'élevage : fumiers et lisiers

> Récapitulatif des mesures de gestion des lisiers et des fumiers en Dordogne en période IAHP selon le zonage(pdf 1 page)

Pour le nettoyage et la désinfection après enlèvement des animaux

Les opérations de nettoyage et désinfection doivent se faire le plus rapidement possible après l'enlèvement des animaux afin de diminuer la pression virale.

> Téléchargez les étapes et attendus pour la première phase de décontamination des foyers IAHP (pdf 5 pages)

> Téléchargez la procédure de nettoyage et de désinfection des véhicules(pdf 1 page)

]]>
Productions animalesVolaille
news-111282Thu, 31 Mar 2022 21:25:36 +0200Gel : situation d'urgence https://dordogne.chambre-agriculture.fr/actualites/detail-de-lactualite/actualites/gel-situation-durgence/Risque d’épisode de gel sur les productions viticoles & arboricoles du département : mise en œuvre de la situation d’urgence relative au brûlage à l’air libre. Un épisode de froid est annoncé sur le département de la Dordogne pour cette fin de semaine et le début de la semaine prochaine risquant d'affecter essentiellement l’arboriculture et la vigne.

Afin de prévenir de possibles dégâts dus au gel sur les productions viticoles et arboricoles du département, et conformément à l'article 4 de l'arrêté préfectoral n°24-2017-04-05-001 pour la prévention de la pollution de l'air et des incendies de forêt, relatif aux brûlages à l'air libre des déchets verts, aux autres usages du feu et aux obligations de débroussaillement, il peut être dérogé à la période d'interdiction de brûlage débutant le 1er mars 2022 dans les conditions minimums suivantes :

  • Les opérations de brûlage ne peuvent intervenir que lorsque le risque de gel est avéré
  • L’emplacement du dispositif chauffant doit être situé à plus de 200 mètres d’une lisière de bosquet ou d’une zone boisée
  • Dans les communes à dominante forestière, la consultation des services du SDIS est un préalable obligatoire avant toute opération de brûlage
  • Les opérations de brûlage sont suspendues dès que le vent atteint ou excède 5 m/seconde (soit 20 km/h) ainsi qu’en période d’épisode de pollution de l’air
  • Une surveillance humaine et constante sur place est obligatoire avec, à disposition immédiate, les moyens d’extinction nécessaires et proportionnés
  • L’utilisation de dispositifs de type "contenant" (braseros, vasques…) doit être privilégiée
  • En cas de brûlage de bottes de paille ou de foin :
    • le responsable du brûlage devra s'assurer que les gestionnaires des voiries (Communes, Conseil Départemental, DIR Centre-Ouest) ont été informés et ont mis en place une signalisation
    • les foyers devront être entourés d'une bande de terre mise à nu pour éviter toute propagation du feu 
    • après incinération, les cendres et résidus seront soigneusement éteints. Des rondes régulières devront êtres effectuées jusqu’à extinction et refroidissement total des foyers
    • Réaliser une déclaration auprès du maire de la commune concernée par le brûlage.
    • Avertir les riverains des opérations de brûlages en cours ou à venir.
]]>
news-110947Fri, 25 Mar 2022 15:10:00 +0100Elevage : les obligations relatives au bien-être animalhttps://dordogne.chambre-agriculture.fr/actualites/detail-de-lactualite/actualites/elevage-les-obligations-relatives-au-bien-etre-animal/Depuis le 1er janvier 2022, tous les éleveurs doivent désigner un référent "Bien-être animal". En élevage porcin et avicole une formation "Bien-être animal" sera aussi nécessaire.C'est une réglementation qui concerne l'ensemble des éleveurs de France. Depuis le 1er janvier 2022, tous les éleveurs doivent désigner un référent "Bien-être animal" (BEA) sur leur exploitation. Ce référent doit être mentionné dans le registre d'élevage et un affichage doit être mis en place sur la ferme afin de préciser le nom du référent.

Les éleveurs de porcs et de volailles sont soumis à la même règlementation et ont en plus une obligation de formation.

Un arrêté du 16 décembre 2021 définit les modalités de désignation des référents bien-être animal dans tous les élevages et les conditions de formation des référents en élevage porcs et volailles.

Qui peut être référent "bien-être animal" ?

Le référent peut être l'éleveur lui-même ou un membre de son personnel.

Quelles sont les démarches à effectuer ?

Pour tous les éleveurs

La désignation du référent "bien-être animal" doit être formalisée de la façon suivante :

  • Via un affichage du nom du référent sur chaque site d’élevage sur la base de ce modèle type(pdf, affiche du référent bien-être animal)
  • Via une mention à inscrire dans le registre d’élevage (nom, prénom, coordonnées, date de désignation, signature du référent)

Pour les éleveurs de porcs et volailles

En plus de leur désignation, les référents "Bien-être animal" sont soumis également à une obligation de formation.

Toutes les personnes diplômés depuis plus de 7 ans devront suivre un parcours de formation, qui peut être schématisé de la façon suivante :

  • Réalisation d’un module distanciel commun de 2h:au plus tard le 30 juin 2022
  • Réalisation d’une formation labellisée « bien-être animal » présentielle de 7 heures : au plus tard le 31 décembre 2023
  • Renouvellement du parcours de formation complet : au plus tard à partir du 31 décembre 2030

A noter : Les personnes ayant suivi entre le 1er janvier 2018 et le 1er janvier 2022, une formation au bien-être animal référencée par le Ministère de l’agriculture disposeront de 18 mois à compter du 1er janvier 2022 pour compléter le parcours de formation en suivant le module distanciel commun

> Consulter la liste des formations sur l’instruction technique DGAL / SDBEA / 2022- 25 en date du 30/12/2021

Les personnes bénéficiant d’un diplôme agricole reconnu depuis moins de 7 ans, (cf diplômes concernés ci-après) sont réputées répondre à l’obligation de formation au bien-être animal en élevage de porcs ou de volailles. En revanche, elles devront renouveler leur parcours de formation BEA au plus tard dans les 7 ans suivant l’obtention du diplôme :

  • Diplôme d'Etat de docteur vétérinaire
  • Brevet de technicien supérieur agricole productions animales
  • Brevet de technicien supérieur agricole ananlyse, conduite et stratégie de l'entreprise agricole
  • Brevet professionnel conduite et gestion de l'entreprise agricole
  • Brevet professionnel responsable d'entreprise agricole
  • Certificat de spécialisation conduite d'un élevage porcin

Contacts

  • Dominique PLASSARD,filière avicole : 0629537042
  • Michèle TOUZAN, assistante Département Filières et Productions 0553454750
]]>
Productions animalesProductions végétales
news-110251Tue, 22 Mar 2022 15:06:00 +0100Influenza Aviaire : nouvelles mesureshttps://dordogne.chambre-agriculture.fr/actualites/detail-de-lactualite/actualites/influenza-aviaire-nouvelles-mesures/Au 21 mars, la France compte 942 foyers d’influenza aviaire hautement pathogène (IAHP) en élevage, 19 cas en basses-cours et 37 cas dans la faune sauvage.Alors que la situation commençait à se stabiliser dans le Sud-Ouest, les foyers d’IAHP ont fortement augmenté dans les pays de la Loire depuis fin février.

Dans deux départements (Vendée et Loire-Atlantique), une diffusion rapide du virus d’IAHP est observée et de nouvelles mesures de contrôle sont déployées. Elles visent à ralentir la propagation du virus et à permettre des mises en production le plus rapidement possible et dans les meilleures conditions pour les éleveurs.

À la date du 21 mars 2022, la France compte 942 foyers d’influenza aviaire hautement pathogène (IAHP) en élevage, 19 cas en basses-cours et 37 cas dans la faune sauvage (Bilan IAHP au 21/03/2022).

L’instruction technique DGAL/SDPAL/2021-148 du 25-02-2021 précise qu’au sein de la zone réglementée (ZR), le principe est un blocage total des mouvements des oiseaux, y compris des œufs à couver (OAC) et poussins d’un jour.

Toutefois, compte tenu de la nécessité de maintenir l’activité de production avicole sur le territoire national, des dérogations peuvent être accordées pour les sorties d’OAC et de poussins d’un jour selon les conditions définies dans l’instruction technique DGAL/SDSBEA/2022-192 du 09/03/2022. L’objectif est d’assurer l’approvisionnement en poussins des élevages situés en zone indemne (ZI) par des couvoirs situés en ZR et permettre à ces couvoirs de poursuivre leur fonctionnement sous conditions renforcées de biosécurité.

Par ailleurs, chaque sortie nécessite une autorisation individuelle de la DDETSPP de départ ainsi que de la DDETSPP de destination le cas échéant.

Il est demandé à l’élevage qui doit recevoir des animaux d’1 jour :

  • au vétérinaire sanitaire de produire une grille de biosécurité favorable en amont de la décision de la DDETSPP 24,
  • à l'éleveur d'envisager, avec la collaboration de son vétérinaire sanitaire, la possibilité de laisser le camion en bordure de zone professionnelle pour le déchargement, ceci dans le respect du bien-être des canetons. Dans la négative, le DDETSPP 24 recommande un chaulage du cheminement du camion, dès son entrée en zone professionnelle, avant et après son passage.

En complément de ces mesures et pour protéger la Zone Indemne (ZI), le ministère appelle à une vigilance renforcée en matière de biosécurité de tous les acteurs, professionnels ou particuliers, pour prévenir la transmission du virus entre élevages, notamment via le matériel et les moyens de transport.

Contact

Dominique PLASSARD, conseillère spécialisée élevage - palmipèdes : 0629537042

]]>
Productions animalesVolaille
news-110811Tue, 22 Mar 2022 12:37:51 +0100Des points infos conversion BIOhttps://dordogne.chambre-agriculture.fr/actualites/detail-de-lactualite/actualites/des-points-infos-conversion-bio/Vous envisagez la conversion BIO ou vous souhaitez vous installer en BIO ? Profitez des points infos conversion BIO dans nos antennes tous les derniers lundis du mois.L'équipe Bio de la Chambre d'agriculture met en place des Points Infos Conversion BIO pour permettre aux agriculteurs ou porteurs de projet d'échanger avec les référents bio de chaque antenne, tous les derniers lundis du mois de 14h à 16h30.

Où se rendre ?

  • Thiviers (Laurence Vigier)
  • Sarlat (Angèle Casanova)
  • Bergerac (Nastasia Merceron)
  • Coulounieix-Chamiers (Laura Dupuy)

Quand auront lieu les Points infos Conversion BIO ?

Les premiers RDV sont programmés les :

  • 28 mars
  • 25 avril
  • 30 mai

Votre contact

Laura Dupuy au 0602196207

 

 

]]>
Agriculture biologique
news-109947Fri, 04 Mar 2022 08:46:37 +0100Viticulture : un séminaire spécial vin BIOhttps://dordogne.chambre-agriculture.fr/actualites/detail-de-lactualite/actualites/viticulture-un-seminaire-special-vin-bio/Rendez-vous lundi 14 mars dès 16h, au lycée agricole et viticole de la Brie, pour un point sur le contexte technico-économique du vin BIO aujourd'hui.Que vous soyez vignerons conventionnels, BIO, en conversion, ou simples curieux, venez faire le point sur le contexte technico-économique du vin BIO lundi 14 mars de 16h à 18h à l'amphithéâtre du lycée agricole et viticole de la Brie.

Le but est de présenter et d’échanger sur les principaux changements techniques en viticulture biologique, la répercussion de ces pratiques sur les coûts de production en comparant différents scénarios et les derniers chiffres de la production avec un zoom sur les vins de Bergerac-Duras.

Cet événement est organisé par les Chambres d’agriculture de Dordogne et de Gironde, en partenariat avec Agrobio Périgord, la Fédération et l’interprofession des vins de Bergerac Duras, Interbio Nouvelle-Aquitaine et Vignerons Bio Nouvelle-Aquitaine.

Inscriptions

Inscrivez-vous en ligne ici > https://docs.google.com/forms/d/e/1FAIpQLScAh7HvX_a5YEWmzmcvvUs2drgVzTE_y6K2TKIpzjksSViHoA/viewform
 

]]>
Vigne
news-108821Wed, 02 Mar 2022 08:46:00 +0100Conjoncture économiquehttps://dordogne.chambre-agriculture.fr/actualites/detail-de-lactualite/actualites/conjoncture-economique/La Chambre économique de la Dordogne & la Banque de France ont présenté le bilan d’activité 2021 & les perspectives 2022 des entreprises de Nouvelle-Aquitaine et de Dordogne.La présentation s'est déroulée le vendredi 18 février de 8h30 à 10h30, au Pôle Interconsulaire de Coulounieix-Chamiers.

Retrouvez dans le "Baromètre Eco" l'état de la conjoncture économique de la Dordogne : artisanat, commerce, industrie, services et agriculture.

Cette note de conjoncture résulte d’une analyse de l’activité des filières agricoles, et d’une enquête réalisée auprès d’un échantillon de chefs d’entreprises.

]]>
news-109715Mon, 28 Feb 2022 14:47:26 +0100La belle moisson du Concours Général Agricole https://dordogne.chambre-agriculture.fr/actualites/detail-de-lactualite/actualites/la-belle-moisson-du-concours-general-agricole/Les vins et produits de Dordogne ont excellé au Concours Général Agricole en décrochant 144 médailles ! Le Concours Général Agricole qui se déroulait à l’occasion du Salon de l’Agriculture à Paris a permis à la Dordogne de se démarquer au travers des concours VINS & PRODUITS.

Au total, 144 médailles ont été décernées, 92 pour les vins et 52 pour les produits. Pour le concours « produits », la Dordogne était représentée par 36 candidats soit 45 dossiers pour 196 échantillons. Au final, 52 médailles (12 médailles d’Or, 28 d’Argent et 12 de Bronze) ont été remportées dans différentes catégories : bières, produits laitiers, aquacoles & apicoles, apéritifs, eaux de vie, charcuterie, huile de noix, volailles & produits issus de palmipèdes gras.

Pour rappel, l’année 2021 était une année blanche puisque le CGA a été annulé (COVID) et en 2020, 48 médailles ont été décernées aux producteurs de Dordogne contre 37 en 2019.

Du côté du concours « Vins », la présélection qui s'était déroulée le 10 février avait permis à 80 producteurs de présenter au total 304 échantillons. Sur les 183 vins présélectionnés pour concourir lors de la finale du 26 février, 92 ont été récompensés (39 médailles d'Or, 42 d'Argent et 11 de Bronze).

La Chambre d’agriculture félicite l’ensemble des producteurs participants ainsi que les techniciens qui les ont accompagnés dans leur participation. Il s’agit d’une année exceptionnelle qui valorise une nouvelle fois notre patrimoine gastronomique !

Qui sont les lauréats ?

Pour le concours "Produits" ou "Vins" retrouvez le nom des lauréats sur https://palmares.concours-general-agricole.fr

Cliquer sur "Produits" ou "Vins" puis "voir les lauréats", ensuite dans "départements", choisir "Dordogne", valider.

Dans la partie gauche, apparaissent toutes les catégories dans lesquelles la Dordogne a obtenu des médailles. 

Attention de ne pas oublier de cliquer sur "+ Afficher les produits médaillés suivants" pour obtenir la liste complète des lauréats.

]]>
news-109191Wed, 16 Feb 2022 11:11:29 +0100Journée technique grandes cultures biohttps://dordogne.chambre-agriculture.fr/actualites/detail-de-lactualite/actualites/journee-technique-grandes-cultures-bio/La Chambre d'agriculture de Dordogne est partenaire d'une journée technique grandes cultures bio organisée lundi 28 févier à 9h30 à Castillonès & 14h30 à Lauzun.La Chambre d'agriculture de Dordogne est partenaire de cette journée technique grandes cultures bio organisée lundi 28 févier à 9h30 à Castillonès & 14h30 à Lauzun par la Chambre d'agriculture du Lot-et-Garonne, en partenariat avec les instituts techniques Arvalis et Terres Inovia.

Au programme de la journée

> Dès 9h30 à Castillonès :

  • Point d'actualité fertilisation en bio
  • Maïs : résultats variétés et lutte taupins
  • Gestion des vivaces : chardons et rumex
  • Tournesol : résultats variétés & focus gestion maladie, oiseaux et fertilisation
  • Soja : comparaison résultats variétés en sec / irrigué


> Dès 14h sur la ferme de Mr. Pontreau à Lauzun

  • Les mauvaises herbes en bio, ce n'est pas une fatalité : présentation de la ferme et du matériel, intérêt du passage à l'aveugle
  • Retour sur 5 ans de suivis d'adventices chez les agriculteurs bio du 47


Contacts

  • Séverine CHASTAING - AB Tél : 06 77 01 59 97 - severine.chastaing@cda47.fr
  • Florent RUYET - Grandes Cultures Tél : 06 89 49 43 42 florent.ruyet@cda47.fr
]]>
Agriculture biologiqueProductions végétalesGrande culture
news-108705Tue, 08 Feb 2022 11:18:33 +0100Formation : s'approprier la loi EGAlim 2https://dordogne.chambre-agriculture.fr/actualites/detail-de-lactualite/actualites/formation-sapproprier-la-loi-egalim-2/LA FDSEA de la Dordogne propose des formations sur la mise en application de la loi EGAlim 2, les 25, 28 février & 1er et 2 mars 2022.LA FDSEA de la Dordogne vous propose des formations sur la mise en application de la loi EGAlim 2 durant lesquelles vous seront présentés :
  • Les modalités de la loi
  • Le mode de calcul du prix avec les indicateurs
  • Un contrat règlementaire.

