Vous êtes ici : Accueil > Actualités > Dépistage des palmipèdes avant mouvement

Dépistage des palmipèdes avant mouvement

Accéder aux flux rss de notre siteImprimer la page

Dans le cadre de la prévention contre l'influenza aviaire, des dépistages systématiques avant mouvement sont mis en place du 1er juin au 15 novembre inclus.

Des mesures de biosécurité renforcées sont mises en place pour permettre leur mise en gavage dans des conditions sécurisées et limiter tout risque de diffusion du virus.

Les mesures à respecter sont les suivantes* :

  • Transport des PAG (Prêts à gaver), puis des GRAS en camion bâché ;
  • Mise en gavage dans des salles de gavage identifiées, situées à plus d’1km d’un couvoir ou d’un site d’élevage de reproducteurs identifié sur CARTOGIP et dont la gestion du lisier est garantie avec enfouissement direct ou par traitement en méthanisation hygiénisée ou par stockage supérieur à 60 jours ;
  • Abattage en fin de journée ;
  • Nettoyage/désinfection approfondi de l’élevage de PAG, puis contrôle visuel et bactériologique pour recherche de streptocoques fécaux avant remise en place de canetons (cf. protocoles de contrôle de la fiche ITAVI 6C.2). En cas de non-conformité, mise en place d’une action corrective jusqu’à atteindre le résultat recherché avant remise en place de canetons
  • Chaulage des zones fréquentées sur parcours (abords bâtiments et zones d’alimentation et d’abreuvement) ;
  • Visite de vérification par un technicien qui autorise la remise en place, avec copie du rapport de contrôle au vétérinaire conseil. Pour les producteurs indépendants, la visite est réalisée directement par le vétérinaire sanitaire
  • Nettoyage/désinfection approfondi de toutes les salles de gavage, puis contrôle visuel et bactériologique pour recherche de streptocoques fécaux avant remise en place de PAG ;
  • En cas de non-conformité, mise en place d’une action corrective jusqu’à atteindre le résultat recherché avant remise en place de PAG
  • En cas de récidive, c’est-à-dire lorsque l’élevage présente un lot positif en gène M pour la seconde fois consécutive, la visite du vétérinaire conseil/sanitaire est requise pour une évaluation des pratiques de biosécurité et la mise en place de mesures corrective avant toute remise en place d’animaux.
  • Nettoyage et désinfection approfondis, puis contrôle visuel et bactériologique sur :
    • Les moyens de transport des PAG
    • Les moyens de transport des GRAS
    • L’abattoir


* Il est entendu que la mise en place de ces mesures se fait sans préjudice des règles générales de biosécurité.