Les formations prises en charge par Vivéa, se dérouleront :

  • Le 25 février à Sarlat
  • Le 28 février à Lanouaille
  • Le 1er mars à Bergerac
  • Le 2 mars à Périgueux

Contact et information

Pour toute information, n’hésitez pas à contacter la FDSEA au 05.53.35.88.39 ou service.economique@remove-this.fdsea24.fr

]]>
news-108206Fri, 28 Jan 2022 08:30:08 +0100Influenza Aviaire : point sur la situation en Francehttps://dordogne.chambre-agriculture.fr/actualites/detail-de-lactualite/actualites/influenza-aviaire-point-sur-la-situation-en-france/Au 19 janvier, la France comptait 240 foyers d’influenza aviaire hautement pathogène en élevage. La situation est très évolutive avec un nombre de suspicions croissant.Depuis le début du mois d’août, de nombreux foyers d’influenza aviaire hautement pathogène (IAHP) ont été détectés dans la faune sauvage ou dans des élevages en Europe conduisant les autorités sanitaires de nombreux États membres (Pays-Bas, Allemagne, Italie…) à notifier des foyers dans les élevages de volailles (dindes et poulets de chair, poules pondeuses).

Vingt-neuf pays sont aujourd’hui touchés sur l’ensemble du continent européen qui recense près de 400 foyers en élevage et 700 cas dans la faune sauvage.

Pour la France, la situation s’est aggravée depuis la détection d’un premier foyer d’influenza aviaire hautement pathogène le 26 novembre 2021, dans un élevage commercial de poules pondeuses dans le département du Nord (commune de WARHEM).

Le 16 décembre, un foyer de type H5N1 a été confirmé dans un élevage de canards prêts à gaver dans le Gers (commune de MANCIET). Il s’agissait du premier foyer avicole mis en évidence dans le Sud-Ouest depuis le début de ce nouvel épisode.

Depuis, le nombre de foyers et de cas confirmés en France n’a cessé de progresser : à la date du 19 janvier 2022, la France compte 240 foyers d’influenza aviaire hautement pathogène (IAHP) en élevage dont :

  • 196 foyers en Nouvelle-Aquitaine, dont 155 dans le département 40, 40 dans le 64 et 1 dans le département 47.
  • 26 foyers en Occitanie, 3 dont 1 faune sauvage dans le département 65, 22 dans le département 32 et 1 dans le département 31.
  • 2 foyers en pays de la Loire.

De nombreuses suspicions sont en cours :

  • En Nouvelle Aquitaine : 19 suspicions dans le 40 – 4 dans le département 64,
  • En Occitanie : 9 suspicions dans le 32 – 3 dans le département 65.

La situation est actuellement très évolutive avec un nombre de suspicions au quotidien en croissance.

RAPPEL DU CIFOG

Dans ce contexte global où le virus se propage très rapidement dans la zone Sud-Ouest, le CIFOG rappelle à tous l’indispensable vigilance et l’application la plus rigoureuse des mesures sanitaires :

  • Respect absolu des mesures de biosécurité dans les élevages, les transports et dans les abattoirs.
  • Vigilance de tous les instants dans les élevages par la mise à l’abri des animaux et la surveillance accrue de leur état sanitaire.
  • Limitation maximum des visites dans les élevages afin d’éviter toute contamination extérieure y compris pour les journalistes qui souhaiteraient faire des reportages sur le terrain.
  • Les règles de biosécurité (ND des véhicules, tenues dédiées/change/douche en entrée et sortie d'élevages...) et la mise à l'abri soient strictement respectées.
  • Stopper toute intervention non essentielle en élevage.
  • Les éleveurs et détenteurs de volailles ne se rendent pas dans d'autres élevages.
  • Aucun rassemblement d'éleveurs/détenteurs de volailles/oiseaux n'ait lieu.
  • Les chasseurs n'entrent pas dans un élevage de volailles et évitent les contacts avec les éleveurs de volailles/oiseaux, le virus étant certainement déjà présent dans l'environnement.

Tout non-respect pourra conduire à des sanctions pénales ou à des retenues d'indemnisation en cas de foyer.

Il est également fortement conseillé un chaulage systématique des abords et accès aux unités de production après chaque passage de camions ou véhicule.

Toute suspicion clinique doit être signalée sans délai à un vétérinaire sanitaire. La biosécurité n'est efficace que s'il y a combinaison des différentes mesures. Le non-respect des mesures expose à des sanctions pénales et/ou administratives (indemnisation).

Le virus est dans l'environnement, il convient à tous d’être vigilant.

]]>
Productions animalesVolaille
news-106622Thu, 27 Jan 2022 15:00:00 +0100R(eco)nstruct Tourism: les entreprises retenues https://dordogne.chambre-agriculture.fr/actualites/detail-de-lactualite/actualites/reconstruct-tourism-les-entreprises-retenues/10 entreprises de Nouvelle-Aquitaine ont été retenues pour mener à bien les activités du projet R(eco)nstruct Tourism jusqu'en mai 2022..Dans le cadre du projet R(eco)nstruct Tourism mené par la Chambre d'Agriculture de Dordogne, la Fédération des Entrepreneurs d'Azerbaïdjan et la Chambre d'agriculture ont sélectionné 10 entreprises de chaque pays pour participer au projet.

Programmé sur une durée de 6 mois entre décembre 2021 et fin mai 2022, ce projet s’intègre dans un programme de coopération européenne intitulé EU4Business : Connecting Companies.

Son objectif : renforcer les entreprises du secteur touristique rural de la France et de l'Azerbaïdjan grâce au tourisme d’expérience durable

Contact

Maëlle MULLER, conseillère à la Chambre d’agriculture : 06 02 10 87 48 / maelle.muller@dordogne.chambagri.fr

]]>
Productions végétalesVigne
news-107029Mon, 03 Jan 2022 17:33:29 +0100Notre revue technique Innov'A 2022 est disponiblehttps://dordogne.chambre-agriculture.fr/actualites/detail-de-lactualite/actualites/notre-revue-technique-innova-2022-est-disponible/La 14ème édition de notre revue consacrée aux techniques et aux pratiques innovantes en agriculture est disponible.Chaque année, la Chambre d'agriculture vous propose un concentré des innovations agricoles en Dordogne.

Au sommaire de cette 14e édition :

  • Le Lait de Foin, un label en devenir : témoignage d'un périgourdin qui adhère à ce signe officiel de qualité
  • Zoom sur le séchage en grange avec des éleveurs du Périgord Vert qui expérimentent ce système
  • Energie : le point sur la nouvelle tarification du photovoltaïque sur toiture

Merci à celles et ceux qui nous font partager leurs expériences, qu’ils soient agriculteurs ou techniciens et qui nous permettent d’avancer plus vite dans nos travaux de recherches et la capitalisation des références.

La Chambre d’agriculture de Dordogne est fière de ses agricultrices et de ses agriculteurs.

]]>
Agriculture biologiqueProductions animalesProductions végétalesVigne
news-106929Thu, 23 Dec 2021 08:41:08 +0100Vers une agriculture bas carbonehttps://dordogne.chambre-agriculture.fr/actualites/detail-de-lactualite/actualites/vers-une-agriculture-bas-carbone-1/Participez aux rencontres régionales de la recherche, du développement et de la formation (3RDF) jeudi 20 janvier au lycée agricole de Périgueux & sur agriweb.tv.Vous êtes agriculteur, enseignant ou apprenant en agriculture, technicien ou conseiller agricole, ou encore vous représentez une administration ou une association ? Les rencontres régionales de la recherche, du développement et de la formation (3RDF) peuvent vous intéresser. Rendez-vous le jeudi 20 janvier, de 9h30 à 16h45 Au lycée agricole de Périgueux et en ligne sur agriweb.tv

Ces rencontres sont organisées sous l’égide du Réseau pour l’Agriculture et l’Innovation de Nouvelle-Aquitaine (RAIN) : https://rain-innovation.fr/

Au programme

  • 10h-11h15 : Les enjeux du stockage de carbone
  • 11h15-12h45 : Les leviers pour stocker du carbone en productions végétales
  • 14h15-15h30 : Les diagnostics et programmes d’action à l’échelle des exploitations
  • 15h30-16h45 : Quelques dynamiques aujourd’hui ?
  • 16h45 : fin
]]>
Productions animalesProductions végétales
news-106586Thu, 23 Dec 2021 06:23:00 +0100Calamité agricole : procédure de télédéclaration ouvertehttps://dordogne.chambre-agriculture.fr/actualites/detail-de-lactualite/actualites/calamite-agricole-procedure-de-teledeclaration-ouverte/Depuis le 15 décembre, la procédure de télédéclaration est ouverte sur les productions sinistrées en 2021 par la vague de froid affectant l’arboriculture et la vigne.Le département de la Dordogne a été durement touché du 4 au 8 avril 2021 par une vague de froid affectant essentiellement l’arboriculture et la vigne.

Pour accompagner les exploitations les plus impactées, le Ministère de l’Agriculture et de l’Alimentation a validé la demande de reconnaissance du caractère calamité agricole pour les pertes de récolte sur kiwi, pomme, noix, noisette, châtaigne, prune d’ente, les vignes (raisin de cuve) et le miel, ainsi que les pertes de fonds des jeunes plants de vigne.

Les différents Comités Nationaux de Gestion des Risques en Agriculture statuant sur les dommages causés par le gel du 4 au 8 avril 2021 réunis, ont émis un avis favorable aux demandes de reconnaissances présentées par le Conseil départemental d’expertise de la Dordogne.

Depuis le 15 décembre 2021, la procédure de télédéclaration est ouverte sur les productions sinistrées précédemment citées et se clôturera au 15 février 2022.

Les seuils à atteindre pour qu’un dossier soit éligible :

Pour les pertes de récolte

  • 30 % de pertes à la production ou 42% s’il s’agit d’une production bénéficiant d’une aide couplée de la PAC (prune d’ente) ;
  • 11 % de pertes financières au regard du produit brut global théorique de l’exploitation ;
  • 1 000 € de dommages, toutes pertes de récolte confondues.

Pour les pertes de fonds

Pré-requis à la télédéclaration

  • Vous devez créer préalablement votre compte pour vous authentifier sur le site TéléCALAM.
  • Vous devez avoir impérativement un numéro SIRET actif.

Dépôt des dossiers exclusivement par télédéclaration du 15 décembre 2021 au 15 février 2022 inclus sur le site TéléCALAM >  https://identification.agriculture.gouv.fr/cas/login?service

  • Par téléphone au 05.53.45.56.67 ou 06.71.59.92.01 / du lundi au vendredi de 8h30 à 12h30 et de 13h30 à 16h30
  • Par courriel : ddt-telecalam@dordogne.gouv.fr

La date limite de télédéclaration des dossiers est fixée au 15 février 2022, délai de rigueur.

Faites-vous accompagner par la Chambre d'agriculture

Contactez un conseiller de votre antenne pour vous aider dans votre démarche de télédéclaration.

  • Antenne Périgord Noir 05 53 28 60 80
  • Antenne Périgord Pourpre Vallée de l’Isle 05 53 63 56 50
  • Antenne Périgord Vert 05 53 55 05 09

 

]]>
Productions animalesProductions végétales
news-104724Tue, 21 Dec 2021 16:06:00 +0100PartnersInWine : les entreprises retenueshttps://dordogne.chambre-agriculture.fr/actualites/detail-de-lactualite/actualites/partnersinwine-les-entreprises-retenues/Cinq entreprises viticoles françaises ont été retenues pour participer aux activités du projet et aux voyages d'études.Dans le cadre du programme EU4Business : Connecting Companies, la Chambre d'agriculture de Dordogne, en collaboration avec l'Office National de la Vigne et du Vin (National Office of Vine and Wine of Moldova) avait lancé un appel à candidatures pour les producteurs de vin souhaitant rejoindre le « Projet PartnersInWine : soutien à la durabilité et à l’internationalisation dans les filières viticoles, franco-moldave ».

Cet appel à candidatures a été clôturé le 01 décembre. Les entreprises qui ont été sélectionnées pour participer aux activités du projet et aux voyages d'études sont :

Entreprises françaises

  • Château Fongrenier,
  • Château Les Hauts de Caillevel
  • Domaine des Templiers
  • Domaine de Perreau
  • EARLTour Rouge

Entreprises moldaves

  • Societatea Comercială FAMILIA MEA SRL
  • Societatea cu Răspundere Limitată AGRICI WINE
  • Societatea cu Răspundere Limitată DOMENIU LA PRUT
  • Societatea Comercială LEUNTEA - VIN S.R.L./Societatea cu Răspundere Limitată MAESTRU - D.C.
  • Societatea cu Răspundere Limitată AGROSERVICE- COM

Une première rencontre en ligne avec les partenaires moldaves est prévue courant décembre

Quels sont les objectifs du projet PartnersInWine ?

L'objectif principal de ce projet est de parvenir à un secteur vitivinicole plus compétitif, plus intelligent, plus vert et inclusif dans les deux territoires grâce à la coopération. Il aidera les producteurs de vin et les organisations de soutien aux entreprises (Business Support Organization : BSO) à explorer et à découvrir d'autres modèles de production de vin, de coopération commerciale et de soutien à l'internationalisation.

Le projet PartnersInWine durera 4 mois de novembre 2021 à fin février 2022 avec la sélection de 16 participants, PME et BSO françaises et moldaves.

Deux visites d'étude auront lieu pendant la mise en oeuvre de l'action. Des PME et BSO françaises se rendront en Moldavie en janvier 2022, accompagnées des collaborateurs de la Chambre d’agriculture.

En février 2022, ce sera au tour des participants moldaves, qui visiteront la Dordogne et ses systèmes viticoles. Une PME de chaque pays sera également sélectionnée pour participer à Vinexpo Paris 2022, prévu en février 2022. Les agendas des visites d'études comprendront des formations, des sessions de réseautage, des partages d’expériences et des échanges de bonnes pratiques, tout en favorisant les synergies entre les participants. Cela apportera aux entreprises viticoles et BSO une opportunité exceptionnelle d'acquérir une connaissance sur place des systèmes du secteur viticole dans les deux régions et de promouvoir leur marque au niveau national et international.

PartnersInWine englobera également des activités virtuelles telles que des sessions de réseautage et des réunions d'affaires, qui conduiront au développement de liens au sein du secteur international viticole.

Les deux structures partenaires (NOVW & la Chambre d'agriculture Dordogne) et les BSO partenaires fourniront des conseils d'experts et un soutien pour :

  • Accompagner les PME de la filière vitivinicole dans le développement des techniques agricoles durables et innovantes, favorisant ainsi des pratiques particulièrement respectueuses de l'environnement sur l'air, l'eau, le sol, le climat, la biodiversité et le paysage
  • Transfert de connaissances et de savoir-faire afin de créer un système viticole plus compétitif, plus intelligent et plus vert
  • Promouvoir l'internationalisation par la coopération commerciale en tant qu'instrument pour surmonter les faiblesses dues à la petite taille des PME du secteur vitivinicole
  • Améliorer la compétitivité et les capacités d'exportation des PME viticoles des régions participantes via notamment un accord de consortium d’exportation entre des PME
  • Favoriser l'internationalisation des PME participantes et, par conséquent, l'augmentation des exportations de produits viticoles
  • Aider les PME dans l’élaboration de nouveau plan marketing ou de lancement de nouveau produit
  • Créer de nouveaux services pour les PME et BSO

Votre contact

Maëlle MULLER, maelle.muller@dordogne.chambagri.fr ou 06 02 10 87 48.

]]>
Vigne
news-106808Mon, 20 Dec 2021 16:29:25 +0100Maraichage biologique : 12 fermes à la loupehttps://dordogne.chambre-agriculture.fr/actualites/detail-de-lactualite/actualites/maraichage-biologique-12-fermes-a-la-loupe/Accédez à des données technico-économiques en maraichage bio à travers l'analyse de 12 fermes de Dordogne disposant d'un atelier de maraîchage bio ou d'une production de semences maraîchères bio.La Chambre d'agriculture de Dordogne vient d'éditer, en partenariat avec AgroBio Périgord, la Maison des Paysans Dordogne et CER France Dordogne, un livret de 28 pages qui décrit 12 fermes présentant un atelier de maraîchage bio en Dordogne.

Premier département de la Nouvelle-Aquitaine en nombre de fermes certifiées en Agriculture Biologique (Source Agence Bio au 31.05.2021), la Dordogne est un territoire fortement engagé dans la production bio, qui attire de nombreux porteurs de projet d’installation, notamment en maraîchage : 16 maraîchers bio se sont installés en 2020, sur un total de 25.

Ce livret présente 12 fermoscopies. Il s’agit de descriptions de cas concrets de fermes comprenant un atelier de maraîchage bio ou production de semences maraîchères bio.

Il a été choisi de présenter des fermes réparties sur l’ensemble du territoire, économiquement viables ou porteuses d’avenir. 3 d’entre elles sont situées en Périgord Noir, 4 en Périgord Pourpre & Blanc et 5 en Périgord Vert. Plusieurs de ces fermes ont un autre atelier que le maraîchage.

Chaque fermoscopie contient une présentation complète et détaillée de la ferme et de son fonctionnement technico-économique et humain.

Sont ainsi décrits  :

  • l’historique de la ferme,
  • les moyens de production et techniques utilisées,
  • les ateliers présents et le détail des légumes produits,
  • le temps passé et l’organisation du travail,
  • les modes de commercialisation,
  • les résultats économiques de la ferme (pour 3 années consécutives),
  • les chiffres-clés,
  • le ressenti des producteurs par rapport à leur activité, 
  • les perspectives et projets d’investissements à venir.

Pour respecter la confidentialité des données transmises par les agriculteurs, les fermoscopies sont anonymes.

Quel est l'objectif de ce livret ?

Proposer aux agriculteurs des points de comparaison pour leurs fermes, et d’aider les porteurs de projet d’installation ou de conversion à concevoir leurs projets, par rapport à des exemples de fermes qui existent déjà sur le territoire.

Ces fermoscopies doivent aussi aider les agriculteurs ou porteurs de projet à mieux mesurer ce que ce type d’activité implique, notamment en termes d’investissements, de temps de travail et de résultats économiques.

Il est important de noter que ces 12 fermoscopies constituent des exemples de systèmes variés, aux résultats économiques contrastés. En effet, la diversité des fermes et des modèles est un élément caractéristique des nouvelles générations d’installés en agriculture.

Certains producteurs ont une activité uniquement liée au maraîchage tandis que d’autres ont différents ateliers.

Les résultats économiques et le temps de travail incluent ces différents ateliers. Les fermoscopies ne peuvent donc pas être comparées entre elles, mais elles doivent plutôt être considérées individuellement en prenant en compte les spécificités de chaque système.

> Je télécharge le livret

]]>
Agriculture biologiqueProductions végétalesLégume
news-106582Thu, 16 Dec 2021 09:39:41 +0100Influenza aviaire : mesures de biosécurité renforcées https://dordogne.chambre-agriculture.fr/actualites/detail-de-lactualite/actualites/influenza-aviaire-mesures-de-biosecurite-renforcees/Le niveau de risque élevé, décidé par arrêté du 04 novembre 2021, impose la mise en place de mesures de biosécurité renforcées. Le point sur les mesures.Le Ministre a décidé de passer en niveau de risque élevé sur l'ensemble du territoire Français le 05/11/2021 (Arrêté du 4 novembre 2021 qualifiant le niveau de risque en matière d'influenza aviaire hautement pathogène).

Le risque élevé impose la mise en place de mesures de biosécurité renforcées avec notamment :

Sur l'ensemble du territoire :

  • l’obligation de mise à l’abri des volailles et oiseaux détenus dans des élevages commerciaux. La DGAL a diffusé le 18/11/2021 une instruction technique destinée à préciser les modalités de mise à l'abri prévues dans l'arrêté biosécurité du 29/09/2021;
  • l’obligation de claustration ou de protection par des filets des oiseaux et volailles domestiques détenus par des particuliers (basses-cours) en vue d’empêcher tout contact avec les oiseaux sauvages ;
  • la surveillance clinique quotidienne des oiseaux et volailles détenus dans les élevages et basses-cours ;
  • l’obligation de déclaration des mouvements commerciaux de volailles (délai de 48 heures) ;
  • l’interdiction de tout rassemblement de volailles vivantes : marchés, concours, expositions…
  • l’interdiction de transport et de lâchers de gibiers à plume ainsi que l’interdiction d'utilisation d'appelants pour la chasse au gibier d'eau ;
  • la vaccination obligatoire des oiseaux des parcs zoologiques ne pouvant être confinés ou protégés par des filets ;
  • l’interdiction des compétitions de pigeons voyageurs au départ ou à l'arrivée en France.

Pour les élevages situés en Zone à Risque de Diffusion (ZRD) :

  • l’obligation de dépistage virologique des palmipèdes prêts à gaver dans les 72 heures précédant leur déplacement vers un autre élevage ou vers une salle de gavage ;
  • la limitation des interventions au sein des élevages de volailles par des personnes extérieures aux seules situations d’urgence et à la stricte nécessité ;
  • la désinfection des véhicules à l’entrée et à la sortie des zones professionnelles des élevages.

Nouvelles conditions pour la mise à l'abri

Dès que le niveau de risque le précise, la mise à l’abri peut être rendue obligatoire. De nouvelles conditions de mise à l’abri sont demandées selon l’espèce et l’âge des animaux.

> Les Zones à Risques Particuliers (ZRP)

> Les dispositions spécifiques aux palmipèdes

> Dispositions spécifiques aux volailles

]]>
Productions animalesVolaille
news-106230Wed, 08 Dec 2021 12:51:13 +0100Grandes cultures BIO : journée technique annuléehttps://dordogne.chambre-agriculture.fr/actualites/detail-de-lactualite/actualites/grandes-cultures-bio-journee-technique-annulee/La journée programmée le 14 décembre à Castillonès (retours d'essais réalisés dans le Sud Ouest & visites de fermes) est annulée.En raison des contraintes sanitaires cette journée est annulée.

Les instituts techniques Arvalis et Terres Inovia, en partenariat avec les Chambres d'agriculture de Dordogne & du Lot-et-Garonne, organisent deux temps forts le 14 décembre.

Dès 9h30 rendez-vous salle des lotos à Castillonès et dès 14h30 rendez-vous à Lauzun (Ld Pinaud).

Au programme :

  • Actualités fertilisation en bio
  • Gestion des vivaces : chardon & rumex
  • Maïs : résultats variétés et lutte taupins
  • Tournesol : résultats variétés, gestion maladies, fertilisation et palombes
  • Soja : choisir les variétés adaptées à une conduite en sec OU en irrigué
  • Visites de fermes :
    • Focus gestion adventices
    • Un point sur le matériel,
    • L'intérêt des passages à l'aveugle sur céréales à paille
    • Retour sur 5 ans de suivi des mauvaises herbes chez les agriculteurs bio du 47.

Contact et inscription

Inscription obligatoire pour le repas : 06 73 10 31 19 / 05 53 36 25 52

]]>
Agriculture biologique
news-106061Fri, 03 Dec 2021 15:14:04 +0100Annulation assemblée généralehttps://dordogne.chambre-agriculture.fr/actualites/detail-de-lactualite/actualites/annulation-assemblee-generale/En raison des contraintes sanitaires, l'assemblée générale du CrDA du Périgord Noir programmée mardi 7 décembre est annulée.Le CrDA du Périgord Noir est contraint d'annuler l'assemblée générale programmée le 7 décembre par mesure de sécurité sanitaire.

Nous ne manquerons pas de vous tenir informé en cas de report.

Contact

crda.pn@dordogne.chambagri.fr – 05.53.28.60.80

]]>
news-105872Tue, 30 Nov 2021 11:42:26 +0100Formation au curetage de la vignehttps://dordogne.chambre-agriculture.fr/actualites/detail-de-lactualite/actualites/formation-au-curetage-de-la-vigne/Venez apprendre à cureter la vigne pour limiter le dépérissement de votre vignoble lundi 06 décembre au Pôle Viticole de Bergerac.La Chambre d'agriculture de Dordogne organise cette formation le lundi 6 décembre au Pôle Viticole de Bergerac avec comme intervenant Thomas Chassaing, conseiller viticole à la Chambre d'agriculture des Pays de la Loire.

La journée débutera par une présentation de la technique et l'intérêt concret de le mettre en place sur son exploitation (calcul coût et temps de travaux) puis pratique du curetage en petit groupe sur le domaine de Combet à Monbazillac.

Inscriptions

Corinne DESSALLES  0553635650, corinne.dessalles@dordogne.chambagri.fr

> Plus d'infos sur le programme de la formation

]]>
news-105852Mon, 29 Nov 2021 16:56:10 +0100Batviti : colloque final le 15 décembre à Monbazillachttps://dordogne.chambre-agriculture.fr/actualites/detail-de-lactualite/actualites/batviti-colloque-final-le-15-decembre-a-monbazillac/Le colloque Batviti programmé le mercredi 15 décembre à Monbazillac présentera entre autres les diverses méthodes de lutte de biocontrôle contre les ravageurs de la vigne.Dans le cadre du programme Batviti, les Chambres d’agriculture de Dordogne et du Lot-et-Garonne ainsi que le Conservatoire d’Espace Naturel de Nouvelle Aquitaine ont pu mettre en évidence le rôle d’auxiliaire que jouent les chauves-souris comme prédateur d’une famille de ravageurs de la vigne (les tordeuses de la grappe ou vers de grappe).

Ce colloque va s’attacher à présenter la complémentarité de diverses méthodes de lutte de biocontrôle contre ces ravageurs avec la présentation de différents travaux menés dans les vignobles de Nouvelle-Aquitaine (Batviti en 24 et 47 et Vitichiro en 33).

Au cours de cet évènement, les méthodes alternatives de biocontrôle employées en viticulture pour la lutte contre les tordeuses (confusion sexuelle, lâchers d’insectes parasitoïdes,…) seront aussi présentées.

Une part importante sera consacrée également à la lutte biologique par conservation qui vise à favoriser les auxiliaires de culture notamment par l’entretien voire l’implantation d’aménagements de type haies, bosquets, alignements d’arbres pour des paysages agricoles diversifiés.

Inscriptions & renseignements

> Contactez le 0553249225 pour toute demande d'informations complémentaires

> Inscrivez-vous par mail à contact@fvbd.fr

 

]]>
Vigne
news-103673Mon, 29 Nov 2021 10:59:00 +0100REPLAY de la journée transmission https://dordogne.chambre-agriculture.fr/actualites/detail-de-lactualite/actualites/replay-de-la-journee-transmission/Revivez la journée consacrée à la transmission organisée par la Chambre d'agriculture de Dordogne et ses partenaires le 19 novembre 2021.Retrouvez dans ce REPLAY l'essentiel du programme de la journée : 
  • Conférence : « Les enjeux de la transmission », conduite par Danielle Guilbaud (Coach et médiatrice spécialisée dans l'accompagnement transmission) 
  • Témoignages de cédants et candidats sur des projets de transmission -reprise d'exploitations agricoles (Intervention de D. Guilbaud sur chaque témoignage) 
  • Comment prendre en main sa transmission ? Le parcours de la transmission. Les outils : le PAT, le diagnostic transmission et le RDI
  • Zoom sur les repreneurs : qui sont-ils ? Contexte sociologique et chiffres
  • Témoignages de porteurs de projet en recherche d'exploitations
  • Table ronde (banques, représentants filières, Ch.Agriculture, collectivités, SAFER, investisseur) : une filière qui s'investit pour faciliter la transmission : la viticulture en Bergerac et Duras.
]]>
news-105606Tue, 23 Nov 2021 17:49:25 +0100Journée technique apiculturehttps://dordogne.chambre-agriculture.fr/actualites/detail-de-lactualite/actualites/journee-technique-apiculture/Les apiculteurs sont conviés à une journée technique en présentiel et en webinaire samedi 27 novembre au Centre départemental de la communication de Périgueux dès 9h.La FNOSAD, Fédération Nationale des Organisations Sanitaires Apicoles Départementales et APIDOR & l'union des apiculteurs de Dordogne, en partenariat avec la Chambre d'agriculture organisent une journée technique en présentiel et en webinaire le samedi 27 novembre de 9h à 17h15 au Centre départemental de la Communication de Périgueux (Salle Joséphine Baker).

Au programme

  • Accueil à partir de 9h
  • Conférences de 9h30 à 12h15 et de 14h30 à 17h15 (Pause de 15 minutes après chaque conférences) :
    • Climat & apiculture
    • Résistance au varroa
    • Préparation à l'hivernage
    • Frelon Asiatique (surveillance et plan de lutte)
    • Changements entraînés par la Nouvelle Loi de Santé Animale
  • La pause déjeuner est programmée de 12h15 à 14h30

Inscriptions

Inscrivez-vous par mail : fnosadapidor24@remove-this.gmail.com

> Téléchargez le programme complet avec le détail des conférences

]]>
Productions animales
news-105374Mon, 22 Nov 2021 13:54:22 +0100Conférence sur la biodynamie https://dordogne.chambre-agriculture.fr/actualites/detail-de-lactualite/actualites/conference-sur-la-biodynamie-1/Vous êtes agriculteur et vous souhaitez appréhender les grands principes de l'agriculture biodynamique ? RDV au Pôle Viticole de Bergerac lundi 29 novembre de 14h à 17h.Dans le cadre du réseau DEPHY qui vise à accompagner les agriculteurs dans la baisse de l'utilisation des produits phytosanitaires (Programe Ecophyto), la Chambre d'agriculture en partenariat avec l'EPLEFPA, Etablissement Public Local d'enseignement et de formation Professionnelle Agricole, proposent aux agriculteurs sa 2ème conférence sur la biodynamie lundi 29 novembre de 14h à 17h au Pôle Viticole de Bergerac, 237 rue bridet (salle de la FVBD) avec l'intervention de Vincent Masson de Biodynamie Services.

Au programme

  • Rappels sur l'agriculture biodynamique, compost, préparations, emplois.
  • Résultats obtenus, favorisation de l’humus.
  • Résultats biostimulants.

Inscriptions

Camille DELAMOTTE - Tél. 07 88 11 44 27 - camille.delamotte@dordogne.chambagri.fr

> S'inscrire en ligne

]]>
Productions animalesProductions végétales
news-105199Thu, 18 Nov 2021 11:18:38 +0100Nos producteurs au Festival du livre gourmandhttps://dordogne.chambre-agriculture.fr/actualites/detail-de-lactualite/actualites/nos-producteurs-au-festival-du-livre-gourmand/Les adhérents de la marque Marchés de producteurs de Pays assurent la restauration durant les 3 jours du festival ! RDV devant le théâtre de Périgueux les 19,20 et 21 novembre.La Chambre d'agriculture de Dordogne est partenaire du Festival du livre gourmand !

Venez vous restaurer sur les stands de nos agriculteurs. Durant ces 3 jours, une dizaine d'agriculteurs de notre marque Marchés des Producteurs de Pays Dordogne Périgord seront installés devant le théâtre de Périgueux pour assurer la restauration.

Rendez-vous devant le théâtre de Périgueux vendredi, samedi et dimanche de 9h à 19h pour savourer les produits de nos producteurs Périgordins !

> Notre événement Facebook

]]>
news-102493Wed, 17 Nov 2021 15:18:00 +0100Le mois de la bio du 02 au 30 novembrehttps://dordogne.chambre-agriculture.fr/actualites/detail-de-lactualite/actualites/le-mois-de-la-bio-du-02-au-30-novembre/Un mois de rencontres sur le terrain, pour découvrir l'agriculture biologique. Quels sont les rendez-vous qui vous attendent en Dordogne ?Le Mois de la Bio est un événement professionnel organisé conjointement par Bio Nouvelle-Aquitaine, les Chambres d’agriculture de Nouvelle-Aquitaine, Interbio Nouvelle-Aquitaine, et l’ensemble des partenaires engagés dans les actions de développement des conversions à l'agriculture biologique.

Au programme :

  • Quels retours d'expériences, atouts/freins ?
  • Quels résultats économiques ?
  • Quelle dynamique dans les filières ?
  • Quelles innovations et perspectives ?

Les professionnels de la bio vous ouvrent leurs portes pour échanger en direct avec des productrices et producteurs bio, des techniciens spécialisés, des opérateurs économiques, dans toutes les filières de productions (élevage, maraîchage, arboriculture, viticulture, grandes cultures, ...).

Des rencontres sur le terrain pour s'informer auprès de ceux qui produisent, transforment et vendent des produits biologiques.

Cet événement destiné aux producteurs  est organisé avec l’ensemble des acteurs de l’agriculture. Vous pourrez rencontrer et interroger non seulement des producteurs récemment ou plus anciennement convertis au bio, ainsi que les conseillers spécialisés du réseau Bio Nouvelle-Aquitaine, des Chambres d’agriculture, d'Interbio Nouvelle-Aquitaine, des coopératives et groupements agricoles, des organismes certificateurs et des centres de gestion.

Des producteurs ouvrent leurs exploitations pour échanger entre professionnels sur les défis techniques, les succès, mais aussi les questions à se poser avant de se lancer, les écueils à éviter, afin de réussir son projet en production biologique.

Les journées techniques en Dordogne :

  • Jeudi 18 novembre à St Paul Lizonne : Je convertis ma ferme bio : je détruis mes sols ?
  • Mardi 23 novembre à Bouniagues : Sécuriser son système fourrager bio
  • Jeudi 25 novembre à Monbazillac : Accompagner le passage en bio : gestion durable des sols viticoles
  • Mardi 30 novembre à Eglise Neuve de Vergt : Produire de la fraise et des petits fruits en AB

> Téléchargez le programme

]]>
Agriculture biologique
news-104865Tue, 09 Nov 2021 14:37:51 +0100Grandes Cultures : rallye agroforesterie https://dordogne.chambre-agriculture.fr/actualites/detail-de-lactualite/actualites/grandes-cultures-rallye-agroforesterie/Vous avez des projets en agroforesterie ? Venez échanger avec des agriculteurs ayant déjà mis en place des systèmes agroforestiers le 17 novembre en Charente-Maritime !Dans le cadre du projet RACINE, programme d’information et de développement des pratiques agroforestières en Nouvelle-Aquitaine, les Chambres d'agriculture de Nouvelle-Aquitaine proposent aux agriculteurs de participer à un rallye agroforesterie en grandes cultures le mercredi 17 novembre dès 9h30.

Au programme

  • 9h30 - Ferme des 100 Chênes - Ludovic Étourneau - 17 380 Landes : Agroforesterie sur parcelle irriguée - GPS : 45.992213, -0.577661
  • 11h30 - Ferme du Mont d’Or - Emmanuel Marchand - 17 290 Le Thou : Agroforesterie et haie champêtre - GPS : 46.073204, -0.940523
  • pique-nique (sur réservation)
  • 14h30 - Ferme de la Moinerie - Éric Boulerne - 17 139 Dompierre s/Mer : Plantations agroforestières dès 2009 - GPS : 46.178231, -1.051167

Inscriptions et réservations

Réservation nécessaire avant le 15 novembre auprès d'Eric CIROU 06 71 92 51 29 / eric.cirou@charente-maritime.chambagri.fr

]]>
Productions végétales
news-104755Mon, 08 Nov 2021 08:47:15 +0100Influenza Aviaire : passage au niveau de risque élevéhttps://dordogne.chambre-agriculture.fr/actualites/detail-de-lactualite/actualites/influenza-aviaire-passage-au-niveau-de-risque-eleve/Compte tenu de la situation & de la présence de virus dans le couloir migratoire de la mer du Nord & de la Méditerranée, la France passe au niveau de risque élevé.Depuis le début du mois d’août, 130 cas ou foyers d’influenza aviaire ont été détectés dans la faune sauvage ou dans des élevages en Europe, notamment au bord de la mer du Nord et de la mer Baltique, dont trois foyers dans des élevages allemands.

Dans le même temps, la claustration de tous les élevages professionnels ont été décidés aux Pays-Bas à la suite de la détection d’un foyer dans un élevage de poules pondeuses.

En Italie, six foyers ont été détectés dans des élevages de dindes de chair dans la région de Vérone depuis le 19 octobre.

Dans ce contexte et à l’approche de la période migratoire à risque, le niveau de risque passe à "élevé" sur l’ensemble du territoire métropolitain.

Ce relèvement du niveau de risque suit les recommandations scientifiques et sanitaires dans l’objectif de se prémunir au mieux de conséquences dramatiques pour les filières avicoles, déjà fortement touchées par la crise de novembre 2020 – mai 2021.

Il intervient après information le 04 novembre des professionnels des filières avicoles et de la Fédération Nationale des Chasseurs.

Le passage au niveau de risque "élevé" implique la mise en place des mesures de prévention suivantes sur l’ensemble du territoire métropolitain :

  • mise à l’abri des volailles des élevages commerciaux et la claustration ou mise sous filet des basses-cours
  • interdiction de l’organisation de rassemblements et de la participation de volailles, gibiers à plumes ou oiseaux d’ornement à tout concours, foire, spectacle ou marché organisé sur le territoire métropolitain
  • conditions renforcées pour le transport, l’introduction dans le milieu naturel de gibiers à plumes et l’utilisation d’appelants
  • interdictions des compétitions de pigeons voyageurs au départ ou à l’arrivée de la France jusqu’au 31 mars 2022
  • vaccination obligatoire dans les zoos, pour les oiseaux ne pouvant être confinés ou protégés sous filet

Ces mesures sont accompagnées d’une surveillance clinique quotidienne dans tous les élevages (commerciaux ou non commerciaux). Elles ont pour but de protéger les volailles domestiques d’une potentielle contamination.

Dans les zones à risque 3 élevé 4 de diffusion, des prélèvements avant mouvement seront réalisés et seules les personnes indispensables au fonctionnement des élevages pourront y entrer. Des réductions de densité dans les zones touchées par les précédentes crises sont également engagées à l’approche de cette période à risque.

Les modalités de mise à l’abri ont été adaptées afin de prendre en compte les conditions de production, notamment pour les élevages plein air ou sous cahiers des charges spécifiques. Ces adaptations ont pour objectif d’assurer un haut niveau de protection vis-à-vis du risque d’introduction du virus dans les élevages.

> Télécharger le communiqué de la Préfecture de Dordogne

> Télécharger l'arrêté du 4 novembre 2021 qualifiant le niveau de risque élevé

]]>
Productions animales
news-104733Fri, 05 Nov 2021 14:23:41 +0100Les soirées de la transmission en Périgord Noirhttps://dordogne.chambre-agriculture.fr/actualites/detail-de-lactualite/actualites/les-soirees-de-la-transmission-en-perigord-noir/Deux soirées sont proposées en Périgord Noir pour aider les futurs cédants dans leur projet de transmission, les mardis 23 & 30 novembre dès 20h30 à Plazac et Saint Pompon.Alors que 60 % des agriculteurs du Périgord Noir ont plus de 50 ans, la Chambre d’agriculture, le CrDA Périgord Noir, les Communautés de Communes du Périgord Noir s’investissent sur la transmission des exploitations en Périgord Noir et proposent aux futurs cédants deux soirées sur le thème de la transmission :
  • mardi 23 novembre dès 20h30 à la salle des fêtes de PLAZAC
  • mardi 30 novembre dès 20h30 à la salle du conseil municipal de SAINT POMPON

Des témoignages de cédants et de candidats sur des projets de transmission vous attendent ainsi que des temps d'échanges et une présentation des différents outils existants pour vous accompagner dans votre projet de transmission.

Inscriptions et renseignements

Contactez l'antenne du Périgord Noir au 05 53 28 60 80 ou par mail antenne.pn@dordogne.chambagri.fr

]]>
Transmission
news-104558Tue, 02 Nov 2021 15:00:06 +0100Le guide kiwi bio est sortihttps://dordogne.chambre-agriculture.fr/actualites/detail-de-lactualite/actualites/le-guide-kiwi-bio-est-sorti/Le guide sur la conduite du kiwi en agriculture biologique dans le Sud-Ouest, réalisé par la Chambre régionale d'agriculture est disponible.Le guide conversion & conduite du kiwi en Agriculture Biologique en Nouvelle-Aquitaine s’adresse aux futurs installés pour les orienter dans leur choix et réussir leur installation mais également aux producteurs en agriculture biologique pour leur fournir des informations techniques.

Vous y trouverez des informations sur le matériel végétal, la plantation, la conduite de la culture en bio (gestion de l'enherbement, gestion sanitaire), ainsi que de sinformations sur les acteurs de la filière kiwi en Nouvelle-Aquitaine.

Pour construire ce guide technique, les Chambres d’agriculture se sont appuyées sur l’expérience des producteurs de kiwis biologiques et des organisations de producteurs (OP).

Ce document a donc un objectif de compilation de résultats, de diffusion de techniques culturales et de vulgarisation scientifique, afin qu’il soit utilisable par l’ensemble de la profession. Cet outil est amené à évoluer par des mises à jour, des compléments d’informations…

> Téléchargez le guide kiwi bio

 

]]>
Agriculture biologique
news-66115Wed, 06 Oct 2021 16:26:00 +0200Concours général Agricole 2022https://dordogne.chambre-agriculture.fr/actualites/detail-de-lactualite/actualites/concours-general-agricole-2022-3/Vous êtes producteur en Dordogne ? Faites connaître votre savoir-faire en participant à la 129ème édition du Concours Général Agricole qui récompense les meilleurs produits !Le Concours Général Agricole, c’est le concours de l’excellence du territoire français. Il vous offre la possibilité de faire valoir votre savoir-faire en mettant en avant la qualité de vos produits ! Les finales auront lieu du 26 février au 6 mars 2022, dans le cadre du Salon de l’Agriculture, à Paris.

Pourquoi participer ?

L’obtention d’une récompense au Concours Général Agricole offre une forte visibilité médiatique au produit et à l’agriculteur. Seuls les produits qui ont une qualité exceptionnelle sont récompensés.

En tant qu'éleveurs ou producteurs engagés dans la défense du goût, participer au concours c'est le meilleur moyen de bénéficier d'une belle visibilité grâce aux médailles et de voir tous ses efforts récompensés.

Le Concours des Produits est ouvert pour distinguer le meilleur de la production française : eaux de vie, vins de liqueur, huîtres, produits laitiers, charcuteries, viandes, truites, confitures, miels, jus de fruits, bières…

Attention, les dates de clôture des différents concours s’échelonnent entre le 18 octobre et le 13 décembre 2021. Consultez le calendrier en ligne ICI  

Comment participer au concours produits ?

  • Je m'inscris en cliquant ici
  • Je reçois la confirmation d'inscription par e-mail 
  • Un agent de la Chambre d'agriculture identifie dans mon stock le(s) échantillon(s) pour le Concours 
  • J'envoie mon (mes) échantillon(s) au Concours 
  • Le(s) échantillon(s) sera (seront) dégustés par le jury dans le cadre du Salon International de l'Agriculture à Paris
  • Le soir de la dégustation, je peux consulter le palmarès et les commentaires du jury dans mon espace "producteur" sur le site web

Les dates du concours

La 129ème édition se déroulera du 26 février au 6 mars 2022, dans le cadre du Salon de l’Agriculture, à Paris.

A noter : Les inscriptions en ligne au Concours des Vins ont lieu quant à elles à partir du 2 novembre 2021.

Renseignements

> Pour le concours "Produits" : Isabelle Jouhette, service Promotion-Tourisme : 0553358890

> Pour le concours Vins : François Ballouhey, conseiller viticole 0786005053

]]>
VigneDordognePV
news-46604Mon, 04 Oct 2021 10:13:00 +0200Prix des terres agricoles : le barème indicatifhttps://dordogne.chambre-agriculture.fr/actualites/detail-de-lactualite/actualites/prix-des-terres-agricoles-le-bareme-indicatif/Le prix des terres dit "valeur vénale des terres" a été mis à jour. Consultez le barème indicatif.La Chambre d'agriculture de Dordogne met à disposition le barème indicatif du prix des terres agricoles.

Ce barème vient d'être mis à jour. Les prix sont établis sur la base des transactions réalisées au cours de l'année écoulée.

Le barème s’applique aux terres agricoles, parcelles ou exploitations entières, non bâties, destinées à conserver, au moment de la transaction, leur vocation agricole. Les terres boisées sont exclues.

Ce barème permet d’avoir une vision indicative des prix pratiqués lors des transactions effectuées dans chaque région agricole. Pour une évaluation plus précise, il est nécessaire de consulter un expert agricole et foncier.

> Accédez aux prix des terres agricoles 

]]>
Entreprise agricoleTerritoireFoncier et urbanisme
news-99272Fri, 10 Sep 2021 17:54:00 +0200Influenza Aviaire : élévation du niveau de risquehttps://dordogne.chambre-agriculture.fr/actualites/detail-de-lactualite/actualites/influenza-aviaire-elevation-du-niveau-de-risque/Compte-tenu de la situation sanitaire en Europe, un arrêté du 09 septembre redéfinit le niveau de risque à « modéré » pour l'ensemble du territoire métropolitain.En Europe et en France, la situation épidémiologique vis à vis de l'influenza aviaire est inquiétante. 

On dénombre à ce jour 25 cas dans la faune sauvage en Europe, la Belgique a déclaré un cas chez un négociant d'oiseaux d'ornement le 3 septembre et le Luxembourg chez un éleveur amateur le 08 septembre, lié au négociant Belge.

En France, un cas a été confirmé chez un particulier détenant plusieurs centaines d'animaux (basse-cours mixte comprenant des canards et des oies) dans les Ardennes (H5N8 HP). Le zonage a permis d'identifier 11 élevages concernés.

Compte-tenu des nouvelles règles au niveau international ce cas, déclaré en tant que basse-cours, ne remet pas en cause le statut indemne de la France recouvré le 2 septembre.

Le séquençage des virus H5N8 circulant confirme qu'il s'agit de souches similaires à celles que l'on a connu l'hiver dernier. En revanche, il s'agit bien d'une nouvelle introduction car les sites de clivage sont similaires à ceux détectés en Belgique et au Luxembourg.

Les espèces identifiées sur les premières migrations en France aujourd'hui ne sont pas les mêmes que celles identifiées dans les cas en Europe du Nord. Toutefois, ces cas sont identifiés dans des lieux de rassemblement d'oiseaux migrateurs. Pour mémoire, les derniers cas détectés en France sur la faune sauvage étaient sur des faucons tout début mai en Meurthe-et-Moselle.

Un point sur les mesures prises

Compte-tenu de ces éléments et selon les recommandations de l'ANSES, la DGAL prévoit donc une élévation du niveau de risque en niveau de risque modéré, ce qui implique notamment la mise à l'abri obligatoire de tous les élevages de volailles situés en Zone à Risque Particulier et, comme prévu dans la feuille de route, dans des Zones à Risque de Diffusion dès publication de l'arrêté spécifique, attendu très prochainement.

L'arrêté élevant le niveau de risque est publié au journal officiel  pour une application immédiate ce vendredi 10 septembre 2021.

> Téléchargez l'arrêté du 09 sept 2021 relatif à l'élévation du niveau de risque vis à vis de l'influenza Aviaire

> Téléchargez l'arrêté du 29 septembre 2021 relatif aux nouvelles mesures de biosécurité en aviculture

> Téléchargez la Feuille de route 2021 Influenza Aviaire

> Téléchargez la liste des communes de Dordogne avec des zones humides susceptibles d’accueillir des migrateurs

 

]]>
Productions animalesVolaille
news-101548Wed, 08 Sep 2021 16:00:54 +0200Gel d'avril 2021 : les mesures mises en placehttps://dordogne.chambre-agriculture.fr/actualites/detail-de-lactualite/actualites/gel-davril-2021-les-mesures-mises-en-place/Le point sur les mesures d'aides : prise en charge des cotisations MSA, dégrèvement de taxe foncière, calamités agricoles.Suite aux épisodes de gel du mois d’avril, le Gouvernement a mis en place plusieurs dispositifs d’aides aux agriculteurs pour accompagner les exploitations les plus touchées.

En Dordogne, les missions d’enquêtes calamités agricoles ont permis au Comité Départemental d’Expertise de valider les taux de pertes moyens de récolte 2021 :

  • prunes d'ente : 73%
  • kiwis : 50%
  • châtaignes : 30%
  • noix : 30%
  • noisettes : 50%
  • pommes : 40%
  • vignes (raisin de cuve) : 40%

> Retrouvez les taux sur le site de la Préfecture Dordogne

Ces taux sont nécessaires pour compléter les dossiers de prise en charge des cotisations sociales à transmettre à la MSA Dordogne, Lot-et-Garonne.

Prise en charge des cotisations MSA

Vous pouvez bénéficier de ces prises en charge si vous êtes :

  • chef d’exploitation ou d’entreprise agricole
  • cotisant de solidarité
  • employeur agricole
  • dirigeant dit « assimilé salarié » (même si vous n’employez aucun salarié)

> Téléchargez le support pédagogique de la MSA, pour accéder au taux de perte et pour vous aider à compléter le formulaire

Comment solliciter l'aide ?

Le formulaire de demande d’aide est à télécharger sur le site de la MSA > https://dlg.msa.fr/lfy/soutien/episode-de-gel

La date limite de dépôt des dossiers de prise en charge des cotisations sociales est repoussée au 29/10/2021 afin de permettre à une majorité d’exploitants touchés de bénéficier de ce dispositif.

Dégrèvement Taxe Foncière

La Direction Départementale des Finances Publiques a transmis l'avis de dégrèvement sur la taxe foncière des terrains non bâtis aux propriétaires de vignes ou de vergers ayant été touchés par le gel en avril.

Ce taux de dégrèvement a été établi à

  • 40 ou 70 % pour les prunes
  • 30 ou 60 % pour le vignoble 
  • 40 % pour le reste des vergers selon le constat de pertes réalisé par la Direction des territoires.

Les propriétaires devront répercuter ce dégrèvement auprès de leurs fermiers.

> Communes concernées par l'exoneration de la TFNB Prunes

> Communes concernées par l'exoneration de la TFNB Vergers sans prune

> Communes concernées par l'exoneration de la TFNB Vignes

Aides calamités agricoles

La commission nationale des calamités agricoles doit se prononcer courant octobre sur la reconnaissance de la Dordogne au titre de ce dispositif.

]]>
news-84305Mon, 06 Sep 2021 17:42:00 +0200Des éleveurs d'oies et de canards gras ouvrent leurs portes au publichttps://dordogne.chambre-agriculture.fr/actualites/detail-de-lactualite/actualites/des-eleveurs-doies-et-de-canards-gras-ouvrent-leurs-portes-au-public/Les 18 & 19 septembre des éleveurs de Dordogne accueillent le public sur leur exploitation pour expliquer leur métier & montrer les réalités de la filière et leur savoir-faire.A l’occasion des Journées du Patrimoine les 18 & 19 septembre, les professionnels de la filière Foie Gras réunis au sein de l’Interprofession du CIFOG organisent, pour la 2ème année consécutive, des journées portes ouvertes pour permettre au public de découvrir leur métier et leur savoir-faire.

La Chambre d’agriculture de Dordogne est partenaire de cette opération qui permettra aux Français, premiers consommateurs et producteurs de Foie Gras au monde, d’en savoir plus sur ce mets emblématique du patrimoine culturel et gastronomique français.

Sur le département, 7 exploitations (élevages d’oies et de canards) ouvrent leurs portes pour faire connaître les réalités de la filière, les modes d’élevage et de production.

Des professionnels passionnés vont partager leur savoir-faire et ravir les papilles des visiteurs en leur faisant déguster leurs produits.

Ces journées inédites seront placées sous le signe de la convivialité, de la transparence, du partage et du patrimoine gastronomique français.

Chaque exploitation participante assure une visite guidée de la ferme et une dégustation des produits. Les départs des visites sur les deux journées se feront à 10h et 15h.

Liste des fermes participantes en DORDOGNE 

  • Gaec de l'olivier - 24 160 Saint-Germain-des-Près - Famille Jouanneau : samedi 18 & dimanche 19 septembre jusqu'à 18 h
  • Ferme du Bouyssou - 24 200 Carsac-Aillac - Famille Mazet : visite uniquement le samedi18 septembre 9h-12h
  • Ferme d'Andrevias – 24 420 Sorges-et-Ligueux - Famille Meynard : samedi 18 septembre 10h-12h & 15h-17h
  • Ferme de Turnac – 24 250 Domme - Famille Germain : samedi 18 septembre 15h-17h
  • La Garrigue Haute - 24 370 Prats-de-Carlux - Famille Boucherie : samedi 18 septembre 15h-17h
  • Scea les canards Creyssacois - 24 340 Saint-Felix-de-Bourdeilles - Famille Almeida : samedi 18 & dimanche 19 septembre 10h-12h & 15h-17h
  • Earl du Pimpidour – 24 470 Saint-Saud-Lacoussière - Famille Marcelly : samedi 18 & dimanche 19 septembre 10h-12h & 15h-17h

Afin d'assurer la sécurité sanitaire de tous (producteurs & visiteurs), chaque éleveur veillera au respect du protocole sanitaire sur son exploitation.

> La liste des fermes participantes est à retrouver sur le site patrimoine-foiegras.fr

]]>
Productions animalesBien-être et santé animalePalmipède
news-101291Fri, 03 Sep 2021 10:17:55 +0200Elevage : journée sur le pâturage caprinhttps://dordogne.chambre-agriculture.fr/actualites/detail-de-lactualite/actualites/elevage-journee-sur-le-paturage-caprin/Rendez-vous, lundi 13 septembre au GAEC des Cabrioles chez Stéphanie Kaminski, éleveuse caprin pâturant depuis plus de 20 ans à la Rochebeaucourt-et-Argentine.Le RedCap, réseau d'expérimentation et de développement caprin organise en partenariat avec la Chambre d'agriculture de Dordogne une journée portes ouvertes chez Stéphanie Kaminski, éleveuse caprin pâturant depuis plus de 20 ans, à la Rochebeaucourt-et-Argentine, lundi 13 septembre de 13h30 à 16h30.

Au GAEC des Cabrioles, 150 chèvres Alpines sont conduites en Agriculture Biologique, sur 41,5 ha, dont 27 ha de surfaces fourragères.

Les chèvres produisent en moyenne 950 kg de lait.

Lors de leur sortie en avril, les chèvres pâturent progressivement des prairies multi-espèces ainsi que des luzernes.

Elles vont ensuite sur des mélanges de vesce-avoine semés à l’automne puis au printemps afin d’étaler la période de production. Puis dès le milieu de l’été et jusqu’à la rentrée en chèvrerie, le pâturage se fait sur des sorghos fourragers multi-coupes et des légumineuses (trèfles, luzerne, sainfoin).

Au programme

  • Visite de l'exploitation avec témoignage de l'éleveuse sur ces pratiques
  • Chiffres clés et recommandations pour les éleveurs débutant le pâturage
  • Restitution de résultats d'essais

Inscription

Contactez Amélie Villette, conseillère spécialisée caprin : 05 53 63 56 50 - 06 78 03 77 42.

En raison des conditions sanitaires les participants devront s'équiper d'un masque.

> Plus d'infos sur les portes ouvertes en Nouvelle-Aquitaine et Pays de La Loire

]]>
Productions animalesCaprin
news-98307Fri, 20 Aug 2021 14:36:00 +0200Les principaux dispositifs d'aides aux agriculteurs https://dordogne.chambre-agriculture.fr/actualites/detail-de-lactualite/actualites/les-principaux-dispositifs-daides-aux-agriculteurs/Qu'ils soient nationaux, régionaux ou départementaux, zoom sur les principaux dispositifs d'aide à destination des agriculteurs. Quel que soit le dispositif, la Chambre d'agriculture vous accompagne dans la construction de votre demande d'aide.

Des techniciens sont mobilisés pour vous aider à comprendre les dispositifs et à monter votre dossier.

> Quelles sont les aides disponibles ?

]]>
Productions animalesProductions végétales
news-100824Fri, 20 Aug 2021 14:28:00 +0200Bovins allaitants : dispositif d'aidehttps://dordogne.chambre-agriculture.fr/actualites/detail-de-lactualite/actualites/bovins-allaitants-dispositif-daide/Le Ministère de l'agriculture met en place un dispositif de compensation des préjudices financiers induits par les effets de la pandémie pour les élevages de bovins allaitants.Le Ministère en charge de l’Agriculture et de l’Alimentation a décidé de mettre en place, pour les élevages de bovins allaitants, un dispositif de compensation des préjudices financiers induits par les effets de la pandémie de Covid19.

L’aide consiste en la prise en charge d’une partie de la perte économique engendrée par la pandémie de Covid 19 en 2020, sur la base d’un forfait par animal vendu au cours de cette période.

A qui s'adresse ce dispositif ?

Cette aide s'adresse aux exploitants agricoles et aux groupements présentant au moins 10 animaux éligibles (broutards mâles âgés de 7 à 12 mois à la date de leur vente effectuée entre le 01/04/2020 et le 31/03/2021 et/ou jeunes bovins mâles âgés de 13 à 24 mois à la date de leur vente effectuée entre le 01/04/2020 et le 31/03/2021) et dont le revenu disponible par unité de travail non salarié a été inférieur à 11 000€ pour l’année 2020.

Quand et sous quel délai déposer votre demande ?

L'ensemble des documents et des critères relatifs à cette aide ainsi que les modèles d'attestation à joindre sont disponibles sur le site de FranceAgrimer ici >
https://www.franceagrimer.fr/Accompagner/Dispositifs-par-filiere/Aides-de-crise/Indemnisation-exceptionnelle-des-elevages-de-bovins-allaitants-Covid-19

Les demandes doivent être déposées et validées au plus tard le 15/09/2021 12:00 à l'adresse suivante accompagnées des pièces justificatives >
https://pad.franceagrimer.fr/pad-presentation/vues/publique/retrait-dispositif.xhtml?codeDispositif=COVID_BOVINS

Pour toute question relative à ce dispositif, contactez la DDT de la Dordogne > ddt-setaf@remove-this.dordogne.gouv.fr



 

]]>
Productions animales
news-98434Tue, 17 Aug 2021 15:04:00 +0200Indemnisation éleveurs de palmipèdes grashttps://dordogne.chambre-agriculture.fr/actualites/detail-de-lactualite/actualites/indemnisation-eleveurs-de-palmipedes-gras/Le dispositif d'indemnisation à destination des éleveurs de volailles (palmipèdes & gallinacés) sera ouvert du 30 juillet jusqu'au 30 août 2021.La Plateforme d’Acquisition de Données (PAD) permettant de déposer les demandes d’aides (avance remboursable) a été ouverte pour les entreprises d’aval ou de services impactées par l’épizootie d’influenza aviaire H5N8.

Certaines OP selon leur taux de spécialisation ou certains producteurs en circuit court dont l’activité de transformation n’est pas portée par l’élevage peuvent être éligibles.Les demandes pourront être déposées du 30/07/2021 à 12h jusqu'au 30/08/2021 à 12h.

Pour rappel, ce dont les producteurs auront besoin pour cette demande :

  • Un SIRET en cours de validité
  • Le montant perçu en 2017 au titre des indemnisations pour pertes économiques liées à la crise IA 2016-2017 (pour ceux qui en ont bénéficié) = 1
  • Le cas échéant, le montant estimé de la perte (estimation de la marge brute perdue sur la période de vide) = 2

Le dépôt des demandes pourra se faire sur le site de FranceAgriMer jusqu’au 30 août 2021.

]]>
Productions animales
news-100647Tue, 10 Aug 2021 10:15:56 +0200Influenza aviaire : raisonner sa productionhttps://dordogne.chambre-agriculture.fr/actualites/detail-de-lactualite/actualites/influenza-aviaire-raisonner-sa-production/Le Centre d'études des Palmipèdes du Sud-Ouest (CEPSO) aide les acteurs de la filière gras à raisonner leur production pendant la période à risque.C'est à travers un rapport de 34 pages que le CEPSO (Centre d'études des Palmipèdes du Sud-Ouest) accompagne les éleveurs à raisonner leur production pendant la période à risque.

Préambule du rapport

Le niveau de risque d’épizootie (épidémie qui frappe les animaux) auquel sont exposés tous les oiseaux captifs en cas d'infection des oiseaux sauvages par un virus de l'IAHP est défini par arrêté ministériel du 16 mars 2016.

Il est classé en trois catégories : négligeable, modéré et élevé. A chaque niveau de risque, des mesures spécifiques de surveillance et de prévention sont applicables.

En risque modéré, pour les zones à risques particuliers, ou en risque élevé, l’arrêté du 8 février 2016 relatif à la biosécurité en élevage de volaille indique que la mise à l’abri des volailles est obligatoire dès la parution des arrêtés ministériels validant l’élévation du niveau de risque.

La mise à l’abri se définit aujourd’hui par la nécessité d’abriter les animaux sous un dispositif comportant un toit étanche, fermé sur les 4 côtés par des murs, bardages, grillage ou filets et délimité au sol. Le dispositif doit permettre l’alimentation et l’abreuvement à l’intérieur et il doit pouvoir être paillé, curé, nettoyé et désinfecté.

> Télécharger le rapport du CEPSO "Raisonner sa production de palmipèdes pendant la période à risque"(pdf, 34 pages)

]]>
Productions animalesPalmipède
news-100074Tue, 27 Jul 2021 11:20:01 +0200Épisode de gelhttps://dordogne.chambre-agriculture.fr/actualites/detail-de-lactualite/actualites/episode-de-gel/La MSA met en place une enveloppe exceptionnelle permettant la prise en charge d’une partie des cotisations sociales des exploitants et employeurs de main-d’œuvre impactés. Suite à l’épisode de gel du mois d’avril, la MSA met en place les mesures d’urgence décidées par le Gouvernement qui mobilise une enveloppe exceptionnelle permettant la prise en charge d’une partie des cotisations sociales des exploitants et employeurs de main-d’œuvre impactés.

Quelles sont les personnes éligibles ?

  • Chefs d’exploitation ou d’entreprise agricole
  • cotisants de solidarité
  • employeurs agricoles
  • dirigeants dits « assimilés salariés ». 

Quelles sont les conditions à remplir pour bénéficier de cette prise en charge ?

  • Avoir une activité principale agricole, au sens économique du terme. Le chiffre d’affaires afférent à l’activité agricole doit représenter plus de 50 % du chiffre d’affaires total. 
  • Avoir un taux de spécialisation de plus de 50 %. Le chiffre d’affaires (ou les recettes) de l’un des trois derniers exercices clos liés aux productions impactées par le gel doit représenter plus de 50 % du chiffre d’affaires total de l’exploitation (ou des recettes totales) de ces mêmes exercices. 
  • Avoir un taux de perte de récolte de 20 % minimum. Le taux de perte est déterminé : 
    • en fonction du taux de perte prévisionnel établi, pour les cultures impactées par le gel, par le comité départemental d’expertise en matière de calamités agricoles, 
    • en fonction du poids économique de chaque culture impactée par le gel sur le total des cultures impactées par le gel. 

Quelles sont les démarches à effectuer ?

Les agriculteurs et employeurs de main-d’œuvre concernés peuvent demander à bénéficier de la prise en charge des cotisations sociales, en remplissant un formulaire accessible sur le site dlg.msa.fr, rubrique « Exploitant/Soutien aux 
agriculteurs/Episode de gel : mesures de soutien ». Ce formulaire est à retourner à leur caisse de MSA, au fur et à mesure de la détermination des taux de perte prévisionnels et au plus tard le 8 octobre 2021. 

Concernant les taux de perte prévisionnels

En Dordogne, le taux de perte prévisionnel concernant la prune d’ente, validé par le Comité départemental d’expertise (CDE) du 08 juillet 2021, est fixé à 73 %. Les autres taux de perte prévisionnels seront disponibles, au fur et à mesure de leur détermination, sur le site internet des services de l’Etat, à partir du 30 août 2021. Ils pourront aussi être demandés auprès des services de la Direction Départementale des Territoires ou de la Chambre d’agriculture. 

Suivi et instruction de la demande 

La demande sera ensuite instruite par la cellule départementale spécifique mise en place par le préfet. À l’issue de cette instruction, la MSA DLG informera les agriculteurs et employeurs de main-d’œuvre de l’éligibilité ou non au dispositif et leur adressera, avant le 31 décembre 2021, un courrier de notification du montant de prise en charge qui leur sera octroyé. 

Une assistance téléphonique dédiée

La MSA Dordogne, Lot et Garonne met à la disposition des agriculteurs touchés par l’épisode de gel une assistance téléphonique pour répondre à leurs questions et les aider à compléter le formulaire de demande prise en charge. 

L’assistance téléphonique est joignable au 05 53 67 78 75 du lundi au vendredi de 8h30 à 16h00.

 

]]>
news-100037Mon, 26 Jul 2021 11:15:23 +0200Feuille de route Influenza Aviaire 2021https://dordogne.chambre-agriculture.fr/actualites/detail-de-lactualite/actualites/feuille-de-route-influenza-aviaire-2021/Le 8 juillet, le Ministre de l'Agriculture a présenté la feuille de route qui définit les axes stratégiques pour le fonctionnement de la filière avicole.Le Ministre de l'Agriculture a présenté, mercredi 8 juillet, la feuille de route qui définit les axes stratégiques pour le fonctionnement de la filière avicole et ainsi se préserver au mieux de nouvelles crises sanitaires liées à l'influenza aviaire.

Cette feuille de route est construite pour évoluer dans le temps en fonction des constats de terrain et des avis de l’Anses.

4 mesures phares sont retenues avec une échéance très courte (novembre 2021) :

  • la suppression de la dérogation à la claustration
  • la définition de conditions adaptées de mise à l'abri en fonction des espèces et des modes d'élevage
  • la définition de zones à risques de diffusion. Les diminutions de densité dans les ZRD ne concerneront que les palmipèdes gras
  • la télédéclaration et la transmission des données et mouvements liés aux élevages

Une mesure phare complémentaire à échéance décembre 2021 :

  • Améliorer la biosécurité au quotidien pour tous les maillons de la chaîne par une formation adaptée, des audits périodiques obligatoires validés par un certificat de biosécurité et un contrôle de second niveau par la DDPP

 Enfin, la feuille de route prévoit un plan d'action complet à échéance 2022.

Cette feuille de route est mise en place à travers la signature d'un document cadre engageant qui doit se traduire par des modifications réglementaires et à des accords interprofessionnels.

> Téléchargez la Feuille de route 2021 Influenza Aviaire

]]>
Productions animales
news-100028Mon, 26 Jul 2021 09:58:17 +0200Journée technique miscanthus-switch grasshttps://dordogne.chambre-agriculture.fr/actualites/detail-de-lactualite/actualites/journee-technique-miscanthus-switch-grass/Retours d’expériences sur trois années d’implantation et présentation des résultats de suivis biodiversité le mercredi 4 août à 10h et 15h.La Chambre d'agriculture de Dordogne & Terres du Sud vous proposent une journée technique miscanthus/switch grass le mercredi 4 août à 10h.

Au programme

  • Visite de 5 parcelles de switch grass implantées entre 2019 et 2021
  • Retours d'expériences et échanges autour de la culture du miscanthus et du switch grass
  • Résultats de suivis biodiversité réalisés dans des parcelles de miscanthus et de switch grass suivies cette année


> 10h - RDV à Angoisse, 205 lieu-dit Les Salles chez M. Marchive - 3 parcelles de switch grass implantées en 2019, 2020 et 2021

> 15h - RDV à Razac-de-Saussignac, Les Frétillères, chez M. Faure - 2 parcelles de switch grass implantées en 2020 et 2021

Possibilité de repas sur réservation.

Pour faciliter l’organisation, nous vous remercions de confirmer votre présence.

Contact

06 45 00 68 83

]]>
Productions végétales
news-99795Tue, 20 Jul 2021 10:23:50 +0200Visite d'essai Produits Naturels Peu Préoccupantshttps://dordogne.chambre-agriculture.fr/actualites/detail-de-lactualite/actualites/visite-dessai-produits-naturels-peu-preoccupants/La Chambre d'agriculture de Dordogne organise une visite d'essai de produits naturels peu préoccupants (PNPP) en viticulture jeudi 5 août de 9h à 12h à Monbazillac. Dans le cadre de la recherche participative, la Chambre d’agriculture de Dordogne et le Domaine de la Brie à Monbazillac, en collaboration avec Jean-François Lyphout - gérant de la société Fortiech - ont souhaité étudier les intérêts des applications de produits naturels peu préoccupants (PNPP) sur la réduction des intrants phytosanitaires en viticulture (cuivre).

Un essai PNPP a été mis en place au lycée agricole de Monbazillac et la visite de cet essai est programmée le jeudi 5 août de 9h à 12h.

Les participants ont rendez-vous à 9h au chai de l'exploitation du Lycée agricole à Monbazillac.

Contact

Laurent COLOMBIER au 0786005048 - 0553635650 laurent.colombier@dordogne.chambagri.fr

]]>
Productions végétalesVigne
news-99789Tue, 20 Jul 2021 09:40:27 +0200Ambroisie, parlons-en !https://dordogne.chambre-agriculture.fr/actualites/detail-de-lactualite/actualites/ambroisie-parlons-en/Rendez-vous le vendredi 6 août à 14h à Naussannes sur une parcelle de l'EARL Rayet pour répondre à vos questions règlementaires et techniques sur l'ambroisie.La chambre d'agriculture de Dordogne, Terres Inovia et la FREDON Nouvelle-Aquitaine vous invitent à un après-midi technique sur l'ambroisie le vendredi 6 août à 14h.

Au programme

  • l'identification de la plante,
  • les enjeux sanitaires et économiques pour votre exploitation,
  • la gestion de l'ambroisie en culture et en interculture,
  •  les essais en cours sur l'ambroisie.

Localisez le site

Depuis le Bourg de Naussanes prendre la D19 en direction de Saint Léon d'Issigeac (Coordonnées GPS : 44.75315364502844, 0.7247452396317591).

Contact

Agathe Cyrille : 0553635650 / 0771264611

]]>
Productions végétales
news-98938Wed, 30 Jun 2021 11:22:55 +0200Tour de parcelles grandes cultures bio https://dordogne.chambre-agriculture.fr/actualites/detail-de-lactualite/actualites/tour-de-parcelles-grandes-cultures-bio/La Chambre d'agriculture s’associe aux agriculteurs du GIEE Bio de Beaumont pour vous proposer un tour de parcelles grandes cultures bio le vendredi 2 juillet à 14h. Au programme
  •  Visite de 4 parcelles : soja, blé biné, orge brassicole, association blé/lin
  • Zoom sur la biodiversité : carabes, staphylins, chrysopes, syrphes, coccinelles...
    • Différents types de suivis biodiversité seront réalisés dans les parcelles (relevés de pots barber, démonstration de filet fauchoir, planches à insectes...)
    • Echanges autour de la biodiversité fonctionnelle
  • Présentation de références technico-économiques en grandes cultures bio : premiers résultats d'enquêtes céréales bio récolte 2020 en Dordogne


Rendez-vous vendredi 2 juillet à 14h sur le parking de la salle des fêtes à Ste Sabine Born

]]>
Agriculture biologiqueProductions végétales
news-98931Wed, 30 Jun 2021 09:43:32 +0200Colloque en viticulture : la place de l'irrigationhttps://dordogne.chambre-agriculture.fr/actualites/detail-de-lactualite/actualites/colloque-en-viticulture-la-place-de-lirrigation/L'adaptation au changement climatique est la problématique forte de ce colloque auquel sont conviés les viticulteurs le 07 juillet de 14h à 17h salle des fêtes Monbazillac. La Chambre d'agriculture de Dordogne et la Fédération des Vins de Bergerac et de Duras s'associent pour proposer à l'ensemble des viticulteurs du département un colloque entièrement consacré à cet enjeu fort qu'est le changement climatique.

Quelle place pour l'irrigation en viticulture ? La problèmatique sera soulevée à l'occasion de ce colloque programmé mercredi 07 juillet de 14h à 17h salle des fêtes de Monbazillac. 

Au programme

  • 14h15: Accueil & introduction du colloque par Eric Chadourne, président de la FVBD
  • 14h25 : Introduction, état des lieux du changement climatique. Programmes ORACLE et Aclima Terra. Nicolas Fédou (CA 24), Nathalie Ollat (INRAE Bordeaux)
  • 14h55 : Conséquences sur la physiologie et la culture de la vigne ainsi que sur les vinications et les caractéristiques des vins. Leviers potentiels pour l’adaptation de la viticulture : conduite du vignoble et entretien du sol, choix et sélection du matériel végétal, ombrage. Cathy Lourtet (FVBD)
  • 15h20 : Intervention de Laurence Rival, viticultrice et élue Chambre d’agriculture Dordogne, en charge de la viticulture
  • 15h40 : Techniques et raisonnement de l’irrigation, pour une viticulture d’AOC. Jacques Rousseau (ICV Montpellier)
  • 16h00 : Expérience du vignoble du Céou. François Ballouhey (CA 24)
  • 16h15 : Accès à l’eau, disponibilités, règlementation. Bénilde Hugon (CA 24) et Eric Sourbé (en charge de la politique de l’eau à la CA 24 et président de l’OUGC 24). Questions avec la salle.
  • 17h00 : Fin du colloque

Inscriptions et renseignements

Inscrivez-vous par mail : contact@fvbd.fr / Contactez le 05 53 24 92 25 pour tous renseignements.

> Téléchargez le programme

]]>
Vigne
news-98893Tue, 29 Jun 2021 15:21:38 +0200Journée de la châtaignehttps://dordogne.chambre-agriculture.fr/actualites/detail-de-lactualite/actualites/journee-de-la-chataigne/Rendez-vous samedi 3 juillet au lieu-dit Le Peyret à Mazeyrolles de 9h à 17h sur le thème "Châtaigne & territoire" & une problématique forte : quelles réponses suite au gel ?La Chambre d'agriculture de Dordogne organise en partenariat avec la Communauté de communes de Domme-Villefranche la journée de la châtaigne le samedi 3 juillet au lieu-dit Le Peyret à Mazeyrolles de 9h à 17h.

Cette journée entièrement consacrée à la châtaigne permettra de revenir, entre-autres, sur le gel qui a touché la filière.

Au programme

  • 9h : Accueil sur la ferme de la famille Monteil à Mazeyrolles
  • 10h : Conférence et table ronde sur les thèmes « La châtaigne et son territoire » et « Réagir suite au gel ».
    • Sensibilité au gel : phénomènes physiologique Mme. LEBARBIER Nathalie, de INVENIO. [30 min. ]
    • La consommation de châtaigne : aspect diététique Mme VERRET Catherine, maître de conférences à l’IUT de Bordeaux. [30 min. ]
    • L’impact du gel sur la production européenne : M. BELLAT Jean-Luc. [15 min.]
    • Table ronde [ Valoriser la châtaigne sur son territoire ] réunissant des producteurs transformateurs locaux et d'ailleurs !
  • 12h : Mets à la châtaigne et apéritifs
  • 12h30 : Repas gourmand sur place (stands de producteurs et artisans locaux)
  • 14h30 : Atelier dans le verger « entretien du sol » avec démonstration broyeur équipé d’un satellite, par l'entreprise MP MAT 24
  • 15h Atelier dans le verger « post-gel » 
  • 16h : Atelier « post-récolte » avec démonstration de caissons de conservation par l’entreprise Janny MT .

Toute la journée vous pourrez profiter des matériels exposés et échanger avec les différents acteurs de la filière.

Contact

0553290914

]]>
Productions végétales
news-98666Thu, 24 Jun 2021 10:49:28 +0200Prévention Influenza Aviairehttps://dordogne.chambre-agriculture.fr/actualites/detail-de-lactualite/actualites/prevention-influenza-aviaire/Un arrêté prolonge l'obligation d’un dépistage virologique Influenza lors de mouvements de palmipèdes gras (prêts à gaver) entre deux sites jusqu'au 31 décembre 2021.L'arrêté du 18 juin 2021 modifiant l'arrêté du 8 février 2016 relatif aux mesures de biosécurité applicables dans les exploitations de volailles et d'autres oiseaux captifs dans le cadre de la prévention contre l'influenza aviaire prolonge jusqu’au 31 décembre 2021, l’obligation d’un dépistage virologique Influenza lors de mouvements de palmipèdes gras (prêts à gaver) entre deux sites.

En outre, les prélèvements devront avoir été réalisés dans un délai maximal de 10 jours avant le déplacement. L’an dernier, depuis juin 2020, ce délai avait été allongé à 13 jours, tant que le niveau du risque « influenza aviaire » restait « négligeable ».

Désormais, ce délai est à nouveau réduit à 10 jours quel que soit le niveau « influenza aviaire » par l’avifaune sauvage.

Pour mémoire,
  • Ce dépistage est obligatoire depuis juillet 2017 et à la charge des éleveurs
  • Il s’inscrit dans le cadre d’une étude scientifique de l’Anses sur les souches Influenza circulant dans ces élevages de palmipèdes gras
  • Ce dépistage virologique ne s’applique qu’aux mouvements des lots de palmipèdes prêts à gaver (PAG)
  • Les analyses virologiques sont réalisées moins de 10 jours avant le déplacement, ou, par dérogation, moins de 21 jours pour un déplacement vers salle de gavage distante de moins de 80 km et pour moins de 800 palmipèdes déplacés
  • Seuls des laboratoires agréés ou reconnus peuvent réaliser ces analyses. Ces analyses sont réalisées en conformité avec un protocole défini par l’Anses, le laboratoire national de référence pour l’influenza aviaire

> Téléchargez la version consolidée de l’arrêté biosécurité du 8 février 2016 en cliquant ici.

]]>
Productions animalesVolaille
news-97926Thu, 10 Jun 2021 14:16:21 +0200Entretien des jachères PAC https://dordogne.chambre-agriculture.fr/actualites/detail-de-lactualite/actualites/entretien-des-jacheres-pac/Rappel des principaux points à respecter pour les jachères PAC.L'entretien des surfaces en jachère est assuré par fauchage et/ ou broyage.

Il ne pourra être procédé au broyage des parcelles en jachères pendant une période de 40 jours consécutifs entre le 1er mai et le 9 juin inclus de l'année en cours.

Le couvert des surfaces en gel doit rester en place jusqu'au 31 août au moins.

A la date du 10 juin 2021, aucune dérogation pour l'utilisation des jachères est prise.

Pour plus de détail : téléchargez l'arrêté préfectoral fixant les règles relatives au couvert et entretien des jachères

]]>
PACProductions animalesProductions végétales
news-97590Tue, 08 Jun 2021 17:15:00 +0200Les JA lancent une web série animéehttps://dordogne.chambre-agriculture.fr/actualites/detail-de-lactualite/actualites/les-ja-lancent-une-web-serie-animee/A travers les aventures de Jeanne & Martin, les Jeunes Agriculteurs de Dordogne valorisent l'agriculture périgourdine de manière inédite !C'est un projet innovant qui vise à promouvoir l'agriculture Périgourdine auprès du grand public et la Chambre d'agriculture est fière de faire partie des partenaires qui soutiennent cette belle initiative.

Après plus d’un an de travail, les JA de Dordogne lancent leur web-série d’animation 3D intitulée « Jeanne & Martin : à la découverte de l’agriculture périgourdine » !

Il s'agit d'une série de vidéos courtes dans un style dessin animé entièrement créées par les Jeunes Agriculteurs de Dordogne.

De l’élaboration du scénario jusqu’à l’enregistrement des sons de la ferme et des voix des personnages c’est un projet totalement made in Périgord !

La web série animée relate l’aventure de deux jeunes enfants qui font découvrir l’agriculture : celle qui nourrit les Hommes et façonne les paysages.

Quel est l'objectif ?

L'objectif de cette initiative est de promouvoir l’agriculture autrement grâce à un support ludique et pédagogique pour un public large allant de l’enfant à l’adulte & de faire parler positivement de l’agriculture et des agriculteurs(trices) par des enfants.

Qui sont Jeanne et Martin ?

Jeanne est fille d’agriculteurs, elle a grandi dans une ferme et elle est passionnée d’agriculture. Quant à Martin, il n’y connait rien mais il est très curieux.

Ensemble, ils vont découvrir l’agriculture, la vraie, la réalité du terrain, les échecs et les réussites. Le travail agricole va tisser une amitié profonde entre ces deux enfants.

Comment est née cette initiative ?

Le contexte sanitaire de l’an dernier a obligé les Jeunes Agriculteurs de Dordogne à annuler leur événement annuel Terre en Fête mais il n'était pas question pour eux de baisser les bras. Ils ont rebondi en proposant ce projet inédit pour mettre en lumière l’agriculture grâce au numérique et permettre à leurs partenaires de s’investir à leurs côtés.

> Regarder l'épisode 1 de la web série : Jeanne & Martin et les vaches laitières

> S'abonner à la chaîne YouTube des JA24 pour ne manquer aucun épisode

]]>
news-97574Fri, 04 Jun 2021 15:21:00 +0200Elevage & territoire samedi 26 juin au Buguehttps://dordogne.chambre-agriculture.fr/actualites/detail-de-lactualite/actualites/elevage-territoire-samedi-26-juin-au-bugue/Pour cette 16ème édition, la FD CUMA & la Chambre d'agriculture vous donnent rendez-vous le samedi 26 juin au Bugue à partir de 10h.La Fédération des CUMA de Dordogne et la Chambre d'agriculture s'associent comme chaque année pour vous proposer un événement itinérant consacré à l'agriculture périgourdine.

Le contexte sanitaire nous a empêché de nous retrouver l'an dernier mais pour cette 16ème édition d'Elevage & Territoire, les deux organisateurs vous donnent rendez-vous en Périgord Noir au Bugue le samedi 26 juin à partrir de 10h, dans le respect des mesures sanitaires en vigueur.

Au programme

Deux thématiques phares pour cette nouvelle édition :

  • Abattage et valorisation du bois (optimiser le bois d'œuvre et valoriser les sous-produits en énergie ou en substitution à la paille)
    • Intervention et atelier de la MSA sur la sécurité dans l'exploitation forestière
    • Comment réhabiliter des parcelles à potentiel de production : broyage & remise en état des terres
    • La transmission des exploitations quelles solutions pour le cédant et le repreneur ?
  • Intensification et optimisation de la prairie
    • Déterminer les stades de récolte
    • Quelles associations de graines
    • Les techniques de sur-semis et quels matériels pour le semis direct
    • Résultat des bandes d'essais implantées à l'automne
    • Coûts des itinéraires culturaux

Une balade à la découverte de l'agriculture

La Chambre d'agriculture propose une balade à la découverte de l'agriculture et de nos agriculteurs pour le grand public de 10h à 12h.

L'idée est d'échanger avec les agriculteurs, comprendre leur métier, les enjeux liés à l'agriculture (paysage, environnement...), goûter leurs produits.

Des stands et animations seront proposés tout au long du chemin qui fait environ 3 km (balade à poneys, découverte de l'apiculture & des abeilles, découverte de différentes productions agricoles, jeux...).

Une autre boucle de 5 km sera balisée pour les plus téméraires. Le départ et l'arrivée se feront depuis le site de la manifestation Elevage et territoire.

Infos visiteurs : consignes sanitaires

Sur demande de la Préfecture, l'accès au site et la participation à la balade se feront sur présentation du Pass sanitaire (vaccination, attestation maladie COVID de plus de 15 jours ou de moins de 6 mois, test de moins de 72h ((possibilité de le réaliser en pharmacie)).

> Téléchargez l'affiche de la balade

 

]]>
Productions animalesProductions végétales
news-97585Thu, 03 Jun 2021 17:07:37 +0200Journée de la noix jeudi 10 juin https://dordogne.chambre-agriculture.fr/actualites/detail-de-lactualite/actualites/journee-de-la-noix-jeudi-10-juin/Rendez-vous le jeudi 10 juin dès 9h à Cénac & Saint Julien (ZAE Pech Mercier - route de Gourdon) pour la journée incontournable de la filière noix.Le jeudi 10 juin aura lieu la 23ème journée de la noix organisée par la Coopcerno, en partenariat avec la Chambre d'agriculture, pour réunir tous les acteurs de la filière noix.

Près de 40 exposants seront présents sur plus de 4 000 m² de site d’exposition.

Cette journée n’est pas réservée qu’aux adhérents de la coopérative.Tous les producteurs de noix de la région sont les bienvenus.

Sur les éditions précédentes, 500 à 700 visiteurs se sont déplacés.

Toute la journée se passe en extérieur et le traditionnel repas est remplacé par un panier repas.

Le matériel concerné est l'ensemble du matériel spécifique à la nuciculture :

  • Entretien des vergers : agro-fournitures, broyeur, tondeuse, matériel de travail du sol des vergers enherbées, aérateur, tracteur spécial verger, matériel d'irrigation, et de pilotage d’irrigation, appareils de traitement, matériel de protection, matériel de taille, nacelle de taille, broyeur de branche, …
  • Récolte : vibreur, secoueur, andaineur, ramasseuse,
  • Préconditionnement et séchage : chaîne de préconditionnement, bac de réception, table de triage, élévateur, laveuse, écaleuse, matériel de séchage, matériel de calibrage, fournisseur de gaz…
  • Matériel de cassage et d’énoisage 
  • Matériel de manutention, de stockage, de pesage : Transpalette, lève-palettes, palox, …
  • Stands informations techniques:  A.O.P. Noix et Cerneaux de Noix du Périgord,  Chambre d'agriculture, FD Cuma, Ecocert,…
]]>
Productions végétalesFruit
news-97476Wed, 02 Jun 2021 11:08:37 +0200Visite d'essais grandes cultures biohttps://dordogne.chambre-agriculture.fr/actualites/detail-de-lactualite/actualites/visite-dessais-grandes-cultures-bio/Rendez-vous mardi 8 juin de 13h45 à 17h pour deux visites d'essais : variétés blé bio & multi-espèces et biostimulants en maïs bio. Arvalis Institut du végétal en partenariat avec les Chambres d’agriculture de la Dordogne et du Lot-et-Garonne vous invitent à la visite de deux essais Bio.

Au programme

  • De 13h45 à 15h : essai variétés blé bio (22 variétés) et multi espèces (avoine blanche, triticale, grand épeautre, orge, blé amidonnier) à Ferrensac (47) chez M. Delamarlière, Ferme Prie Dieu
  • De 15h30 à 17h : essai biostimulants maïs bio (produits testés : lombricompost, microorganismes efficaces, thé de compost, extraits fermentés d’ortie et de consoude, Biochar, basalte volcanique, Rézome) à Lauzun (47) chez M. Pontreau, EARL Champs du Dropt.

Renseignements

Laura DUPUY, Conseillère grandes cultures bio : 06 02 19 62 07 ou laura.dupuy@dordogne.chambagri.fr

]]>
Productions végétales
news-97432Wed, 02 Jun 2021 09:45:53 +0200Formation certification HVE les 08 & 20 juillethttps://dordogne.chambre-agriculture.fr/actualites/detail-de-lactualite/actualites/formation-certification-hve-les-08-20-juillet/Vous envisagez de faire certifier votre exploitation "Haute Valeur Environnementale" ? Vérifiez si votre exploitation répond aux exigences de la certification.Si vous souhaitez obtenir la certification « Haute Valeur Environnementale » pour mieux valoriser les produits de votre exploitation et/ou pour accéder aux aides régionales et crédit d’impôt, la Chambre d'agriculture vous propose une formation de deux jours les jeudi 08 juillet et mardi 20 juillet à Coulounieix-Chamiers.

Grâce à cette formation, vous pourrez vérifier si votre exploitation répond aux exigences de la certification HVE et élaborer votre plan d’actions pour y parvenir.

Les objectifs de la formation

  • savoir différencier les différents niveaux de certification environnementale et leurs cahiers des charges
  • savoir identifier les informations et calculer les indicateurs de performance environnementale nécessaires à l'évaluation de la certification HVE 3 
  • savoir manipuler les indicateurs de performance, évaluer le niveau de ses pratiques et les améliorer

Au programme

  • les différents niveaux de certification environnementale et les liens entre ces démarches
  • la certification HVE : présentation, fonctionnement, communication et logo
  • manipuler les indicateurs de performance HVE et évaluer le niveau de ses pratiques
  • les outils pour préparer son audit HVE sereinement
  • identifier les solutions adaptées pour améliorer ses indicateurs

Méthodes pédagogiques

  • interventions en salle, témoignages, exercices pratiques, en présentiel et à distance
  • formation mixte digitale : sur les 2 jours, 1/2 journée sera réalisée à distance, avec accompagnement via une plateforme de formation

Inscription

Contactez le 05 53 55 05 09 ou inscrivez vous en ligne ici > Je m'inscris en ligne

]]>
Productions animalesProductions végétales
news-96432Mon, 17 May 2021 11:09:37 +0200Salon de l'agriculture Nouvelle-Aquitainehttps://dordogne.chambre-agriculture.fr/actualites/detail-de-lactualite/actualites/salon-de-lagriculture-nouvelle-aquitaine-6/Le Salon de l’agriculture de Nouvelle-Aquitaine a lieu du 17 au 22 mai, en mode hybride dans le strict respect des conditions sanitaires.Le programme
  • 17 mai : conférence le cheval dans la vigne
  • 17 au 22 mai : Salon virtuel de l’élevage
  • 18 au 20 mai : les grands débats du Salon
  • Aquitanima Tours International online
  • 21 et 22 mai de 9h à 19h : le grand marché des produits de Nouvelle-Aquitaine

17 mai : conférence le cheval dans la vigne

A retrouver sur agriweb.tv

17 au 22 mai : salon virtuel de l’élevage

A partir du 17 mai sur https://salon-agriculture-na-virtuel.fr/

En mode digital, le Salon de l’Agriculture de Nouvelle-Aquitaine va donner aux fournisseurs de l’élevage et à ses partenaires historiques la possibilité de promouvoir leurs produits et services sur un véritable salon virtuel.

18 au 20 mai : Les grands débats du salon

Inscrivez-vous sur : https://salon-agriculture-na.fr/

Rendez-vous ouverts à tous, les débats se nourriront de reportages et de visites d’exploitations. Ces 6 grands rendez-vous se dérouleront en direct des lycées agricoles de Montmorillon, Périgueux, Brive, et du Conseil régional à Poitiers :

  • mardi 18 mai, 10 h - Journée Installation-Transmission : « Agriculteur, ça s’apprend ? » (Montmorillon)
  • mardi 18 mai, 17 h 30 - « L’éleveur et ses animaux, un bien-être partagé pour un élevage durable » (Montmorillon)
  • mercredi 19 mai, 10 h - États généraux de l’innovation « Vers un marché du carbone en agriculture » (Périgueux)
  • mercredi 19 mai, 17 h 30 - « La méthanisation, un atout pour nos territoires » (Périgueux)
  • jeudi 20 mai, 11 h 30 - Assises de l’origine et Ateliers souveraineté alimentaire « La qualité et l’origine, piliers de notre souveraineté et de notre identité » (Poitiers)
  • jeudi 20 mai, 17 h 30 - « Des fruits et légumes frais, accessibles pour tous ! » (Brive)

Aquitanima Tours International online

En amont de ces rendez-vous, INTERCO réalise des reportages à destination des visiteurs internationaux empêchés cette année de suivre les circuits de visites d’élevages qui traditionnellement précèdent le Salon. A visionner sur  agriweb.tv/ à partir du 10 mai.

21 & 22 mai de 9h à 19h : le grand marché des produits de Nouvelle-Aquitaine

L’Agence de l’Alimentation Nouvelle-Aquitaine et le réseau des Chambres d’agriculture de Nouvelle-Aquitaine souhaitent offrir au grand public un grand bol d’air gustatif en réunissant pour la première fois sur la place des Quinconces à Bordeaux, toute la richesse et les saveurs des produits de notre belle région.

]]>
Productions animalesProductions végétalesVigne
news-96413Fri, 14 May 2021 15:30:23 +02006e édition des Rencontres MADE in VIANDEhttps://dordogne.chambre-agriculture.fr/actualites/detail-de-lactualite/actualites/6e-edition-des-rencontres-made-in-viande/Du 24 au 31 mai, des hommes et des femmes de la filière élevage et viande ouvrent leurs portes pour partager leurs métiers, leur quotidien et leurs valeurs.Du 24 au 31 mai 2021 à travers toute la France, se tiendra la 6ème édition des Rencontres MADE in VIANDE.

Organisé par INTERBEV (lnterprofession élevage et viandes) et suivi par INAPORC (lnterprofession nationale porcine), ce rendez vous est devenu incontournable tant pour recréer des iiens entre les professionnels de nos filières et les citoyens, que pour répondre à leurs questions aujourd'hui très fortes sur les sujets sociétaux.

En Dordogne, 8 fermes et 2 artisans bouchers accueilleront le public du 24 au 31 mai.

> Les fermes qui ouvrent leurs portes en Dordogne

 

 

]]>
Productions animales
news-96412Fri, 14 May 2021 11:08:23 +0200Certification HVE3 (Haute Valeur Environnementale)https://dordogne.chambre-agriculture.fr/actualites/detail-de-lactualite/actualites/certification-hve3-haute-valeur-environnementale/Nos conseillers sont formés et reconnus pour vous accompagner individuellement et collectivement du niveau 1 vers le niveau 3 des certifications environnementales.Créée en 2012 par le Ministère de l'agriculture, la certification environnementale regroupe différentes démarches environnementales des exploitations agricoles avec un cahier des charges unique pour toutes les productions.

En Dordogne, plus de 40 exploitations ont été accompagnées et certifiées HVE en 2020 avec la Chambre d'agriculture.

Pourquoi s'engager ?

  • Répondre aux attentes des consommateurs
  • Faire reconnaître des pratiques vertueuses 
  • Anticiper les futures exigences réglementaires
  • Accéder prioritairement à des aides du PCAE
  • Bénéficier d’un crédit d’impôt de 2 500 €

Un accompagnement sur mesure

  • Un réseau de techniciens spécialisés, du sol à l’animal
  • Des formations pour découvrir le référentiel HVE et gagner en automonie (financement VIVEA).
  • Possibilité de souscrire un Pack Accompagnement Réglementaire et Administratif
  • Des relais de proximité dans nos antennes territoriales

Vos contacts

  • Elodie PEYRAT (correspondante AREA – HVE – PCAE) - 07 86 00 40 64 - elodie.peyrat@dordogne.chambagri.fr
  • Arthur DUVIN - 06 49 78 64 64 - arthur.duvin@dordogne.chambagri.fr
  • Céline FOURNIER - 06 87 37 32 09 - celine.fournier@dordogne.chambagri.fr
  • Annick SECRESTAT - 06 81 89 41 73 - annick.secrestat@dordogne.chambagri.fr
  • François BALLOUHEY - 07 86 00 50 53 - francois.ballouhey@dordogne.chambagri.fr
  • Damien GIBIAT (Département filière animale) - 05 53 45 47 57 - damien.gibiat@dordogne.chambagri.fr

 

]]>
EnvironnementProductions animalesProductions végétales
news-60599Tue, 04 May 2021 11:22:00 +0200Profitez du Printemps à la ferme https://dordogne.chambre-agriculture.fr/actualites/detail-de-lactualite/actualites/profitez-du-printemps-a-la-ferme-1/Les 29 & 30 mai des producteurs de Dordogne ouvrent leurs portes au public ! Une belle occasion pour aller à leur rencontre, découvrir leur métier et savourer leurs bons produits. En Dordogne, chaque année des fermes du réseau Bienvenue à la ferme ouvrent leurs portes au public à l'occasion du Printemps à la Ferme et proposent de nombreuses activités.

L'occasion d'échanger, de comprendre leur quotidien, de partager des moments conviviaux pour petits et grands.

Venez découvrir leurs produits et la passion de leur métier à travers des activités variées : visites de fermes, repas, dégustations...

Une dizaine de producteurs ouvriront leurs portes en Dordogne pour des rencontres chaleureuses et enrichissantes, le tout dans le respect des règles sanitaires en vigueur. 

Derrière chaque produit, il y a un agriculteur engagé, une femme, un homme, qui aime partager son savoir-faire et les coulisses de sa ferme.

Les fermes qui ouvrent leurs portes en Dordogne

  • FERME DE TURNAC > le 29 à 15h45 et LE 30 DE 10h à 12h30, Domme 05 53 28 10 84
  • LA FERME des 4 vents > les 29 & 30 à 10h30 et à 15h30 PeyriLLac-et-millac, 06 31 11 99 56
  • Domaine de la Tuque > les 29 & 30 de 10h à 18h, Biron, 05 53 63 13 14
  • AROMATIGNAC > les 29 & 30 de 9h à 18h, La Bachellerie, 06 61 69 73 21
  • Les Jardins de Condaminas > le dimanche 30 de 10h30 à 16h, Villac, 07 76 23 25 25
  • Domaine de rapatel > dimanche 30 de 10h à 18h, Villefranche-du-Périgord, 06 87 91 15 24
  • La ferme de fage > les 29 & 30 à 15h, Saint-cyprien, 06 81 85 39 92

> Plus d'infos sur la page facebook Bienvenue à la ferme Dordogne

]]>
news-95017Thu, 22 Apr 2021 13:32:47 +0200Nouvelle adresse pour notre bureau de Ribérachttps://dordogne.chambre-agriculture.fr/actualites/detail-de-lactualite/actualites/nouvelle-adresse-pour-notre-bureau-de-riberac/Le bureau de la Chambre d’agriculture de Ribérac a déménagé ! Retrouvez-nous désormais au 7 bis place Alsace Lorraine à Ribérac.Le numéro de téléphone reste inchangé. Vous pouvez toujours nous joindre au 05 53 92 47 50.]]>PVnews-95008Thu, 22 Apr 2021 10:16:13 +0200Biodiversité : suivez l’impact des pratiques agricoles https://dordogne.chambre-agriculture.fr/actualites/detail-de-lactualite/actualites/biodiversite-suivez-limpact-des-pratiques-agricoles/L’Observatoire agricole de la biodiversité (OAB) vous permet de suivre l’état de la biodiversité sur vos parcelles à l’aide de protocoles de suivis simples à mettre en œuvre.Mis en place par le Muséum National d’Histoire Naturelle depuis 2009, le projet a pour objectif d’étudier l’évolution de la biodiversité ordinaire dans les milieux agricoles. A l’aide d’agriculteurs volontaires partout en France, l’impact des pratiques agricoles sur la faune peut être évalué à l’échelle nationale et locale.

La Chambre d’agriculture anime un réseau d’agriculteurs dans tout le département de la Dordogne, qui choisissent parmi 4 protocoles d’observation :
  • Placettes vers de terre
  • Nichoirs à abeilles
  • Transects papillons
  • Placettes invertébrés terrestres


Selon les protocoles que vous choisissez, l’animateur vous accompagne tout au long de votre démarche (placement et réalisation des suivis, saisie des données).

Si vous êtes intéressés, contactez Christine Lobry 05.53.45.47.51 / christine.lobry@dordogne.chambagri.fr

Pour plus d’informations, consultez le site officiel de l’OAB > http://observatoire-agricole-biodiversite.fr

]]>
news-94966Wed, 21 Apr 2021 12:22:00 +0200Fonds Tourisme Durablehttps://dordogne.chambre-agriculture.fr/actualites/detail-de-lactualite/actualites/fonds-tourisme-durable/Financez vos projets de transition écologique vers un tourisme durable avec les aides financières de France Relance : le point sur le dispositif.Le Fonds Tourisme Durable, mis en place dans le cadre de France Relance et porté par l’ADEME, a pour objectif de soutenir, via des aides financières, des opérateurs du tourisme dans leur démarche vers un tourisme durable en priorité dans les territoires ruraux.

Il s’articule autour de trois volets : soutien à la transition durable de la restauration (volet 1) et des hébergements touristiques (volet 2), et soutien au développement d’offres de slow tourisme (volet 3).

> En savoir + sur le dispositif et les conditons d'éligibilité

]]>
Agritourisme et vente directeCoronavirus
news-94241Mon, 19 Apr 2021 14:31:00 +0200Viticulture : démonstration de désherbage mécaniquehttps://dordogne.chambre-agriculture.fr/actualites/detail-de-lactualite/actualites/viticulture-demonstration-de-desherbage-mecanique/Rendez-vous vendredi 7 mai à partir de 14h sur les parcelles d'Alliance Aquitaine - Domaine de la Vaure - Le Fleix.La Chambre d'agriculture, en partenariat avec Alliance Aquitaine, invite les viticulteurs à participer à cette journée de démonstration de désherbage mécanique sous le rang.

Matériels de démonstration

  • CLEMENS > lames intercep, disques émotteurs étoile et brosse multiclean
  • BOISSELET  > disques émotteurs et valmatic sur cadre
  • BRAUN > lames intercep, disques émotteurs
  • HERBANET double
  • Châssis EGRETIER > décavaillonneuse
  • Châssis ALM > disques émotteurs + doigts KRESS 
  • ACTISOL > Stell-Air vigne

Contact

Camille Delamotte : 07 88 11 44 27 - 05 53 63 56 50 - camille.delamotte@dordogne.chambagri.fr

]]>
Vigne
news-94879Mon, 19 Apr 2021 14:26:33 +0200MSA : report cotisations d'avril https://dordogne.chambre-agriculture.fr/actualites/detail-de-lactualite/actualites/msa-report-cotisations-davril/Les employeurs de main d'œuvre ont la possibilité de reporter tout ou une partie du paiement de leurs cotisations du mois d’avril.Compte tenu de la situation sanitaire, la MSA continue de se mobiliser pour accompagner les entreprises agricoles impactées directement ou indirectement par les restrictions d'activités. Ainsi, les employeurs ont la possibilité de 
reporter tout ou une partie du paiement de leurs cotisations du mois d’avril. 

> Les employeurs qui utilisent la DSN 

Pour les dépôts DSN du 15 avril, les employeurs peuvent ajuster le paiement en fonction de leurs capacités financières. Quelle que soit la taille de l’entreprise, un formulaire de demande devra être rempli et retourné par voie électronique pour pouvoir bénéficier du report des cotisations sociales. Ce formulaire a été mis à disposition sur le site Internet dlg.msa.fr (rubrique : « Employeur/Covid-19/ Mesures de soutien aux entreprises ». Dans tous les cas, les employeurs doivent transmettre leur DSN à la date d’échéance habituelle. 

Les démarches varient selon le mode de paiement 

• Les prélèvements : ils sont réalisés par la MSA à hauteur du montant mentionné dans le bloc paiement de la DSN (bloc 20). Les employeurs peuvent moduler ce prélèvement en agissant sur ce bloc paiement. 
• Les virements : ce mode de règlement étant à la main de l’employeur, il peut ajuster son paiement comme il le souhaite. Les coordonnées bancaires de la MSA DLG sont disponibles dans l’espace privé employeur du site Internet dlg.msa.fr
• Les télérèglements ne permettent pas la modulation du paiement et portent sur l’intégralité des cotisations dues. Cependant, les employeurs qui souhaitent payer partiellement leurs cotisations, peuvent le faire par virement et dans ce 
cas, ne procèdent pas au télérèglement en ligne. Les sommes non réglées aux dates limites de paiement du 5 ou du 15 avril ne feront l’objet d’aucune majoration ou pénalité de retard. 

> Les employeurs qui utilisent le Tesa+ 
Le prochain prélèvement interviendra le 22 avril pour les cotisations dues au titre de la paie de février 2021. Toutefois, si les employeurs ont envoyé à leur caisse de MSA une demande d’exonération ou d’aide au paiement au titre de 
la première vague de la Covid-19, leur prélèvement reste suspendu dans l’attente de la prise en compte de ces mesures  d’accompagnement. L'aide au paiement qui sera prochainement calculée sera déduite des montants à payer. 

> Les employeurs qui utilisent le Tesa simplifié 
Pour les employeurs ayant demandé le bénéfice des exonérations et aides au paiement au titre de la première vague de la Covid-19, le prélèvement des cotisations dues au titre du quatrième trimestre 2020 reste suspendu dans l’attente de la prise en compte de ces mesures d’accompagnement. Par ailleurs, l'obligation de déclaration sociale des employeurs est maintenue. Il est impératif de continuer à réaliser ses déclarations sociales selon les modalités habituelles (DSN ou Tesa). Les chefs d’entreprise sont invités à consulter régulièrement le site dlg.msa.fr pour suivre l’évolution des mesures. Dans le contexte actuel, où notre système de soins et plus largement notre protection sociale et l’action de l’État sont plus que jamais sollicités, il est important que les entreprises qui le peuvent continuent à participer au financement de la solidarité nationale. 

]]>
Coronavirus
news-93506Mon, 19 Apr 2021 12:05:00 +0200Indemnisation des élevages de canards, pintades, cailles & pigeonshttps://dordogne.chambre-agriculture.fr/actualites/detail-de-lactualite/actualites/indemnisation-des-elevages-de-canards-pintades-cailles-pigeons/FranceAgriMer débloque une enveloppe de 3 millions d'euros pour soutenir les exploitations ayant eu des pertes importantes en raison de la crise du Covid-19. Pour compenser une partie des préjudices causés par l'effondrement de la demande suite aux mesures prises par le gouvernement pour lutter contre la pandémie, FranceAgrimer débloque une enveloppe de 3 millions d'euros pour soutenir les exploitations ayant eu des pertes importantes en raison de la crise.

La fermeture des restaurants et les mesures de confinement de la population ont conduit a un effondrement de la demande de certaines espèces de volailles, ce qui a entrainé des pertes importantes chez les producteurs.

Dans ce contexte, Ie Ministére en charge de l’Agriculture et de l’Alimentation a décidé de mettre en place pour les élevages de canards, pintades, cailles et pigeons, un dispositif de compensation des préjudices financiers induits par les effets de la pandémie de covid-19.

L’aide est fondée sur la prise en charge d’une partie de la perte de marge brute engendrée par la pandémie en 2020.

Quand et où déposer la demande d'indemnisation ?

La période de dépôt des dossiers peut se faire entre le 19/04 à 12h au 21/05/2021 à 12h sur la plateforme d'acquisition des données de France Agrimer.

A qui s'adresse ce dispositif d'indemnisation ?

Ce Fonds d'indemnisation est destiné aux éleveurs de canard, pintade, caille et pigeon ayant subi plus de 30% de pertes de marges brutes en 2020 / à l'année 2019.

Quels sont les critères d'éligibilité ?

Sont éligibles à la mesure de soutien décrite dans cette décision les personnes physiques ou morales :

  • constituées en tant qu’expIoitant agricole, groupement agricole d'exploitation en commun (GAEC), exploitation agricole a responsabilité limitée (EARL), ou autre personne morale ayant pour objet I'expIoitation agricole qui réalise une activité commerciale d’éIevage (ou gavage cas échéant) de canards, pintades, cailles ou pigeons en France (métropolitaine) pour la chair ou Ie foie ou une activité d’élevage de reproducteurs indépendante d’une entreprise de sélection et/ou d’accouvage,
  • immatriculées au répertoire SIREN de I’INSEE par un numéro SIRET actif au moment du dépot de la demande d’aide et au jour du paiement,
  • ayant subi au moins 30% de perte de marge brute sur I’activité d’éIevage avicole totale sur I’année civile 2020 (« période indemnisée») par rapport à I’année civile 2019 (« période de référence ») les marges brutes étant justifiées par une attestation comptable

Cas des récents installés (création d’exploitation) : les entreprises installées entre le 2 janvier 2019 et le 15 mars 2020 inclus peuvent étre éligibles. Les situations d'installation à compter du 16 mars 2020 ne sont en revanche pas éligibles.

Concernant les exploitants installées à partir du 2 janvier 2020, pour lesquels I’année de production 2020 est incompléte et la référence de production 2019 inexistante, une marge brute de référence sera reconstituée :

  • en référence au Plan d’entreprise (PE): une marge brute (MB) quotidienne moyenne théorique sera calculée et multipliée par la durée de la période de production 2020 pour obtenir une référence sur la méme durée de production.
  • en utilisant une référence reconstituée, en calculant la marge brute sur la période allant de la date d’instaIIation au 15 mars 2020 inclus et en reconstituant au prorata temporis une marge brute sur une période équivalente a la période de production.

Concernant les autres exploitants installées à partir du 2 janvier 2019, pour lesquels I’année de production 2020 est compléte mais la référence de production 2019 incompléte, une marge brute de référence sera reconstituée

  • en référence au Plan d’entreprise (PE): une MB mensuelle moyenne théorique sera  calculée et multipliée par 12 pour obtenir une référence compléte
  • en utilisant une référence reconstituée, en calculant une moyenne mensuelle sur les mois de production réels avant Ie 16 mars 2020 et en la multipliant par 12 pour obtenir une référence adaptée.

Aucune dérogation aux périodes visées ne sera possible, sauf pour les récents installés visés au point précédent.

Dans Ie cas de reprise, fusion ou scission d’expIoitation, I’historique comptable des exploitations précédentes pourra étre utilisé.

Ne sont pas éligibles à I’aide :

  • Les entreprises d’éIevage n’ayant pas d’ateIier de canard, pintades, cailles ou pigeons,
  • Les entreprises de sélection et/ou d’accouvage,
  • Les entreprises faisant I’objet d’une injonction de récupération non exécutée, émise par une décision antérieure de la Commission européenne déclarant des aides illégales et incompatibles avec Ie marché intérieur, tant qu'eIIes n'auront pas remboursé ou versé sur un compte bloqué ie montant total de I'aide illégale et incompatible, majoré des intéréts de récupération correspondants.
  • les entreprises en difficulté au sens du point 35, paragraphe 15 des lignes directrices de l’Union européenne concernant les aides d’Etat dans les secteurs agricole et forestier et dans les zones rurales 2014-2020, au 31 décembre 2019. En outre, sont exclues de la mesure d'aide, les entreprises concernées par une procédure de liquidation judiciaire ou amiable, que la procédure de liquidation soit connue ou non au jour du dépôt du dossier,
  • Par dérogation à ce qui précéde, le présent dispositif est ouvert aux micro ou petites entreprises 2 qui remplissaient les conditions de soumission à une procédure collective d’insoIvabiIité au sens du droit national au 31 décembre 2019, dès lors qu’une telle procédure n’a pas encore été enclenchée et n’ont pas bénéficié d’une aide au sauvetage (qui n’a pas été remboursée) ou d’une aide à la restructuration (et soient encore soumises a un plan de restructuration).

> Déposer sa demande d'indemnisation sur FranceAgrimer

]]>
CoronavirusProductions animales
news-94576Mon, 12 Apr 2021 12:36:30 +0200Episodes de gel : signalez vos dégâts au 05 53 45 19 00https://dordogne.chambre-agriculture.fr/actualites/detail-de-lactualite/actualites/episodes-de-gel-signalez-vos-degats-au-05-53-45-19-00/Une cellule de crise avec un numéro spécial est en place pour permettre à chaque agriculteur sinistré de se signaler. Objectif : évaluer précisément les dégâts, chiffres à l’appui.A l’évidence, les épisodes de gel des 7 et 8 avril auront de lourdes conséquences pour de nombreux agriculteurs Périgourdins.

Ces sinistres rappellent une fois de plus que l’agriculture reste un domaine entièrement tributaire du climat.

Face à ce sinistre de grande ampleur, comparable aux gels de 2017 gravés dans les mémoires, la Chambre d'agriculture, la FDSEA, les Jeunes Agriculteurs et la Fédération des Vins de Bergerac et Duras s’unissent et proposent d’aider tous les agriculteurs du département qui ont besoin d’accompagnement sur le plan technique et administratif.

Une cellule de crise avec un numéro d’appel est en place pour permettre à chaque agriculteur sinistré de se signaler.

L’objectif est d’évaluer précisément les dégâts, chiffres à l’appui, pour mobiliser les pouvoirs publics et de pouvoir renseigner à terme tous les agriculteurs touchés sur les divers dispositifs de soutien qui seront mis en place. Nous avons demandé aux services de l'Etat la mise en place de commissions d'expertise sur le terrain le plus tôt possible. Numéro de la cellule de crise 05 53 45 19 00

]]>
news-94284Tue, 06 Apr 2021 13:00:40 +0200Maintien des services : PAC & formationhttps://dordogne.chambre-agriculture.fr/actualites/detail-de-lactualite/actualites/maintien-des-services-pac-formation/Nous maintenons nos services auprès des agriculteurs de Dordogne et continuons de vous accueillir pour vos déclarations PAC, les formations...etc dans le respect des mesures sanitaires.Nos bureaux et antennes continuent d'accueillir le public de manière restreinte et contrôlée. Nous veillons à ce que cet accueil se fasse dans le respect des mesures sanitaires imposées.

Privilégiez la prise de rendez-vous

Les rencontres avec les agriculteurs se font prioritairement sur rendez vous et avec les moyens de protection adéquats. Les visiteurs sont équipés de masques s'ils n'en ont pas, et des hygiaphones sont installés dans les bureaux consacrés aux accueils.

En cette période de déclaration PAC, nous maintenons notre accompagnement auprès des agriculteurs de Dordogne afin de les aider dans leur démarche.

Nous maintenons également nos formations dans le respect des nouvelles mesures sanitaires imposées par le gouvernement (jauge en fonction de la superfcie des salles).

Les équipes de la Chambre d'agriculture restent mobilisées, y compris à distance selon les missions, pour vous accompagner dans vos projets et assurer la continuité de l'activité. 

Le point sur les nouvelles adaptations en Dordogne

Activité des hébergements touristiques en Dordogne

Les hébergements touristiques, hôtels, campings, meublés, chambres d'hôtes ne sont autorisés à ouvrir que s'ils constituent pour les personnes qui y vivent un domicile régulier ou bien si les clients y restent jusqu'à la fin du confinement (prévu jusqu'au 2 mai).

Pour les activités de restauration

Seule la vente à emporter est autorisée dans le rayon de 10 km et les livraisons.

La vente directe de produits à la ferme

La vente directe de produits fermiers dans les boutiques à la ferme est autorisée en respectant 8m² par clients, la limitation de 10 km avec justificatif de domicile et les horaires du couvre feu. Port du masque obligatoire, gel hydroalcoolique à disposition et indication capacité d'accueil de la boutique à l'entrée.

Foires et Marchés de Producteurs de Pays

Les marchés de plein air sont autorisés en respectant les mesures barrières dans le respect du protocole sanitaire.

Activités équestres

La pratique est autorisée en plein air dans la limite des 10 km avec un justificatif de domicile et dans les horaires du couvre feu.

Pour les seuls cas où les soins et l’activité nécessaires au bien-être des équidés n’ont pu être assurés avant 19h, les propriétaires et les cavaliers peuvent accéder après 19 h aux établissements équestres en application du protocole sanitaire FFE du 10 novembre 2020. Dans ce cas, tout déplacement doit se faire muni des justificatifs nécessaires et en particulier de l’attestation émise par la plateforme Covid de la FFE. Les manèges équestres "non entièrement clos de murs" sont assimilés à des ERP - de type Plein air (PA).

Aide d'urgence aux centres équestres

Le montant pour cette seconde aide sera de 60 € par équidé d’instruction dans la limite de 30 équidés. Afin d’être prise en compte, toutes les demandes doivent être réalisées par les professionnels avant le 1er mai 2021.

> Plus d'infos sur ce dispositif

Déplacements et sorties en Dordogne

Il est possible de sortir de chez soi sans durée limitée en journée, dans un rayon de 10 km autour de son domicile, pour se promener, s’aérer et faire du sport, en présentant une attestation ou un justificatif de domicile en cas de contrôle. Pour autant, ceci ne doit pas donner lieu à des regroupements de plus de 6 personnes. Les contrôles sont renforcés sur la voie publique pour limiter les rassemblements de plus de 6 personnes et encadrer la consommation d’alcool.

Les préfets ont la possibilité d’interdire certains rassemblements ou manifestations dans l’espace public quand leurs conditions d’organisation créent un vrai risque sanitaire, ainsi que l’accès à certains sites (quais, berges, places…).

Au sein du département de résidence, les déplacements autorisés sont les suivants, sous réserve de présenter une attestation :

  • Achats et retraits de commande
  • Accompagnement des enfants à l’école et pour les activités périscolaires
  • Se rendre dans un établissement culturel ou lieu de culte
  • Pour effectuer des démarches administratives ou juridiques qui ne peuvent être réalisées à distance

Pour ces 4 motifs de déplacement, une tolérance de 30 kms au-delà du département est acceptée pour les personnes résidant aux frontières d’un département.

Le télétravail doit être la règle dès qu’il est possible. Si l’activité professionnelle ne peut pas être exercée en télétravail, il n’existe aucune limitation kilométrique. Il est cependant impératif de se munir d’une attestation dérogatoire lors des déplacements entre le domicile et le lieu de travail.

> Plus d'infos sur les restrictions sanitaires renforcées en Dordogne (site de la préfecture de Dordogne)

]]>
Coronavirus
news-93969Mon, 29 Mar 2021 11:37:23 +0200Elevage : renforcer l’autonomie alimentaire et protéique https://dordogne.chambre-agriculture.fr/actualites/detail-de-lactualite/actualites/elevage-renforcer-lautonomie-alimentaire-et-proteique/Tropi'cow est un nouveau projet qui va permettre de construire des itinéraires de production pour renforcer l’autonomie alimentaire et protéique des élevages de ruminants. La Chambre d'agriculture de Dordogne est partenaire de ce nouveau projet financé par le Ministère de l'agriculture et piloté par la Chambre régionale de Nouvelle-Aquitaine.

Pendant plus de 3 ans, les partenaires engagés dans le projet Tropi'Cow vont oeuvrer à la construction d'itinéraires de production de fourrages mixtes d’été à base de maïs ou de sorgho et de légumineuses tropicales (lablab, cow pea).

Ce projet est mené dans la continuité des essais déjà réalisés par la Chambre d'agriculture de Dordogne en 2018 & 2019.

Les principales actions du projet

  • tester des inoculums fonctionnels pour assurer la fixation d’azote par le lablab et le cow pea
  • étudier les performances agronomiques (rendement, capacité à concurrencer les adventices) des associations « maïs ou sorgho + légumineuses » dans différents contextes pédoclimatiques
  • caractériser les spécificités de récolte (stade, process) et de conservation de ces fourrages, ainsi que leurs valeurs nutritives
  • mesurer l’incidence économique, environnementale et sociale de l’adoption de ces fourrages mixtes sur le fonctionnement de plusieurs types d’exploitations d’élevage

Portez vous candidats pour mener un essai sur votre exploitation

Plusieurs essais et suivis chez des agriculteurs seront réalisés en 2022 et 2023. Si vous êtes intéressés contactez Laura Dupuy, chargée de mission agriculture biologique, 0553451900, laura.dupuy@remove-this.dordogne.chambagri.fr.

Recensement des besoins des agriculteurs

Le début du projet commence avec une enquête qui servira à :

  • recenser les expériences avec ces associations
  • identifier les freins et leviers à l’adoption de ces associations encore peu développées

Cette enquête s'adresse aux agriculteurs et conseillers agricoles ayant et n’ayant pas testés ces associations. 

> Je participe à l'enquête

]]>
Productions animales
news-93904Fri, 26 Mar 2021 11:08:47 +0100